Balancetonporc.com
Victime de viol ou d’agression sexuelle ? Postez anonymement votre témoignage sur Balancetonporc.com

Fin de soirée

18 novembre 2017, soirée de retrouvailles avec ma meilleure-amie que je n’avais pas vue depuis 3 mois. On décide de sortir en boîte de nuit. Arrivées là bas on prend un premier verre. On rencontre un ancien ami du collège qu’on avait pratiquement pas revus depuis, il était accompagné d’un autre garçon. Ils décident de nous offrir un verre, puis deux, puis trois… ainsi de suite jusqu’à la fermeture de la boîte de nuit. Pendant la soirée on se rapproche chacune d’un des deux garçon, moi particulièrement de celui qui était dans le même collège que le mien. Pendant la soirée il m’embrasse, je suis réceptive et accepte ses avances. Au moment de rentrer avec ma meilleure-amie, on était toute les deux bourrés, ils nous proposent un after, en insistant un peu on finit par accepter. On arrive chez un des garçons, je ne me souviens plus de chez qui c’était. Je décide d’aller me coucher car je ne me sentais pas bien. Quelques minutes après il me rejoint. Il commence à m’embrasser, à me toucher, je suis à moitié consciente. Il commence à me pénétrer, au bout de quelques minutes je commence à réaliser ce qui est en train de se passer je lui demande d’arrêter, il m’a répondu « c’est moi qui décide quand ça s’arrête », j’essaie de le pousser, je crie, en vain… il me tient les bras, je commence à pleurer, puis je comprend vite que la seule chose à faire a ce moment là c’est attendre… les minutes qui ont suivis m’ont parues une éternité…
Une fois fini il s’est couché à côté de moi, je n’arrivais même pas à bouger, j’etais tétanisé. Il a enroulé son bras autour de ma taille et a collé tout son corps complètement nu sur le mien toute la nuit. Et je suis resté là, immobile, sans’ pouvoir m’arrêter de pleurer, sans savoir quoi faire, incapable de rentrer chez moi. Alors j’ai attendu le lendemain matin, je me suis habillé et j’ai cherché la salle de bain dans son immense maison. Je fini par croiser ma meilleure-amie, je lui raconte ce qu’il s’est passé et lui demande de rentrer le plus vite possible. Non seulement je venais de me faire violer mais ma propre meilleure-amie n’a pas crue un seul de mes mots, « tu es sure que tu n’etais pas consentante? » « tu as vue comme tu étais bourré? Tu ne te souviens peut être pas de tout! » « violé? C’est un grand mot! »
Je me suis sentie tellement seule à ce moment là.
Une fois rentrée chez moi j’ai passé 1h sous la douche, j’ai gratté ma peau pour enlever son odeur, et pourtant j’avais toujours l’impression de le sentir…
J’en ai parlé à personne, apres tout à quoi bon si personne ne me croyait? Je me disais qu’avec le temps ça finirait bien par me passer, que j’y penserai de moins en moins.
Jusqu’au moment où il a fallut que je recouche avec un garçon. J’avais l’impression de revivre la même nuit, de sentir son corps qui m’empêchais de respirer, de sentir son odeur, ses mains sur moi, sa voix, tout m’est revenu. Depuis, je suis incapable de prendre du plaisir, il m’arrive souvent de pleurer quand l’acte est terminé, j’y pense chaque soir avant de m’endormir et à chaque fois qu’un garçon me touche…
Je ne sais absolument pas quoi faire pour aller mieux…

Merci de remplir les champs obligatoires.



Nous vous proposons de lire également

1
Poster un Commentaire

Vous devez être connecté pour poster un commentaire
1 Nombre de commentaires
0 Nombre de réponses
0 Nombre de followers
 
Commentaire le plus réagi
Commentaire le plus aimé
1 Nombre de personnes ayant commentés
Louve Personnes ayant récemment commenté

  Notification par e-mail  
plus récents plus anciens plus de votes
M'envoyer un e-mail si
Louve
Membre

Bonsoir, je viens de lire votre témoignage et je suis très touchée par votre souffrance.
La première chose dont vous devez prendre conscience est que ce que vous ressentez est complètement normal. L’alcool n’a jamais excusé un viol. Certes vous aviez bu et alors ? Votre amie n’a même pas conscience de ce qui vous est arrivé. D’ailleurs que faisait-elle de son côté ? Etait-elle avec l’autre type ? N’est-il pas possible qu’elle ait vécu une situation parallèle ?
Ce n’est pas vous la coupable et vous n’avez pas à avoir honte !

Ensuite, je vous conseillerai d’aller rapidement voir un thérapeute et d’en choisir un qui est formé en la matière. Libérez votre parole et parlez en à vos proches (parents notamment) si vous le pouvez ou à quelqu’un en qui vous avez confiance.

Je ne cesse de le répéter mais quand une personne se comporte comme un porc l’expérience m’a montré qu’il s’agissait très rarement d’un acte isolé. Portez plainte pour vous et pour votre reconstruction ! Vous portez un fardeau trop lourd et vous avez besoin d’aide. J’ai été auditionnée pendant 3 heures par un gendarme professionnel qui n’a pas été dans le pathos et a pris chaque élément de ma plainte avec sérieux. Nous ne sommes plus à l’époque préhistorique où les plaintes pour viol et agression sexuelle n’étaient pas prises en compte.
Vous pouvez aussi parler sur un tchat de ce qui vous est arrivé. Il a été mis en place par le gouvernement et vous dialoguez avec des policiers et/ou des gendarmes spécifiquement formés pour ces plaintes. Vous pouvez dans un premier temps rester anonyme et leur parler de ce que vous avez vécu. Voici le lien :
https://www.service-public.fr/particuliers/vosdroits/F1526

Vous pouvez appeler le numéro 0800 05 95 95 . Ils sont joignables du lundi au vendredi de 10h à 19h; C’est un numéro gratuit et où vous pouvez rester anonyme. Il s’agit de l’association Collectif Féministe contre le Viol dont voici le site :
https://cfcv.asso.fr/
–> Je les ai appelés et non seulement ils ont fait preuve d’écoute bienveillante mais en plus ils ont su m’orienter vers les organismes compétents.

Vous pouvez contacter l’AMAV de votre département également.

Voici d’autres sites qui peuvent vous être utiles :
Réseau France victimes
http://www.france-victimes.fr/
numéro d’urgence: 116 006

*** site de Muriel Salmona: mémoire traumatique ; voir son article mémoire traumatique en pdf sur le site
https://www.memoiretraumatique.org/

** indiqué par Céline9: un site très intéressant d’ailleurs
https://www.cyrinne.com/

Surtout ne restez pas seule je vous en prie. Je l’ai fait et plus l’on attend plus la douleur s’installe alors que nous ne sommes pas coupables. C’est à ces porcs d’être éduqués. Du fond du coeur je vous l’assure vous n’y êtes pour rien. IL N AVAIT PAS A VOUS VIOLER et vous lui avez manifesté votre désaccord. Votre amie n’a encore rien compris à la Vie. Elle aurait dû vous soutenir et non mettre en doute vos propos et surtout votre souffrance.

Prenez soin de vous ! Rien n’est fixé dans le temps. Vous pouvez être heureuse et épanouie en couple. Lisez le témoignage « Quand le mal entre dans une famille ». Tout est possible avec le bon entourage et les bonnes aides.
De tout coeur avec vous !

Merci de remplir les champs obligatoires.