Balancetonporc.com
Victime de viol ou d’agression sexuelle ? Postez anonymement votre témoignage sur Balancetonporc.com

Bruno Le Maire assure qu’il ne dénoncerait pas un politique harceleur, puis se rétracte

Les propos polémiques de Bruno Le Maire ont enflammé la toile

Interrogé ce lundi 16 octobre 2017 sur Franceinfo par Jean-Michel Apathie, Bruno Le Maire, actuel ministre de l’Économie a été interrogé sur le harcèlement sexuel. Jean-Michel Apathie lui a alors demandé si le ministre connaîtrait «un homme politique dont on dirait dans 10 ans, nous savions que c’était un harceleur», à cela le ministre de l’économie a répondu « Non ». Puis lorsque le journaliste lui a demandé si tel était le cas, si il le dénoncerait, Bruno Le Maire a également répondu « Non », en précisant que la dénonciation ne faisait pas partie de son identité politique. Il n’en fallait pas moins pour enflammer la toile, ce qui était prévisible lorsque l’on sait qu’en un week-end, 50.000 tweets relatant des faits de harcèlement sexuel ou d’agressions sexuelles ont été recensés sur Twitter.

 

Des propos qui ne passent vraiment pas

 

Sentant la polémique monter, Bruno Le Maire a très rapidement décidé de réagir à ses propos en postant une vidéo sur son compte Twitter et cela afin de les préciser. Il indique notamment s’être mal exprimé lors de son interview du matin même avec Jean-Michel Apathie et le regretter, à cela il ajoute « Il va de soi que si j’étais au courant de faits de harcèlement sexuel contre une femme, je serais le premier à les signaler ». Le ministre en a profité pour affirmer qu’il était « prêt » à participer « pleinement, avec sincérité et avec cœur » au combat qu’est celui de la lutte contre le harcèlement sexuel.

 

Merci de remplir les champs obligatoires.



Nous vous proposons de lire également

Poster un Commentaire

Vous devez être connecté pour poster un commentaire
  Notification par e-mail  
M'envoyer un e-mail si