Balancetonporc.com
Victime de viol ou d’agression sexuelle ? Postez anonymement votre témoignage sur Balancetonporc.com

Il est une image pouvant me représenter. La ville de Pompéi…

Comme cette ville je suis engloutie sous les cendres représentant mes souvenirs. Comme elle je suis dévastée et je porte encore les stigmates et les millions de morts. Des petites morts physiques et psychologiques.

J’ouvre les yeux à 3 ans et je vois la violence. Je les referme pour les réouvrir à 4 ou 5 ans. Mais là je vais devoir les garder ouverts toute ma vie. On appelle cela “l’hypervigilance ” en psychologie. Ça veut dire que t’es foutu-e. Que l’eau a gelée, que soleil a tout cramé et toi, décharné-e.
Que s’est-il donc passé ? Voici quelques réponses et bribes de souvenirs.

Je joue à cloche-pied dans un couloir qui me semble très long. Ma mère, mes soeurs et “frère” sont partis faire des courses . J’aime pas quand ils font cela. Quelqu’un m’appelle. Juste là derrière mon dos. J’ai pas envie de me retourner mais il faut obéir. C’est un adulte. Un homme mal rasé, une chambre, un lit, un truc dur, énorme entre mes mains. De minuscules petites mains. Et là, mon cerveau fait de la dissociation. Une petite fille de 4 ou 5 ans masturbe le sexe d’un homme tout en s’intéressant aux objets posés ici et là, tout autour pour ne pas regarder ce qu’elle fait . Elle n’aime pas ça, jamais. L’homme lui explique comment le faire. Il fait de drôles de bruits avec sa bouche. Elle, voudrais retourner s’amuser dans le couloir. Voir sa famille revenir. Être sauvée. S’échapper d’ici à tout prix. Mais personne ne vient. Elle reste, fait semblant, ne montre pas ce qu’elle ressent, ne pose pas de question. Elle a peur de sa terrible colère. Elle veut vivre. Vite, que ça passe vite. Attention, prudence. Il ne doit pas même savoir qu’elle comprend. Ce qu’il lui fait est mal.
Vite dehors. Vite, le dégoût me prend à la gorge. Vite, de l’air. J’ai besoin de respirer un autre air. Cet adulte fait partie de la famille côté paternel. Peut-être un oncle, un cousin, voire mon père lui-même. Il est le 4 ème personnage. La forêt qui se cache derrière l’arbre. (Thérapie en cours).

Autre événement, autre temps. Je me réveille. Je vois trois aliens assis autour de moi. Deux à ma gauche, un à ma droite. Ils sont vêtus d’une chemise du genre de celle portée par Yoda dans Stars Wars. Mais des moches et méchants qui scrutent mon corps. L’alien à gauche me fait des trucs avec son index droit sur mon ventre. Il a quatre longs doigts pourvus de longs ongles. Il tourne autour de mon sternum. Je pense qu’il veut prendre mon âme. La peur monte. Une peur guturales qui remonte de mes entrailles. Une peur tragique qui me laisse, malgré tout, le temps d’enregistrer des détails… Il mène la danse, dirige, explique ; À ses côtés son semblable me paraît être déconnecté de ce qu’il se passe ici, regardant ailleurs avec une mine extatique. À ma droite, l’autre alien est attentif à ce que fait son “chef”, sa face paraît curieuse, intéressée, se délectant de l’instant. Et puis, il se rend compte que je les vois. Ils ne parlent à aucun moment, mais je comprends que je n’étais pas sensée me réveiller avant longtemps. L’effroi s’installe ! Jai peur de ce qu’ils vont me faire de plus à présent que je les ai vu. Je n’arrive pas à bouger. Je ne peux pas me défendre. Mes poignets sont attachés par une cordelette très serrés. Face à face, poignet contre poignet. Impossible de me libérer. Je réalise aussi qu’ils ont une taille d’enfant, et qu’ils sont installés dans une posture d’appui sur leurs genoux, au dessus de moi, en l’air. Je me trouve moi-même juste au dessus de mon corps. Je décide de hurler très fort pour me réveiller. Pour sortir de ce cauchemard. Pour fuir.
Ma fratrie. L’arbre qui cache la forêt.
Après le départ de mon père du foyer, j’ai peu, voir pas de souvenir de cette longue période de mon enfance. J’avais 5 ans. Au commencement ma fratrie a joué à la poupée, puis au “docteur”, et au fil du temps cela s’est transformé en jeux sexuels avec l’enfant objet, pour se terminer en viol. Des cauchemards, des ressentis corporels, de l’anxiété, de l’hypervigilance, et plus tard des pensées obsessionnelles et probablement d’autres choses encore.

Je le répète pardonnez-moi, je n’ai pas de preuves concrètes mais des ressentis physiques, psychiques et sensoriels. Et des “semi-aveux” comme les demandes de pardon de mon frère, de mon père et de ma mère.
Et aussi l’histoire de cette famille toxique :
Ma soeur aînée😭 (victime). Elle n’a jamais eu toute sa tête. Toujours amoureuse de tous les hommes, et suicidaire quand le flirt se terminait. .Elle s’est proclamée victime de viol de la part de notre père. Elle le voit encore et toujours à travers moi. Me déteste d’avoir été sa “fille gâtée “. Elle m’accuse aussi d’être son bourreau. D’être méchante voire dangereuse, comme lui (ses mots). On ne se parle plus depuis que j’ai entamé une recherche généalogique il y a plusieures années. J’ai grandi en haïssant mon père que j’adorais, pour ce qu il lui avait fait, à elle.

Mon “frère” aîné, ou demi frère aujourd’hui, ou oncle. Plus âgées que nous toutes. 😭(se considère victime ). Aussi loin que je m’en souviens, il avait les mains balladeuses, se glissait dans notre lit pour venir se frotter à mes fesses. J’ai un souvenir net de ces moments. Aux dernières nouvelles il considérait son acte comme rien d’important. Rien qui vaille la peine qu’on s’y arrête. Il a abusé sexuellement d’une fille de 14 ans, handicapée. Il en avait 19. Mais avant, pendant et après, il a abusé des ses “soeurs”, une par une. Et sûrement d’autres enfants par la suite.

Mon autre soeur 😭 (victime). Je me souviens qu’elle me faisait passer pour une menteuse devant ma mère ou une folle, lorsqu’elle se sentait mal avec les innombrables mensonges qu’elle disait. De son surnom la “vipère “. Je me souviens aussi qu’en sa présence je me sentais, parfois, en sécurité. Il lui arrivait de me protéger de notre “frère” lorsqu’il me harcelait. Ils étaient très complices tous les deux à une époque. Un jour elle m’a avoué avoir été loin dans sa relation avec lui. Il l’a initiée puis ils ont couché ensemble. et ont recommencé à l’âge adulte. Par la suite elle a fait une grave dépression. Sous emprise depuis de trop longues années peut-être.
Elle est le seul être humain de cette famille à avoir fait preuve de bons sens parfois, et d’un semblant d’empathie à mon égard, en dehors de mon père. On ne se parle plus aujourd’hui. Elle aussi a vu en moi son bourreau et n’apprécie pas ma recherche généalogique.

Ça c’est moi🤐 (bouche cousue et de gros problèmes de santé à cet endroit ) je dois parler pour peut-être éviter une seconde opération chirurgicale..
La petite histoire je l’avait enfouie profondément à l’intérieur. Très loin dedans…. Un jour j’ai demandé mon acte de naissance pour refaire ma carte d’identité. J’avais 48 ans. Et puis j’ai demandé celui de mes soeurs. Tricher pour avoir celui de mon “frère”. Il n’est pas le fils légitime de mon père. J’ai aussi découvert que ce dernier s’était remarié deux fois, après avoir quitté ma mère. Et puis qu’il était décédé. Depuis, l’histoire familiale telle que racontée par ma fratrie ne tient plus. Notre père ne pouvait pas avoir violé sa fille aînée parce qu’il avait déjà quitté le domicile familial. Ou peut-être que oui mais alors quand, où…. ?
Je n’aurais probablement jamais de réponse dans cette famille où les secrets et mensonges règnent depuis fort longtemps. Et c’est tant pis ! Ce n’est plus ma priorité aujourd’hui.
J’ai consulté un psy pour envisager la vie sous un autre angle. Comme peut-être cesser d’imaginer que mon mari me met des somnifères dans mon verre d’eau pour me tromper, me trahir et Dieu sait ce qu’il pourrait me faire d’encore pire. Ce n’est pas la réalité mais ma perception de la vie. Celle dans laquelle je dois me protéger de tous et toutes, et que tout est douleurs ou résonne comme tel….On ne ressort pas indemne de Pompei. On fait semblant….
Joye
N.B : si vous avez vécu quelque chose de similaire n’hésitez pas à me contacter. Car même si je ne sais pas faire pleurer dans les chaumières, j’ai besoin de savoir que vous m’avez comprise. Merci.

Merci de remplir les champs obligatoires.



Nous vous proposons de lire également

1
Poster un Commentaire

avatar
  
smilegrinwinkmrgreenneutraltwistedarrowshockunamusedcooleviloopsrazzrollcryeeklolmadsadexclamationquestionideahmmbegwhewchucklesillyenvyshutmouth
Fichiers Photo et Image
 
 
 
Fichiers Audio et Video
 
 
 
Autres types de fichiers
 
 
 
1 Nombre de commentaires
0 Nombre de réponses
1 Nombre de followers
 
Commentaire le plus réagi
Commentaire le plus aimé
1 Nombre de personnes ayant commentés
psionic Personnes ayant récemment commenté

  Notification par e-mail  
plus récents plus anciens plus de votes
M'envoyer un e-mail si
psionic
Membre
psionic
Hors ligne

Chère Joye, j’ai lu attentivement votre témoignage une première fois, il m’a tellement bouleversé que j’en ai été abasourdi, stupéfait, sidéré, à tel point que j’ai dû attendre plusieurs heures pour répondre. Vous décrivez la dévastation de l’inceste sur la personne d’une fillette en devenir, vous, par ces monstres engendrés par votre environnement familial au fil des générations dans le silence, l’obscurité, le froid, l’enfer glacé…

Pour décrire cette horreur vous employez l’image de Pompéi, ville qui fut victime d’un cataclysme naturel, l’éruption du Vésuve en 70 après JC. L’effet de votre récit m’a plutôt évoqué les cataclysmes humains, tels que le bombardement d’Hiroshima et Nagasaki, ou encore la bataille de Stalingrad, ou l’enfer de la destruction par les bombes de Dresdes en février 1945…

Il existe dans la mythologie des enfers glacés, et votre témoignage évoque cet aspect, et votre désir d’en finir avec l’ombre…. d’éclairer les ténèbres par la recherche. On dirait que votre père, ce monstre avait pour but de pervertir et transmettre sa perversion dans les familles qu’il infectait par ses penchants démoniaques de destruction des petites âmes en devenir. Car c’est bien de cela qu’il s’agit, en psychanalyse et en psychiatrie l’inceste entraine la mort psychique de la victime dont le développement psychique est gravement compromis.

Je vais tenter de vous aider, et je vous garantis que des victimes d’inceste du site vous contacteront. Je les invite à le faire en privé si elles le préfèrent. Je pense que vous avez besoin d’un solide suivi et d’un thérapeute spécialisé dans les traumatismes liés à l’inceste et la pédophilie. Voici quelques liens que nous avons réunis à l’intention des victimes:

Je pense que vous souffrez de traumatisme psychique:

**AFTD, Association francophone du trauma et de la dissociation : possède un annuaire contenant numéro/adresse/mail/site internet de professionnels spécialisés dans le domaine du traumatisme, dissociation et troubles d’origine traumatique, étant membre de l’AFTD de France, Suisse, Belgique et dans le Monde.

https://www.aftd.eu/page/622823-accueil

Rubrique ”Annuaires :Liste des membres ”

https://www.aftd.eu/page/622462-liste-des-membres

Sites médicopsychologiques:
La sidération: pourquoi une victime ne réagit-elle pas durant l’agression?
https://www.filsantejeunes.com/letat-de-sideration-psychique-20843

** site de l’institut de la victimologie vous avez un annuaire des associations de lutte contre le harcèlement dont l’adresse des centres régionaux:
http://www.institutdevictimologie.fr

** site de Muriel Salmona: mémoire traumatique ; voir son article mémoire traumatique en pdf sur le site
https://www.memoiretraumatique.org/

** indiqué par Céline9: un site très intéressant d’ailleurs
https://www.cyrinne.com/

** psy coach: un espace consacré au harcèlement
https://www.psy-coach.fr/

** soutien-psy en ligne
https://www.soutien-psy-en-ligne.fr/

les associations de vicitimes d’inceste:
Le monde à travers un regard : organise des groupes de paroles, ateliers artistiques, forum ect…

http://lemondeatraversunregard.org/qui-sommes-nous/
Sur l’inceste et la pédophilie:
Le monde à travers un regard : organise des groupes de paroles, ateliers artistiques, forum ect…

http://lemondeatraversunregard.org/qui-sommes-nous/

** l’AIVI (Association Internationale pour les Victimes d’Inceste) site internet:

https://aivi.org/

https://www.sos-inceste-violences-sexuelles.fr/
numéro vert: 02 22 06 89 03

les associations de victimes de viol:

Fédération Nationale Solidarité Femmes: FNSF

http://www.victimedeviol.fr/associations.html

Stop violences sexuelles

http://www.stopauxviolencessexuelles.com

http://www.resonantes.fr/

Réseau France victimes

http://www.france-victimes.fr/

numéro d’urgence: 116 006

INAVEM : Fédération nationale des associations d’aide aux victimes
http://www.inavem.org

Contactez les et trouvez un suivi adapté à votre traumatisme chère Joye. Je pense qu’il vous faut bien plus qu’un psychologue mais que ce dernier devra faire partie de votre suivi.

Maintenant j’en viens à éclairer l’obscurité froide du mal qui irradie de votre, de cette famille maudite et rongée par cette horreur qui se transmet au fil des générations.

Votre quête généalogique est une quête de vérité et de lumière, une partie de votre chemin de guérison et de justice. Elle est juste et vous pourrez le constater en lisant ces documents:

https://www.cairn.info/l-enfant-victime-d-inceste–9782804143701-page-53.htm

https://www.cairn.info/l-enfant-victime-d-inceste–9782804143701-page-39.htm

https://www.cairn.info/revue-cahiers-critiques-de-therapie-familiale-2004-2-page-35.htm

http://classiques.uqac.ca/contemporains/gijseghem_hubert_van/passage_a_acte_incestueux/passage_texte.html

https://lejournal.cnrs.fr/articles/ce-que-lon-sait-de-linceste-en-france

https://www.michelefreud.com/chronique-secrets-de-famille.html

https://www.ifemdr.fr/interview-dhelene-dellucci-sur-les-traumas-transgenerationnels/

http://www.sichem.be/Transmission_familiale.html

Voici la thèse que je voulais vous communiquer:

https://papyrus.bib.umontreal.ca/xmlui/bitstream/handle/1866/18506/30-04-2017%2C%20Lacasse%20Marilyn%2C%20Rapport%20de%20stage%20final.pdf?sequence=1&isAllowed=y

Ainsi votre désir de lumière apparaît dans tout son éclat…

Il fait légitimement partie de votre chemin de guérison et de vérité et vous verrez combien vous avez raison de l’entreprendre…

Cela me touche beaucoup car mon histoire familiale a certaines similitudes liées au vent de l’histoire, à la déportation, dans la nuit et le brouillard…

De tout coeur avec vous.

Affection, courage et soutien.

Merci de remplir les champs obligatoires.