Balancetonporc.com
Victime de viol ou d’agression sexuelle ? Postez anonymement votre témoignage sur Balancetonporc.com

Collègue irrespectueux

Un collègue de travail, qui, parce-que j’ai un beau cul (ce qu’il dit) se permet de me mettre la main aux fesses, comme ça, comme d’autres disent bonjour…… Et ce, malgré le fait que je le repousse à chaque fois.

Merci de remplir les champs obligatoires.



Nous vous proposons de lire également
Notification par e-mail
M'envoyer un e-mail si
guest
4 Commentaires
plus anciens
plus récents plus de votes
Inline Feedbacks
View all comments
div
div
2 années plus tôt

Ne tolérez cela en aucun cas. Prévenez votre hiérarchie s’il le faut.

Merci de remplir les champs obligatoires.



la marte
la marte
2 années plus tôt
Reply to  div

Ne vous laissez pas faire. Courage. Passer par les supérieurs ça peut marcher. Un recommandé avec accusé réception pour relater les faits prenez conseil auprès d’associations sur la bonne démarche à suivre. Bonne chance.

Merci de remplir les champs obligatoires.



blue57
blue57
2 années plus tôt

je sais pas trop pourquoi tu réagis pas en live et je ne te juge pas pour autant … mais peut être pourrais tu simplement lui dire “bon l’a t’arretes ça, mon cul est une propriété privée” et s’il te demande “ah pourquoi” … lui répondre :
“ma vie privée tout comme le reste ne te regarde pas … c’est ma vie (privée)” Essaye ! Quel blaireau !!!

Merci de remplir les champs obligatoires.



Catoune
Catoune
2 années plus tôt

Chère Plume,

Tentez le conseil de Blue57 et s’il continue ses agissements, dénoncez-le à votre hiérarchie.
Au préalable, faites-vous aider par les juristes du CIDFF, c’est gratuit.

Vous pouvez aussi consulter le site : juritravail.com

Pour vous défendre et obliger l’employeur à faire cesser ce harcèlement sans risquer de perdre votre travail, regardez le POURVOI EN CASSATION suivant:

Cour de cassation – chambre sociale
Audience publique du mercredi 29 juin 2011. N° de pourvoi: 09-69444

Extrait :
La Cour de cassation rappelle l’obligation de résultat dans la gestion d’une situation conflictuelle entre deux collaborateurs :

L’employeur, tenu d’une obligation de sécurité de résultat en matière de protection de la santé et de la sécurité des travailleurs, manque à cette obligation lorsqu’un salarié est victime, sur son lieu de travail, de violences physiques ou morales exercées par l’un ou l’autre de ses salariés, quand bien même il aurait pris des mesures en vue de faire cesser ces agissements.

De plus, est nul le licenciement prononcé à l’encontre d’un salarié pour et seulement pour avoir subi ou refusé de subir des agissements répétés de harcèlement moral ou pour avoir témoigné de tels agissements ou les avoir relatés.

Il résulte en effet des articles L. 1152-2 et L. 1152-3 du code du travail que le licenciement prononcé à l’encontre d’un salarié pour avoir subi ou refusé de subir des agissements répétés de harcèlement moral est nul.

Et attendu que la cour d’appel, qui a constaté que le harcèlement était caractérisé et que le comportement reproché à la salariée était une réaction au harcèlement moral dont elle avait été victime, n’avait pas à examiner les autres faits énoncés dans la lettre de licenciement ; que le moyen ne peut être accueilli ;

Dès lors que les faits de harcèlement sont avérés, il importe peu d’examiner les motifs pouvant figurer dans la lettre de licenciement puisque l’employeur est fautif.

En espérant vous avoir aidée. Tenez-nous au courant. Bon courage. De tout cœur avec vous.

Merci de remplir les champs obligatoires.