Balancetonporc.com
Victime de viol ou d’agression sexuelle ? Postez anonymement votre témoignage sur Balancetonporc.com

Harcèlement sexuel durant un stage à l’étranger

J’ai effectué un stage de deux mois au Québec de mai à juin 2017, dans le cadre de mes études. Je pensais que ce stage allait changer ma vie, que j’allais pouvoir avoir une vraie expérience professionnelle et en sortir de là, plus mature.
Malheureusement, cela n’a pas été le cas. Au début, lorsque j’ai commencé mon stage, c’était plat, je ne faisais rien. J’attendais. Près d’une semaine après le début de mon stage, mon maitre de stage a commencé à poser sa main sur mon genou. Au début je n’y prêtais pas attention, puis au fur et à mesure, ça continuait, encore et encore. Alors j’ai décidé d’esquiver sa main en mettant mes jambes plus éloignées. Ça fonctionnait. Au début du moins.
Un jour, alors qu’il faisait beau et chaud, j’avais mis un short. Première remarque que j’ai eu, à peine arrivée dans l’entreprise, par mon maitre de stage : “Je me suis dit Yes ! Elle a mis un short, elle a enfin compris que c’était l’été”. Je n’ai toujours pas compris à l’heure actuelle pourquoi il a dit ça.
Ce jour là encore, il m’a touché les fesses lorsque nous étions en voiture, pour nous rendre à un distributeur. Il avait posé son portable sur mon siège, qui a glissé contre ma fesse gauche et s’est précipité pour bien attraper son portable et pour bien attraper ma fesse. J’étais tétanisée. Il n’a ni dit “pardon”, ni rien du tout. Pour lui, ça lui semblait normal.
Quelques jours plus tard, il m’a demandé de venir à l’ordinateur pour effectuer un travail. Chose que j’ai fait. Sauf que lorsqu’il est venu vérifier mon travail, il m’a caressé au niveau du dessous de bras gauche, non loin de mon soutien-gorge. Pendant de très longues secondes. Là encore, j’étais incapable de réagir. Je n’arrivais pas à comprendre pourquoi il me touchait là.
A partir de là, j’ai commencé à avoir des crises de paniques, je commençais à avoir une boule au ventre, la peur de me rendre à mon stage.
Un jour, ça commençait à aller loin. Ce jour-là, de juin, il m’a demandé de faire un travail sur l’ordinateur. Il m’expliquait rapidement le but de mon travail et est parti. Quelques minutes plus tard, je sens qu’il rentre dans la pièce. Je n’y prête pas attention. Puis j’entends qu’il se rapproche et je l’aperçois dans mon champ de vision (tout à ma droite). Je finis par tourner la tête et je le voyais me prendre en photo à mon insu tout en déclarant “Je te prends en photo pendant que tu travailles et puis j’ai vu des photos de toi sur Facebook, tu es très photogénique” Et là j’ai dit “Non vous ne me prenez pas en photo, vous supprimez ça, en plus je ne supporte pas qu’on me prenne en photo, alors supprimez”. Il a ignoré ce que j’ai dit et a poursuivi en disant “Ça se voit que t’aime pas qu’on te prenne en photo, car tu fais toujours des photos avec des amis…”
Après cet incident, je me suis isolée et j’ai pleuré. je me disais pourquoi ??
Puis le soir même de cette journée là, a été la chose de trop. De nouveau nous étions en voiture, pour aller en centre ville pour la préparation d’un évènement. Alors qu’il gare sa voiture et qu’il voulait vérifier quelque chose, il a posé son portable sur ma cuisse. Comme ça, sans rien dire, comme si c’était normal. Alors j’ai décidé de prendre son portable, de lui tendre et de lui dire ” NON PAS CA”. Et il m’a regardé en souriant : j’m’en fous j’pose ça là.
J’ai été très mal… Je ne comprenais plus rien. Je me suis sentie sale, comme si j’étais une stagiaire meuble/sexuelle et rien d’autre. A partir de là, j’ai eu une accumulation de stress, de peur, de panique et j’ai commencé à arrêter de manger.
Mais je ne me laissais pas faire, j’ai lutté pour finir mon stage et bien qu’il me rabaissait jusqu’à la fin de mon stage, j’y allais, j’affrontais mes peurs. Il me faisait comprendre que j’étais une incapable, que j’étais tellement nulle en maths que faire juste des classements de numéros auraient été trop compliqués pour moi. J’ai tout de même continué à y aller.
30 juin : Mon stage s’est terminé et ça été une libération, par rapport à mon stage et que je n’allais plus jamais voir cet “homme”. Il faut savoir aussi que c’était un homme sale, qui me rotait dessus sans arrêt, toujours la braguette ouverte, et qui parfois s’en prenait à moi sans raison. Mais la chute aux enfers a continué.
Aujourd’hui, j’ai perdu 9 kilos, je suis suivis par un psychiatre et sous anti-dépresseurs. J’ai développé un trouble panique accompagné de TOC alimentaires. Ma vie est devenue un enfer.
Hommes, femmes, enfants, qu’importe qui vous êtes, ne vous laissez pas marcher dessus. Ne vous laissez pas avoir par ce genre d’individu. Car psychologiquement, vous allez en souffrir.
N’ayez pas peur d’en parler. Dites-le.

Merci de remplir les champs obligatoires.



Nous vous proposons de lire également

1
Poster un Commentaire

avatar
  
smilegrinwinkmrgreenneutraltwistedarrowshockunamusedcooleviloopsrazzrollcryeeklolmadsadexclamationquestionideahmmbegwhewchucklesillyenvyshutmouth
Fichiers Photo et Image
 
 
 
Fichiers Audio et Video
 
 
 
Autres types de fichiers
 
 
 
1 Nombre de commentaires
0 Nombre de réponses
0 Nombre de followers
 
Commentaire le plus réagi
Commentaire le plus aimé
1 Nombre de personnes ayant commentés
Monpseudo Personnes ayant récemment commenté

  Notification par e-mail  
plus récents plus anciens plus de votes
M'envoyer un e-mail si
Monpseudo
Invité
Monpseudo
Hors ligne

Soyez rassurée… Le malaise change de camps. Vous allez pouvoir souffler et recommencer à vivre.

Merci de remplir les champs obligatoires.