Balancetonporc.com
Victime de viol ou d’agression sexuelle ? Postez anonymement votre témoignage sur Balancetonporc.com

J’ai entendu ma voisine hurler et pleurer de détresse

C’était aux pieds de notre immeuble. Durant la nuit du 27 au 28 Juin 2019 aux alentours de minuit sur Pessac, Bougnard.

Ma voisine est rentrée seule comme très souvent. Peut-être rentre t-elle du travail ou bien de chez des amis. Mais cette nuit-là, alors que j’étais sur mon PC, la porte du balcon ouverte étant donné les fortes chaleurs, je l’ai entendue dire « laisse-moi ». Parle t-elle à une connaissance ? Un copain trop envahissant ? Un relou un peu trop insistant ??? Puis c’est là que j’ai vraiment compris que quelque chose n’allait pas : ses hurlements, ses appels « au secours », ses pleurs, sa détresse m’ont brisé le cœur. Je ne comprends pas pourquoi est-ce que personne de l’immeuble n’est intervenu pour faire cesser cela puisque toutes les fenêtres des balcons étaient ouvertes donc tout le monde a forcément entendu… D’autant plus que lorsque je suis arrivée, à ça pour regarder la scène depuis le balcon y’avait du monde… :/

L’entendant toujours hurler et pleurer je me suis précipitée avec rage, j’ai enfilé mes chaussures, dans la panique j’ai même réussi à m’emmêler les lacets et comme je perdais du temps j’ai dit à mon copain hébété de faire quelque chose. Il a crié « eh » d’un ton menaçant plusieurs fois, ce qui a très certainement sauvé ma voisine d’un viol…

L’individu a détalé comme un lapin, mon copain m’a clairement dit qu’il s’agissait d’un type noir de petite taille et qu’il s’était mis à courir dans un endroit où il n’y avait pas de lumière pour ne pas être en mesure de le repérer.

Quand je suis arrivée sur les lieux ma pauvre voisine était en état de choc, à terre. L’individu l’avait déjà mise au sol. Ce n’était pas pour lui voler son portable on s’en doute bien… Elle pleurait. Dévastée. Traumatisée. Il y avait des jeunes hommes autour d’elle, hébétés, venus de je ne sais où qui ne savaient pas quoi faire. Une autre voisine est descendue et l’a immédiatement prise dans ses bras, ce qui n’a fait qu’empirer la situation en la faisant hurler de plus belle et se débattre ce à quoi j’ai évidemment réagit en lui disant de ne pas la toucher. « J’ai vu ce qui s’est passé, cet homme vous a clairement agressée, vous n’êtes pas toute seule » lui a t’elle dit. J’ai demandé aux jeunes hommes s’ils avaient contacté la police l’un d’eux m’a dit « non, de toute façon la police ne pourrait rien faire, le mec est parti ». Ce qui m’a énervée. La police aurait très bien pu partir en patrouille dans cette petite ville et même remonter jusqu’à l’individu en visionnant simplement les caméras de surveillance de l’arrêt de tram situé à côté de l’immeuble, arrêt où ma voisine est sans aucun doute descendue. D’autant plus que ce soir-là, un proche était parti marcher pour prendre l’air puisque resté enfermé toute la journée à cause de la chaleur et avait repéré un individu à l’allure suspecte assis tout seul sur un des bancs de l’arrêt qui correspondait exactement à la description faite de mon copain qui avait aperçu l’agresseur depuis le balcon…

Concentrée sur ma voisine, je l’ai raccompagnée jusqu’à sa porte, je lui ai dit que si elle avait besoin qu’elle n’hésite pas à me contacter. Elle m’a remerciée d’être venue à son secours. Mais c’est normal lui ai-je dit… Ayant frappé plusieurs fois à sa porte restant sans réponse pour m’assurer qu’elle allait bien et surtout pour lui dire qu’on pouvait coincer ce type à l’aide des témoignages recueillis de mon entourage, je lui ai alors laissé une lettre l’encourageant ainsi à porter plainte et la rassurant que nous pourrions tous les trois témoigner. Mais elle est restée sans réponse également…

Quelques jours après elle a invité des amies chez elle car je les ai entendues étant donné le vieux bâtiment dans lequel nous vivons dont l’insonorisation n’existe pas… Au moins elle n’était pas toute seule chez elle. Mais a-t-elle porté plainte ? Je l’espère vraiment. On ne peut pas laisser ce genre de situation se reproduire et laisser ce genre de crime impuni. Il pourrait d’ailleurs très bien recommencer et qui sait sa prochaine proie n’aura peut-être pas la chance d’être sauvée à temps… Ça me fait peur.

Personnellement j’évite de marcher seule la nuit. Même avant ça je n’étais pas à l’aise alors là c’est pire. Et ça me fait peur. Pas seulement pour moi mais pour ces autres femmes ou jeunes filles qui rentrent du travail, qui reviennent d’une fête ou autre et ne demandent rien à personne. En tant que femme j’ai l’impression que nous ne sommes que des morceaux de viande dont le « lion », affamé, n’a qu’à se servir quand bon lui semble… Je trouve ça dégueulasse qu’on puisse s’en prendre à une personne innocente. Il faut vraiment avoir du caca dans la tête pour être capable de balancer une femme au sol dans le but d’assouvir ses pulsions animales. Comment avoir foi en l’humanité avec ça ?????? Ça ne devrait pas exister. Une femme et n’importe qui devrait être libre et en sécurité peu importe où et à quelle heure surtout dans un pays comme la France – LIBERTÉ ÉGALITÉ FRATERNITÉ – mais finalement peut-on encore parler de « France » ? Au lieu de s’améliorer ça s’empire. Il y a quelques années on pouvait même laisser un vélo sans surveillance juste devant la boulangerie sans aucun risque de se le faire piquer le temps d’acheter son pain… Je ne me sens plus chez moi. Car un « chez soi » c’est supposé être un endroit où on se sente avant tout libre et en sécurité mais justement je ne me sens plus en sécurité dans mon propre pays et je ne me sens plus libre de circuler dehors à l’heure que bon me semble et encore moins en jupe ou en robe ce qui est très pénible par ce temps caniculaire. Mais voilà, le prédateur rôde, le prédateur nous observe attendant seulement que nous soyons seules pour bondir…

Les filles, ne sortez pas seules si possible et munissez-vous d’une bombe lacrymogène. Le monde est fou. Protégez-vous.

Merci de remplir les champs obligatoires.



Nous vous proposons de lire également

1
Poster un Commentaire

Vous devez être connecté pour poster un commentaire
1 Nombre de commentaires
0 Nombre de réponses
0 Nombre de followers
 
Commentaire le plus réagi
Commentaire le plus aimé
1 Nombre de personnes ayant commentés
Louve Personnes ayant récemment commenté

  Notification par e-mail  
plus récents plus anciens plus de votes
M'envoyer un e-mail si
Louve
Membre

Bonsoir,
Je viens de lire votre témoignage et je voulais vous dire un très très grand merci d’être intervenue. Croyez moi ce n’est pas si courant.
Pour la bombe lacrymogène, c’est interdit par la loi et en plus d’avoir été victime ça peut se retourner contre son utilisateur ou utilisatrice mais une laque pour cheveux dans son sac pour se recoiffer est toujours très utile et dans les yeux ça peut faire mal (ça peut notamment coller). A bon entendeur !
Dénoncer ce dont vous avez été témoin est vraiment un acte de courage ! Mille mercis.
Vous me réconciliez avec le genre humain. Pour la réaction de la police, je ne comprends pas non plus mais je ne suis pas plus étonnée. Comme dans tous les métiers, il y en a qui le font avec le cœur et les tripes et qui peuvent comprendre qu’une agression sexuelle / un viol sont des faits graves et à traiter rapidement pour éviter les récidives.
Bonne soirée.

Merci de remplir les champs obligatoires.