Balancetonporc.com
Victime de viol ou d’agression sexuelle ? Postez anonymement votre témoignage sur Balancetonporc.com

Au coin d’une rue

Il est 1h du matin, un vendredi soir, je suis sortie d’un bar dansant avec des amis. Eux sont partis un peu avant moi. J’ai l’habitude de venir dans ce bar le weekend.
Je rencontre un mec, je danse avec lui plutôt collé serré. Il me demande de sortir, je l’entraîne alors sur la terrasse du bar, en pensant papoter au calme, ou même peut-être veux-t-il fumer une cigarette.
Mais une fois dehors il me tira pour s’éloigner, j’étais saoule, j’ai suivi sans rien dire. Je me souviens très bien de son dos et son bras qui me dire.
On fait droite, droite et là je me cale contre le mur, épuisée à cause de l’alcool et de cette sortie rapide.
Pour la première fois il m’embrase, il est grand, je lui tiens la taille et sort son sexe en érection par dessus son pantalon, je lui dit alors « je t’ai fais sortir dehors mais on ne va rien pouvoir faire, j’ai mes règles ». Il sort alors son sexe et me demande de le sucer. Je refuse, je lui dis non. Il insiste, je suis le long du mur, l’alcool est toujours là, je ne bouge pas, je songe même à le sucer pour qu’il me laisse tranquille, mais j’en suis incapable.
Je décide donc de me relever et de repartir, mais il me retourna et j’étais bloqué contre le mur de par sa taille (je fais 1m54). Je ne me souviens pas comment il m’a baissé mes collants et ma culotte, mais j’ai direct senti son pénis à l’approche de mon vagin. Je lui dis que ca ne rentrera pas parce que j’ai un tampon.
Et en toute tranquillité, il se décolle de moi, et me dit « c’est pas grave, on va passer par derrière ». Ce a quoi j’ai enchainé « mais tu n’as même pas de capote ».
Et là ma tête s’est déconnectée de mon corps. Je revois la scène d’en haut, et je ne sens plus rien. Je ne sais pas comment cela se termine mais c’est rapide.
Nous sommes retourné au bar main dans la main, et arrivé sur place il m’a esquivé. J’étais perdu, tellement que j’en ai posé mon téléphone avant de partir en taxi.
Le lendemain matin, sans téléphone, j’en était déboussolée. Je suis allé porté plainte le soir mais avec aucun souvenir de ce qui m’était arrivé. Dans ma première déposition de plainte il y a marqué « j’ai l’impression d’avoir subi une sodomie mais je ne suis pas sure ». La médecin légiste va confirmé néanmoins la pénétration.

Le policier de la brigade des moeurs s’est voulu rassurant. Il a été au bar pour récupérer les vidéos des caméras de ce soir là. Et l’enquête s’est arrêté là car j’ai dansé avec le mec, que je ne peux pas donner son identité et que la raison pour laquelle il m’a laché ensuite c’est « il a eu ce qu’il voulait, lui aussi devait être bourré et ne doit pas se souvenir ».

Donc en fait je me demande qu’est ce que j’ai mal fait ? Parce que j’avais bu de l’alcool, parce que j’ai voulu resté dans un bar après le départ de mes amis, parce que j’étais en robe ce soir là ? ou finalement juste parce que je suis une fille et que jamais on ne dirait de faire attention à cette situation à un garçon ?

Aujourd’hui je vais me porter partie civile, et on me conseille d’avoir l’identité de l’agresseur, parce qu’avec le temps perdu les vidéos de la rue ne sont plus disponibles, les échantillons prélevés sur moi ne seront peut être plus exploitables.

J’ai l’impression d’avoir double peine.
Heureusement j’ai un cercle amical qui me soutien, cela est important pour tenir.

Merci à ceux qui m’auront lu. Si quelqu’un s’est porté partie civile dans le cas d’un viol, je suis preneuse de discuter avec elle.

Merci de remplir les champs obligatoires.



Nous vous proposons de lire également

1
Poster un Commentaire

Vous devez être connecté pour poster un commentaire
1 Nombre de commentaires
0 Nombre de réponses
1 Nombre de followers
 
Commentaire le plus réagi
Commentaire le plus aimé
1 Nombre de personnes ayant commentés
psionic Personnes ayant récemment commenté

  Notification par e-mail  
plus récents plus anciens plus de votes
M'envoyer un e-mail si
psionic
Membre

Chère Ydnic, quelle abomination le récit de cette ordure. Je n’ai pas moi même été partie civile dans un procès pour viol mais je vous incite à consulter le forum du site dans lequel il y a de nombreuses ressources pratiques. Notamment ceci:

https://www.balancetonporc.com/forum/viol-tentative-de-viol/le-deroulement-du-proces-penal-de-la-plainte-au-proces/

Vous avez également les associations de victimes de qui peuvent vous aider:
CFCV – Collectif féministe contre le viol
http://www.cfcv.asso.fr

numéro d’urgence: 0 800 05 95 95
FNSF – Fédération nationale solidarité femmes
http://www.solidaritefemmes.asso.fr
CNIDFF – Centre national d’information sur les droits des femmes et des familles
http://www.infofemmes.com
Femmes solidaires
http://www.femmes-solidaires.org
FDFA – Femmes pour le dire Femmes pour agir
http://www.femmespourledire.asso.fr

La difficulté dans votre cas c’est de retrouver l’identité de l’auteur. Est-ce un habitué du bar, d’autres établissement à proximité ? Si l’auteur a réglé du liquide c’est mal, ou pire s’il a parasité des clientes. Dans tous les cas, il peut-être sûrement laissé des traces. Si vous avez un cliché, vous pouvez peut-être le retrouver par coabuse.fr car il est probable que vous ne soyez pas sa première victime. Vous avez également l’association parler de Sandrine Rousseau qui pourra vous aider dans ce sens.

En tous les cas, vous avez fait ce qu’il faut, et vous avez raison de persévérer d’autant plus que vous vous retrouvez avec la double peine et l’ordure qui court toujours.

Je vous conseille aussi de consulter, car c »est tellement desctructeur qu’il ne faut rien laisser au hasard sur le plan psychique.

Affection, courage et soutien.

Merci de remplir les champs obligatoires.