Balancetonporc.com
Victime de viol ou d’agression sexuelle ? Postez anonymement votre témoignage sur Balancetonporc.com

Combien.de fois jai pleuré

Voilà, mon pseudo de base est anainconito ou aninconito je ne sais plus lol. Vous pouvez alors voir mon témoignage  » 17 ans et peut être naïve ».
Alors voilà, je pensais avoir fermé tous les dossiers dans ma tête concernant cette histoire, mais quand je vois certaines scènes, quand je lis certaines phrases, je ne peux m empêcher de repenser à ce que j’ai vécu dans ma vie. Et au comportement que j’avais développé suite à cela.
Je me suis faite agressee une 1e fois par un contrôleur de train SNCB, qui m a carrément touché la poitrine nue. Qui m’a forcé a m asseoir sur ses genoux, sous peine de me faire descendre du -dernier- train dans une gare en plein milieu de nul part. Personne dans le train. J’ai été obligé de me laisser tripoter et pourtant je lui avait dit non, de ne pas faire ça.. la 2e fois à été dans une voiture, je me suis faite piégée mais ce témoignage vous pouvez le retrouver dans « 17 ans et peut être naïve ». Je me rend compte que je pensais que ces choses n allait pas plus m affecter que cela. Mais c’est faux. J’ai adopté par la suite des comportements de « Pute » je couchais avec celui qui me montrait quil voulait coucher avec moi. Que je sois en couple ou pas. J ai tellement trompé. Parce que pour moi, j étais qu’un corps qui sert aux hommes. Mon patron m harcellais au travail, j’ai fini par couché avec aussi. Quand je faisais ça, j étais comme dans un second état, à demi consciente. Même quand je disais non 1x 2x à la 3e fois je me laissais toujours faire. Mais c’est terminé. Une fois, j’ai osé écrire ce qui m était arrivé. Et rien que le fait de l écrire et de voir quelqu’un me répondre ma libéré, comme un poids qui se décharge de mes épaules. Et depusi lors, je me suis très bien rangée. Mais il m arrive d en souffrir encore. Leurs mains posées sur moi. Un sexe sur le miens, mes bras immobilisés, mes yeux regardant le vide, et mon âme hors de mn corps. Tout ça me reviens instantanément des qu une simple scène un peu violente passe à la télé, des que des simples mots comme « viol » « agression » « sexuel » « force » « violence » sont prononcés. Je pense que pour que je puisse me libèrer réellement de tout ça, il va falloir que je dise a VIVE VOIX ce qui m est arrivée. Je pense que tand que je ne fais que l écrire, je n arriverais pas à totalement décharger tt ce que j’ai dans le coeur. Mais à qui est ce que je vais pouvoir le dire ? J’ai tellement honte du regard des gens sur ça, jai peur que l on me juge, que l on ne me considère plus de la même manière ou tout simplement que les gens se disent  » un gars est passé sur elle de force  » ,  » on l’a touchée  » « oh la pauvre » etc.
Si vous saviez combien de fois j en ai pleuré. Combien de fois j ai fait semblant que tout aille, combien de fois j étais abattue seule dans mon coin, vous ne pouvez pas savoir..

Merci de remplir les champs obligatoires.



Nous vous proposons de lire également

8
Poster un Commentaire

Vous devez être connecté pour poster un commentaire
8 Nombre de commentaires
0 Nombre de réponses
1 Nombre de followers
 
Commentaire le plus réagi
Commentaire le plus aimé
3 Nombre de personnes ayant commentés
psionicAninconitoCatoune Personnes ayant récemment commenté

  Notification par e-mail  
plus récents plus anciens plus de votes
M'envoyer un e-mail si
Catoune
Invité

Chère anainconito,

Vous allez devoir m’excuser, je lirai en fin d’après-midi votre premier témoignage. Là, je tenais juste à vous mettre un petit mot avant d’aller dormir !

Une victime de viol a quatre destins possibles :

– Il y a celle qui fait des tentatives de suicide et finit par y arriver !

– Celle qui tombe dans une addiction sévère ou plusieurs, visant à se détruire avec un certain besoin de se faire du mal et d’en baver le plus possible ! L’alcool, la drogue, le sexe, la boulimie, l’anorexie,… ! Qui fréquente des milieux ou des hommes malsains pour être maltraitée et chuter jusqu’à ne plus pouvoir se relever ou difficilement ! Il y a vraiment un désir de punition de soi et surtout de son corps!

– Celle qui survit tant bien que mal, mais dans un état de santé précaire, qui développe des maladies incurables et dégénératives, est en dépression chronique sévère, avec des idées suicidaires, de possibles addictions pulsionnelles !

– Et celle qui s’en sort, qui est arrivée à se reconstruire et à être heureuse !

Nous faisons toutes un choix de destin, car si le viol nous est imposé, c’est bien nous qui choisissons soit de vivre, soit de survivre, soit de s’abîmer davantage, soit de mourir!

Le choix nous appartient ! Mais pour choisir, on fait surtout comme on peut !

• Vous écrivez : « Je pense que pour que je puisse me libèrer réellement de tout ça, il va falloir que je dise a VIVE VOIX ce qui m est arrivée. Je pense que tand que je ne fais que l écrire, je n arriverais pas à totalement décharger tt ce que j’ai dans le coeur. »

Ma réponse : oui et non !

En parler, je vous le conseille vivement, mais avec une psychiatre spécialisée dans l’aide aux victimes de viols !

Car il faut un guide pour déchiffrer les messages de l’inconscient et du corps !

Pour ma part, je suis suivie par une Psychiatre Psychosommaticienne ! Elle traite le « parler » du corps et le « parler » du cerveau!

Mais, parler ne suffit pas, être guidée non plus ! Il faut à tout prix redonner un sens à sa vie ! Cela peut se faire en s’investissant dans une cause qui tient à cœur ! Aider autrui, c’est s’aider soi-même!

D’autres y parviennent en écrivant, en dessinant, en peignant, en exprimant ce qui les ronge ! Cela aide à la Résilience!

• Vous écrivez : « J’ai tellement honte du regard des gens sur ça, jai peur que l on me juge, que l on ne me considère plus de la même manière ou tout simplement que les gens se disent » un gars est passé sur elle de force » , » on l’a touchée » « oh la pauvre » etc. »

Une anecdote : j’ai été victime d’un grave accident de la route qui m’a rendue infirme à vie à 21 ans ! Vous savez ce que mon Kiné m’a dit ? Il m’a dit : « Tu n’es plus neuve, tu es une occasion ! ». Eh bien, il avait tout à fait raison ! Et alors ? Qu’est-ce que cela peut faire ? Est-ce que j’ai le choix ? Non ! Le mieux est de l’accepter et de vivre avec ! Mais ce n’est pas toujours facile d’être handicapée ! Quant au regard d’autrui ou à ses dires, sur mon handicap, je m’en contrefous !

Agissez de cette façon pour tout !

J’ai été violée pendant presque 4 ans à raison de deux fois par semaine ! C’est un fait ! J’ai le choix de ne pas le vivre, de le vivre très mal, moyennement mal ou de me dire : « ok j’ai été violée, je ne suis plus vierge ! Mais, j’ai envie d’être heureuse et je cherche la personne qui fera mon bonheur ! » Je ne dis pas que c’est facile et malheureusement pour moi, je ne suis pas parvenue à cette étape !

Mais, si on veut trouver le bonheur il faut apprendre à vivre avec nos blessures et nos traumatismes, et accepter ce que l’on ne peut changer !

Quant aux dires et aux regards des gens sur mes viols et mon obésité morbide en résultant, du fait de mon addiction pulsionnelle à la nourriture, je m’en contrefous!

Donc, les dires et les regards des gens sur « ça », sur ce qui vous est arrivé et ce qui en a résulté ou en résulte encore, faites comme moi, moquez-vous en !

Le plus important ce n’est pas comment l’autre nous voit, mais plutôt comment on se voit soi-même !

Si l’on ne s’aime pas, pourquoi voulez-vous que les autres nous aiment?

Commencez par vous aimer, cessez de mal vous juger, appréciez-vous, déjà vous aurez moins honte, et vous verrez que les dires et les regards des gens, vous vous en foutrez!

Les seuls avis sur vous qui sont importants, sont le votre et celui des gens que vous aimez et estimez ! Le reste n’a aucune importance !

• Vous écrivez : « Si vous saviez combien de fois j en ai pleuré. Combien de fois j ai fait semblant que tout aille, combien de fois j étais abattue seule dans mon coin, vous ne pouvez pas savoir.»

Vous vous trompez ! Nous le savons toutes ! Nous avons nos propres démons! Ils sont avec nous à vie ! La mort et les larmes sont des compagnes extrêmement fidèles !

Vous n’êtes pas la seule à porter un masque et à faire semblant, à donner le change!

Mais faites en sorte, le plus possible, d’être vous-même et pas quelqu’un d’autre!

Il était 3h du matin lorsque j’ai commencé à vous écrire ! Il est maintenant 5h du matin !

Bonne journée et pour moi bonne nuit !

Soyez forte, cessez de culpabiliser et d’avoir honte de vous et aimez-vous !

Toute ma tendresse !

Catoune

Merci de remplir les champs obligatoires.



psionic
Membre

Chère Anainconito, chère Catoune, cela me bouleverse toujours autant quand je relis le récit de ton histoire. Et cela renforce mon admiration pour la personne que tu es au travers de ce que nous partageons ici.
Il nous vous aider à trouver un thérapeute apte à vous entendre chère anainconito. Nous avons quelques liens utiles que nous envoyons systématiquement aux victimes avec Catoune, Koxie et les aminchettes. En voici quelques un pour vous:

Associations de lutte contre les violences faites aux femmes
CFCV – Collectif féministe contre le viol
numéro d’urgence: 0 800 05 95 95
www cfcv asso fr

FNSF – Fédération nationale solidarité femmes
www solidaritefemmes.asso fr

CNIDFF – Centre national d’information sur les droits des femmes et des familles
www infofemmes com

Femmes solidaires
www femmes-solidaires org

FDFA – Femmes pour le dire Femmes pour agir
www femmespourledire asso fr

Réseau France Victimes, numéro vert 116 006, le site a plein de liens utiles très détaillés au niveau régional.

Vous pouvez vous concentrer sur le premier, le CFCV, ils ont des thérapeutes qui pourront vous recevoir et vous orienter vers leurs confrères chevronnés pour les traumatismes des victimes de viols.

Comme je l’écris toujours aux victimes, Anainconito, il vous faut trouver votre chemin de guérison, nous sommes des messagers pour le permettre, après c’est vous qui le parcourrez, c’est un voyage, nous préconisons toujours ici de choisir la vie, allez vers la lumière.

J’ai relu votre premier billet également, c’est terrifiant, on trouve toute l’abomination de ce que vous avez subi, les comportements à risque (la seconde voie évoquée par Catoune) qui amènent à la promiscuité avec les prédateurs. Vous pouvez mettre fin à tout cela, en trouvant votre chemin de guérison avec les bons thérapeutes, et les bonnes personnes, et notre soutien inconditionnel ici.

En relisant votre premier billet j’ai remarqué que vous avez fait un lapsus calami (lapsus par écris), vous avez écrit:
« […] il n’avait Dieu que pour moi. », au lieur de « […] il n’avait d’yeux que pour moi. ». Cela a sans doute un sens profond pour vous, je vous invite à y réfléchir car ce lapsus écrit est un signe de votre inconscient (un peu comme les rêves). En tous les cas cela doit avoir son importance dans le moment où vous avez posté ce récit, d’autant plus que vous écrivez maintenant combien l’écrire vous aide, dans cette perspective, ce lapsus, ici, a son importance pour vous.

Enfin, juste une réserve mais de simple bon sens, vous pouvez vous foutre de l’oeil des autres, pensez comme Léo Ferré, à « ces milliards de cons qui font la solitude ». Toutefois, dans la mesure où vous devez vous préserver de toutes les personnes toxiques, malsaines et pourries que vous serez amenée à croisée, hélas, c’est notre condition humaine qui le veut mais de l’entrainement, et la volonté ferme d’aller vers la lumière, on peut chasser le glauque de notre vie.

toute notre affection. Courage et soutien.

Merci de remplir les champs obligatoires.



Aninconito
Membre

Bonjour Catoune et Psionic,

Merci beaucoup pour vos messages. Qui m ont tellement fait du bien.. Je les lisais en rentrant chez moi et en regardant le ciel et je me disais que, j’ai une revanche à prendre sur la vie. Mais vous savez, j’ai presque réussi ! Je dirais que j’ai réussi en surface et dans la vie de tous les jours. C’est juste vrmt le soir que j’ai tendance (de temps à autre) à me remémorer ces choses. Et de soudainement comme perdre contrôle. Vous savez, j’ai encore parfois cette pulsion de malheureusement tenter me mettre dans une situation où je me mettrais en danger avec les hommes, c’est vraiment pas volontaire, mais addictif par moment et après je m’en veut.
Mais j’arrête. Je me fais plus de mal encore.
Vous savez, je ne comprends pas ce qui peut pousser une homme a faire du mal sexuellement à une femme. C’est la pire des choses qui soit. Des fois, jen viens à me poser la question de si je n ai pas imaginé ou rêvé la scène. Car jamais de la vie, je n aurais imaginé que moi Anaïs, on aurait abusé de moi. Jamais. Qu’on m’aurait enfermé Jusqu a 9h du matin, qu’il me toucherait, qu’il s allongerait sur moi, que je serais autant terrifiée dans ma vie, et que je connaîtrai celui qui m a fait ça Comme quoi ça n arrive pas qu’aux autres.
J aimerais tellement parler à quelqu’un mais je n ose vraiment pas faire hace pas la, raconter ce que j’ai vécu FACE A FACE à un thérapeute ; je me sentirais tellement jugée, je vous assure.
Je vis en Belgique du coups, vers quel service je pourrais me tourner ?
Merci beaucoup de prendre le temps de me lire et de me répondre ❤

Merci de remplir les champs obligatoires.



Catoune
Invité

Chère Anais,

Vous êtes membre donc si vous souhaitez me parler en privé, allez sur votre profil, cliquez sur messagerie, puis sur nouvelle conversation et sélectionnez le membre Catoune.

J’ai mis sur le Forum tous les numéros utiles pour les victimes Belges !

Bien à vous !

Catoune

Merci de remplir les champs obligatoires.



Catoune
Invité

NUMÉROS UTILES POUR LES VICTIMES BELGES

Allez sur ce site pour obtenir tous les numéros utiles aux victimes de viols ou d’Agressions Sexuelles en Belgique :

sosviol.be/reseaux.php

• Pour un dépôt de plainte :

Se rendre au commissariat de votre zone de police ou téléphoner au 112 pour obtenir tous renseignements ou via le site polfed-fedpol.be

• Pour un soutien en tant que victime :

– SAPV (service d’assistance policière aux victimes)

Pour les demandes d’information et d’aide concernant les Services d’assistance policière aux victimes, vous pouvez vous adresser aux services de police intervenant ou au bureau de police de votre quartier ou sur le site :
polfed-fedpol.be

• Service d’aide aux victimes :

– ARLON
Place des Fusillés
Bloc II B, bureau 401
6700 ARLON
Tél : 063 60 23 32
[email protected]

– BRUXELLES I
chaussée de Waterloo, 41
1060 BRUXELLES
Tél : 02 534 28 44
[email protected]

– BRUXELLES II
chaussée de Waterloo, 281
1060 BRUXELLES
Tél : 02 537 66 10
[email protected]

– CHARLEROI
rue Léon Bernus 27,
6000 CHARLEROI
Tél : 071 27 88 00
[email protected]

– DINANT
rue Camille henry, 77-79
5500 DINANT
Tél : 082 22 73 78
[email protected]

– LIEGE II
rue St Lambert 84,
4040 hERSTAL
Tél : 04 264 91 82
[email protected]

– LIBRAMONT
Avenue de Bouillon,45
6800 LIBRAMONT
Tél : 061 29 24 95
[email protected]

– HUY
rue Rioul 22-24,
4500 HUY
Tél : 085 21 65 65
aideetreclassement.be

– LIEGE I
rue du Parc 79
4020 LIEGE
Tél : 04 340 37 90
[email protected]

– MONS
Avenue de l’hôpital, 54
7000 MONS
Tél : 065 35 53 96
[email protected]

– NAMUR
rue Armée Grouchy 20B,
5000 NAMUR
Tél : 081 74 08 14
[email protected]

– MARCHE
Rue Notre Dame de Grâce, 13 bte 1
6900 MARCHE-EN-FAMENNE
Tél : 084 44 56 86
[email protected]

– NIVELLES
rue Sainte-Anne 2,
1400 NIVELLES
Tél : 067 22 03 08
santementale.be/touline

– TOURNAI
rue des Puits l’eau 2-10 bte3
7500 TOURNAI
Tél : 069 77 73 43
[email protected]

VERVIERS
rue de la Chapelle 69,
4800 VERVIERS
Tél : 087 33 60 89
[email protected]

• Pour votre santé :

– Hôpitaux
Vous trouverez facilement l’hôpital le plus proche de chez vous en cliquant sur ce lien : hospitals.be

– Plannings familiaux
Vous trouverez facilement un centre de planning familial près de chez vous en cliquant sur ce lien : loveattitude.be

– Médecin de garde
S.O.S. Médecins est le service de garde de médecins généralistes à domicile dans la Région bruxelloise.
Tél. : +32 (0)2 513 02 02
sosmedecins.be

– Médi-Garde
Tél. : +32 (0)2 479 18 18
sosmedecins.be

– Service de santé mentale
Vous trouverez facilement le service de santé mentale de votre région en cliquant sur ce lien : pro.guidesocial.be/associations/services-sante-mentale-ssm-1704.html

Merci de remplir les champs obligatoires.



psionic
Membre

Chère Anais, lire votre belle réponse me touche tant que cela vaut bien plus que tous les honneurs du monde. Catoune a déjà aidé des victimes en Belgique, nous sommes donc en mesure de vous aider, suivez les précieux conseilles de notre amie Catoune.
Je viens de vous trouver un site institutionnel d’aides aux victimes belges:

https://www.violencessexuelles.be/je-suis-victime
https://www.violencessexuelles.be/centres-prise-charge-violences-sexuelles

un site associatif:
http://www.garance.be/spip.php?rubrique68

un site avec un numéro d’aide sur la Belgique:
http://madrane.be/0800-98-100-une-ligne-decoute-gratuite-pour-les-victimes-de-violences-sexuelles/

http://www.sosviol.be/accueil/actualites.php

https://www.besafe.be/fr/themes-de-securite/violence/la-violence-sexuelle

Ma chère Anais, vous êtes une jeune femme en devenir confrontée à la pire abomination destructrice qui puisse frapper une personne humaine: le viol, qui attaque ce qui fait votre humanité. Il nous faut donc vous aider à trouver un thérapeute apte à entendre votre souffrance, la comprendre, évaluer l’ampleur de votre traumatisme et dans un premier temps vous prescrire un traitement adapté à vos besoins, pour ensuite vous suivre sur votre chemin de guérison. Lorsque je relis ce que vous ressentez cela m’attriste pour vous, c’est une abomination insupportable et révoltante. Il vous faut l’aide d’un thérapeute compétent, cela vous fera le plus grand bien, si vous parcourez posts plus anciens vous trouverez hélas un nombre affligeant de témoignages de femmes qui n’ont pas eu cette chance et dont la vie a été détruite par l’absence de soins psychiques adaptés, ces vies démolies, c’est ce que nous cherchons à éviter absolument par notre action commune ici. Soyez assurée du témoignage de notre affection Anais. Courage et soutien.

Merci de remplir les champs obligatoires.



Aninconito
Membre

Bonjour à vous,
Merci beaucoup de votre aide. Je vais essayer de pousser la porte d une des adresses que vous m’avez cité ci-dessous, en espérant y trouver une aide àdequate.
Vous ne pouvez pas savoir comment le simple de fait de converser avec vous m’a faite énormément de bien. Et juste parce que vous avez pris le temps de m’aider, je vais faire le grand effort de m’aider aussi. Un grand merci à vous.

Passez une belle journée ❤

Merci de remplir les champs obligatoires.



psionic
Membre

Chère Anais, comme je l’ai écris précédemment, de mon point de vue, tes sobres réponses délicates valent bien plus que tous les honneurs du monde. Nous sommes là pour toi, pour toutes les victimes qui sont en détresse et qui viennent ici témoigner. Nous essayons de cultiver l’intelligence du coeur (Catoune) car nous savons tous trop bien en notre âme ce qu’est cette souffrance (sauf moi, qui ne suis pas une victime mais qui a tout appris sur le site, en quelques semaines) lorsqu’on a l’âme meurtrie. Alors nous faisons collectivement ce que nous estimons juste. Et nous te témoignons notre affection, et nous sommes convaincus que tu trouveras ton chemin de guérison qui te permettra chère jeune femme en devenir d’aller vers la lumière et de faire briller l’or qui est en toi. Mon affection, courage et soutien.

Merci de remplir les champs obligatoires.