Balancetonporc.com
Victime de viol ou d’agression sexuelle ? Postez anonymement votre témoignage sur Balancetonporc.com

« Fous » de moi

J’en ai pleins des petits cochons qui me collent aux basques depuis que mes nichons ont dessiné un bourrelet sur mon T-shirt en sixième. Heureusement on a le temps de s’y faire quand on entre au lycée on a déjà une longue liste de porcs en formation derrière nous. Ça nous blesse moins, on joue au féministe, on se dit que ces deux protubérances qui pendent sur nos côtes peuvent devenir des armes de destruction massive. On se met en colère parfois mais Mme la proviseur nous dit que si on nous tire sur les bretelles du soutif c’est parce qu’on s’obstine à mettre des débardeurs. Le t-shirt est bien plus approprié au collège. La vérité c’est que ça ne s’arrête jamais, on s’habitue, c’est tout! Un jour au Lycée une professeur nous dit : « Vous devriez pouvoir vous promener nue dans la cour sans recevoir une seule réflexion déplacée. Votre corps est beau soyez en fier. »Alors on s’indigne un peu, on se dit qu’on n’est peut-être pas une pute finalement ce n’est peut-être pas de notre faute si nos seins ont poussé jusqu’au D.

Des porcs il en existe pleins.
Il y a les porcs qui mettent des masques : «  Hé mademoiselle vos etes jolies, mademoiselle? Mademoise…Sale pute » des masque qui tombent vite.
Il y a ceux qui s’assument pleinement on pourrait presque les trouver courageux « chienne » mais en fait ce sont les plus cons, ils ne se posent pas de questions, ils n’ont pas eu d’éducation.
Il y a ceux qui ne le font pas exprès « Bah pourquoi tu te vexes c’est un compliment que je te fais là… »
Il y a ceux…il y a ceux… Il y a ceux…

Il y a aussi celles…Il y en a presque autant et c’est souvent les pires. La collègue de travail qui du haut de ses 50 balais se bat et se débat pour que ses cheveux blancs ne percent pas trop vite le noir ébène qui colore la paillasse qui lui fait office de cheveux.
Celle qui souffle à l’oreille des hommes que si je suis embauchée c’est parce que le chef veut me baiser. Celle qui souffle aux ados dont je m’occupe que ma seule qualité c’est la taille de mon bonnet. Il est donc logique que j’encaisse les insultes après tout je l’ai bien mérité, je n’ai qu’à cacher ma féminité. Dans une MECS d’adolescent garçon il est conseillé d’avaler des pilules de testostérone. Vous pouvez lui gicler aux visages vos saloperies, elle est là pour ça et puis… elle ne s’en défend pas! Et comme ça, peut-être que moi, on m’emmerdera pas . Et on frappe à coup de « grosses putes », a coup de « t’es bonne », à coup de « petite chienne », a coup de « salope ». On se croit plus forte que ça. On se connaît bien on sait qu’on n’est pas tout ça. Mais tout ça c’est quoi? Personne ne s’indigne, notre patron nous dit « c’est peut-être toi qui suscites ça. « Je vais te baiser » ce n’est pas une insulte c’est un désir qu’on exprime. Un jour c’est l’insulte de trop « Je vais cracher sur ta chatte tu n’es bonne qu’à être baiser grosse salope » Ca devient violent on craque on donne un coup de poing. On finit par porter plainte contre un ado en difficulté au lieu de porter plainte contre une ou deux truies qui s’amusent à saute flaque.




  • Nous vous proposons de lire également

    Poster un Commentaire

    6 Commentaires sur "« Fous » de moi"

    avatar
      
    smilegrinwinkmrgreenneutraltwistedarrowshockunamusedcooleviloopsrazzrollcryeeklolmadsadexclamationquestionideahmmbegwhewchucklesillyenvyshutmouth

      Notification par e-mail  
    plus récents plus anciens plus de votes
    M'envoyer un e-mail si
    loulou
    Invité
    loulou

    Gros problèmes les seins qui attirent la convoitise des porcs. Voilà la pauvre parade trouvée par les femmes Africaines pour protéger leurs filles adolescentes :
    L’écrasement ou le repassage des seins :
    « La fonction prétendue du repassage des seins n’a rien de religieux, elle vise à retarder le passage à l’adolescence des jeunes filles afin que les garçons ne soient pas attirés par elles, qu’elles n’aient pas une sexualité précoce, ne tombent pas enceintes afin de leur permettre de suivre des études le plus longtemps possible.
    Malgré cette pratique, un tiers des Camerounaises se retrouvent mères avant l’âge de 16 ans. »

    Céline
    Invité
    Céline

    Solution : se les couper comme les Amazones

    loulou
    Invité
    loulou

    Je crois qu’elles ne s’en coupaient qu’un seul, celui qui gênait pour le tir à l’arc…

    Raphaël
    Invité
    Raphaël

    Vrai smile

    la marte
    Membre

    Bonjour anonyme,
    Que de harcèlement sexuel tu as subie. Ne subie plus. Tourne toi vers les associations. Les femmes peuvent être mille fois pire que les hommes et se prétendre féministe. Les 2 harcèlement morale que j’ai subie c’était des femmes. En matière de bêtises y a largement égalité des sexes. Courage.