Balancetonporc.com
Victime de viol ou d’agression sexuelle ? Postez anonymement votre témoignage sur Balancetonporc.com

« il n’y a pas d’âge pour goûter au bâton de berger »

Nantes, jeudi 8 février.
Hier. Encore une fois. Une fois de trop je suppose.
Je promène mon très gros chien, comme d’habitude depuis trois ans. Récemment, j’ai complètement changé de style vestimentaire; sweats trop grands, grosse chaussures et pantalons larges me font me sentir à l’aise. Du moins me semblait-il. Aujourd’hui, je me rend compte que c’est parce que je ce style me préserve des regards. Il me préserve de ces immondes êtres que j’ai peine à qualifier d’hommes, de ces êtres qui ne cessent leurs épuisantes avances. Je suis grande pour mon âge. Je l’ai toujours été. Hier donc je me dirige vers chez moi après une longue balade. Je suis détendue. Aujourd’hui je me rends compte que je l’étais car personne ne m’avais agressé verbalement. Pour une fois. Ainsi j’étais soulagée, quand un homme de trente ans surgit à coté de moi. Il est a vélo, mon chien grogne. L’homme a l’air gentil. Il me demande en riant si mon chien est méchant, je réponds en souriant que non. Il a vraiment l’air gentil. Puis il me regarde de haut en bas, son sourire se fait carnassier et son regard malsain. Il rajoute : « Mais la maîtresse est belle aussi ». Suite facile, qui parait si anodine mais me pèse terriblement. C’est toujours ainsi qu’ils commencent. Ils me parlent de mon chien. Mon sourire se fige puis se fane, je lui jette un regard noir. Il continue a pédaler lentement en zigzagant, tourné vers moi. « Oh fais pas la gueule » dit-il en riant. Il crie:  » Pourquoi tu fais la gueule! ». La rage monte en moi, l’impuissance aussi. Je voudrais lui courir après, le frapper. Je ne peux que hurler: « J’ai 14 ans! ». Il rie et continue:  » Y’a pas d’âge pour goûter au bâton de berger! ». Ignoble. Ecoeurant. Si facile. Il est maintenant au bout de la rue, je l’entends siffloter. Je hurle le plus fort que je peux:  » Sale pédophile ». Sa réponse suit, presque prévisible:  » OUI!! ». Il rie aux éclat, se délecte de sa perversité. Non ce n’est pas grand chose. Peut-être même rien. Mais c’est mon quotidien. Des regards appuyés, des mots immondes, des sifflements. Je me souviens aussi bien du vieil homme qui m’a regardé en souriant d’un air particulièrement malsain depuis le fenêtre d’une maison de retraite que du garçon de 15 ans qui m’a affirmé qu’il lui suffisait d’attendre ma majorité pour me « baiser ». Je me souviens de tous.
Du sexagénaire me prenant en photo sur la plage alors que je me baisse pour prendre ma planche de surf. J’ai alors huit ans. Mon père me dis que je me trompe, mais je sais. J’ai vu les yeux du porc.
Du septuagénaire qui m’appelle depuis l’arrière de son camion alors que je suis perdue sur une place de marché. « Viens petite fille ». J’ai alors neuf ans.
Et je pourrais continuer longtemps.
J’ai appris très tôt ce qu’était un pédophile. Et je les hais depuis tout aussi longtemps. Je les hais tellement. Bien évidemment c’est normal, mais je les hais réellement, plus que les personnes de mon âge. Je ne sais pas pourquoi ma haine est si forte. Peut-être que j’ai été victime de quelque chose. Je me le demande souvent.
Ce que je dis ici ne devrais même pas être imaginable. Ce blog ne devrait même pas avoir à exister. Pourtant c’est le cas. Il faut que cela cesse.
J’ai 14 ans, et si, il y a un âge pour « goûter au bâton de berger ».

Merci de remplir les champs obligatoires.



Nous vous proposons de lire également

2
Poster un Commentaire

Vous devez être connecté pour poster un commentaire
2 Nombre de commentaires
0 Nombre de réponses
0 Nombre de followers
 
Commentaire le plus réagi
Commentaire le plus aimé
2 Nombre de personnes ayant commentés
IsaCoucou Personnes ayant récemment commenté

  Notification par e-mail  
plus récents plus anciens plus de votes
M'envoyer un e-mail si
Coucou
Invité
Coucou

Très joliment écrit. Un jour vous en ferez un roman, un livre, un essai, qui sait? Ce livre serait une autobiographie de dénonciation et une mise en garde aux autres filles et femmes.
Le titre serait « Le bâton de berger ».
Hélas, il faudra encore endurer tant et tant de situations de ce style. En essayant de feinter, de ne pas se faire avoir, de prévoir, de ne pas trop y laisser de plumes.
Toujours être gibier et agneau, c’est intenable et le bâton de berger, c’est à nous qu’il en faudrait un pour cingler tous ces pauvres types à la langue pendante.

Merci de remplir les champs obligatoires.



Isa
Invité
Isa

Bonsoir Peut être avez vous été victime effectivement car cette récurrence depuis votre enfance de propos plus que déplacés m’interpellent
Avez-vous la possibilité de rencontrer une thérapeute anonymement dans un Planning familial ?
Le CIDF centre d’information des droits des femmes existe t-il chez vous ? Peut-être ont-ils des adresses à vous communiquer
Le fait de voir une thérapeute permettra peut-être de « casser » cette espèce d’attirance que vous suscitez chez les prédateurs
Ils sentent une faille chez vous j’ai l’impression
Je vous souhaite plein de belles choses
Isabelle (violée à 14 ans J’en ai 50 aujourd’hui)

Merci de remplir les champs obligatoires.