Balancetonporc.com
Victime de viol ou d’agression sexuelle ? Postez anonymement votre témoignage sur Balancetonporc.com

Comment mettre fin à un harcèlement virtuel - cyber harcèlement  

  RSS

Anonyme
(@anonyme)
Membre confirmé
Inscrit: Il y a 2 ans
Messages: 104
19/05/2018 4:03  

Comment mettre fin à un harcèlement virtuel - cyber harcèlement

https://fr.m.wikihow.com/mettre-fin-%C3%A0-un-harc%C3%A8lement-virtuel

On appelle cela harcèlement virtuel lorsque des moyens de communication électroniques comme les SMS, les mails, les chats ou encore les réseaux sociaux sont utilisés pour menacer ou humilier quelqu'un.

Les conséquences de ce type de harcèlement peuvent être tout aussi graves que les conséquences du harcèlement en vrai.

Apprenez à reconnaître et à gérer les situations de harcèlement virtuel avant qu'elles ne dégénèrent.

SACHEZ RECONNAÎTRE LES SIGNES

1
Cherchez des signes de harcèlement.

Dans les cas de harcèlement virtuel, c'est souvent une personne qui harcèle une autre personne à travers des mails, des messages sur des chats, des SMS ou à travers d'autres moyens de communication.

Il s'agit de harcèlement si la personne qui harcèle contacte directement une autre personne avec des messages de types suivants :

- Des messages verbaux haineux ou menaçants. Autrement dit : les insultes, les tentatives d'influencer le comportement de l'autre en le menaçant de dévoiler des informations embarrassantes ainsi que les menaces de violences physiques.

- Les images menaçantes ou embarrassantes.

- Un flot ininterrompu de mails, de messages ou de textos, qu'ils soient menaçants ou pas en soi.[

2
Cherchez des signes d'humiliation publique.

Une autre forme de harcèlement virtuel consiste à embarrasser la victime en contactant son entourage, plutôt que de la contacter directement.

Les harceleurs virtuels peuvent employer les stratégies suivantes:

- Poster des messages humiliants sur des réseaux sociaux, sur des blogs ou sur d'autres sites publics.

- Répandre des rumeurs et des ragots sur les réseaux sociaux, par SMS ou par d'autres moyens de communication.

- Partager des photos embarrassantes, des nues par exemple ou des clichés qui ont été retouchés dans le but d'humilier sur les réseaux sociaux ou par MMS.

- Créer un site internet rempli d'images diffamatoires, d'insultes et de rumeurs au sujet de la victime.

3
Cherchez des signes de désindividualisation.

Une manière moins évidente, mais aussi blessante de faire du harcèlement virtuel est le harcèlement qui consiste à dénuder la victime de son individualité dans le but de l'humilier ou de le punir. Dans ce cas, il est souvent plus difficile d'identifier le bourreau.

- Dans certains cas, le bourreau peut adopter un nom d'adoption quasiment identique au pseudonyme de la victime pour ensuite utiliser ce nom pour créer des situations embarrassantes ou menaçantes pour elle.

- Le bourreau peut aussi voler les mots de passe de la victime, accéder à ses comptes et envoyer des messages gênants à ses contacts ou faire des achats très couteux.

AGISSEZ IMMÉDIATEMENT

1
Essayez d'identifier la cause.

Le bourreau peut être un ami, un ex ou une autre personne que vous connaissez bien. Si cela vous semble encore possible d'avoir une discussion raisonnable avec la personne, demandez-lui d'arrêter. Faites en sorte que cette conversation se déroule en personne, surtout pas par mail ou par texto.

N'oubliez pas qu'il n'y a pas forcément une raison derrière le harcèlement ou du moins une raison rationnelle. Parfois certaines personnes s'en prennent à autrui à cause de leurs propres incertitudes. Dans tous les cas, vous n'êtes pas à blâmer.

Si vous ne savez pas qui vous harcèle ou si vous êtes harcelé par plusieurs personnes, en discuter ne servira probablement à rien. Dans ces cas-là, vous devez avoir une réaction plus forte.

2
Ne répondez plus au message du bourreau.

Si la discussion ne marche pas, cessez de répondre aux textos, aux messages instantanés, aux mails et aux autres communications que peut vous adresser le bourreau.

Les bourreaux veulent créer une réaction chez leurs victimes, leur répondre ne ferait donc qu'empirer les choses.

Ne menacez pas le bourreau à votre tour. Si, exaspéré, vous envoyez un message menaçant à votre bourreau, vous l'encouragez à persévérer dans ses mauvais comportements et cela peut aussi vous causer des problèmes.

3
Sauvegardez les preuves.

Sauvegardez tous les mails, les textos, les messages instantanés, les adresses internet et toute autre preuve que vous pouvez.

Enregistrez l'heure et la date de l'envoi de chaque communication.

Plus vous avez d'informations sur le comportement de votre bourreau, plus il vous sera facile de déterminer comment l'arrêter.

4
Bloquez le bourreau.

Mettez immédiatement fin aux menaces les plus invasives du bourreau en bloquant la personne de toute communication directe avec vous.

Dès que vous avez enregistré tous les anciens messages que vous avez reçus, prenez les mesures suivantes pour vous protéger :

- Supprimez la personne des contacts de votre boîte mail et bloquez-la dans les chats.

-Supprimez la personne de vos réseaux sociaux et faites en sorte qu'elle ne puisse pas renouer le contact avec vous.

- Empêchez la personne de vous contacter sur votre téléphone.

5
Changez les paramètres de votre compte.

Faites en sorte que la personne ne puisse pas trouver un nouveau moyen de vous contacter en limitant drastiquement le nombre de vos informations personnelles disponibles en ligne.

Prenez les mesures suivantes pour vous protéger :

-Ne révélez jamais votre adresse ni votre numéro de téléphone en ligne. Les réseaux sociaux facilitent la mise en contact des personnes de beaucoup de manières, mais ils comportent aussi des paramètres de confidentialité que vous pouvez modifier pour vous protéger. Modifiez vos paramètres pour que seuls vos amis puissent vous contacter.

- Pensez à changer votre pseudonyme et d'autres moyens d'identification en ligne. Si vous utilisez le même pseudonyme depuis des années, le bourreau peut trouver un moyen de continuer à vous harceler en se faisant passer pour quelqu'un d'autre. Éliminez cette possibilité en changeant votre pseudonyme, votre photo de profil et d'autres informations qui peuvent faciliter votre identification en ligne.

- Créer de nouveaux comptes. Si vous avez peur que quelqu'un ait usurpé votre identité, il vous faut créer de nouveaux comptes pour que la personne ne puisse plus se faire passer pour vous. Prévenez votre entourage que vous avez une nouvelle adresse mail, une nouvelle page sur les réseaux sociaux, etc.

CHERCHER DE L'AIDE EXTÉRIEURE

1
N'attendez pas trop longtemps avant de demander de l'aide.

Il peut être tentant d'attendre que ça se tasse au lieu d'agir contre le harcèlement, mais si vous n'agissez pas, votre bourreau pensera qu'il peut harceler les autres impunément. Ne pensez pas que le problème disparaîtra de lui-même : exprimez-vous immédiatement pour y mettre fin.

Si vous êtes mineur, demandez de l'aide à un adulte. Vos parents, vos professeurs, votre CPE ou encore le psychologue de votre établissement scolaire sont tous capables de mettre fin à ce genre de situations avant qu'elles ne dégénèrent.

Si vous êtes un des parents de la victime, prenez la situation très au sérieux et agissez immédiatement. Le harcèlement virtuel a déjà eu des conséquences tragiques.

2
Parlez-en au personnel de votre établissement scolaire.

Tous les établissements scolaires ont une politique en matière de harcèlement et de victimisation et de plus en plus en ont également pour le harcèlement virtuel. Dans certains pays, c'est la loi qui impose aux établissements scolaires d'avoir ces politiques.

Quelle que soit la politique spécifique de votre établissement, il appartient à son principal de trouver un moyen d'arrêter le harcèlement.

Si vous êtes mineur, dites-vous bien que c'est une bonne chose que d'en parler dans votre environnement scolaire. Des camarades de classe peuvent vivre des situations similaires et votre établissement doit être mis au courant du phénomène pour pouvoir y mettre fin.

Si vous êtes parent, prenez rendez-vous avec le principal de l'établissement pour en parler en tête-à-tête et trouver une solution.

3
Dénoncez le bourreau aux sites et aux services de messagerie.

Le harcèlement en ligne est très souvent condamné par les règles de fonctionnement des sites sociaux, des téléopérateurs et des autres services de communication.

Renseignez-vous sur la politique de ces entreprises et faites des démarches pour dénoncer le comportement menaçant que vous subissez.

Vous aurez peut-être besoin d'envoyer des copies des communications que vous avez reçues pour prouver que vous subissez un harcèlement.

L'entreprise peut à la suite de votre plainte punir votre bourreau.

4
Tournez-vous vers la justice.

Dans certains cas, le harcèlement virtuel peut être considéré comme un délit, ce qui place la situation hors de la sphère de compétence du personnel enseignant, des téléopérateurs et des sites de médias sociaux.

Vous devez contacter la police si le harcèlement que vous subissez comporte au moins un des éléments suivants :

- Harcèlement répété associé à une forte intimidation.
Menaces de mort ou de violences.

- Des photos ou des descriptions sexuellement explicites d'un(e) mineur(e), car cela constitue de la pornographie infantile.

- Des photos ou des vidéos qui ont été prises et/ou partagées à l'insu de la personne qu'elles représentent.
Des actions ou des messages haineux.

PRÉVENIR LE HARCÈLEMENT VIRTUEL

1
Ne partagez jamais d'informations en ligne qui peuvent être utilisées contre vous.

Les bourreaux en ligne utilisent souvent des photos, des posts ou des informations personnelles trouvées en ligne pour harceler leurs victimes. Partager en ligne quelques informations personnelles ne fait pas de mal.

Mais dites-vous que vous ne devez mettre en ligne que des choses que le monde entier peut savoir sans que cela vous gêne.

N'envoyez jamais des photos nues de vous-même à quelqu'un d'autre et ne laissez jamais quelqu'un d'autre prendre des photos nues de vous. Cela inclut votre compagnon.

Vous pouvez être fou amoureux maintenant, mais si vous rompez, vous n'aurez plus aucun contrôle sur ces photos. De nombreux cas de harcèlement virtuel sont le fait d'ex-compagnons qui se vengent de leur ex en mettant des photos compromettantes en ligne.

Toute information personnelle envoyée par mail, par texto ou sur des chats peut se retrouver entre les mains d'un bourreau virtuel.

Évitez de parler de choses compromettantes ou personnelles en ligne. Même si vous le dites à un bon ami à vous, vous ne pouvez jamais savoir où finiront ses informations.

Les affaires personnelles se discutent mieux en personne.

2
Surveillez votre ton lors de vos discussions en ligne.

Parfois les communications en ligne peuvent être mal interprétées, ce qui peut mener à des différends qui peuvent aboutir à du harcèlement.

Lorsque vous communiquez sur internet, soyez respectueux envers vers vos interlocuteurs pour éviter de vous faire des ennemis. S'il y a un conflit, essayez de le résoudre en personne.

Une bonne règle de base est d'être aussi poli sur internet que dans la vraie vie.

Évitez d'envoyer des messages lorsque vous êtes énervé ou de mauvaise humeur. Ils peuvent être mal compris par votre interlocuteur.

3
Ne participez pas à du harcèlement virtuel.

Même si tous vous amis y participent, c'est toujours une mauvaise chose à faire.

En effet, c'est le fait que des personnes suivent le mouvement et se mettent à harceler qui rend le harcèlement virtuel si efficace et blessant.

Votre comportement peut à son tour influencer les autres. En faisant comprendre aux autres que vous ne supportez pas le harcèlement virtuel, vous montrez un bon exemple à suivre.

Si vos amis commencent à taquiner quelqu'un sur internet ou par textos, ne les imitez pas. Demandez-leur plutôt d'arrêter et faites-leur savoir que le harcèlement virtuel peut avoir les mêmes conséquences désastreuses que le harcèlement en vrai.

N'enregistrez rien, que ce soit des photos ou des vidéos, de quelqu'un d'autre sans la permission et le consentement de la personne.

Prendre des preuves visuelles du comportement de quelqu'un à son insu est illégal.

Et même si la personne consent à se faire filmer/photographier, vous devez aussi avoir sa permission pour rendre publics les vidéos/photos.

Ne rendez jamais publiques des vidéos ou des photos qui peuvent être considérées comme compromettantes ou humiliantes pour une autre personne.

CONSEILS

Faites très attention à qui vous donnez votre adresse mail et vous informations personnelles.

Ne donnez JAMAIS d'informations personnelles comme votre adresse, votre numéro de téléphone, votre date de naissance, le nom de votre école/employeur/université, des informations au sujet de votre entreprise familiale ainsi que toute information sensible/confidentielle qui pourrait être utilisée pour remonter jusqu'à vous ou à votre famille.

Faites attention à qui vous envoyez vos photos, fichiers et messages. Dites-vous que n'importe qui pourra les voir et les prendre en possession, sans aucun contrôle de votre part (au travail, votre patron ainsi que le responsable de l'informatique peuvent voir tout ce que vous envoyez).

Ne vous abaissez pas au niveau du bourreau : soyez plus mature et ignorez-le (en ne répondant pas) et ne lui montrez pas qu'il vous affecte, car cela ne ferait que l'encourager.

Si vous recevez des mails ou des messages (sur des chats ou par texto) de quelqu'un qui vous harcèle, enregistrez-les et imprimez-les pour les utiliser comme preuves lorsque vous aurez à en parler à vos parents ou à la police.

Souvenez-vous que le harcèlement virtuel est ILLÉGAL !

Ne répondez à aucune des communications de votre bourreau.

Vous pouvez copier/coller les communications du bourreau dans un document Word.

Si la personne vous menace de temps en temps, prévenez la police le plus rapidement possible.

 


Citer
Anonyme
(@anonyme)
Membre confirmé
Inscrit: Il y a 2 ans
Messages: 104
03/02/2019 2:23  

JE ME FAIS HARCELER SUR INTERNET

 

I] Prévenir pour minimiser le risque d’une mauvaise utilisation des informations personnelles

 

A) Préserver ses données privées

 

Les enfants et les adolescents fournissent facilement ces éléments sur leurs profils des réseaux sociaux ou dans les discussions en ligne, alors qu’ils ne le font pas dans la vie « réelle ». Lors de l’inscription sur un site de jeu ou un réseau social, il est souvent demandé de fournir ses nom, prénom, date de naissance et adresse email pour la connexion. Une fois ces informations données, on peut choisir de ne pas toutes les afficher sur son profil (prendre un pseudo, masquer l’âge). Les autres informations personnelles qui peuvent être demandées ultérieurement par le site à des fins de ciblage ne sont pas obligatoires. Il s’agit du nom de sa ville et de son école, ses musiques ou livres préférés, les lieux visités…

 

B) Gérer ses paramètres de confidentialité

 

Les réseaux sociaux les plus populaires permettent aux utilisateurs de choisir qui a accès à leur profil / leurs informations. Pour les mineurs, il est conseillé de paramétrer un maximum d’éléments au niveau le plus restrictif. Facebook : paramétrer la visibilité de son compte à des « amis uniquement », refuser d’être indexé par d’autres sites web. Skype : limiter la visibilité de sa photo de profil à sa liste de contacts, et refuser les demandes de personnes qui ne sont pas dans cette liste. Twitter : Protéger ses tweets (messages) afin qu’ils ne soient pas disponibles publiquement. Ask.fm : Refuser de recevoir des questions anonymes.

 

Sécuriser son mot de passe
Entre amis, les jeunes s’échangent souvent les identifiants internet. En cas de conflit, la connaissance de ces informations facilite une vengeance qui peut passer par l’usurpation d’identité. Un mot de passe doit rester strictement privé et confidentiel. A la fin de chaque utilisation, il faut penser à se déconnecter de sa session, y compris sur les téléphones portables.

 

C) Respecter sa vie privée et celle des autres

 

Sur Internet et les téléphones, les enfants et les adolescents se mettent facilement en scène : ils prennent des photos suggestives, filment des moments d’intimité, racontent leurs joies et leurs peines… sans forcément avoir conscience de la taille de l’audience. Certaines images ou informations pourraient être mal interprétées et utilisées à mauvais escient. Il est important que les élèves comprennent bien le concept du droit à l’image et à la vie privée et prennent pour habitude de demander l’autorisation avant de diffuser une information qui implique une autre personne.Le cyber-harcèlement se manifeste au travers de contenus (écrits, photos ou vidéos) échangés par internet ou téléphone mobile, qui laissent des traces. Il est donc plus facile à prouver que d’autres types de harcèlement.

 

II] Pour lutter contre le Cyberharcelement :

 

• Si le harcèlement a lieu sur internet, appelez le :
N° VERT « NET ÉCOUTE » : 0800 200 000
Gratuit, anonyme, confidentiel et ouvert du lundi au vendredi de 9h à 19h (sauf les jours fériés), est animé par un réseau de 250 « référents harcèlement » qui est chargé de la prise en charge de situations de harcèlement dont ils ont eu connaissance.

 

• Sur internet, le site http://www.nonauharcelement.education.gouv.fr oriente et donne des conseils selon le profil de l’utilisateur (victime, témoin, parent ou professionnel).

 

• Vous pouvez contacter le 0805 805 817.

Il s’agit de la Plateforme PHAROS que le gouvernement a mis en place pour lutter contre le cyber harcèlement ! Ils s’occuperont de tout !

Les signalements sont traités par des policiers et gendarmes affectés à la Plateforme d’Harmonisation, d’Analyse, de Recoupement et d’Orientation des Signalements (PHAROS). Cette plateforme est intégrée à l’Office Central de Lutte contre la Criminalité liée aux Technologies de l’Information et de la Communication. Ce service appartient à la Direction Centrale de la Police Judiciaire, composante de la Police nationale.

 

• Vous pouvez aussi aller sur le site: Internet-signalement.gouv.fr

Vous pouvez transmettre des signalements de contenus ou de comportements illicites auxquels vous vous seriez retrouvés confrontés au cours de votre utilisation d’Internet.

Vous trouverez sur ce site des pages d’information, ainsi que des conseils de spécialistes pour mieux vous protéger dans leur utilisation de l’Internet.

 

 

-> Protégez-vous au mieux et signalez les porcs car vous pouvez rester anonyme et les porcs prendront cher !

Plus on les signale, plus ça les calme ! Plus on porte plainte, moins ils reproduisent !

Agissons pour que les détraqués sexuels soient éradiqués de ce monde !


RépondreCiter
Partager :

Merci de Se connecter ou S'inscrire