Balancetonporc.com
Victime de viol ou d’agression sexuelle ? Postez anonymement votre témoignage sur Balancetonporc.com

Il ne s’est Pas arrêté

Bonsoir
J’avais une relation un peu ambiguë avec un homme durant un an: il ne s’est Jamais rien passé car l’idee d’un rapport m’angoissait. Ça l’embêtait, il revenait parfois à la charge, mais nous passions malgré tout des bons moments à partager.
Un soir, ivre ou pompette je ne sais plus trop , j’ai décidé d’aller le voir, j’avais en tête d’aller plus loin avec lui, je lui ai fait comprendre. Mais, dès qu’il a commencé à me pénétrer, je me suis sentie très angoissée et mal, je lui ai demandé de s’arreter. Il était déjà dans le feu de l’action et je pense qu’il a minimisé ma demande donc il a continué, au début j’etais pétrifiée puis je lui ai demandé de s’arreter 4 fois au moins, il s’est Arrête au bout d’un moment, moment qui m’a semblé une éternité. À ce moment je me sentais complètement piégée: c’est comme si j’etais Devenue sa marionnette. Ensuite il m’a Pénètre à nouveau, j’ai dit non, il a continué: sans m’expliquer pourquoi je me suis mise à agir comme si j’etais Contente de ce rapport, lui tenir les épaules, je crois que je préférais avoir l’impression de vivre le moment plutôt que de le subir. Mais du coup ça a forcément faussé la perception du moment pour ce mec.
Cette soirée est floue. Le lendemain j’ai vitré cherché une pilule du lendemain.
En entrant chez moi je sentais une douleur dans mon anus, douleur que je n’ai jamais eu. Je me demande encore aujourd’hui si il a profité de mon sommeil pour terminer par derrière: 8 mois après j’ai encore mal, je suis boursouflée, mais comment allant le voir en lui disant « dis moi, t’aurait pas joué avec moi pendant que je dormais toi!? » .
Cette histoire n’a pas de fin, c’est une des p’us Grandes épreuves de résilience que j’ai pu avoir.
Maintenant, je suis partagée entre les bons moments que nous avions passé ensemble et cette nuit que j’ai détesté et qui fait que je le déteste.
J’ai lîmpression qu’il a privilégié son plaisir au mien, mais à la fois, je me dis que je suis venue jusque dans son lit, donc la situation était forcément sexualisante et c’etait compliqué d’admettre pour lui que je souhaite arrêter un rapport que j’ai moi même initié.
Je ne m’imagine plus avoir de rapport, je n’ai pas encore 25 ans et certains jours je broie du noir .
J’esperz Que ça ira.
Merci infiniment de m’avoir lue si vous êtes à la fin de ce message.

Merci de remplir les champs obligatoires.



Nous vous proposons de lire également
Notification par e-mail
M'envoyer un e-mail si
guest
1 Commentaire
plus anciens
plus récents plus de votes
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires
psionic
1 mois plus tôt

Chère anonyme, jeune femme en devenir, dès que vous demandez l’arrêt, il doit s’arrêter: après c’est du viol, purement et simplement. Le problème c’est qu’il faut faire l’examen et déposer plainte immédiatement après, c’est, du moins ce que recommandent toutes les associations de victimes. Voilà les grands principes, maintenant il y a votre vécu et votre situation actuelle.
Votre description des faits montre bien l’effet psychique du viol: votre perception du temps a été altérée: comme beaucoup de victimes, ce qui vous semble durer une éternité peut avoir été très bref. Vous avez laissé faire en vous sentant piégée, comme une marionnette. Ensuite, vous avez tenté de contourner le choc de l’horreur que vous subissiez: en faisant comme si vous le viviez plutôt que de le subir, cela ne marche pas en règle générale, comme la suite le montre. (Chez de nombreuses victimes, il y a paralysie totale, avec absence de sensations, voire dans des cas extrêmes décorporation: sensation d’être hors de son corps, ou déconnectée de son corps.)
Je pense que votre sensation à l’anus est une forme de somatisation: c’est-à-dire un signe d’une grande souffrance qui se manifeste par cette douleur persistante et cette boursouflure à cet endroit précis qui a un lien direct avec le viol. Dans tous les cas je vous invite à consulter d’urgence, il y a peut-être des séquelles que vous évoquez, c’est le seul moyen de savoir s’il y a somatisation ou blessures. Ne restez pas ainsi avec de tels signes. Il est évidemment possible qu’il vous ait violée par l’anus durant votre sommeil, pour cela seul un examen médical pourra le montrer. Si tel est le cas vous pourrez déposer plainte contre votre violeur avec l’avis médical, et cela peut-être même si c’est une somatisaiton.
Chère jeune femme en devenir, vos dernières phrases montrent votre grande souffrance psychique: c’est l’effet traumatique du viol, vous n’êtes responsable en rien: c’est lui votre violeur dès qu’il a continué. Vous êtes en grande souffrance, peut-être blessée ou avec une grosse somatisation à un endroit très intime: c’est le signe que vous souffrez beaucoup, vous l’écrivez vous-même: la plus grande épreuve pour vous, ne compromettez pas votre vie affective future en souffrant seule après cette horreur dont vous êtes victime.
Allez consulter d’urgence, et contactez une association d’aide aux victimes.
Pour cela répondez à un commentaire, et cliquez sous le cadre sur “Obtenir de l’aide”: vous serez redirigée vers le forum du site dans la section où se trouvent les listes de liens utiles et conseils aux victimes. Contactez d’urgence une association d’aide aux victimes et surtout consultez médicalement au plus vite, et ensuite psychiquement avec l’aide de l’association, ne restez jamais seule avec une grande souffrance psychique, allez consulter car derrière le traumatisme du viol se cache souvent une dépression: vous l’écrivez vous-meme vous avez des idées noires: c’est que votre personne intime, profonde, votre humanité donc est atteinte par ce viol ignoble qui est source de douleur psychique car vous devez vivre avec corps profané qui est support de votre personne intime, c’est ainsi que commence le conflit psychique si douloureux.
Maintenant ce qui compte c’est de trouver de l’aide au plus vite et n’hésitez pas à revenir, nous sommes là pour vous lire sans jugement.
De tout coeur avec vous.
Affection, courage et soutien.

Merci de remplir les champs obligatoires.



Veuillez remplir les champs obligatoires.
POSTER UN TÉMOIGNAGE ANONYME