Balancetonporc.com
Victime de viol ou d’agression sexuelle ? Postez anonymement votre témoignage sur Balancetonporc.com

est-ce une agression sexuelle?

j’étais « « en couple » » avec quelqu’un depuis 1 semaine et demi je dirais. on va l’appeler Michel (ce n’est pas son vrai nom) c’était il y a 2 ans. un jour il m’a conduit vers un endroit où il n’y avait personne dans la nature et on s’est mis à s’embrasser, à se toucher par dessus les vêtements. il a voulu passer au stade supérieur, a commencé à déboutonner mon jean mais je l’ai repoussé en disant que je ne voulais pas. Michel a voulu que je lui fasse une fellation mais pendant 30mn au moins je disais que je ne voulais pas, non, c’était trop, je ne voulais pas « qu’il me prenne pour une pute » et puis même, j’étais pas prête. j’avais 15ans. pendant bcp de temps il m’a manipulé psychologiquement (je m’en suis rendue compte un an après), me disait si, si, t’en as envie, tu veux pas me faire plaisir, à la fin c’était carrément « j’ai des sentiments pour toi » (faux), bref je cherche dans ma mémoire car les souvenirs ne viennent plus mais je sais que c’était de la manipulation pure et dure pour qu’il arrive à ses fins. je me sentais obligée, et puis il exerçait une pression et une domination physique (très musclé, il était dur du visage, menaçant) sur moi. j’ai fini par céder et fait ce qu’il demandait. c’était comme si j’étais un robot. dans ses gestes, il était très méchant, m’appuyant sur la tête, je ne sais même plus s’il me serrait les poignets, s’il faisait des choses comme ça je n’ai plus de souvenirs mais je l’ai fait. il est parti après. je me suis sentie sale pendant que je marchais pour retourner chez moi. je n’en ai parlé à personne mise à part ma meilleure amie de l’époque à qui j’avais simplement dit que j’avais fait cette chose, rien de plus. j’en ai même ri avec elle. je ne me rendais pas compte. j’avais dit non. j’ai l’impression de l’avoir dit pendant une heure tandis que Michel voulait me convaincre qu’il fallait le faire. j’étais trop jeune. maintenant je m’en rends compte. au fond de moi je n’étais pas consentante et il le savait mais peut être que j’aurais dû fuir?? dire non encore?? j’étais trop bête, je me sens si coupable. si je vous raconte ça c’est parce qu aujourd’hui, mon petit copain depuis un bout de temps, un ange, un garçon bien, m’a demandé ce que j’avais fait avec mes exs dans mon passé (il m’avait déjà demandé mais je ne voulais pas le dire). on s’est appellés, et les mots sont sortis tous seuls. jamais j’avais parlé de ça en détail. je lui ai dit, Michel m’a forcé, je le jure devant Dieu, parce qu’avec du recul c’est VRAIMENT le sentiment que j’ai. je lui ai dit qu’il avait tenu ma tête et que… je lui ai dit qu’il avait beaucoup de force physique, qu’il m’avait tenu les poignets, qu’il voulait me toucher mais que j’e l’avais repoussé. je ne sais pas si c’est une agression sexuelle. j’étais consentante?? j’avais dit que non. mais je l’ai fait quand même. tout ce que j’ai dit à mon copain actuel est sorti de ma tête alors que je n’avais pas ces souvenirs. alors est ce que je peux me fier à eux?? suis je une menteuse? alors que des femmes vivent de vraies agressions horribles chaque jour? j’ai peur d’avoir menti, je me sens coupable de ce qui est arrivé, parce que je l’ai FAIT. et j’en étais consciente en plus. j’aimais bien batifoler avec les garçons à cette époque là, alors est ce que je ne l’ai pas cherché?? ça j’en suis sure. alors pourquoi avoir utilisé ces mots? je ne veux pas être une menteuse. est ce que j’ai abusé des mots? mon copain se sent mal, il croit à une vraie agression. j’ai l’impression d’avoir abusé. si c’en était une, elle était plus psychologique que physique, pourtant quand j’ai raconté ça à mon copain actuel j’ai surtout parlé de la force physique. yen avait -t-il vraiment? cette année, quand Michel me voyait avec ses amis, il me fixait sans arrêt, faisait des bruits de cochons (oui, l’animal) et riait de moi. j’ai l’impression d’avoir menti à mon copain, je ne peux l’accepter, je ne veux pas mentir sur quelque chose d’aussi grave qu’une agression. l’ai-je voulu?? au fond non, et je l’ai dit. mais il m’a manipulé ça c’est la seule chose dont je suis sure. j’ai arrêté pendant « l’acte » mais il me baissait le corps pour que je continue. je n’ai même pas de souvenirs exacts, j’ai l’impression d’avoir menti en disant qu’il me tenait les poignets, alors pourquoi c’est sorti de ma bouche comme ça?? j’ai dit à mon copain que j’avais retiré ma tête lorsque ça s’est passé, mais pas que « j’avais repris ». j’ai honte. suis je une menteuse? était ce une agression? mon coeur me dit que oui, pourtant j’ai l’impression de n’avoir rien fait pour l’empêcher et de l’avoir voulu. après cet épisode j’étais tellement mal par rapport à ça que je suis allée voir un garçon avec qui j’étais proches et on s’est amusés. là je le voulais, je voulais savoir si j’étais plus qu’un corps et pourtant j’ai fait ça. et j’y ai pris du plaisir (j’ai honte maintenant, je ne suis plus là même personne) je me vengeais de Michel, en fait. j’ai appris cette année qu’il avait forcé d’autres filles et c’est là que tout l’est revenu et que j’en me suis rendue compte que oui, oui, j’ai SENTI qu’il m’avait forcé d’une manière. est ce une agression sexuelle? j’ai cherché des articles sur les séquelles psychologiques suite à une agression et , mon Dieu, je remplis énormément de cases. (je ne connaissais pas les causes de toutes ces séquelles, avant aujourd’hui.) je suis allée lire un article sur le consentement et j’ai bien l’impression que je n’étais PAS consentante. alors pourquoi l’avoir fait quand même ??? je me sens si coupable et si sale. je ne suis pas là meme personne aujourd’hui. si mon copain ne m’avait pas demandé de dire ce que Michel m’avait fait, j’aurais emporté mon secret dans ma tombe. pourquoi m’en être rendue compte une année après, que ce n’était pas normal? est ce une agression?

Merci de remplir les champs obligatoires.



Nous vous proposons de lire également

3
Poster un Commentaire

Vous devez être connecté pour poster un commentaire
3 Nombre de commentaires
0 Nombre de réponses
0 Nombre de followers
 
Commentaire le plus réagi
Commentaire le plus aimé
3 Nombre de personnes ayant commentés
slai41LouveSisi Personnes ayant récemment commenté

  Notification par e-mail  
plus récents plus anciens plus de votes
M'envoyer un e-mail si
Sisi
Membre

Bonsoir,

Une fellation forcée est plus qu’une agression sexuelle, c’est un viol. On parle de viol lors d’une pénétration non-consentie. Et le consentement peut être rompu à tout moment. Si vous voulez arrêter et qu’il vous force, c’est un viol!

Ce type est un gros porc! La raison pour laquelle vous avez fait ça, c’est parce qu’il vous a manipulée tout simplement. C’est aussi pour cette raison-là que vous n’avez pas réagi. Ces gens-là sont très forts, ils savent très bien ce qu’ils font! Ils mettent tout en place afin que vous vous sentiez en tort, pour vous faire culpabiliser et pour vous désarmer. C’est leur procédure

En tous cas, gardez une chose bien en tête: La victime d’un viol ou d’agression sexuelle ou encore d’harcèlement sexuel n’est JAMAIS responsable! La faute est toujours au violeur/agresseur/harceleur!

Vous vous en êtes rendue compte relativement tard à cause du choc, c’était un traumatisme que vous avez vécu. Ce n’est pas rien quand même!
Et puis, n’oublions pas que notre éducation fait qu’en général, nous ne savons pas reconnaître ce genre de chose sur le moment… les cours d’éducation sexuelle devraient se centrer davantage là-dessus.

Je compatis et je vous soutiens!

Courage!

Merci de remplir les champs obligatoires.



Louve
Membre

Bonjour une fellation forcée est effectivement un viol. A partir du moment où l’on vous force à faire quelque chose de sexuel et que vous n’en avez pas envie c’est une agression horrible. Vous vous culpabilisez beaucoup alors que vous êtes déjà en souffrance. Je ne sais pas si cela va vous aider mais lorsque j’avais une vingtaine un petit ami m’a offert à l’un de ses copains pour son anniversaire; Je n’ai rien dit, je n’en avais pas envie mais j’ai laissé faire et le matin je suis partie sans parler. C’est en racontant l’ensemble de mon passé que l’on m’a fait remarquer la violence que j’avais vécu à ce moment là. Certains hommes ne sont pas éduqués et ne respectent pas la personne dans son intégrité (des femmes aussi n’ont aucune éducation). Ils se croient encore tout puissants. Ce porc ne vous a pas respecté.
Aujourd’hui, l’important est que vous preniez soin de vous et que vous vous fassiez aider pour vous respecter, vous reconstruire et surtout comprendre que vous n’êtes coupable de rien. Un jour, je l’espère les mentalités auront évolué et permettront de comprendre l’impact de certains actes sur le long terme.
Je vous conseillerai du fond du coeur d’aller voir un thérapeute, une personne qui soit formée pour ce type de vécu car non vous n’avez pas menti et oui vous avez besoin d’aide pour dépasser ce que ce porc vous a fait et a fait subir à d’autres.

Pour ma part, j’ai été grandement aidé par le collectif féministe contre le viol. On peut les joindre par téléphone gratuitement du lundi au vendredi de 10h à 19h. Vous pouvez rester anonyme. Voici le numéro : 0 800 05 95 95. Vous bénéficierez d’une écoute bienveillante et de conseils pour vous faire épauler car même si vous ne deviez pas être reconnue comme victime par la justice cela n’enlèverait rien à ce qu’on vous a fait subir. Maintenant il s’agit de vous venir en aide.

Ensuite, vous étiez mineur au moment des faits donc vous pouvez aller sur le tchat mis en place par le gouvernement :
https://www.service-public.fr/particuliers/vosdroits/R48395
–> Il s’agit d’un service de messagerie instantanée (chat) qui vous permet de dialoguer avec un personnel de police ou de gendarmerie. À tout moment, l’historique de discussion pourra être effacé de votre ordinateur, téléphone portable ou tablette. Vous pouvez les contacter de manière anonyme également pour leur exposer la situation. Ils sont joignables tard et sont formés pour ce type de prise en charge (je me répète mais il ne faut pas hésiter à faire des retours)

Voici d’autres sites qui pourront vous être utiles ;
FNSF – Fédération nationale solidarité femmes
http://www.solidaritefemmes.asso.fr

CNIDFF – Centre national d’information sur les droits des femmes et des familles
http://www.infofemmes.com

Femmes solidaires
http://www.femmes-solidaires.org

FDFA – Femmes pour le dire Femmes pour agir
http://www.femmespourledire.asso.fr

utile dans votre région:
Réseau France victimes
http://www.france-victimes.fr/
numéro d’urgence: 116 006

*** site de Muriel Salmona: mémoire traumatique ; voir son article mémoire traumatique en pdf sur le site
https://www.memoiretraumatique.org/

** indiqué par Céline9: un site très intéressant d’ailleurs
https://www.cyrinne.com/

Vous avez également le site de l’association parler pour savoir si d’autres victimes ont effectué des signalements :
https://www.associationparler.com/

De tout coeur avec vous ! Votre Vie est loin d’être terminée et avec de l’aide vous réussirez à vous reconstruire et à avancer en ôtant votre culpabilité.NON VOUS N AVEZ PAS MENTI !

Merci de remplir les champs obligatoires.



slai41
Membre

Force à toi pour commencer.
Ensuite oui c’est une agression sexuelle, même un viol. Si tu ne le voulais pas, peu importe ce qu’il t’a dit et peu importe le nombre de fois où tu lui as dit non. Tu n’étais pas consentante et non tu ne te mens pas à toi même. Ton cerveau est plutôt bien fait et il faut que tu lui fasses confiance. Il n’aurait jamais fait ressortir tout cela 1 ans voire 2 ans plus tard si ce n’était pas arrivé. Fais toi confiance et saches que tu es LEGITIME de te sentir mal et LEGITIME d’appeler ça une agression sexuelle car s’en est une. Ne te dit pas que d’autres vivent pire. Chacun fait ce qu’il peut avec ce qu’il a, et à son échelle. Je suis comme toi victime de violences sexuelles et saches que tu as tout mon soutien. Encore une fois, ce n’est pas à toi de te remettre en question. Si tu as cédé c’est à cause de la pression psychologique ET physique de ton agresseur. Il ne mérite en aucun cas que tu te tortures pour savoir si tes souvenirs te trahissent. Si tu l’as vécu de cette manière c’est que le comportement de ce fameux Michel a été à chier clairement. En tout cas je te souhaite bon courage pour la suite et je t’envoie pleins de force pour que tu t’accroches et que tu ailles le mieux possible. Souviens toi que personne n’a le droit de disposer de ton corps, car il t’appartient à toi et rien qu’à toi, et tu as le droit de dire non. Si la personne en face de toi agit tout de même ce n’est pas parce que tu n’as pas assez dit non. C’est seulement parce que cette personne se fiche de ce que tu lui dis et veut à tout prix satisfaire sa putain de « pulsion ». Alors ne te dis pas que c’est de ta faute, surtout pas… Tu n’y es pour rien.

Merci de remplir les champs obligatoires.