Balancetonporc.com
Victime de viol ou d’agression sexuelle ? Postez anonymement votre témoignage sur Balancetonporc.com

Besoin de conseils

Bonjour,
Je me permets de vous contacter à propos de ma copine. Depuis quelques mois, des fragments de souvenirs d’un évènement refoulé de son enfance commencent à resurgir. L’évènement en question s’est déroulé il y a une quinzaine d’année, lorsqu’elle avait environ 9 ans, sa petite sœur 6 et son cousin 13. Le cousin a voulu lui faire des choses, elle a refusée, il s’est ensuite tourné vers la petite sœur qui a accepté. Il a alors fermé la porte à clé, et a fait des choses (difficile d’être précis car les morceaux de souvenirs sont flous…).
Aujourd’hui, ma copine est rongée par un sentiment de culpabilité pour n’avoir pas été en mesure de réaliser de la gravité de la situation et de ne pas avoir pu empêcher qu’elle se produise. Ne sachant pas si sa sœur se souvient de l’événement, elle craint que de lui en parler n’apporte plus de mal que de bien pour sa sœur et que cela abime leur relation.
A ce stade, je suis la seule personne à qui elle a osé en parler tant elle redoute le jugement des autres. J’essaie de temps en temps de remettre le sujet sur la table pour qu’elle ne refoule pas ses souvenirs et aille de l’avant dans sa reconstruction. N’ayant cependant ni expertise ni expérience dans ce domaine, je ne sais pas si mon approche est constructive ou si je ne ferais pas mieux au contraire d’éviter le sujet, d’attendre qu’elle se sente prête pour en parler à un professionnel et de me contenter de l’aimer et la soutenir tout au long de ses démarches.
Tous conseils ou partages d’expériences sont les bienvenus.
Merci d’avance.

Merci de remplir les champs obligatoires.



Nous vous proposons de lire également

5
Poster un Commentaire

Vous devez être connecté pour poster un commentaire
5 Nombre de commentaires
0 Nombre de réponses
2 Nombre de followers
 
Commentaire le plus réagi
Commentaire le plus aimé
3 Nombre de personnes ayant commentés
copainconcernepsionicLouve Personnes ayant récemment commenté

  Notification par e-mail  
plus récents plus anciens plus de votes
M'envoyer un e-mail si
Louve
Membre

Bonjour, je viens de lire votre message. Vous êtes son pilier et elle peut compter sur vous ce qui est déjà plutôt rare et d’autant plus précieux.
Il faudrait également connaître l’attitude de sa sœur. A-t-elle du mal à s’intégrer socialement ? A-t-elle des difficultés à nouer des relations amoureuses ou est-elle au contraire dans l’excès ?
Si votre amie continue à porter cette culpabilité c’est peut-être qu’elle sent quelque chose chez sa soeur. Il me semble donc important qu’elles en parlent ensemble. Je pense néanmoins que seul un professionnel sera compétent pour lui indiquer la démarche à suivre en prenant en compte la psychologie d’une enfant de 6 ans à l’époque des faits. Il est surtout important que votre amie ne garde pas ce poison en elle. Elle n’est pas coupable compte tenu de son âge. Vous pouvez l’aider à trouver un thérapeute compétent pour traiter les traumas dus à l’inceste.
J’ai essayé de refouler des actes incestueux pendant des années sur moi et sur ma tante mais ce poison m’a envahi et lorsqu’il est sorti ce fut comme un ras-de-marée.
Merci de ne pas fermer les yeux et bon courage à vous et votre amie.

Merci de remplir les champs obligatoires.



psionic
Membre

Cher anonyme, vous avez bien fait de venir ici. J’approuve totalement les propos de Louve, faites comme elle le préconise. C’est la petite soeur de votre aimée qui doit être ravagée aussi car sachez que l’inceste et la pédophilie sont parmi les atteintes psychiques les plus destructrices selon les psychiatres. Votre aimée et sa petite soeur ont besoin d’aide psychique, pour votre aimée ce souvenir peut lui causer une dépression, il ne faut pas plaisanter avec cela. Donc je vais droit au but, voici des liens pour vous aider:

** l’AIVI (Association Internationale pour les Victimes d’Inceste) site internet:

https://aivi.org/

https://www.sos-inceste-violences-sexuelles.fr/
numéro vert: 02 22 06 89 03
ARSINOE – Liens Utiles
http://www.arsinoe.org/arsinoe-liens.php
Sites médicopsychologiques:
** site de l’institut de la victimologie vous avez un annuaire des associations de lutte contre le harcèlement dont l’adresse des centres régionaux:
http://www.institutdevictimologie.fr/annuaire.php

** site de Muriel Salmona: mémoire traumatique ; voir son article mémoire traumatique en pdf sur le site
https://www.memoiretraumatique.org/

** indiqué par Céline9: un site très intéressant d’ailleurs
https://www.cyrinne.com/

un réseau utile:

Réseau France victimes

http://www.france-victimes.fr/

numéro d’urgence: 116 006

site très bien fait avec nombreuses adresses et liens par régions.

Je pense que le mieux est de prendre contact avec une de ces associations qui permettra à votre aimée et sa petite seoeur de consulter dans de bonnes conditions. Elles devront sans doute être suivies, mais il ne faut pas trop traîner, surtout pour la petite soeur, car l’inceste entraine des troubles qui peuvent mener à des situations extrêmes: prostitution (80 % d’entre elles ont été abusées dans leur enfance), drogue, délinquance, pratiques dangereuses. Ne vous alarmez pas mais il faut que la petite soeur et votre aimée soient soignées.

Pour les suites, étant donné que le cousin était mineur, il ne risque qu’une peine de mineur, mais il n’en reste pas moins que c’est un pervers. Cela dit, une peine légère et un procès peuvent être un bonne étape réparatrice pour toutes deux.

Courage et soutien.

Merci de remplir les champs obligatoires.



copainconcerne
Membre

Bonjour Louve,
Merci beaucoup pour votre réponse.
Sa sœur est plutôt introvertie. Elle n’a pas de difficulté à s’intégrer lorsqu‘elle est avec des personnes qu’elle connait mais n’est pas à l’aise en présence d’inconnu(e)s. Sa vie sentimentale (à ma connaissance) a toujours été vide.
Le père de ma copine (et de sa sœur) est décédé peu avant notre rencontre lorsqu’elles étaient adolescentes/jeune adulte. Cela constitue une douleur toujours extrêmement présente au sein de sa famille. Ma copine est très proche de sa sœur et a le sentiment de « l’abandonner » en quittant le domicile familial pour vivre avec moi. Cela se rajoute au sentiment de culpabilité évoqué dans le message.
Il me semble en effet nécessaire qu’elles soient accompagnées par un professionnel. Ma copine est réceptive à l’idée, il nous reste à trouver le thérapeute compétent pour l’aider.
Bon courage également à vous pour surmonter votre passé !

Merci de remplir les champs obligatoires.



copainconcerne
Membre

Bonjour Psionic,
Merci beaucoup pour votre message ainsi que pour ces liens. Nous allons les parcourir pour nous renseigner d’avantage et entamer une guérison.

Merci de remplir les champs obligatoires.



Louve
Membre

Nous sommes de tout coeur avec vous. J’ai mis du temps à trouver le bon thérapeute mais je l’ai trouvé donc n’hésitez pas à écouter vos ressentis.
Bravo à toutes les deux. Et surtout ne culpabilisez pas d’aller vivre chez votre copine. Ne vous privez pas du bonheur pour quelque chose dont vous n’êtes pas responsable. Vous faire aider vous permettra d’aider votre soeur .
Courage et bravo à toutes les deux pour vos démarches !

Merci de remplir les champs obligatoires.