Balancetonporc.com
Victime de viol ou d’agression sexuelle ? Postez anonymement votre témoignage sur Balancetonporc.com

Besoin de le dire

Mon expérience, 8 ans, repas de famille, les hommes sont saouls, un tonton dans la chambre veut absolument toucher mon sexe, je me débats mais il y arrive. Je lutte et j’arrive à fuir. je n’ai pas osé parler.
14 ans, repas de famille avec des amis de mes parents, lorsque je m’assied sur le canapé un “ami” a posé la paume de sa main vers le haut au dernier moment, tellement bien placée que ses doigts touchent mon sexe. Je me lève et je lui crie dessus. bien sûr il ne l’a pas fait exprès. Tout le monde se tait, gêné.
Fête de famille, 16 ans, tout le monde est parti. Ma mère est couchée, je reste en bas pour faire la vaisselle parce que je sais que je vais me faire engueuler le lendemain si elle est pas faite. Mon père reste en bas pour m’aider et là, il essaye de m’embrasser et me touche le sexe. Je le repousse, il me dit que si je ne veux pas le faire c’est que je ne l’aime pas.
Je le repousse encore et m’enferme dans les toilettes. Quand je me couche, il dort dans l’escalier. je n’éprouve rien. Le lendemain matin ma mère m’appelle dans sa chambre et me demande avec colère ce qui s’est passé avec mon père la veille. je réponds “rien”. Je ne peux pas parler. je n’éprouve rien. C’est comme si ce n’était pas à moi que s’était arrivé.
Quelques temps plus tard je quitte la maison en claquant la porte.
Le pire c’est de ne pas oser parler, passer pour quelqu’un qui à un mauvais esprit face à un homme qui a agit “innocemment”. De ne pas pouvoir parler, sinon on deviendra responsable de l’éclatement de la famille et que de toute façon cela sera de notre faute. Et que de toute façon, on se sent en faute puisque qu’on a tout fait pour se faire aimer de ce papa indifférent qui ne sait même pas vous rassurer quand vous avez peur, mais juste se moquer de vous parce que vous êtes une “pleureuse” une trouillarde.
J’ai vu il y a peu, une psychologue et quand je lui ai parlé de ça elle m’a dit que c’était de vieilles histoires.
Même aujourd’hui en écrivant ici, j’ai l’impression de “me plaindre” et je ressens un malaise, une peur, une impression de catastrophe imminente.

Merci de remplir les champs obligatoires.



Nous vous proposons de lire également
Notification par e-mail
M'envoyer un e-mail si
guest
2 Commentaires
plus anciens
plus récents plus de votes
Inline Feedbacks
View all comments
V.I.K
V.I.K
2 années plus tôt

Bonjour, merci pour ton témoignage. Ce n’est pas se plaindre que de témoigner. Et ce ne sont pas “de vieilles histoires”, cette psychologue que tu as vue est soit mauvaise, soit très maladroite, qui qu’il en soit, il y a de vrais psys qui sont à l’écoute, et ça fait du bien de leur parler. Courage !

Merci de remplir les champs obligatoires.



razlebol
razlebol
2 années plus tôt
Reply to  V.I.K

merci beaucoup, ça m’a un peu libéré de témoigner ici. C’est effarant le nombre de témoignage dans ce sens. maintenant quand un homme insiste un peu trop alors que je ne veux pas je me mets dans une colère noire. trop d’hommes encore pensent que lorsque qu’une femme dit non et même plusieurs ça veut dire oui peut être si je sais m’y prendre (insister sur les gestes sensuels, faire l’homme malheureux qui n’est pas aimé, se mettre en colère parce ça veut dire qu’on est frigide j’en passe et des meilleures). j’ai même l’impression de ne plus être moi même mais je ne peux pas le lâcher avant d’avoir l’impression qu’il réalise un minimum de la violence de son attitude. je ne supporte plus du tout que l’on supporte avec complaisance les gestes déplacés.
encore merci de m’avoir lu et de m’avoir répondu. je pense effectivement que je vais prendre mon courage à deux mains et essayer de trouver une (ou un) psy avec la(e)quel(le) je peux avancer et maîtriser cette colère

Merci de remplir les champs obligatoires.