Balancetonporc.com
Victime de viol ou d’agression sexuelle ? Postez anonymement votre témoignage sur Balancetonporc.com

inceste, tracas et résilience

Aujourd’hui se célèbre le nouvel an chinois et s’ouvre l’année du Rat – mon signe. J’ai lu quelque part que pour les chinois 2020 est signe de choix, de décision, de positionnement. De quoi me pousser à franchir le pas, et à balancer mon porc ( ou coq plus précisément si je dois suivre l’imagerie chinoise).
Je vais avoir 36 ans, il y a 24 ans j’étais abusée par mon frère d’un peu plus de 2 ans mon aîné. Pendant plus de 3 ans (de mes 12 à 15 ans environ) il m’a violée, m’a obligée, m’a humiliée, m’a manipulé avec toutes sortes de chantages (affectifs à financiers). Evidemment je sentais que c’était incorrect mais son emprise état trop grande et je me suis tapie dans le silence et le faux-semblant. Faire croire que tout allait bien, sembler heureuse, se donner corps et âme dans d’autres activités, la danse, l’école, pour fermer les yeux sur la cruauté de ces crimes. Mes parents n’ont jamais vu quoi que ce soit. Je reportais ma haine sur ma petite sœur et ils n’ont porté attention qu’à nos disputes, sans se douter que le problème était ailleurs. Je suis passée complètement à côté de mon adolescence, cette période clé où l’on apprend à se construire, à se forger une personne et une personnalité, à s’ouvrir aux autres. Les années ont passées, je suis devenue une femme assez solitaire, discrète et réservée, très peu sûre d’elle-même et nulle en matière amoureuse. Jusqu’à ce que je rencontre mon actuel conjoint qui m’a ouvert les yeux sur mon passé, son poids et surtout ses conséquences. Je n’ai eu que le courage d’écrire une lettre pour tout raconter à mes parents : elle est passée entre les mains de ma mère et s’est arrêtée là. Ma mère a sans doute été choquée mais elle a refusé de le dire à mon père et, m’offrant simplement une aide psychologique si je le souhaitais, toutes mes confessions ont été cachées sous le tapis. Ce qui aurait dû me libérer m’a encore plus fait souffrir, pourquoi mon appel n’a pas été entendu ? pourquoi cette minimisation des faits ? J’ai suivi une thérapie, l’hypnose m’a aidé à extérioriser pas mal de choses et m’a sans doute fait du bien. Mais les séquelles restent car je manque beaucoup de confiance en moi et reste très fermée sexuellement. Dans ma vie de tous les jours, je suis très conformiste, manque d’audace et de confiance pour aller de l’avant. Cela me pèse et reste un travail très dur à faire sur soi, les changements sont minimes et lents à venir, et à l’inverse le temps passe vite et j’approche de la quarantaine.
Toute ma famille a fini par être informée des abus de mon frère. J’ai pris la décision de ne plus le voir ni lui parler, chose qui n’est pas comprise par mes parents. Ces derniers continuent de le voir, comme si de rien n’était, m’étant mes autres frères et sœur dans cette complicité que je trouve malsaine, et surtout m’excluant moi de cette famille, à force de ne plus aller aux différentes réunions familiales. Il leur est plus facile de me voir (ou me faire passer) pour la victime, la traumatisée, plutôt que de bannir de leur famille celui qui l’a détruite. Aujourd’hui c’est cette impunité et cette injustice qui m’est le plus difficile à accepter. Mon frère n’a jamais fait quoi que ce soit envers moi et profite (évidement) de sa situation plus que tranquille et confortable avec la famille qu’il s’est construite. J’aimerais que mes parents du coup me rendent justice, moralement j’entends, mais il est impossible de leur faire comprendre et respecter mon point de vue et ma position. Je me suis refusée jusque-là à porter plainte, ne voulant pas me mettre toute ma famille à dos, gardant l’espoir – sans doute vain – que les choses puissent revenir dans l’ordre normal et juste des choses.
A défaut de plainte juridique j’envisage ma résilience par la transmission de mon vécu : écrire mon histoire et surtout pouvoir m’engager bénévolement dans des centres ou associations pour aider, dans la mesure du possible et avec les modestes moyens qui sont les miens) les autres femmes et jeunes filles victimes des mêmes atrocités.

Merci de remplir les champs obligatoires.



Nous vous proposons de lire également

Poster un Commentaire

avatar
  
smilegrinwinkmrgreenneutraltwistedarrowshockunamusedcooleviloopsrazzrollcryeeklolmadsadexclamationquestionideahmmbegwhewchucklesillyenvyshutmouth
Fichiers Photo et Image
 
 
 
Fichiers Audio et Video
 
 
 
Autres types de fichiers
 
 
 
  Notification par e-mail  
M'envoyer un e-mail si