Balancetonporc.com
Victime de viol ou d’agression sexuelle ? Postez anonymement votre témoignage sur Balancetonporc.com

harcèlement et viol des plus de 70 ans

Si une grande enquête était menée chez les plus de 70 ans, vous seriez étonnés du résultat !!! je connais très peu de femmes qui n’ont pas un jour été victimes sexuellement. Pour ma part dans l’enfance et l’adolescence, attouchementssss, viol (fellation), métro, prêtre, amis, et la liste est longue. A 72 ans, je ne suis pas encore apaisée, donc, dépression, fibromyalgie, difficultés sexuelles, mauvaise estime, etc, etc
J’ai perdu hélas mon mari qui a été extraordinaire : il m’a toujours respecté avec mon mal être. je termine mon témoignage en le remerciant infiniment. la vie a été un peu plus douce.

Merci de remplir les champs obligatoires.



Nous vous proposons de lire également

3
Poster un Commentaire

Vous devez être connecté pour poster un commentaire
3 Nombre de commentaires
0 Nombre de réponses
1 Nombre de followers
 
Commentaire le plus réagi
Commentaire le plus aimé
3 Nombre de personnes ayant commentés
psionicLagarMarianne Personnes ayant récemment commenté

  Notification par e-mail  
plus récents plus anciens plus de votes
M'envoyer un e-mail si
Marianne
Invité
Marianne

Presque 70 ans et exactement la même expérience!

Merci de remplir les champs obligatoires.



Lagar
Invité
Lagar

Merci de ce témoignage. Maintenant que la parole est libérée, les jeunes femmes apprennent quelles limites ne doivent pas être franchies. Mais les femmes des générations d’avant ?
J’avais vu un reportage dont j’ai malheureusement oublié le titre . Une dame sénior racontait : quand on était dépendante de notre mari financièrement, si on voulait quelque chose, il fallait s’abaisser à certaines pratiques sexuelles. Elle parlait de fellation. C’était « normal » dans le cadre conjugal.
Je me demande si beaucoup de femmes de ces générations n’ont pas été violées en pensant satisfaire au devoir conjugal.
En définitive, quelle est la « limite » du devoir conjugal ?
Ce serait à étudier

Merci de remplir les champs obligatoires.



psionic
Membre

Intéressante question. De mon point de vue, en temps qu’homme, les limites sont fixées par la femme et je ne cherche jamais à les changer. Le fait que vous mentionnez ce chantage immonde dans le cadre d’un couple me révulse totalement. J’ajoute que pour les femmes du XIXe siècle les limites étaient strictes, c’est surtout qu’elles étaient conscientes que la solitude menaient à la pire déchéance: la prostitution. Les mémoires de casque d’Or et de son mac ont été miraculeusement sauvées de la destruction par un historien spécialiste de l’érotisme et de la pornographie. Elles laissent entrevoir une France gangrénée par la prostitution de TOUTES les classes populaires. On est loin de Victor Hugo et Gavroche. Je vous donnerai titre du livre sur demande. A noter que les femmes du XIXe siècles étaient très strictes sur les pratiques afin d’éviter d’être vues comme des prostituées, on peut aussi dire à l’inverse, que beaucoup de pratiques sont sorties des bordels. Merci de votre témoignage, courage et soutien.

Merci de remplir les champs obligatoires.