Balancetonporc.com
Victime de viol ou d’agression sexuelle ? Postez anonymement votre témoignage sur Balancetonporc.com

Harceleur de rue qui vire dangereux

J’étais adolescente en train de rentrer chez moi (fort heureusement plus qu’à environ 2mn de marche de la maison).
Un gars de la cinquantaine commence à m’interpeller et à me demander si on peut parler, donc j’accélère le pas en disant que j’ai pas le temps. Non seulement il insiste mais il commence à me suivre de très près en me donnant des surnoms dégueu, j’accélère toujours le pas mais je sens qu’il est toujours à moins d’un mètre derrière moi. Arrivée devant chez moi je panique à l’idée de devoir chercher mes clés, en me demandant s’il va essayer de m’agresser ou même de passer la porte. Pendant que je trouve mes clés et que j’essaie d’ouvrir ma porte il se colle à mes fesses avec son érection, quand je me retourne il ricane en mettant mes mains sur son truc (à ce moment j’arrive pas à savoir si c’est sa vraie érection ou un objet à travers son pantalon, je le saurais jamais mais sur le moment son ricanement me fait penser qu’il fait une « blague » qu’il a prévu depuis le début). Finalement j’arrive à entrer chez moi en claquant la porte. Je l’ai jamais revu même si j’ai souvent empreinté des chemins différents de « à 2mn de chez moi » pour être sûre de pas le recroiser.

Merci de remplir les champs obligatoires.



Nous vous proposons de lire également

1
Poster un Commentaire

Vous devez être connecté pour poster un commentaire
1 Nombre de commentaires
0 Nombre de réponses
1 Nombre de followers
 
Commentaire le plus réagi
Commentaire le plus aimé
1 Nombre de personnes ayant commentés
Koxie Personnes ayant récemment commenté

  Notification par e-mail  
plus récents plus anciens plus de votes
M'envoyer un e-mail si
Koxie
Membre

Vous auriez pu rentrer dans la première boutique qui avait, ou crier ou hurler ou faire un sprint. Mais, on n’est pas assez « armé  » quand on est adolescente. En avez-vous parlé à vos parents?

Merci de remplir les champs obligatoires.