Balancetonporc.com
Victime de viol ou d’agression sexuelle ? Postez anonymement votre témoignage sur Balancetonporc.com

En CM2, je me souviens de cet élève qui m’a caressé la cuisse

Un nouvel élève dans la classe, il était plus âgé, et nous étions dans une école primaire au début des années 90.
Cet élève était turbulent, chiant, je me dis aujourd’hui que ça devait être un garçon qui devait manquer de cadre, mais j’avais quoi, autour de 10 ans.
De ce que je me souviens, l’instit’ avait décidé de le coller à une place assignée pour canaliser le cancre. Il avait atterri à côté de moi. Il me caressait la cuisse pendant les leçons. Je me souviens de ma sensation : à la fois, je ne comprenais pas ses agissements, j’étais muette de stupeur, j’avais le coeur qui battait de peur et j’étais incapable de dire non. Ou peut être ai-je dis non, et qu’il continuait quand même. Je ne me souviens pas. J’étais troublée et en tout cas, lui ne me provoquait que du dégoût. Je ne sais pas si il a été longtemps mon voisin de bureau. Je ne me souviens plus dans quel ordre ça s’était passé, mais je me souviens qu’il avait agit de même avec une autre camarade de classe, le jour ou il s’était retrouvée à côté d’elle. Je me souviens aussi, avec toute la rage enfantine, les émotions en construction, en avoir parlée avec elle, et qu’elle pleurait à cause de cela, et moi aussi. Ni elle, ni moi, n’avions été d’accord. Nous avions subi un geste non consenti.
Un soir, fermée, j’avais fini par en parler à ma mère dans la voiture, elle avait dû me tirer les vers du nez pour que je lui dise ce qui n’allait pas. Je me souviens avoir ressenti de la honte, et que je ne savais pas pourquoi, moi, petite fille de 10 ans, avec tous mes complexes déjà bien présents, il me faisait ça.
L’instit avait donc été au courant, je ne sais pas ce qu’il s’était passé (rencontre des parents, mise au point…) mais le gosse avait passé le reste de la scolarité sur un bureau seul à côté du maître.
Il s’appelait Loïc et avait un vrai problème. En faisant cela pour son plaisir, il ne m’a pas violée, il s’agit bien d’attouchement d’un élève sur un autre. Mais c’était tout comme. Je me souviens farouchement de cette sensation de me sentir salie et souillée, abusée, “objetisée “.
Plus tard, j’ai eu d’autres mésaventures avec des hommes, allant du “tu suces ?” balancé dans la rue, au gros lourd dingue à la main baladeuse. Je n’ai pas vécu d’autres situations plus dramatiques. Mais j’en ressors juste la persévérance que c’est dés l’enfance qu’il faut éduquer, et nous en sommes tous responsables…

Merci de remplir les champs obligatoires.



Nous vous proposons de lire également
Notification par e-mail
M'envoyer un e-mail si
guest
1 Commentaire
plus anciens
plus récents plus de votes
Inline Feedbacks
View all comments
Pseudo
Pseudo
2 années plus tôt

C’est fou ce qu’en étant gamin un garçon peut déjà faire

Merci de remplir les champs obligatoires.