Balancetonporc.com
Victime de viol ou d’agression sexuelle ? Postez anonymement votre témoignage sur Balancetonporc.com

J’ai été violée et on ne me croît pas

Bonjour à tous, je ne sais pas si je suis dans la bonne catégorie mais je ne savais pas quoi mettre. Alors voilà j’ai été violée le 1er janvier 2019 et jusqu’en novembre 2019 j’etais dans le déni mais tout est remonté à la surface et j’ai beaucoup de mal à le vivre. Ça c’est passé chez ma soeur et son copain pour le nouvel an, c’est un de leur ami qui m’a violé. J’en ai parler à ma soeur fin décembre et elle l’a dit à son copain qui lui ne me croit pas et refuse de me donner son nom (ma soeur ne le connaît pas et moi non plus, on ne connaît que son prénom). Il ne fait que de m’envoyer des messages ou essaie de m’appeler, d’abord c’etait pour savoir comment ça c’est passé, je lui ai dis dans les grandes lignes sans rentré dans les détails… Et puis hier il à essayer de m’appeler je lui en envoyé un message pour savoir pourquoi il m’appelait et il m’a dit “pour savoir ce que tu compte faire c’est tout” Je lui ai dis que je n’avais pas changer d’avis et que je comptais porter plainte quand je serai prête et quand j’en saurai un peu plus sur son nom ou même son adresse. Il dit que je vais le mettre dans la merde en portant plainte car ça c’est passé chez lui, que je rends ma soeur mal à cause de ça et il me demande si je pense à mon neveu. Je lui ai dis qu’il ne risquait rien car ce n’est pas comme dans les films, les flics ne vont pas défoncé sa porte en leur demandant de se mettre face contre terre. Il m’a aussi dit d’arreter de dire qu’il ne risque rien et que j’aurai du en parler avant, je lui ai dis de ne pas parler de chose qu’il ne connaît pas et que chacun réagit différemment et que je ne peux pas contrôler mon corps ou mon cerveau face à la réaction que j’ai eu ce jour là et que même si je leur en avait parler avant ça n’aurait rien changer je serai quand même aller porter plainte.

Je pense qu’au pire ils peuvent recevoir une convocation pour avoir leur témoignage mais pas plus.

Qu’en pensez vous ? Si y’a des personnes qui s’y connaissent dîtes moi, par pitié, je n’en peux plus de tout ça, j’ai encore rien fait comme démarche que j’ai déjà envie de tout arrêter, je suis sous somnifère car je n’en dors plus la nuit.

Aidez moi à y voir plus clair et savoir si oui ou non ils risquent vraiment quelque chose.

Merci d’avance.

Merci de remplir les champs obligatoires.



Nous vous proposons de lire également

4
Poster un Commentaire

avatar
  
smilegrinwinkmrgreenneutraltwistedarrowshockunamusedcooleviloopsrazzrollcryeeklolmadsadexclamationquestionideahmmbegwhewchucklesillyenvyshutmouth
Fichiers Photo et Image
 
 
 
Fichiers Audio et Video
 
 
 
Autres types de fichiers
 
 
 
4 Nombre de commentaires
0 Nombre de réponses
1 Nombre de followers
 
Commentaire le plus réagi
Commentaire le plus aimé
4 Nombre de personnes ayant commentés
AllezAnonymepsionicZaragan Personnes ayant récemment commenté

  Notification par e-mail  
plus récents plus anciens plus de votes
M'envoyer un e-mail si
Zaragan
Membre
Zaragan
Hors ligne

Chère anonyme, votre beau-frère est en train de vous harceler, cyberharcèler plus précisément, ce qui est évidemment puni par la loi. Il faut impérativement arrêter ça, bloquez le et évitez le au maximum, il cherche à vous nuir !Gardez tout les messages et les appels surtout, ce sont des preuves qui l’accuse directement! En faite, il vous croit, mais seule sa personne compte donc il fait en sorte de vous faire taire. C’est Inadmissible ! Il vous met la pression pour que vous ne parlez pas, essaye de vous faire culpabiliser avec des fausses reproches «  tu rend triste ta sœur » «  tu ne pense qu’a toi » , alors que c’est LUI qui ne pense qu’a lui. Après un tel immondice qu’est le viol, VOUS êtes en DROIT de porter plainte. Évidement que votre sœur est attristée de vous voir souffrir, elle a des émotions contrairement à lui. Faut-il lui rappeler que vous souffrez aussi (bien plus qu’elle d’ailleurs) ? D’autant plus que ce n’est qu’une excuse, il s’en fiche de sa copine et de vous, il veut simplement fuir ses responsabilités et vous fais alors porter le chapeau ! Ne croyez plus en ses mensonges. Vous n’êtes en rien coupable, le seul coupable c’est le violeur, lui et tout ceux qui le défende ! Donc pour résumer, votre beau frère défend un potentiel criminel. ( Le viol est un crime, rappelons le) Et par conséquent, si le violeur est reconnu en tant que tel, il sera dans la merde effectivement ! Pas parce que le viol s’est déroulé chez lui, mais parce qu’en défendant son ami, il est devenu son complice. Ça sera bien fait pour lui ! De toute façon, il va avoir des problèmes dû au cyberharcèlement. Par contre, il a une certaine peur de la police que je trouve suspecte. Aurais-t-il des choses à se reprocher et à cacher? Dans tout les cas, ça ne change rien, c’est pas vous qui va lui apporter des problèmes, mais lui même. C’est lui qui fait des choses immoraux et hors la loi et il en a parfaitement conscience ! C’est par simple égoïsme car ça dérange son petit confort et par simple lâcheté car c’est un témoin d’un crime et son devoir en tant que citoyen (et humain) est de dénoncer ce crime! Et je vous incite à ne pas avoir de pitié pour lui, car lui n’en a aucune pour vous. Dénoncez le et dénoncez votre violeur également en le décrivant physiquement! Dites que c’est un ami de votre beau frère, la police va faire une enquête et finira par le retrouver. Votre beau frère vous ment évidement , votre neveu ne risque rien du tout. Les policiers vont simplement interroger les témoins, toute les personnes présentes, rien de bien méchant! A part pour votre beau frère si il refuse de coopérer. Et les policiers vont se méfier de lui si en plus ils apprennent qu’il vous cyberharcèle. Ils ne pourra s’emprendre qu’à lui même ! Pour tout vous dire, la personne qui souffre et qui risque le plus c’est vous. C’est vous qui risquer de sombrer car vous êtes très fragilisée par l’agression, mais c’est totalement possible de se relever… Vous n’êtes pas toute seule, votre sœur vous croit non? Demandez lui tout le soutien qu’il vous faut, car vous en avez besoin. Essayez d’en parler à toute les personnes de confiance que vous connaissez. Il faut exposer vos bourreaux ! N’ayez pas honte d’un acte que vous n’avez pas commis, la victime n’a rien a se reprocher et personne n’a le droit de lui reprocher quoique ce soit d’ailleurs! Malheureusement c’est très commun que les proches régissent mal, font taire la victime, la traite de menteuse et protège le violeur (ce genre de personne ne valent pas mieux que les violeur…) . Sachez que si votre entourage réagit mal comme votre beau frère, qu’ils vous accablent de reproches et refusent de vous soutenir : coupez les ponts ! C’est important de ne pas s’entourer de personnes toxiques qui ne cherchent qu’a vous détruire. Une victime n’ a pas à supporter toute cette haine! De toute manière, elle en est incapable et finit par mourir face à l’immense souffrance qui la submerge. Donc entourez vous uniquement de personnes sympathiques, aidantes, humaines qui vous aiment.
Par contre : ARRÊTEZ TOUT DE SUITE LES SOMNIFÈRES !!! Vous n’arrivez pas à dormir dû aux traumatismes du viol, ce n’est pas DU TOUT adapté à votre état! Vous avez besoin d’un traitement, d’une thérapie, et d’un suivi !! Il vous faut l’avis d’un professionnel qui sera apte à vous conseiller le mieux pour vous. Je suis certaine que les somnifères sont dangereux pour vous ! Il faut vraiment que vous contacter des associations contre le viol car vous souffrez beaucoup trop et de toute urgence soigner vos traumatismes. Appelez les, envoyez leur des mails, expliquez tout de A à Z (le viol, le cyberharcèlement de votre beau-frère, les somnifères, qu’il vous faut trouver un thérapeute pour soigner les traumatismes avec un traitement adapté et des conseils judiciaires. Parlez de vos ressentis aussi, les associations remarqueront vite vos souffrances et leur gravité compte tenu de votre situation actuelle. ) Vous devez absolument demander de l’aide, votre situation est très grave ! Vous êtes toujours en danger avec ce beau frère qui ne vous lâche pas ! Si vous avez besoin de porter plainte, faites le. Mais parlez en aux associations avant, elles vous guideront. Je vous donne des liens pour vous aider :

Appelez et envoyez un mail aux CIDFF de votre région, ils vont donneront de bons conseils :
https://demarchesadministratives.fr/cidf-femme-famille
Un numéro gratuit et anonyme, si besoin d’écoute : association Viol, femmes, informations : 0 800 05 95 95
Une liste des associations en région (je vous conseille de les contacter en premier avec CIDFF):
https://www.stop-violences-femmes.gouv.fr/-les-associations-pres-de-chez-vous-.html
http://www.victimedeviol.fr/tableau-des-departements.html
Une liste d’associations nationales
https://www.stop-violences-femmes.gouv.fr/associations-nationales-397.html
L’association Parler qui permet d’accéder à des groupes de paroles, trouver un thérapeute et retrouver des victimes du porc
https://www.associationparler.com/
Un site qui permet de retrouver d’autres victimes du porc. Remplissez simplement le formulaire anonyme de Coabuse. Cela vous sera utile dès que vous aurez trouver le nom du violeur.:
http://www.coabuse.fr/

Sites institutionnels:
https://www.stop-violences-femmes.gouv.fr/
section j’ai besoin d’aide: Suis je concernee et Les numeros d’urgence et notamment celle sur le harcèlement en ligne numéro associé = 3919
Réseau France victimes
http://www.france-victimes.fr/
numéro d’urgence: 116 006

Association d’aide aux victimes:
INAVEM : Fédération nationale des associations d’aide aux victimes
http://www.inavem.org

Associations de lutte contre les violences faites aux femmes:
CFCV – Collectif féministe contre le viol
http://www.cfcv.asso.fr
numéro d’urgence: 0 800 05 95 95
FNSF – Fédération nationale solidarité femmes
http://www.solidaritefemmes.asso.fr
CNIDFF – Centre national d’information sur les droits des femmes et des familles
http://www.infofemmes.com
Femmes solidaires
http://www.femmes-solidaires.org
FDFA – Femmes pour le dire Femmes pour agir
http://www.femmespourledire.asso.fr
http://www.resonantes.fr/

Pour dénoncer le cyberharcèlement : (Pharos si ce sont des messages internet.)
*** PLATEFORME de SIGNALEMENT en ligne:
https://www.service-public.fr/cmi
* service public fr
voir le section sur le harcèlement
*Ministère de la justice: 08victimes = 01 41 83 42 08
numéro d’urgence permanent pour toutes les infractions de quelque nature qu’elles soient.
* intérieur: plateforme pharos
https://www.internet-signalement.gouv.fr/PortailWeb/planets/Accueil !input.action
https://www.interieur.gouv.fr/A-votre-service/Ma-securite/Conseils-pratiques/Sur-internet/Signaler-un-contenu-suspect-ou-illicite-avec-PHAROS
Harcèlement moral
https://www.service-public.fr/particuliers/vosdroits/F32247
http://adchm.asso.free.fr/
https://www.ajc-violence.org/
* contre harcèlement:
cyber harcèlement
https://outilstice.com/2016/05/comment-denoncer-le-cyberharcelement-sur-les-reseaux-sociaux/
https://www.netecoute.fr/

Des liens pour vous aider à diagnostiquer les traumatismes et accéder à votre guérison  :
Sites médicopsychologiques:
** site de l’institut de la victimologie vous avez un annuaire des associations de lutte contre le harcèlement dont l’adresse des centres régionaux:
http://www.institutdevictimologie.fr
** site de Muriel Salmona: mémoire traumatique ; voir son article mémoire traumatique en pdf sur le site
https://www.memoiretraumatique.org/
** indiqué par Céline9: un site très intéressant d’ailleurs
https://www.cyrinne.com/
** psy coach: un espace consacré au harcèlement
https://www.psy-coach.fr/
** soutien-psy en ligne
https://www.soutien-psy-en-ligne.fr/

Je me répète mais l’appui des associations, un accès aux soins spécialisés et le soutien des proches sont d’une importance capitale afin d’accéder à votre reconstruction. C’est long et périlleux mais ça en vaut la peine .Si vous n’avez pas de soutien de vos proches, alors parlez en aux associations. Ça leur indiquera encore une fois de la gravité de votre situation et elles seront plus présente pour vous. N’abandonnez pas! On peut revivre paisiblement et être heureuse à nouveau, même après avoir traverser l’enfer. Je vous assure que vous allez vous en sortir, il faut simplement qu’on vous aide ! Gardez espoir !
Je vous souhaite d’obtenir tout le soutien, l’amour, la force et le courage dont vous avez cruellement besoin. N’hésitez pas si vous avez des questions.
On est de tout cœur avec vous. Courage chère anonyme !

Merci de remplir les champs obligatoires.



psionic
Membre
psionic
Hors ligne

Chère anonyme, de toute évidence vous avez été violée par cette ordure. Je vous invite à faire trois choses immédiatement.
1.) le signaler sur la plateforme de signalement des viols
2.) comme il vous harcèle par sms, vous pouvez aussi le signaler sur la plateforme PHAROS car le harcèlement numérique est puni par la loi,
3) prenez contact avec des associations de victimes.
La difficulté ici est de prouver le viol, c’est la ligne de défense, les associations et les policiers vous diront que vous auriez dû faire des examens immédiatement après les faits. Cela n’est pas compromis mais sera sûrement plus difficile.
Je vous fais part de lites de liens utiles pour ces démarches:
Sites institutionnels:
https://www.stop-violences-femmes.gouv.fr/
section j’ai besoin d’aide: Suis je concernee et Les numeros d’urgence
numéro associé = 3919

trouver de l’aide près de chez vous:
https://stop-violences-femmes.gouv.fr/-les-associations-pres-de-chez-vous-.html?dep=06

*** PLATEFORME de SIGNALEMENT en ligne:

https://www.service-public.fr/cmi

vous pouvez signaler les faits sur cette plateforme.

PAr contre vous pouvez aussi le mettre en cause en signalant sur PHAROS, je vous conseille la CMI d’abord, les policieurs noteront sont téléphone et pourront retrouver son nom.

*Ministère de la justice: 08victimes = 01 41 83 42 08
numéro d’urgence permanent pour toutes les infractions de quelque nature qu’elles soient.

* intérieur: plateforme pharos
https://www.internet-signalement.gouv.fr/PortailWeb/planets/Accueil !input.action
https://www.interieur.gouv.fr/A-votre-service/Ma-securite/Conseils-pratiques/Sur-internet/Signaler-un-contenu-suspect-ou-illicite-avec-PHAROS

Les sites des associations d’aides aux victimes de viols et agressions sexuelles:

Associations de lutte contre les violences faites aux femmes

CFCV – Collectif féministe contre le viol
http://www.cfcv.asso.fr
FNSF – Fédération nationale solidarité femmes
http://www.solidaritefemmes.asso.fr
CNIDFF – Centre national d’information sur les droits des femmes et des familles
http://www.infofemmes.com
MFPF – Mouvement français pour le planning familial
http://www.planning-familial.org
Femmes solidaires
http://www.femmes-solidaires.org
FDFA – Femmes pour le dire Femmes pour agir
http://www.femmespourledire.asso.fr
AVFT -Association européenne contre les Violences faites aux Femmes au Travail
http://www.avft.org
CLASCHES – Collectif de lutte antisexiste contre le harcèlement sexuel dans l’enseignement supérieur
http://www.clasches.fr
Site de prévention des mariages forcés du réseau MFPF
http://www.mariageforce.fr
Fédération nationale GAMS
http://www.federationgams.org

Association d’aide aux victimes

INAVEM : Fédération nationale des associations d’aide aux victimes
http://www.inavem.org

Etant donné la gravité des faits vous souffrez psychiquement, voici des liens pour vous aider à consulter, mais utilisez à, plein les thérapeutes des associations:

Sites médicopsychologiques:
** site de l’institut de la victimologie vous avez un annuaire des associations de lutte contre le harcèlement dont l’adresse des centres régionaux:
http://www.institutdevictimologie.fr

** site de Muriel Salmona: mémoire traumatique ; voir son article mémoire traumatique en pdf sur le site
https://www.memoiretraumatique.org/

** indiqué par Céline9: un site très intéressant d’ailleurs
https://www.cyrinne.com/

** psy coach: un espace consacré au harcèlement
https://www.psy-coach.fr/

** soutien-psy en ligne
https://www.soutien-psy-en-ligne.fr/

Vous pouvez aussi essayer de le retrouver à l’aide des associations PARLER et du site coabuse.fr

* Association PARLER de Sandrine Rousseau:

https://www.associationparler.com/

autres sites de recherche d’agresseurs:

http://coabuse.fr/

Voici ce que je vous propose de faire: le signaler à la cmi, pour retrouver son nom avec son portable.
ABSOLUMENT INDISPENSABLE: GARDEZ TOUS SES APPELS ET SES MESSAGES COMME PREUVE DE SON HARCELEMENT, cela pèsera toujours favorablement pour vous !
contactez les associations d’aide aux victimes.

De tout coeur avec vous.

Affection, courage et soutien.

Merci de remplir les champs obligatoires.



Anonyme
Invité
Anonyme
Hors ligne

Le voil est poursuivit d’office, donc si vous portez plainte la police fera le nécessaire pour trouver le nom complet de votre agresseur. D’ailleurs je pense qu’ils n’auront pas de mal à le trouver (il suffit que la police convoque votre beau frere pour lui demander l’identité de cette personne ; en tant que personne appellée à donner des renseignement par la police votre beau frere sera obligé de dire la vérité sinon il expose à une condamnation pénale).
Etant donné que le droit penale est soumis au principe de la présomption d’innocence du prevenu, c’est à vous d’apporter les preuves de votre agression (par ex syndrome de stress post traumatique…). C’est un parcourt éprouvant car les preuves sont souvent difficiles à apporter. Je vous conseil d’éventuellement discuter avec une personne de confiance (par ex un thérapeute) de l’opportunité d’un plainte dans le cadre de votre reconstruction personnelle. votre bonheur et votre reconstruction compte au dessus de tout !

Merci de remplir les champs obligatoires.



Allez
Invité
Allez
Hors ligne

Bonjour, je compatis et vous comprends, la seule personne qui compte aujourd’hui c’est vous, prenez soin de vous. Ce que vous vivez est difficile et vous n’en êtes pas responsable.
Maintenant surtout ne lui répondez plus, ne lui donnez plus aucune information ni de ce que vous allez faire et encore moins de votre état émotionnel parce qu’il va s’en servir contre vous et cela risque de vous être reproché par ceux qui vous entendrons et qui bien souvent n’écoute pas et minimise la souffrance.
Portez plainte est impératif pour vous, c’est lui l’agresseur il est responsable de ses actes ignobles, pas vous. Lui n’a aucun traumatisme aucune souffrance et n’aura probablement aucune démarche pour soigner ses comportements toxiques.
Si vous avez les moyens de prendre un avocat pour du conseil le plus tôt possible ça vous aidera à rédiger les faits et à gagner du temps, sinon les différentes associations et autres citées par une autre personne peuvent vous conseiller mais ne feront pas la démarche à votre place.
Prenez vos droits, ne vous laissez pas manipuler.
Demandez toujours à relire le rapport de votre plainte, c’est très important, s’il manque un élément que vous jugez utile de signaler, faites le corriger.
Vous êtes la personne la plus importante de votre vie, protégez vous, les autres n’ont aucun droit sur vous.
Affectueusement.

Merci de remplir les champs obligatoires.