Balancetonporc.com
Victime de viol ou d’agression sexuelle ? Postez anonymement votre témoignage sur Balancetonporc.com

Forum

des chiffres sur le viole...  

  RSS

masique
(@masique)
Nouveau membre
Inscrit:Il y a 7 mois 
Messages: 1
10/01/2019 8:18  

Bonjours! ( et désolé d'avance pour les fautes d'orthographe...) 

Dans le cadre de mon Tpe de fin de première, j'ai eu a écrire un petit document sur le viol ( C'est d’ailleurs en fesant des recherches pour cet article que j'ai décider de raconter mon histoire sur ce site ). Je vous met ci dessous ce que j'ai rédigé et trouvé, je pense que vous serez d'accord avec moi, ces chiffres sont tout bonnement effroyables...

 

Le viole. Nous connaissons tous ce mot, ce que c’est. Mais cela sonne toujours comme impensable, comme si ça n’arrivais qu’aux autres.

Aujourd’hui, de nombreuses aides se développent, par la prévention ( avec des affiches dans les transports, les écoles, des publicités etc...) et L’accompagnement des victimes grâce a des mouvements tel que le site Balancetonporc ou le #metoo ou encore l’aménagement d’infrastructures dédié aux victimes.

Et malheureusement, ces sites et mouvements existent car le viole est bien réel, et de plus en plus fréquent.

 

Selon l'article 222-23 du Code pénal : « Tout acte de pénétration sexuelle, de quelque nature qu'il soit, commis sur la personne d'autrui ou sur la personne de l'auteur, par violence, contrainte, menace ou surprise, est un viol ».

 

Selon une étude du ministre de l’intérieur, 27 728 cas de violences sexuelles ( harcèlement sexuel, agression sexuel ou viole) on été ressencé uniquement durant les 7 premiers mois de 2018. Les 7 premiers mois. Soit environ 132 cas par jours en France.

Ce qui revient a une augmentation de 23 % par rapport a 2017. 23%. Une hausse considérable et effroyable. Même si cela ne peut paraître que des chiffres, c'est une réalité qui détruit de plus en plus de gens chaque année. 

Et dans 91% des cas, la victime connaissait son agresseur.  

 

En voyant ces chiffres, j'avoue avoir été frappé de stupeur. Mais ce n'est rien comparé aux témoignages présents sur le site Balancetonporc. Parce qu’un viole, ce n’est pas juste une agression. C’est une destruction. Un anéantissement du corps qui n’est plus qu’un bout de chaire honteux et du mentale qui est traumatisé, marqué a vie au fer rouge. Rien ne peut être comme avant. Un viole ça change une personne.Il faut tout réinventer. Il y a la vie avant et la vie après.

Mais comme le dis Natalie dans un article proposé sur le site Slate, « Le plus dur, ce n’est pas de subir l’acte en lui-même. Le plus dur, c’est de tenter de se reconstruire. »

En effet, comme l’explique Boris Charpentier, psychologue en thérapie comportementale: «L’intensité des émotions de stress et de peur liées à l’agression, tant elle est inattendues et insupportables pour la victime, vont en quelque sorte court-circuiter le psychisme pour supprimer la réponse émotionnelle. C’est ainsi que vont naître ces sentiments d’irréalité, de dépersonnalisation et de dissociation, où la victime est coupée de ses émotions.»

Alors suite a ce traumatisme, il est très dur de se reconstruire mais différentes thérapies existent. Des centres sont installé un peu partout pour recueillir les victimes et leur donner accès a des thérapeutes spécialisés.

Mais d’autres personnes et principalement des femmes, cherchent a extériorise leur douleur par des moyens plus secrets et personnelles, tel que l’art.

Dans mes recherches, j’ai pu remarquer divers témoignages de femmes qui cherchaient a se reconstruire grâce :

- au chant pour montrer qu’on as un voix et le droit de la faire entendre,

- le dessin pour sortir de soit des images destructrices,

- et le tatouage pour recouvrir les marques de l’agression, ou graver sur sa peau que l’on a survécut


RépondreCiter
Partager :
  
Chargement

Merci de Se connecter ou S'inscrire