Balancetonporc.com
Victime de viol ou d’agression sexuelle ? Postez anonymement votre témoignage sur Balancetonporc.com

étudiante droguée, séquestrée, et violée par voisins indo-pakistanais

J’avais 19 ans, je venais de réusir le concours des arts décoratifs, et d’arriver dans une nouvelle ville. Mon voisin indien dans l’ascenseur me demande en me déshabillant du regard : « où habitent tes parents ?-à l’étranger Tu viens d’arriver ici ? Tu ne connais personne ?Tu n’a pas de chien? » non… J’étais embarrassée, je ne voulais pas me fâcher dès mon arrivée avec mon voisin. J’ai hésité à faire un signalement à la police mais il ne s’était rien passé…
Peu de jours après, en sortant de l’école, Je croise un garçon pakistanais avec un carton sous le bras « bonjour, je fais une école d’art comme toi, on va boire un verre et je temontre mes dessins ? » Je rigole « c’est ça je vais boire avec un inconnu ! » »ben juste un petit coca alors reprends t’il piteusement. Ce garçon avit l’air pauvre et pathétique. Il m’a fait pitié. .. « Bon ok juste un jus d’orange rapidement… »Il m’emmène en terrasse, me ramène un coca « mais je n’aime pas ça ! » « il n’y a plus de jus d’orange » Son coca fait des bulles bizarres, a un goût bizarre et le garçon est bizarre. Il insiste à fond pour que je boive son truc, me raconte qu’il est chrétien comme moi. Je finis par boire par politesse et pour partir vite. Juste après je ne me sens pas bien « je vais te raccompagner au tram ».
Puis il se met à m’emmener n’importe où. Il me colle « lâche moi les baskets ! » J’arrête des gens en leur demandant de dire à ce garçon d’arrêter de me coller. Il leur dit que je suis saoule « n’importe quoi je ne bois pas d’alcool ! » Les gens hésitent à appeller les pompiers, je leur dit que ça va aller. Arrivée devant chez moi je me sens encore plus mal. Le garçon collant et de nouveau à mes côté. « je me sens tellement mal que je ne reconnait plus mon immeuble pourrais tu appeler les pompier ? » « Ne t’inquiète pas , j’habite à coté de chez toi, je vais te raccompagner. «  Il s’arrête devant la porte de mon voisin indien pervers qui lui ouvre. « vient on va boire un verre » »non je veux renter chez moi » Il s insistent à ce moment là un autre voisin passe « tout va bien mademoiselle ? »Les deux garçons me tirent sur le bras pour m’entrainer à l’intérieur sans que je n’arrive à résister. J’hésite, regarde si il ya pas une femme avec lui et répond « oui ça va »parceque je n’arrive plus à réfléchir, et que je ne veux pas faire de scandale inutile.
Une fois dans leur appartement, ils ferment la porte à clé. Le pakistannais se vante « en Angleterre on trouve beaucoup mieux, des filles de douze, quinze ans » »tu devrais voir ça on fais des soirées à plus de cent dessus ! ce sont des prostituées dit-il en me désignant.Je ne comprends rien, je prie. L’autre hésite , le pakistanais renchérit de plus belle « tu es musulman oui ou non ? Si tu es un bon musulman, tu te dois de soumettre les autres nations, regarde c’est une chrétienne ! Ils me déshabillent. Je me défends comme je peux. L’indien me met ses doights dans mon utérus « on a un problème dit-il en montrant ses doights pleins de sang à son copain. Oui j’ai mes règles. Je suis tétanisée. Ils me disent qu’ils me rendront mes vêtements et me laisseront sortir si j’accepte qu’ils prennent des photos.
Ensuite, le pakistanais me susurre « on va jouer à mettre notre sexe dans ta bouche » Je m’exclame : »mais c’est dégoutant ! »Ils essayent à tour de rôle pendant que l’un me tire la machoire/ Ils me hurlent dessus. Je finis par céder. Je ne comprends plus rien de ce qui se passe. Une voix intérieure me dit »tu n’es pas obligée d’accepter cela. » Je ferme la bouche. L’indien se retire tordu de douleur. Le pakistanais me hurle dessus. Je pleure. « elle n’est pas assez droguée pourtant je lui ai mis la dose deux cachets ça n’arrive jamais ! » Ils m’emmenet à la cuisine.L’indien marche de travers. « bois ça ! » »non je n’aime pas le coca ! Je veux rentrer chez moi! » J’ai l’intuition que boire me fera mourrir. Je prie de nouveau. La porte d’entrée s’ouvre dans unéclair de lumière. C’est la soeur de l’indien. Elle me voit en culotte dans sa cuisine en compagnie de ces deux hommes, se met à me hurler dessus en traitant de prostituée. Je suis terrorisée et n’arrive pas à en placer une. Puis elle me regarde, s’aperçoit que j’ai pleuré et se met à hurler sur son frère et le pakistanais. Je ne comprends rien. Elle a peur d’être renvoyer en Inde. Me demande si je suis mineure. « Elle est majeur alors ça va. » Elle m’essuye la bouche d’un air dégouté ; chasse le pakistanais qui lui dit que je suis une pute chrétienne et que la preuve, je fais une école d’art et que c’est moi toute seule qui me suis mise dans cet état.. Elle me demande si je veux appeller la police . Je ne comprends pas pourquoi, lui dit non. elle me ramène avec beaucoup de douceur dans mon appartement dans mon lit et repars. Une fois seule, j’ai appelé ma soeur qui nétait pas là, mon beaufrère m’a dit d’appeler les pompier si ça n’allait pas. Ce que j’ai fais, je n’arrivais pas à me souvenir le numéro de ma rue. Ils m’ont dit qu’ils viendraient avec leur sirène. Ce qu’ils ont fait. La voisine les a entendus, et remonté dans mon appartement avec son frère, m’a hurlé dessus en me menaçant avec mon couteau de cuisine et quand les pompiers sont venus, ellle leur a expliqué que j’étais saoule, qu’elle était une amie qui prenait soin de moi. Et ils sont repartis. Elle m’a relaissé de nouveau après avoir attendu que je m’endorme et a enlevé mon portable et mon couteau.
Cela fait 16 ans et ce n’est que maintenant que ces souvenirs atroces me sont revenus. Je fais un suivi en post-traumatisme. Il me semble urgent d’informer plus et mieux sur la drogue du viol, les jeunes…

Merci de remplir les champs obligatoires.



Nous vous proposons de lire également

1
Poster un Commentaire

Vous devez être connecté pour poster un commentaire
1 Nombre de commentaires
0 Nombre de réponses
1 Nombre de followers
 
Commentaire le plus réagi
Commentaire le plus aimé
1 Nombre de personnes ayant commentés
psionic Personnes ayant récemment commenté

  Notification par e-mail  
plus récents plus anciens plus de votes
M'envoyer un e-mail si
psionic
Membre

Chère anonyme, votre récit atroce est vraiment abominable et confirme certaines choses effrayantes que je passerai sous silence. Vous relatez avec exactitude les moyens employés par les porc pour arriver à leurs fin. Vous me direz, les prédateurs ont tous leurs motivations mais celles-ci prennent une résonance particulièrement abominable.
En tout était de cause c’est un viol en réunion avec surprise et usage de stupéfiants, vous étiez majeure et en plus il y a des témoins qui n’ont rien fait. En principe, vous pouvez encore porter plainte et les poursuivre ces porcs (20 après la majorité).
Je vous recommande dans tous cas de prendre contact avec une association de femmes victimes de viol:

Associations de lutte contre les violences faites aux femmes
CFCV – Collectif féministe contre le viol
http://www.cfcv.asso.fr

numéro d’urgence: 0 800 05 95 95
FNSF – Fédération nationale solidarité femmes
http://www.solidaritefemmes.asso.fr
CNIDFF – Centre national d’information sur les droits des femmes et des familles
http://www.infofemmes.com
http://www.vivresoleilrenaitre.org/
l’Association Vivre Soleil Renaître
est une aide aux victimes de l’inceste, de viol extra-familial, d’agressions
sexuelles, …

Femmes solidaires
http://www.femmes-solidaires.org
FDFA – Femmes pour le dire Femmes pour agir
http://www.femmespourledire.asso.fr

vous pouvez aussi contacter le Réseau France victimes

http://www.france-victimes.fr/

numéro d’urgence: 116 006

site très bien fait avec nombreuses adresses et liens par régions.

Je vous invite évidemment à continuer de consulter et éventuellement de vous faire prescrire un traitement adapté qui réduira les effets psychiques du choc traumatique. Je joins quelques liens:

Sites médicopsychologiques:
** site de l’institut de la victimologie vous avez un annuaire des associations de lutte contre le harcèlement dont l’adresse des centres régionaux:
http://www.institutdevictimologie.fr/annuaire.php

** site de Muriel Salmona: mémoire traumatique ; voir son article mémoire traumatique en pdf sur le site
https://www.memoiretraumatique.org/

un site très bien indiqué par une personne du site:
https://www.cyrinne.com/

Soyez assurée de notre soutien inconditionnel et n’hésitez pas à nous recontacter pour toute précision utile.

Affection, courage et soutien.

Merci de remplir les champs obligatoires.