Balancetonporc.com
Victime de viol ou d’agression sexuelle ? Postez anonymement votre témoignage sur Balancetonporc.com

Balancetonporc.com : le site de témoignages de viol et agression sexuelle le plus visité de France 🇫🇷

Merci de remplir les champs obligatoires.



Enfants victimes pédophilie, justice de merde !

Mes ainés viennent de me révélé qu’ils avaient été violé dans la maison de leur grands-parents paternel à plusieurs reprises dès l’âge de 6 ans. Ils ont maintenant 18 et 20 ans. Divorcée de leur père, ils me suppliaient de ne pas aller chez lui en vacances et en week end. Durant des années, je n’ai pas cédé à “leurs caprices” jusqu’au jour où j’ai du faire preuve d’une grande violence pour les forcer à monter dans la voiture. “Pourquoi suis-je obligée dans arriver là ? Que se passe t-il “. Nous avons vu des juges, fait des auditions, des médiations familiales, des expertises psychiatriques ordonnées par le tribunal, mes enfants ont été entendu par la gendarmerie, ils ont fugué à deux reprise dans la nuit depuis la banlieue Parisienne pour revenir en Normandie, ils ont rencontrés des assistantes sociales… Personne n’a rien vu, Personne n’a voulu voir, Personne n’a rien fait. Hugues et Cerise étaient en état de stress post-traumatique et jamais les mots ne sont sortis de façon claire et éloquente. Ils occultaient totalement les viols et attouchements qu’ils subissaient. A chaque convocation devant la justice leurs arguments étaient faibles. “Notre père nous insulte, il nous tape…” Jamais les mots ne sont sortis. Leur adolescence a été tourmentée, comme hélas beaucoup de victimes de l’inceste. Les souvenirs ont refaits surface après leur majorité…Ils savent où et quand mais ils n’ont ni l’un ni l’autre de visage à mettre sur l’agresseur…Ils ne savent pas encore qui a fait ça, le psychisme n’a pas encore libéré cette partie de leur mémoire. Ils sont sous anti-dépresseurs et font de l’EMDR. Malheureusement, leur petite soeur a certainement été victime aussi mais nous n’évoquons pas le sujet. La “JUSTICE” de notre pays n’a rien fait et rien vu! POURQUOI ?! Tous les psychologues que j’ai rencontré depuis cette révélation me certifient que lorsqu’un enfant fugue c’est un signal d’alarme. Malgré les 3 années horribles de procédures dues au fait que les enfants ne soient plus allés chez leur père, je suis heureuse d’avoir finalement écouté leurs angoisses et mon coeur plutôt qu’une bande de connards qui me faisait culpabiliser “Madame écoute trop les enfants qui sont trop gâtés …” Mon seul regret est de ne pas avoir réagit assez vite et d’avoir attendu 10 ans pour entendre leur mal être. Jamais je n’avais entendu parlé de l’amnésie traumatique et je pensais évidemment que mes enfants me l’auraient dit s’il quelque chose de ce genre leur était arrivé. Pourquoi la “justice” n’est elle pas assez formée ? J’en veux au porc qui a anéantie mes enfants et à la “justice” qui n’a pas fait son travail. Les victimes de pédophilie sont appelés les “survivants”… à l’heure actuelle j’espère que mes enfants vont survivre car les flashs back, les cauchemars et le vide qu’ils ressentent les anéantissent totalement.

Merci de remplir les champs obligatoires.



Nous vous proposons de lire également
Notification par e-mail
M'envoyer un e-mail si
guest
30 Commentaires
plus anciens
plus récents plus de votes
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires
Anne64
Anne64
3 années plus tôt

Je vous souhaite beaucoup de courage.
La justice est tellement laxiste mal formée voir pas du tout.
Les lois sont mal faites mal appliquées voir pas appliquées.
Ce n’est pas normal.
Je trouve que la formation d’un magistrat d’un juge devrait être de 10 ans d experience en tant qu avocat penaliste et autres + un diplôme difficile pour être magistrat juge + une formation de psychologue clinicien adaptée au judiciaire. + une expertise psychiatrique corsée.
Les écoles de magistratures sont de la bouffenerie. Quand on sait que ce sont de jeunes étudiants diplomes sans aucune experience on comprends facilement ce laxisme cette incompétence judiciaire.

Merci de remplir les champs obligatoires.



Anne64
Anne64
3 années plus tôt
Répondre à  Anne64

Blancmec vous m emmerdez sérieusement avec vos conneries et en plus vous êtes copain avec le seigneurdieu.
Quelle bouffenerie.
Je ne l’ai jamais vu en particulier mais je suis sûre que vous si pour faire preuve d’autant de débilité très avancée.
Est ce vous qui m avez déplacé mon commentaire sur un autre poste histoire de me faire chier.
Ce serait bien votre truc.

Merci de remplir les champs obligatoires.



Ciswhitemale
Ciswhitemale
3 années plus tôt
Répondre à  Anne64

Déplacer votre commentaire? Et comment diable ferais-je cela? Vous vous rendez compte de ce que vous dites?

Et encore une fois, m’insulter, c’est bien, me dire en quoi ce que je dis n’est pas correct, c’est mieux. Et j’ai du mal à voir en quoi ma foi ou l’absence de cette dernière apporte quoi que ce soit à la conversation.

Merci de remplir les champs obligatoires.



Anne64
Anne64
3 années plus tôt
Répondre à  Anne64

Il ne s’agit pas de faire preuve de vos connaissances juridiques qui sont dans la majorité des cas extrêmement sexistes.
Franchement je préfère mon ressenti sans connaissance des lois puisque a priori je ne me trouve pas sur un site judiciaire pour porter plainte comme les autres témoignages.
Vous êtes extrêmement déplacé sexiste sans parler des lois à chaque fois qu’il s’agit du ressenti de la souffrance des femmes victimes.
Vous les rabaissez systématiquement parce que votre ego machisme ne le supporte pas. Vous détestez les femmes excepté pour les baiser au sens propre et figuré.

Merci de remplir les champs obligatoires.



Anne64
Anne64
3 années plus tôt
Répondre à  Ciswhitemale

Mais c’est vous qui utilisez ce vocabulaire.
Seigneur diable y aurait il une explication à ce vocabulaire utilisé et le témoignage de la victime.
Quant aux insultes vous les méritez.

Merci de remplir les champs obligatoires.



Ciswhitemale
Ciswhitemale
3 années plus tôt
Répondre à  Anne64

Je parle des lois parce que c’est le sujet évoqué par le témoignage. Tout simplement, et qu’une meilleure compréhension de ces dernières permettrait à la victime de passer à autre chose, au lieux de se concentrer sur une colère non justifiée contre une justice qui n’a rien de spécifiquement sexiste ( ou bien si c’est le cas, prouvez le).

J’ai de plus ensuite donné un conseil efficace et utile pour surmonter la situation, ce qui me parait être également assez approprié dans le cadre de ce site. J’ai énormément de mal à voir en quoi mon intervention rabaisse ici la victime, et, si c’est le cas, encore une fois, prouvez le.

Et vous savez que les expressions de seigneur et diable dans ce contexte sont avant tout des… expressions. Entrées dans le langage courant, pour exprimer une certaine exaspération le plus souvent.

Merci de remplir les champs obligatoires.



Espérance
Espérance
3 années plus tôt

Bonjour Edith. Un grand merci pour votre témoignage très touchant et juste, bien plus que ce que l’on appelle couramment la Justice, je suis bien d’accord avec vous. Les mères, surtout divorcées, sont souvent considérées comme immatures ou hystériques et les pères comme des gens sérieux et responsables. La présomption d’innocence, dogme de la justice libérale, a des avantages, mais elle est catastrophique lorsque les victimes sont enfants et lorsque le criminel est un pervers qui sait parfaitement comment ne jamais laisser de preuve. Les pervers sont en outre de grands manipulateurs, qui donnent toujours une très bonne image d’eux-mêmes (ils ne s’énervent jamais, semblent très posés et mûrs), et ils mettent toutes les institutions dans leur poche. Ce qui manque gravement dans notre société, c’est d’apprendre dès l’enfance ce qu’est un pervers, un séducteur, et d’apprendre à les fuir. C’est de faire savoir qu’il existe des gens charmants, généreux, en apparence qui ne font en réalité que mentir et détruire les autres. J’espère de tout coeur que vos enfants parviendront un jour à surmonter ce passé terrible et à retrouver l’estime d’eux-mêmes qu’ils méritent. Ce n’est pas vous qui êtes coupable, c’est votre ex-mari qui est un monstre et j’espère que vous pourrez porter plainte et l’envoyer en prison pour un bon moment.

Merci de remplir les champs obligatoires.



Anne64
Anne64
3 années plus tôt
Répondre à  Ciswhitemale

Vous êtes un abruti avec votre morale d hypocrite.
Vous mentez.
Et vous jouez à ce jeu agresseurs dont les femmes victimes ne supportent pas parce que c’est la même logique sue le viol.
A votre avis pourquoi je continue à vous répondre.

Merci de remplir les champs obligatoires.



Ciswhitemale
Ciswhitemale
3 années plus tôt
Répondre à  Anne64

Comme je l’ai également déjà dit précédemment, si je mens ou si ma morale est hypocrite, je vous demande de le prouver. Citez simplement une phrase dite dans cette discussion qui d’après vous est un mensonge ou ” agresse les femmes victimes”. Ce sera plus constructif et utile que de vous contenter de m’insulter sans cesse.

Et vous continuez à me répondre parce que les gens dans votre genre détestent se voir prouver qu’ils ont tort ( ce qui arrivent souvent) et pensent donc qu’insulter à tout va jusqu’à ce que leur interlocuteur s’en aille est une bonne façon de gagner une discussion.

Merci de remplir les champs obligatoires.



Anne64
Anne64
3 années plus tôt
Répondre à  Ciswhitemale

C’est faux.
Cherche toutou …. Cherche ….

Merci de remplir les champs obligatoires.



la marte
la marte
3 années plus tôt

Bonjour Edith,
Comment protéger ses enfants de leur propre père? Ce qui est arrivé est horrible. Mais tu es là pour tes enfants c’est le principal. Courage. Prends soin de tes enfants et de toi et ne culpabilise pas tu ne pouvais pas deviner. C’est bien trop inconcevable.

Merci de remplir les champs obligatoires.



Ciswhitemale
Ciswhitemale
3 années plus tôt
Répondre à  Anne64

Je vois que vous n’avez toujours pas sur répondre à la seule demande que je vous ai posé et qui, si véritablement j’étais ce que vous prétendez que je suis, serait assez facile à faire. Cela prouve donc bel et bien ce que je pense à votre sujet.

Je suis sincèrement désolé pour vous et j’ose espérer qu’un jour, vous atteindrez la maturité nécessaire pour tenir une discussion à la fois courtoise et utile.

Merci de remplir les champs obligatoires.



Anne64
Anne64
3 années plus tôt
Répondre à  Ciswhitemale

C’est toujours faux.
Révisez votre français il y a plein de fautes.
Monsieur l institeur sadique pervers.

Merci de remplir les champs obligatoires.



Ciswhitemale
Ciswhitemale
3 années plus tôt
Répondre à  Anne64

Pourriez vous au moins me dire ce qui est faux? Histoire que votre discours fasse un minimum de sens. Il est assez difficile d’avoir une conversation avec quelqu’un qui se contente d’insultes et de vagues allégations qui n’ont pas véritablement de sens.

Et j’aimerais beaucoup savoir d’où vous sortez l’idée que je sois instituteur, sadique ou pervers.

Merci de remplir les champs obligatoires.



My2Cents
My2Cents
3 années plus tôt
Répondre à  Espérance

Encore dans vos interprétations hasardeuses…

Elle a précisé que ses enfants ne SAVENT PAS qui les a violés car leur cerveau a occulté la chose, et que ça s’est passé dans la maison des grands-parents paternels. La seule certitude, est donc que l’une des personnes fréquentant régulièrement cette maison est un violeur, mais ce pourrait aussi être le grand-père, un oncle, un cousin ou un ami, qui sait ?

Vous, par contre, savez mieux que ces enfants qui leur a fait ça. C’est magique.

Merci de remplir les champs obligatoires.



My2Cents
My2Cents
3 années plus tôt
Répondre à  Anne64

Je ne suis pas psy, mais à vous lire, votre cas ressemble à de la paranoïa aigüe, doublée d’un syndrome de Tourette…

Tout à l’heure vous affirmiez que “le site” avait déplacé votre commentaire pour vous “emmerder”, maintenant vous affirmez que ce serait lui au prétexte qu’il ne partage pas votre avis, et n’avez que des monceaux d’insultes en guise d’arguments.

Merci de remplir les champs obligatoires.



Catoune
Catoune
3 années plus tôt

Chère Edith,

Je suis une survivante, tout comme ma sœur ! Je plains vos enfants ! J’ai trois choses à vous dire et je ferai court car c’est un sujet douloureux pour moi.
1) si vos aînés ne voient pas le visage de leur pédophile c’est très certainement car ils ont été (excusez-moi) pris par derrière, tout comme nous ! Pardon ! Je veux juste vous aider à comprendre.
2) pour la petite, il faut lui en parler. Absolument. Un professionnel, quelqu’un de très qualifié ! J’avais 6 ans et demi et ça a duré 3 ans et demi. Ma sœur à parlé à ma mère et comme je ne disais rien, ma mère ne m’a rien demandé. A 41 ans j’ai demandé à ma mère pourquoi alors que ma sœur lui avait dit, pourquoi ne m’avait-elle pas posé la question ? Réponse de ma mère : “mais tu n’en a jamais parlé !”. J’en veux terriblement à ma mère ! Je ne vois plus mes parents. Ils ne m’ont pas protégée ! Ne faites pas la même erreur ! Vous la perdriez un jour ! Elle se sentira très seule, isolée, pas aimée ! Ne la perdez pas !
3) Edith, embrassez tous vos enfants et dites leur que vous les aimez très fort ! Dites-leurs que vous regrettez de ne pas les avoir compris, protégés et aidés plus tôt car vous ne pouviez pas savoir, c’est tellement impensable ! Si vous leur demander pardon, ils vous pardonneront et pourront commencer à se reconstruire. Ils sauront que vous les aimez ! C’est important et même primordial pour eux ! Car les aînés et peut être la cadette vous associent au fait que vous les obligiez à aller chez leur père ! Désamorcez maintenant la bombe pour qu’elle ne vous explose pas en pleine figure plus tard au risque de perdre vos enfants à tout jamais ! Mes parents nous ont perdues !
Bonne chance Edith, à vous tous ! De tout cœur avec vous.

Merci de remplir les champs obligatoires.



Catoune
Catoune
3 années plus tôt
Répondre à  Catoune

Edith,

pour vous aider à comprendre vous pouvez vous rendre sur le site de l’Association « Mémoire Traumatique et Victimologie » de la Psychiatre Muriel Salmona, qui fait un vrai travail pour les victimes de traumatismes. Vous comprendrez mieux ce qui se passe avec les vidéos mis sur You Tube ou sur son site.

Le centre de psychotrauma de Paris traite les victimes de viols et d’attentats, tous les traumatismes très lourds, ils vous donneront des numéros de spécialistes dans votre ville. Si vous le souhaitez. Voici leurs coordonnées: 01 43 80 44 40.
N’hésitez pas à revenir vers nous si vous avez des questions, besoin de parler ou de soutien. Nous restons à votre écoute.

Merci de remplir les champs obligatoires.



edith
edith
3 années plus tôt
Répondre à  Espérance

… en effet, c’est mon manque de connaissance sur les pervers et les manipulateurs qui a fait que pendant des années, je n’ai rien vu ni perçu. J’ai été manipulée durant toute la période de mon mariage par mon ex-mari, le père de Hugues, Cerise et Rose J’ai divorcé lorsque j’ai appris qu’ il avait plusieurs vies parallèles tout en étant impeccable à la maison. Sur le coup, je lui ai demandé de se faire suivre par un psy car j’étais sidérée et effrayée par une personnalité aussi multiple. “Tous les hommes font ça” ‘les divorce pour faute n’existe plus’ … ok, c’est peut être moi…
Malgré ça, JAMAIS je n’avais envisagé ce qui est arrivé aux enfants. Je n’y ai jamais pensé. Effectivement, à chaque rencontre, très posément, avec calme et assurance, leur père ne comprenait pas la réaction des enfants au moment de venir chez lui car vraiment “tout se passe merveilleusement bien”. Par contre, il venait chercher “son droit”. Pas un coup de fil, pas une carte, pas un mail. Rien, ni aux fêtes ou événements importants, aucun contact. Les enfants étaient son dû, sa chose. A l’heure actuelle les enfants ne mettent pas de visage sur le criminel mais je commence a avoir de fortes présomptions que je garde pour moi.
D’ailleurs ma fille de 18 ans a commencé ses révélations en me disant que c’était “une fois un inconnu à l’ile de Ré” puis quelques mois après “dans la maison des grands parents paternel” … j’attends la suite mais ne veux pas bloquer son psychisme. Je laisse le temps faire son oeuvre. Le psy m’a parlé de l’intemporalité du psychisme. J’attends.
Merci pour votre soutien,

Merci de remplir les champs obligatoires.



Espérance
Espérance
3 années plus tôt
Répondre à  edith

Chère Edith, il est souvent trop difficile de résister à la pression sociale quand on nous menace de sanctions pénales et que l’on ne sait pas à quel point les pervers manipulateurs sont dangereux et sans limites, sous des dehors comme vous le dites impeccables. Je vis un peu la même chose que vous car j’ai une très forte suspicion que mon mari a abusé de mon fils quand il était bébé puis enfant. Quand à ma fille, c’est depuis son adolescence qu’il essaye de l’entraîner dans une relation perverse incestueuse, mais sans succès et interrompue de tout façon par le divorce en cours. J’ai été frappée quand, au moment du départ de mon mari, mon fils m’a déclaré qu’il ne voulait plus jamais le revoir, alors que je croyais qu’il l’admirait beaucoup. J’ai eu la même pression que vous, mon avocat m’a menacé de sanctions pénales si je n’obligeais pas ma fille encore mineure à voir son père. J’ai répondu que je préférais aller en prison plutôt que de prendre la responsabilité de livrer ma fille à un pervers. Je pense que c’est important pour les enfants de savoir que leur mère est prête à les défendre jusqu’au bout, quitte à s’attirer l’opprobe généralisée des gens “bien pensant”. Vous avez tout mon soutien, sachons faire face.

Merci de remplir les champs obligatoires.



Catoune
Catoune
3 années plus tôt
Répondre à  edith

Chère Edith,

Merci pour votre réponse. Je vous comprends ! Mais, le plus important c’est que ce que ce soit vos enfants qui vous comprennent. Tout ce que vous nous avez écrit, faites des copier-coller et mettait-le dans une lettre que vous ferez lire à vos enfants. Faîtes-en 3 exemplaires, pour que chacun puisse la lire et la relire. Parfois, entendre vos regrets ne suffit pas ! “Les paroles s’envolent, les écrits restent !”. Dîtes sur cette lettre ce qui s’est passé pour vous, ce que la loi exigeait de vous, dîtes-leur que la justice a été incapable de les protéger du fait qu’elle n’avait pas de preuves, parlez-leur de l’incompétence des experts psychiatres, judiciaires et autres, faîtes-leur part de tous vos remords et de tous vos regrets, et pour finir montrez-leur combien vous les aimer et que plus jamais vous ne serez sourde à leur détresse et à leur souffrance, que désormais vous les croirez et que vous serez là pour eux. Mettez à nu toute votre souffrance de mère qui a failli et pourquoi ! Cette précieuse lettre les aidera et leur fera du bien ! Il faut qu’ils se décuplabilisent quitte à ce que vous endossiez vous la faute ! Il faut qu’ils sachent qu’ils ne sont coupables de rien et que vous vous regrettez ! Ça les débloquera ! Ils vous feront à nouveau confiance !

Edith, quand je dis que vous avez faillie, je ne vous jette pas la pierre. Vous avez fini par réagir ! Mes parents nient toujours ce qui nous est arrivé ! De vrais autruches ! Ils agissent ainsi pour éviter de se sentir responsable et coupable !
Vous, vous ne pouviez pas savoir, mais quand vous avez su, vous vous êtes sentie responsable et coupable ! Vous assumez, vous ne tournez pas le dos à vos enfants, vous ne les niez pas et c’est déjà tellement courageux ! N’hésitez pas à prendre la faute sur vous pour que leur fardeau soit plus léger, tout en sachant intérieurement que vous ne pouviez pas savoir (on ne voit pas toujours les signes, y compris les psys), que dès que vous avez su vous avez tout tenté pour les protéger, que vous êtes une bonne mère car vous vous sentez coupable ! On fait tous des erreurs Edith ! Il faut admettre que l’on est faillible et tout faire ensuite pour réparer !
Soyez forte ! Je reste à l’écoute !

Merci de remplir les champs obligatoires.



Espérance
Espérance
3 années plus tôt
Répondre à  Catoune

Entièrement d’accord avec vous Catoune.

Merci de remplir les champs obligatoires.



Catoune
Catoune
3 années plus tôt
Répondre à  Espérance

Merci Espérance. Cela va être dur pour tous les 4 ! J’espère qu’ils resteront soudés ! Tout dépend de l’amour et de la confiance qu’il y a entre eux ! Je leur souhaite de tout mon cœur de retrouver le chemin du bonheur !

Merci de remplir les champs obligatoires.



edith
edith
3 années plus tôt
Répondre à  Catoune

Nous resterons soudés. Vraiment merci pour vos bons conseils. Je suis un peu perdue et déboussolée par les événements mais d’avoir une écoute et de la compréhension de votre part m’aide beaucoup. Les vidéos de l’association “mémoire traumatiques et victimologie” sont extrêmement intéressantes. Quelle chance que certains professionnels compétents aient explorés cet univers.

Merci de remplir les champs obligatoires.



Catoune
Catoune
3 années plus tôt
Répondre à  edith

Edith, si vous souhaitez rester en contact avec moi, au cas où si un jour vous aviez des questions ou juste besoin de parler ou d’avoir des conseils, demandez aux administrateurs du site de vous donner mon email. Je suis d’accord. Il y a un formulaire sur ce site pour les contacter. Allez dans le menu représenté par trois barres horizontales tout en haut.

Pour ce qui est du Dr Muriel Salmona, elle est magistrale ! Elle m’a permis de comprendre bien des choses et j’en ai d’ailleurs parlé à ma psy qui la connaît de réputation.

J’espère que tous les écrits des commentateurs vous auront aidée et que vous et vos enfants sortirez de ce cauchemar ! Aucun d’entre-vous n’oubliera jamais, mais il n’y a pas que la laideur en ce monde, il n’y a pas que les larmes, il y a aussi l’océan, les étoiles, le soleil, le ciel, les oiseaux, la nature, les animaux, les voyages, les paysages, d’autres gens et d’autres vies à découvrir ! Regardez devant vous et écrivez tous ensemble une merveilleuse histoire : votre bonheur retrouvé !
Je vous embrasse Edith. Restez forte ! Et à bientôt. Bien sûr je reste à votre écoute sur ce site et sur mon email si vous le souhaitez. Bon courage et bonne chance !
Catoune.

Merci de remplir les champs obligatoires.



Marta
Marta
3 années plus tôt

Ma fille Laura “abusé” (pour moi c’est un VIOL) des l’age de 9 ans jusqu’à ses 11 par le mari de la personne qui la gardée, pendant que je travaillais à l’hôpital la nuit, n’a pas arrivée à me parler jusqu’à l’âge de 28 ans… après une longue descente aux enfers, MA FILLE C’EST SUICIDÉE à l’âge de 37 ans, le jour de anniversaire….par dépit, de fatigue, par incompréhension… ça m’a déchirée les tripes, mon coeur à presque éclaté…rien peux faire pour ma petite. Alors…

Merci de remplir les champs obligatoires.



Espérance
3 années plus tôt
Répondre à  Marta

Chère Marta, il n’y a pas de douleur plus grande que la votre. Je voudrais que l’on publie ce que vous venez de dire partout sur les murs, dans le métro, dans les journaux, pour que les gens ouvrent enfin les yeux sur les montagnes de malheur que les pervers et les prédateurs fabriquent en toute impunité. Eux bien sûr n’ont aucun sentiment, aucune culpabilité et ils ne changeront pas. Mais tous ceux qui font l’autruche et cherchent avant tout à préserver les apparences, ceux-là ils faudrait leur mettre votre récit terrible sous les yeux tous les matins au réveil. Je voudrais pouvoir vous tenir la main, ma fille aussi a été abusée par son grand-père et je ne peux rien contre lui. Tout ce que nous pouvons faire c’est cela, dire la vérité et nous tenir la main.

Merci de remplir les champs obligatoires.



Catoune
Catoune
3 années plus tôt
Répondre à  Marta

Chère Marta,

J’ai survécue et pas votre fille Laura ! Pourquoi ? A quoi ça tient ? Je ne sais pas ! L’une est plus vulnérable, plus fragile, plus détruite que l’autre ?

J’esquisserai une réponse : l’âge de Laura ! Elle avait 9 ans et mois 6 ans et demi ! À son âge, elle a peut-être plus pris conscience de ce qu’il lui arrivait ! Moi, mon cerveau m’a protégée en disjonctant ! C’est ce que l’on nomme le phénomène de “Dissociation”.

Pour mieux comprendre de quoi il s’agit, je vous invite à aller sur le site de la Psychiatre Muriel Salmona. Je vous en livre un extrait :
« Connaître les principaux effets du psychotraumatisme comme la sidération qui paralyse la victime et l’empêche de crier, de se débattre ou de fuir, comme la dissociation traumatique qui déconnecte la victime de ses émotions, annihile sa volonté et ses désirs, l’anesthésie l’empêche de prendre la mesure de ce qu’elle subit puisqu’elle paraît tout supporter avec indifférence ; la mémoire traumatique qui va se déclencher au moindre lien rappelant les violences, comme une machine à remonter le temps en faisant revivre sous la forme de flashbacks les pires moment ; et les conduites de survie telles que les conduites d’évitement et de contrôle, et les conduites dissociantes pour s’anesthésier (addictions, mises en danger, etc.) que doivent mettre en place les victimes « .

Laura a peut-être pris la mesure de ce qu’il lui arrivait, son cerveau ne l’a peut-être pas suffisamment protégée et sa souffrance a été telle que rester lui est devenu insupportable !

La souffrance psychique épuise un individu à un tel point que la mort est considérée comme la seule issue possible !

J’ai très souvent flirté avec la mort, elle m’appelle sans cesse ! Laura y a succombée ! Elle souffrait trop !

Marta ne culpabilisez pas, ne vous faites aucun reproche car vous n’auriez rien empêché ! Elle était fatiguée de vivre et ne voyait que la laideur de ce monde ! Elle a voulu abréger ses souffrances ! Il faut la comprendre, respecter son choix et ne pas s’en vouloir ! Surtout ne pas s’en vouloir!

Mon Beau-Frère René s’est suicidé à 38 ans en se plaçant face à un train !

Alors, tout comme Espérance, je vous tiens la main, puis je vous serre très fort dans mes bras. Tendresse.
Catoune.

Merci de remplir les champs obligatoires.



Catoune
3 années plus tôt
Répondre à  Catoune

Edith, je me suis inscrite sur le site pour pouvoir vous écrie en privé et vous aussi. Avez-vous reçu mon message ? À bientôt.
Catoune

Merci de remplir les champs obligatoires.



My2Cents
My2Cents
3 années plus tôt
Répondre à  My2Cents

Vous pouvez tous me mettre des -1 y compris Edith en personne, relisez bien son témoignage…

Elle y affirme elle-même que ses enfants décrivent avoir été violés, mais “n’ont ni l’un ni l’autre de visage à mettre sur l’agresseur”. Alors oui, désolée, mais ça peut effectivement être quelqu’un d’autre vivant dans la maison des grands-parents, ou même juste la fréquentant.

Donc tant que la mémoire ne leur revient pas clairement, il est logique la justice ne puisse malheureusement rien, au vu de leurs témoignages. La seule chose à espérer est que les souvenirs remontent à la surface afin de pouvoir poursuivre le pédophile.

Merci de remplir les champs obligatoires.



Veuillez remplir les champs obligatoires.
POSTER UN TÉMOIGNAGE ANONYME