Balancetonporc.com
Victime de viol ou d’agression sexuelle ? Postez anonymement votre témoignage sur Balancetonporc.com

J’ai toujours protégée tout le monde, mais moi qui me protège ?

7 ans, un copain (13ans) de mon grand frère (10 ans) m’entraîne dans des jeux sexuels qui me mettent de plus en plus mal a l’aise et qui monte en intensité, me fait me mettre en culotte, imiter un rapport sexuel habillé avec lui… Il va jusqu’à entraîner mon frère dans cette spiral. « on refera sans les vêtements » me dit-il, un jour, je suis terrorisée, extrêmement mal a l’aise, je ne sais quoi faire, quoi dire.
Le soir même, il dort chez nous dans ma chambre et celle de mon frère . Il me demande de m’approcher de lui, je ne veux pas et refuse. « C’est ça ou la porte » , je suis terrifiée , j’ai peur qu’on m’abandonne. Sous ces invectives je fini par m’approcher de lui. Il me viol, je me souviens des ombres que projetait sa silhouette sur le mur et la douleur, j’ai tellement mal. Puis mon frère me viol a son tour « t’inquiète on peut pas avoir de bébés » Moi je ne suis plus qu’une poupée de chiffon, je ne ressent plus rien.
10 ans. Le copain se fait rejeter de ma maison définitivement, il a voler de l’argent a mon frère. Je suis soulagé, je ne sais pas s’il a recommencer ni combien de fois il l’a fait, mon cerveau ayant enfoui la scène pendant longtemps je ne me souviens pas de tout et j’ai des souvenirs par bribes qui reviennent parfois.
11 ans. collège. Je me fais siffler accompagner de commentaires graveleux, je porte une jupe mi-longue. Je n’en remettrai plus jamais. Est-ce que ça change quelque chose ? NON. La même année une personne me met une main au fesses, mortifiée, je n’arriverai jamais a identifier l’auteur(e) de cet agissement. Je portait un jean
13 ans. camping. le fils d’un ami de la famille part avec nous, ses parents sont en plein divorce. 1 ère nuit en tente , il l’a passe a me toucher et a me mettre des doigts dans le vagin malgré mon refus, et mes tentatives de le repousser. Je ne dors pas de la nuit. Mon frère partage notre tente, il n’intervient pas ou n’a pas remarquer. Le lendemain je demande a mes parents de dormir avec eux prétextant que le fils d’ami a des cauchemars et m’empêche de dormir. Mon père demande en rigolant s’il m’a fait des avances, je nie. Je dors désormais a l’abri mais redoute d’être de corvée de vaisselle en même temps que lui ou tout autre activités m’isolant avec lui. Il en profite toujours pour me toucher. Quelques jours plus tard je me retrouve isolé avec lui et mon frère dans la caravane, il commence a me toucher a me dire qu’il veut aller plus loin malgré mes tentatives de le repousser. Mon frère intervient et le menace de tout raconter a mes parents. Les attaques cessent. Quand je vais remercier mon frère celui-ci m’engueule et me reproche de m’être tue et de ne pas m’être assez défendu.
15 ans, 1 er copain 1 er amour. pendant 3 ans. Progressivement il m’a isolé de mes ami(e)s, se montrant possessif et jaloux lorsque je passait du temps avec un autre que lui. Il boude si je n’ai pas envie de lui, il voudrait coucher avec moi 3 fois par jour , moi seulement une fois, donc il a décrété qu’on le ferait 2 fois par jour pour faire une moyenne entre nos envie respectives. Je n’aime que rarement quand on le fait et apprend a simuler assez rapidement. Question de survie. Mon corps lui ne ment pas et je commence a avoir après chaque rapport des gonflement des lèvres du vagin, empêchant tout rapport sexuel. Excellent manipulateur, il arrive a me convaincre que c’est ma faute, et me fais comprendre que je dois me débrouiller pour combler ses envies. Je le laisserai me sodomiser a plusieurs reprise (pendant 1 an), je déteste ça et ça me dégoutte mais mon corps fini par s’habituer a la douleur et éprouve même du plaisir, renforçant mon dégoût pour moi même. Il m’avait d’ailleurs dit en début de relation qu’un jour il aurait mon consentement pour me prendre par derrière. Je ne le croyais pas, j’y était farouchement opposé. Je déménage pour mes études, son emprise sur moi se brise , et je rompt. j’ai alors 18 ans.
19 ans. Nouveau petit copain, pire, notre relation débute sur un acte sexuelle auquel je n’avais pas donné mon accord. Plusieurs du même genre échelonne notre relation, j’ai perdu toute notion de respect de moi, je pense qu’il ne fait juste pas attention, pourtant j’avais remarquer cette lueur dans ces yeux pendant ces moments la mais je l’ai ignorée. Après 8 mois de relation, cette fois je le repousse fermement  » non je ne veux pas, je n’ai pas envie » Il passe outre, allume la radio prend un préservatif ( chose que je n’aperçoit que trop tard) il me viol en me maintenant les poignets après m’avoir immobiliser dans le lit et m’écrase de tout son poids, je me débat et crie mais il fini sans s’en soucier. Je ne support plus qu’il me touche et je le repousse pendant des heures. On finira par s’endormir. Je déménage a nouveau et rentre dans ma région d’origine, ce qui met fin a cette relation.
20 ans. Je porte plainte contre mon ex (le deuxième) et ne fais mention que du viol. 5 min après le début de ma déposition  » ça risque de pas tenir » parce que j’avais eu un autre rapport avec lui après, je me sens obligée de me justifier, en disant que je ne mettait pas rendu compte a ce moment la de la gravité de ce qui c’était passer et que j’avais détester ce rapport. A cela m’a été répondu  » c’est normal vous avez fait un blocage ». Si c’est normal pourquoi m’avoir balancer la 1 ère phrase alors que j’était clairement en état de fragilité émotionnelle ? (larme,tremblement…)
21 ans. Le propriétaire d’un appartement que je visite pour loger pendant mes études, me dit après lui avoir demander si on pouvait avoir les APL que si je ne les percevait pas on pouvait « s’arranger pour le loyer ».

J’ai passer sous silence tout ses moments ou des mecs m’ont sifflée ou balancer des commentaires salaces dans la rue, car il y en as des pelles et ce texte est déjà bien assez long. Maintenant je ne me demande pas SI je subirait une nouvelle agression sexuel mais QUAND elle aura lieu. Car presque rien ne me permet de pensez autrement. Le presque c’est ce mouvement qui a été lancer et qui me donne de l’espoir. Merci !

Merci de remplir les champs obligatoires.



Nous vous proposons de lire également

2
Poster un Commentaire

Vous devez être connecté pour poster un commentaire
1 Nombre de commentaires
1 Nombre de réponses
0 Nombre de followers
 
Commentaire le plus réagi
Commentaire le plus aimé
1 Nombre de personnes ayant commentés
Twist Personnes ayant récemment commenté

  Notification par e-mail  
plus récents plus anciens plus de votes
M'envoyer un e-mail si
Twist
Invité
Twist

@Erwan Connard.
Mets toi a sa place une seconde, abruti

Merci de remplir les champs obligatoires.



Twist
Invité
Twist

c’est parce que y a des filles/hommes qui se prennent ce genre de réflexion qu’ils-elles n’ose pas porter plainte. Y a d’autre personnes qui ont fait des témoignages similaire, celle-ci a simplement beaucoup détaillé chaque agression. Ça ne la discrédite pas pour autant, a mes yeux elle en avait simplement beaucoup sur le cœur. Tu parle de « l’univers entier » mais elle ne parle de viol que pour 3 des agressions subites (bien que d’autres puissent être qualifiée comme tel). Bref j’espère juste qu’elle ne lira pas ton commentaire.

Merci de remplir les champs obligatoires.