Balancetonporc.com
Victime de viol ou d’agression sexuelle ? Postez anonymement votre témoignage sur Balancetonporc.com

Il m’aura fallu presque 30 ans pour comprendre….

En ce moment je ne vais pas très bien car récemment tout est remonté. Il m’aura fallu 26 ans pour mettre un nom sur ce que j’ai vécu et autant de temps pour comprendre que c’était la source de mon dysfonctionnement.

J’avais 22-23 ans. J’étais étudiante à Lyon 3 et je vivais ma première histoire d’amour sérieuse pour moi.
Le sexe était encore au stade de l’apprentissage en ce qui me concernait et je m’y prêtais avec envie et bonne humeur. J’avais des sentiments pour mon copain. C’était un mec plutôt gentil. Il venait d’une bonne famille. Sa mère et sa sœur ne m’appréciaient pas trop mais bon, rien de bien méchant. Au bout de deux ans d’histoire, il a commencer à changer. Il était moins gentil, moins patient.
Un jour il est venu me voir chez moi, dans mon petit studio d’étudiante. Il était agité. Il sentait fort la transpiration. Je n’ai pas aimé son odeur des qu’il est arrivé. Il m’a pris la tête pour que l’on fasse l’amour. Mais pour le coup, il ne me donnait pas du tout envie. Il a insisté et insisté encore avec tout un tas d’excuses plus vaseuses que les autres et j’ai compris que si je ne cédais pas il ne me foutrais pas la paix. Je n’ai pas réalisé la portée de ce qui allait se passer.
À contre cœur je l’ai laissé faire. Il m’a déshabillé entièrement. Moi j’étais à la fois pétrifiée et je me sentais super conne. Il m’a allongé sur mon lit et il m’a pénétré directement. Je me suis dissociée tout de suite. Je regardais mon plafond pendant que je le sentais s’agiter sur moi, que je l’entendais gémir et haleter. Il me dégoûtait . Mon corps s’anesthésiait de seconde en seconde et j’ai l’image de lui sur mon corps s’agitant dans mon sexe loin, très loin de mon visage, comme si mon corps avait mesuré plus de 2 mètres, moi qui suis un tout petit bout de femme. Lorsque je l’ai entendu jouir et pousser un râlement degueulasse de plaisir, j’ai su que j’allais enfin être libérée de cette situation horrible.
Il ne m’a pas regardé une seule fois des qu’il m’a libéré. J’ai foncé au toilettes puis à la salle de bain. Il est tout de suite parti prétextant un rendez-vous ou je ne sais quoi.
Je ne me souviens plus comment j’ai passé le reste de cette journée, ni de ce que j’ai pensé ou fait. Quelques semaines plus tard il m’a annoncé qu’il me trompait avec une autre et qu’il me quittait.
Bizarrement j’ai été très triste de son départ. Je perdais mon petit ami. Et oui, j’avais déjà enfoui au plus profond de ma mémoire ce qui s’était passé.
Après ça ma vie sexuelle n’a plus été la même. J’ai eu des comportements à risque, je dissociais très bien amour et baise. Et puis je me suis mariée. A un homme au caractère de merde et à l’histoire familiale compliquée mais sexuellement respectueux et patient. Tout aurait pu rentrer dans l’orde avec lui mais j’ai fait une espèce d’anorexie sexuelle. Je pouvais avoir des rapports et ils étaient très satisfaisants mais je n’avais jamais envie. Jamais. Et comme lui ne forçait pas (et c’est tout à son honneur) il ne se passait pas grand chose entre nous. On a tenu 13 ans comme ça. Et puis on a pris un commerce ensemble. Et là ça a explosé car c’était très difficile pour nous. Et comme nous n’avions pas d’intimité, nous n’arrivions pas à parler. Une femme ( une employée) s’est imposée entre nous. Elle le voulait. Elle a tout fait pour le prendre. Elle a échouée mais j’ai quand même fini par divorcer deux ans plus tard. Je voulais retrouver la paix, mon équilibre et surtout fermer boutique définitivement question sexe.
Mais on travaillait toujours ensemble mon ex mari et moi. Et au bout de 2 ans de divorce on a commencé à se rapprocher mais sans sexualité. Deux ans plus tard (il y a 1 mois et demi donc) j’ai découvert qu’après notre divorce il avait eu une liaison avec la femme dont je parlais plus haut. Ça m’a mis hors de moi. Et bizarrement ça a fait déclic en moi. J’ai réalisé que si moi je ne profitais pas de ma sexualité avec mon ex mari, d’autres ne se gênaient pas. Je me suis alors lancée et bizarrement le désir n’est pas retombé, mon corps ne s’est pas engourdi. Et puis au terme d’une première semaine agitée, tout est remonté ! Je me suis rappelé chaque détail avec netteté et precision de ce que ce bourreau m’avait fait subir et j’ai été faire des recherches sur internet car je voulais savoir si ce que j’avais vécu était bien un viol ou pas. J’ai découvert la fameuse « zone grise » et j’ai lu des dizaines et des dizaines de témoignages de situations comme la mienne et j’ai enfin compris et accepte que ce que j’avais vécu était bien un viol. Dans toute son horreur, toute sa violence psychologique.
Depuis cette prise de conscience j’ai des haut et des bas. Mon corps me joue un peu des tours par moment et s’engourdi encore de temps en temps. Mon ex mari qui connaît désormais toute l’histoire veut recoller tous les morceaux et nous avons réglé la plupart de nos différents si bien que l’on peut dire que nous sommes de nouveau en couple. Sexuellement je m’applique à bien me situer dans le moment présent en pleine conscience de mon désir pour mon mari et de notre amour l’un pour l’autre. Le respect est mutuel et l’entente parfaite. Je veux donc oublier pour de bonnes raisons ce que m’a fait vivre ce connard sidérale et être enfin heureuse avec l’homme que j’aime depuis 18 ans. Je ne veux plus qu’il me prenne ça aussi.

Merci de remplir les champs obligatoires.



Nous vous proposons de lire également
Notification par e-mail
M'envoyer un e-mail si
guest
0 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires
Veuillez remplir les champs obligatoires.
POSTER UN TÉMOIGNAGE ANONYME