Balancetonporc.com
Victime de viol ou d’agression sexuelle ? Postez anonymement votre témoignage sur Balancetonporc.com

Harcèlement dans la rue

Un matin dans les rues à 6h50 en allant au travail un homme m’a suivie à pied sur la moitié de mon chemin. J’ai essayé plusieurs fois de me retourner légèrement pour voir qui c’était sans arriver à le voir.
Puis je décide de me retourner franchement et je vois un petit homme, je me dis que c’est un jeune sans danger, je fais juste attention qu’il ne vole dans mon sac à dos.
J’avais la musique dans mes écouteurs et là j’entends qu’il me parle.
Je me retourne, je dis « comment? » et la j’entends « t’as un bon petit cul » je réponds « pardon » il dit « t’as un bon petit cul, je vais te le defoncer » et tout un tas de truc du genre, j’entends qu’il parle de ses « couilles » etc.. il était tout près de moi, me parlait comme si on discutait normalement
Du coup je dis « non mais ça va pas de parler comme ça », il continuait de me suivre, j’ai dit « non mais là j’aimerai continuer à marcher tranquille donc lâchez moi » et il lâchait pas du coup j’ai appelé un ami avec mon téléphone et il s’est enfin arrêté
J’ai ensuite fondu en larme, choquée et blessée par ce qu’il venait de se passer.

Merci de remplir les champs obligatoires.



Nous vous proposons de lire également

1
Poster un Commentaire

Vous devez être connecté pour poster un commentaire
1 Nombre de commentaires
0 Nombre de réponses
1 Nombre de followers
 
Commentaire le plus réagi
Commentaire le plus aimé
1 Nombre de personnes ayant commentés
Catoune Personnes ayant récemment commenté

  Notification par e-mail  
plus récents plus anciens plus de votes
M'envoyer un e-mail si
Catoune
Membre

Chère Anonyme,

Vous avez vécu une situation de stress et d’insécurité, vous avez aussi été dénigrée sans votre consentement, il est donc normal que vous fondiez en larmes, le choc passé!

Le harceleur éprouve du plaisir quand il voit qu’il fait réagir sa victime, qu’il l’atteint ! Il vibre quand elle éprouve un sentiment d’insécurité, quand elle est démunie!

Vous avez eu la bonne attitude en lui disant « ça ne va pas de me parler comme ça » et « j’aimerai continuer à marcher tranquille donc lâchez moi ».

Très bon réflexe aussi d’appeler un ami!

Ce qui marche aussi, c’est de lui parler dans une autre langue ! Il ne comprendra rien et se lassera vite car il n’aura pas eu ce qu’il voulait : vous faire peur et vous dénigrer!

Ce qui marche aussi, c’est de lui répondre n’importe quoi ou une phrase en boucle ou encore une citation ! Cela le perturbera et le déstabilisera !

Exemple 1 : « t’as un bon petit cul »
-> « l’année dernière, j’ai fait un super voyage ! Les paysages superbes ! ….. « .

Et vous ne vous arrêtez pas de raconter votre histoire et vous l’interrogez, mais n’attendez pas qu’il réponde et vous continuez à parler ! S’il ne part pas écœuré, vous dites : « Tiens, je vais appeler mon ami, on y a été ensemble et patati et patata ….. »

Exemple 2 : « ne me suivez pas ! Vous me harcelez ! Ne me suivez pas ! Vous me harcelez ! Éloignez-vous ! Ne me parlez pas comme ça, c’est du harcèlement !…… »

Exemple 3 : « Dans la vie on ne fait pas tout ce que l’on veut, mais on est responsable de qui l’on est ! » ou « Pour critiquer les gens, il faut les connaître et pour les connaître, il faut les aimer ! »

Vous pouvez aussi utiliser l’humour ou le sarcasme : « C’est intéressant… Pouvez-vous m’expliquer pourquoi vous pensez que vous avez le droit de me dire ça ? »

Vous pouvez aussi faire semblant de ne pas avoir entendu et lui faire répéter ses propos plusieurs fois jusqu’à ce qu’il se sente stupide : « Hein ? », « Quoi ? », « Je n’ai pas entendu »

Vous pouvez lui dire que vous êtes en train de faire une enquête sur le harcèlement de rue et commencez à lui poser des questions : « Vous le faites souvent ? », « Comment choisissez-vous les personnes que vous harcelez ? », Le faites-vous seul-e ou avec vos ami-e-s ? », « Avez-vous déjà parlé de ce que vous faites à vos parents, frères, sœurs… ? »

En clair, déstabilisez-le ! Moquez-le mais avec subtilité ! Vous devez l’amener à ce qu’il se sente stupide ! Vous devez l’écraser par votre intelligence et votre esprit vif, mais avec finesse, sans pour autant qu’il s’en rende compte sur l’instant!

Entraînez-vous à avoir de la répartie en toutes occasions ! Trouvez la situation cocasse au lieu d’être effrayée et utilisez l’humour et le sarcasme en dosant !

Si cela se reproduit, soyez forte et testez ces méthodes ! Dites-vous que vous êtes plus intelligente que lui et que vous allez gagner la partie ! Il a osé se moquer de vous, il a voulu vous effrayer, faites-lui mordre la poussière à ce porc, qu’il se sente un vrai débile, un looser, à la fin !

En tous cas, soyez fière de vous, car vous avez agi comme il le fallait !

Le seul hic, c’est qu’il vous a atteint ! Ne laissez plus jamais les porcs vous faire du mal et vous effrayer !

De tout cœur avec vous !

Merci de remplir les champs obligatoires.