Balancetonporc.com
Victime de viol ou d’agression sexuelle ? Postez anonymement votre témoignage sur Balancetonporc.com

Déni d’une mère

J’ai 38 ans.
Il y a un an , j’ai reparlé de l’abus que j’ai subi à douze ans de la part de ma tante à mon père et à ma mère avec tout les détails sordides (Cette tante m’a brûlée le sexe pour ensuite me « soigner » avec un crème en planquant son fils de mon âge derrière le canapé pour qu’il profite de la scène…). J’en avais déjà parlé sur le coup à ma mère qui m’avait dit  « c‘est grave mais n’en parle pas, ça va détruire la famille »Quand j’en ai reparlé, mon père a eu l’air peiné, mais m’a dit « bon maintenant c’est du passé. »Quand à ma mère elle m’a dit  »mais c’est horrible m’a chérie tu t’étais mal exprimé à l’époque ! »
6 mois après, ils me font un cirque parce que je refuse d’aller au mariage de ce cousin.
8 mois après quand j’évoque l’abus, voici la réaction de ma mère « Un abus ? Quel abus ?!! Pour moi, c’est normal de soigner une petite fille ! »
Je l’ai vraiment pris comme une claque…

Comment ouvrir les yeux d’une mère qui a toujours été dans le déni face aux violences que j’ai subi, en commençant par celles qu’elle m’a fait subir (allant jusqu’à mettre ma vie en danger..;) ? Par ailleurs elle est train de devenir physiquement aveugle (providence..?)

Merci de remplir les champs obligatoires.



Nous vous proposons de lire également
Notification par e-mail
M'envoyer un e-mail si
guest
3 Commentaires
plus anciens
plus récents plus de votes
Inline Feedbacks
View all comments
psionic
1 mois plus tôt

Chère anonyme, vous posez une bonne et difficile question. Vous avez subi des abus incestueux abominables de la part des membres d’une famille dérangée qui vous a abusée physiquement et psychiquement. Cette tante était une femme perverse et dangereuse qui vous a fait subir un acte de torture et de barbarie. C’est extrêmement grave. Je vais tenter de vous aider de mon mieux. Tout d’abord je vous invite à prendre contact avec des associations de victimes d’inceste, comme l’AIVI tout d’abord dont vous trouverez le site facilement. Ensuite je vous invite à consulter dans le forum du site nos listes complètes de conseils et de liens dans la section “trouver de l’aide”. N’hésitez pas à revenir nous demander toutes les précisions dont vous auriez besoin.
Ensuite, dans les familles maltraitantes, il n’y a qu’une seule chose qui marche: le gendarme et les robes noires ! Autrement, dit, la LOI ! Or cette dernière vous permet de poursuivre au pénal les actes de violences sexuelles subies jusqu’à trente ans après votre majorité au pénal et 20 ans au civil.
Dans votre témoignage vous indiquez que votre mère vous a maltraitée, cela doit pouvoir être aussi être poursuivi pourvu que vous soyez bien conseillée car faites attention car on risque de vous faire passer pour une folle alors que ce sont EUX qui sont DERANGES.
Hélas, je crains qu’il n’y ait pas beaucoup de moyens pour faire prendre conscience à des parents aveugles et qui entretiennent le mythe familial toujours au détriment de la victime qui vient semer le trouble en disant la vérité de la maltraitance et de la lâcheté des uns et des autres. Pour la convaincre un passage devant les gendarmes pourrait aider, ou un petit coup d’une juge. Dans tous les cas, seule une autorité extérieure à votre entourage pourra leur faire comprendre qu’ils ont laissé faire ou cautionné des abominations que la société réprouve pourvu qu’on actionne les leviers de la justice.
Je vous conseille de vous appuyer sur un solide réseau associatif, peut-être cette voie pourrait être utile pour leur faire réaliser avec espérons-le moins de réaction négatives à votre encontre.
Enfin, je vous invite à vous faire suivre pour les dommages psychiques causés par ces actes abominables dont vous avez été victime dans votre enfance.
En ce qui concerne la providence, je me contenterai de rappeler que les voies de la divine providence sont impénétrables…
Surtout, chère anonyme, ne laissez jamais mettre en doute votre parole sur votre maltraitance: ce serait ajouter l’insulte à l’abomination. N’hésitez pas à revenir nous voir pour tout renseignement complémentaire.
De tout coeur avec vous.
Affection, courage et soutien.

Merci de remplir les champs obligatoires.



Lux
Lux
1 mois plus tôt

Merci beaucoup de votre réponse. En fait, aussi bizarre que cela puisse paraître, je suis attaché à ma famille. Ma mère a été violente mais pas que, et je me réjouis que mon cousin puisse s’épanouir dans une vie semble t’il normale en se mariant et je ne pense pas qu’hormis cet acte délirant ma tante soit dangereuse.
J’ai fait un signalement pour deux viols subis adulte, et j’ai parlé à la policière de cet abus aussi sans faire de signalement. Mais c’est vrai que cette persistance dans le déni me fait violence, et je me demande si j’ai fait le bon choix. De toutes les manières c’est trop tard maintenant, j’ai 38 ans et avant que la loi allongeant les délais de prescription à 30 ans soit promulguée, c’était 20 ans. Je crois qu’il faut que je continue simplement à dire la vérité même en public, ma famille tenant beaucoup à son image, ça la fera peut-être bouger. Mais c’est vrai que c’est vraiment douloureux cette absence de reconnaissance. Heureusement, j’ai une belle famille et une communauté qui me soutient..! 😉 Ceci dit, je vais quand même aller voir un psy pour essayer de mettre cela plus au clair. (J’avais déjà fait un du Suivi post-traumatique mais pas prolongé)

Merci de remplir les champs obligatoires.



psionic
1 mois plus tôt

Chère Lux, je vous en prie, nous sommes là pour vous aider et vous soutenir. Je vous remercie pour votre réponse qui nous éclaire sur votre situation et votre perception des choses. Je vous invite à vous rapprocher d’une association de victimes et surtout à vous faire suivre par un psychiatre d’école plutôt analytique car c’est très dur de ne pas voir sa parole reconnue lorsque l’on a subi les abominations que vous avez subies. Vous ajoutez que je vous avez subi deux viols adultes ! C’est encore plus abominable et très sûrement la marque de ces abus subis dans l’enfance, franchement il vous faut absolument un suivi plus solide car c’est une blessure très profonde qui nécessite beaucoup de soin de d’humanité autour de vous ma chère Lux. D’ailleurs votre pseudo montre bien que vous êtes dans une démarche de parcours vers la lumière ! J’en suis ravi et nous serons toujours là pour vous lire et vous aider. Surtout ne lâchez rien sur votre parole car le déni est une autre forme d’avilissement de votre humanité, c’est terrible car non seulement c’est le déni de la parole de petite fille abusée mais aussi celle de la femme qu’elle est devenue. Alors ne lâchez rien et rappelez toujours la vérité sur la violence destructrice que vous avez subie. Je lis aussi que vous êtes bien entourée et comprise par votre belle famille, c’est une excellente chose, cela vous aidera beaucoup.
Nous pouvons vous aider aussi en vous indiquant des documents qui pourraient aider vos parents et proches à prendre conscience de la gravité de ce qu’ils ont fait.
De tout coeur avec vous.
Affection, courage et soutien.

Merci de remplir les champs obligatoires.