Balancetonporc.com
Victime de viol ou d’agression sexuelle ? Postez anonymement votre témoignage sur Balancetonporc.com

J’avais 10 ans

J’avais 9 ou 10 ans…. une famille soudée, unie, heureuse, tout va bien…. jusqu’au jour où il parvient, lui ce voisin, petit à petit à entrer dans le cercle familiale, quelques jours par an au début, puis tous les mois, puis on l’invite à déjeuner le dimanche midi… une fois, puis deux, puis tous les dimanches…
Et puis un jour il propose à mes parents de m’emmener  » faire un tour de tracteur », c’était les moissons… j’y vais… pas très emballée…. et ce fut le premier jour d’un cauchemar qui durera des années…. j’ai 39 ans… c’est la première fois que j’en parle….

Merci de remplir les champs obligatoires.



Nous vous proposons de lire également

8
Poster un Commentaire

avatar
  
smilegrinwinkmrgreenneutraltwistedarrowshockunamusedcooleviloopsrazzrollcryeeklolmadsadexclamationquestionideahmmbegwhewchucklesillyenvyshutmouth
8 Nombre de commentaires
0 Nombre de réponses
1 Nombre de followers
 
Commentaire le plus réagi
Commentaire le plus aimé
5 Nombre de personnes ayant commentés
CampanuleCampanuleCampanuleCampanuleCatoune Personnes ayant récemment commenté

  Notification par e-mail  
plus récents plus anciens plus de votes
M'envoyer un e-mail si
Catoune
Membre

Chère Anonyme,

C’est bien d’avoir trouvé le courage de nous en parler ! C’est un premier pas !

Vous voulez nous en dire plus au sujet de ces années de cauchemars ?

Combien de temps avez-vous vécu cet enfer?

Pourquoi n’avoir rien dit à vos parents ou à tout autre adulte ?

Merci de remplir les champs obligatoires.



Campanule
Invité
Campanule

Bonjour catoune, je n’ai jamais rien dit car pendant longtemps j’ai fait abstraction de tout ca. Quelques flashs, des impressions, de la haine à chaque fois que je le croise encore aujourd’hui, mais surtout je n’ai rien dit car je vis dans un petit village, Et que je m’en voudrais terriblement de mettre une culpabilité sur les épaules de mes parents.
Les années passant, cela est devenu beaucoup plus difficiles à vivre, Et impossible à révéler….mes parents ne supporteraient pas ca… donc je garde le silence… je protège les miens et je serre les dents…

Merci de remplir les champs obligatoires.



Catoune
Membre

Chère Campanule,

Merci pour votre réponse !

Vous allez vous rendre malade, à ne rien dire et à serrer les dents !

« Je savais le silence, depuis longtemps ! J’en sais la violence, son goût de sang ! Rouges colères, sombres douleurs ! Je sais ces guerres, je n’en ai pas peur ! Je sais me défendre, j’ai bien appris, on n’est pas des tendres, par ici ! » : paroles de J.J. Goldman.

Le silence est terriblement destructeur ! Il augmente votre rage intérieure, bonjour les maladies liées au stress et à l’hypertension, et il vous dirige droit vers une dépression sévère, bonjour le Burn Out!

Et au final, vous finirez avec des maladies graves et incurables ! Comme moi qui ai gardé le silence pendant 35 ans !

Épargnez-vous ! Trouvez au moins le courage d’en parler avec une thérapeute!

Il vous faut évacuer ce poison ! On laisse bien échapper la pression d’une cocotte minute ! Alors, si vous ne voulez pas exploser, diminuez votre stress intérieur et libérez-vous ! Consultez une psy !

Prenez soin de vous !

Merci de remplir les champs obligatoires.



Campanule
Invité
Campanule

Bonjour catoune,
Comme votre réponse raisonne en moi…. je suis en plein dedans…. c’est étrange comme Ca peut nous « péter au nez » d’un coup d’un seul sans avoir rien vu venir.
Depuis des années mon corps parle… enfin… il crie plutot… puis il y a un mois…. une nouvelle crise…et puis enfin un diagnostique…. la fibromyalgie.
Le médecin me demande si j’ai eu un choc un jour dans ma vie…. et moi… je sens un coup de couteau dans le coeur.. (bah mince pourtant je suis une femme solide…) et je réponds… NOn madame rien de particulier…
Depuis je revis tout, et surtout, je continue de croiser ce….pffff…. restons courtois… ce voisin, pratiquement chaque jour…
Pour la première fois de ma vie j’étouffe.
Merci de vos réponses, je suis enfin écoutée…

Merci de remplir les champs obligatoires.



Catoune
Membre

Chère Campanule,

Vous le savez bien qu’il n’existe qu’une seule issue, n’est-ce pas ?

Moi aussi, je me croyais solide et invincible, jusqu’en 2005, où mon corps a commencé à dérailler ! J’avais 38 ans !

Plus d’énergie, une fatigue chronique et des douleurs constantes se sont installées ! On m’a parlé d’une Connectivite, puis de Fibromyalgie, mais mon corps a continué à se détraquer et j’ai fini invalide en 2009!

Quelques jours après, les aveux du pédophile sont tombés ! J’ai enfin porté plainte, mais c’était trop tard ! Plusieurs maladies incurables et dégénératives étaient au premier stade ! Impossible de faire machine arrière !

En 2010, j’étais tellement à cran interieurement que j’ai failli me retrouver sous chimiothérapie ! Mes Anticorps attaquaient mes propres organes ! Ils étaient si élevés que mon médecin a fait le tour de la table et est venu me poser sa main sur mon épaule, l’air d’être infiniment désolé pour moi !

Et depuis 2015, j’ai plus de 80% d’handicap ! Et bientôt, je ne pourrai plus travailler! Qui va m’aider à payer le loyer et tout le reste ? Mon pédophile, mes parents, qui ? Personne!

Alors, soyez raisonnable ! Cessez de vouloir protéger vos parents et de vous dire que vous vivez dans un petit village, car l’addition, c’est vous qui la paierez, pas eux!

Dites tout et portez plainte avec l’aide d’une Association et consultez une psy!

Et tant pis si la plainte est classée sans suite ! Elle servira peut-être à d’autres jeunes femmes ou filles ! Vous aurez au moins fait quelque chose contre lui !

Je le redis : prenez soin de vous Campanule ! Ne finissez pas comme moi! Prisonnière d’un corps que j’ai tant fait souffrir et que l’on a tant maltraité !

Faites-le pour vous ! Mais aussi, pour les autres petites filles qu’il continue peut-être d’abuser ou de violer !

Soyez courageuse ! Faites-nous honneur, à nous les victimes qui osons dire NON !

Catoune

Merci de remplir les champs obligatoires.



Campanule
Invité
Campanule

Finalement, on ne se connait pas mais nous avons des histoires très semblables…. je suis désolée pour vous car j’imagine que ce corps vous fait souffrir…. Et c’est tellement injuste tout ca…
Je suis convaincue que parler de cette histoire serait la meilleure solution mais aujourd’hui je n’en ai pas la force… trop peur du jugement…. de blesser ceux que j’aime…
Certainement que je me condamne a ne pas me libérer de tout ca mais il faut être sacrément courageux pour parler 25 ans apres…Meme si plusieurs fois depuis il m’est « retombé dessus ».
Je vous admire…
Mais vous savez, pour moi, parler ici pour la première fois c’est déjà énorme, peut être le début de démarches par la suite… il faut déjà que je digère l’indigeste.
Merci sincerement pour vos messages, sur mon témoignage, Et sur tous les autres… car je sais ce soir que votre soutient est salvateur et j’imagine qu’il en est de Meme pour beaucoup d’autres….

Merci de remplir les champs obligatoires.



Catoune
Membre

Chère Campanule,

Je suis très contente si mes messages de soutien vous font du bien !

Vous dites que vous m’admirez, mais pourquoi ? Je suis une victime comme vous, qui a été frappée d’amnésie traumatique, et dont la mémoire n’est que partiellement revenue, mais trop tard ! Trop tard pour que le pédophile soit puni ! Il s’en est bien sorti pour avoir autant détruit de personnes sur trois générations !

Vous avez déjà fait un premier pas en témoignant sur ce site ! Souhaitons que votre parole se libère peu à peu ! Mais, pour pouvoir TOUT dire, être comprise et aidée, rien ne vaut d’en parler avec une thérapeute ! Et nul n’a besoin de le savoir ! Cela peut rester votre secret ! Mais, il vous faut parler de ce qui vous est arrivé, de ce dont vous souffrez et de ce que vous ressentez !

Si vous ne voulez pas en parler à vos parents ou porter plainte contre votre porc, je comprends !

Mais, pour que votre état de santé ne se détériore pas davantage, parlez à une psy!

Oui, nos parcours ont quelques similitudes, comme avec beaucoup d’autres victimes violées dans leur plus jeune âge!

Je connaissais la souffrance physique des coups portés par mon père, mais celle qui est la mienne aujourd’hui, n’a rien à voir ! C’est juste un autre voyage en enfer ! Injuste ou pas, ce qui ne peut être évité doit être supporté!

Prenez soin de vous Campanule, il est temps ! Vous étouffez et votre colère va atteindre des sommets et faire des dégâts irrémédiables !

Et merci pour vos compliments qui m’aident à poursuivre mon bénévolat auprès des victimes !

Toute ma tendresse ! De tout cœur avec vous!

Catoune

Merci de remplir les champs obligatoires.



Campanule
Invité
Campanule

Merci de tout coeur à vous qui prenez le temps de nous aider…

Merci de remplir les champs obligatoires.