Balancetonporc.com
Victime de viol ou d’agression sexuelle ? Postez anonymement votre témoignage sur Balancetonporc.com

violée entre mes 6a...
 
Notifications
Retirer tout

violée entre mes 6ans et mes 11ans


arc en ciel 33
(@arc-en-ciel-33)
Nouveau membre Association
Inscrit: Il y a 2 ans
Messages: 2
Début du sujet  

bonjour,
j ai 40 ans je suis maman j ai été violée par un oncle entre mes 6 ans et 11ans 5ans de calvaire je ne vais pas donné de détail mais c était tres régulièrement toute les semaine et pendant les vacances scolaire j en ai parlé pendant les fait a un cousin qui avait mon age qui la racontée a un adulte qui n a jamais rien dit il aurais pu arrêter ces acte horrible a mes 16 ans je l ai dit a mes parent qui ne mon pas cru ou voulais pas avoir de problèmes et on même dit il a une famille et moi alors bref on en parlée plus mais mes parents continuai a le recevoir chez eux je m enfermé dans ma chambre c était horrible pour moi puis j ai grandi mon premier petit copain j avais 20 ans et ma fait comprendre au bout de 6 mois que ba il fallait qu on consomme bien evidament je n ai pas saigner mais ça ma fait très mal et j était en pleur il ne ma jamais cru que j était vierge au passage cet homme était alcoolique et ma frappée pendant 3 ans mais je rester sûrement du a cette expérience quand j ai eu le courage de partir je suis parti complètement en vrille sortie en boitte des rdv sans lendemain drogue alcool et a 25 ans j ai rencontrée mon mari un homme super je lui ai raconté et ma dit tu doit porter plainte mais c était trop dure personne ne m avais cru a l époque et 2 ans plus tard après la naissance de mon fils j ai failli mais les souvenir était flou car le cerveau se défend et ausculte les souvenir donc j ai continuée ma vie comme je pouvais et en 2018 la bombe est tombée appel de la famille en me disant que cet enfoirée a recommencée sur une gamine de 14 ans la tout c est effondré autour de moi et tout les souvenir détail ignoble me son revenu cauchemars et j ai été porter plainte 3 jours avant la prescription 4h d audition avec des question pourquoi j ai rien dit etc mais personne ne ma cru a l époque et je m en suis voulu même si c est pas vraiement ma faute il y a eu un procé au assise et ca y est je suis officiellement reconnu comme victime par tout les jurées il a eu une peine de 10 ans de prison aujourd’hui si je témoigne c est pour aider les autres victimes a dénoncer leur violeur car hélas souvent quand il nous laisse tranquille il prenne une autre victime et ça pour moi ca a été le plus dure a supporter q une jeune fille a subi des viol a cause de moi (d après les gendarme il a du continuer) enfin car je ne l ai pas dénoncée j espère qu il von le soigner et qu il ne recommencera jamais il a tout niée mais je le savais qu il ne l avouerais jamais


Citer
Zaragan
(@zaragan)
Membre débutant
Inscrit: Il y a 3 ans
Messages: 17
 

Chère Arc en ciel 33, merci pour votre témoignage. Vous avez raison, les agresseurs sont dangereux et majoritairement récidivistes. Je suis heureuse que vous ayez été reconnue comme victime! J'espère que cela va vous aider à vous reconstruire. 

Mais on vous a fait vivre un enfer... c'est anormal la manière dont on vous a traiter !
Ces gendarmes vous ont (presque) traité en coupable alors que vous êtes victime et innocente ! Ce n'est pas de votre faute du tout s'il a abusé d'autres personnes! Ne prenez pas la responsabilité de crimes que vous n'avez pas commis! L'unique responsable n'est d'autre que celui qui a commis les actes : votre oncle. Mais si on doit blâmer d'autres personnes alors blâmons votre famille qui n'a rien fait, a savoir que si on a connaissance de crimes surtout commis sur mineur, on a l'obligation de le dénoncer car c'est une infraction punie par la loi. Il me semble que c'est de la non assistance à personne en danger et non dénonciation de crime. En tout cas, c'est illégal (et immonde moralement) ce que votre famille a fait, c'est eux qu'ils auraient dû poser ce type de questions ! Pas à vous ! Évidemment que vous n'avez pas pu porter plainte si personne ne vous a cru, soutenue et accompagnée ! On ne peut pas vous demander de tout faire seule alors que vous êtes en détresse ! Quel manque d'empathie !
Puis a la société de ne pas éduquer les jeunes sur le consentement, les abus sexuel, la stratégie de l'agresseur et a la "Justice" de ne pas punir sévèrement les crimes sexuels en commençant par les rendre imprescriptible pour cesser l'impunité... Beaucoup de viols sont correctionnalisés, puni peu sévèrement (quelques années/mois) ou on considère la victime mineure comme consentante... Vous voyez il y a plein de personnes à blâmer mais surtout pas la victime déboussolée et isolée!
Je m'inquiète du fait que vous n'ayez pas mentionné avoir été suivi psychologiquement ou avoir fait une thérapie... En vous lisant, je pense que vous souffrez d'un psychotraumatisme. Vous avez vécu tellement de choses qu'il y a forcément des conséquences plus ou moins visibles sur le long terme. Et elles s'aggravent avec le temps s' il n'y a pas eu de traitement (de thérapie). D'où mon inquiétude. Je vous conseille de jeter un oeil à cette brochure:  https://www.memoiretraumatique.org/assets/files/v1/Documents-pdf/201806-Brochure_victimologie.pdf
Si vous relevez un ou plusieurs symptômes ou de la douleur en y pensant, ne prenez pas sur vous et parlez-en. C'est important que vous soyez attentive à vos maux psychiques et physiques et que l'on soulage cette douleur. Votre bien-être est important. Je vous conseille ainsi de contacter une association contre les violences sexuelles notamment une contre l'inceste et de lui demander si elle ne pourrait pas vous aider à voir un psy. 
Je vous met quelques adresses au cas où: 
* CFCV: 0 800 05 95 95 ( lun-ven : 10-19 h.)
http://www.cfcv.asso.fr
*Parler :  https://www.associationparler.com/
*Sos incestes & violences sexuelles: 02 22 03 89 03 +  [email protected] . 
Il y un annuaire d'association contre l'inceste en région sur le site :  https://www.sos-inceste-violences-sexuelles.fr/
* L'Enfant bleu : A Paris:  01 56 56 62 62 (lun-je : 11-18h,ven:10-17h)+ [email protected]
https://enfantbleu.org/  
En province(avec numéro de téléphone et email):  https://enfantbleu.org/lassociation/regions/   
** Face à l'inceste : possède un annuaire de professionnels, des forums d'entraide, des ateliers... Il faut néanmoins être membre pour pouvoir accéder, l’inscription est gratuite:  https://facealinceste.fr/
Vous pourrez en trouver davantage dans le forum, section obtenir de l'aide. 
Par contre, je ne crois pas une seconde qu'on puisse le "soigner", la perversité est un trait de caractère pas une maladie. Donc on ne peut malheureusement pas le changer. Il s'en fiche des autres, ils les considèrent comme des objets... La seule manière qu'il arrête serait sans doute de le dissuader à agir et l'interdire de s'approcher d'enfants. Il faut de la vigilance, de la surveillance, appeler le 119 si on a des doutes, parlez aux enfants qu'il a cotoyé ect...
N'écoutez pas ceux qui cherchent à faire passer les pédophiles comme des malades, des pauvres victimes rejetées de la société, victimes de leur "pulsions". La vérité est qu'ils sont protégés par la société. La culture du viol, l'invisibilité, la prescription, les peines moindres, la culpabilisation des victimes ect... sont des protections. Et ils ont parfaitement le choix de ne pas abuser, ce n'est pas des "pulsions" dont ils seraient victimes. Ils ont tellement le choix qu'ils mettent en place des stratégies pour tromper leurs victimes. Bref, en les plaçant en victimes, on excuse, minimise et banalise les violences sexuelles sur mineur et participe à détruire des vies. Le simple fait de regarder un enfant comme un objet sexuel, est une violence qui a des conséquences sur lui. Ce n'est pas votre oncle la victime, il n'a aucune excuse, aucune chose qui minimise/adoucit ce qu'il a fait et il n' y a pas deux victimes dans une agression. C'est vous et les autres qui avez subi les abus , les victimes. Pas lui. Alors puisque c'est vous la victime, il n'y a que votre bien-être qui compte.
Ps: En vous lisant, je tiens à ajouter (car c'est important de le souligner et d'utiliser les bons mots même s'ils sont douloureux) que vous avez aussi été violée par votre ex "petit copain" de l'époque. Il n'avait pas le droit de vous imposer de "consommer" donc des actes sexuels avec pénétration, vous avez même pleuré après, ce qui montre que vous n'étiez pas consentante et que c'était un pervers. Ce n'est pas normal! D'ailleurs, il n'avait pas non plus le droit de vous frapper, ce sont des violences conjugales. Vous avez le droit de porter plainte contre lui aussi si ce n'est pas déjà le cas. Votre corps vous appartient, il n'est a personne d'autre et personne n'a le droit de vous traiter en objet. Je vous conseille cette plateforme :  https://www.service-public.fr/cmi  
(A noter que s'il y a prescription, vous pouvez toujours porter plainte, il n'y aura pas d'enquête mais ça peut être un acte symbolique, un message pour dire "je n'ai pas oublier". De plus ça peut servir à appuyer la plainte d'autres victimes ). 

Je vous souhaite amour, soutien et bonheur
De tout cœur avec vous


RépondreCiter
Partager :