Balancetonporc.com
Victime de viol ou d’agression sexuelle ? Postez anonymement votre témoignage sur Balancetonporc.com

Attouchements sexuels à 8 ans

Bonjour, aujourd’hui j’ai 15ans et à mes 8 ans un été ma mère à inviter un ami (environ 30ans) à elle à la maison. Ce soir là l’ambiance était détendue et ma sœur et moi n’étions pas du tout méfiante vis à vis de cette personne . Il a bu un peu d’alcool et nous avons mangé , après le repas ma mère était fatiguée et nous à dit à moi et ma sœur d’aller dormir cependant ont à demander si on pouvait regarder encore un peu la télé avant d’aller dormir, elle a accepté et est aller dormir nous laissant avec son ami . Nous sommes tous allés dans le salon la où le canapé lit était déplié et où il y avait la télé ,on l’a regarder tranquillement . Malheureusement on s’est endormie avec ma sœur et c’est là qu’il à commencer à me toucher l’entre jambe , il a aussi pris ma main pour le toucher et sur le coup je l’ai retiré de suite mais il l’à reprise et à recommencer . Beaucoup de gens se pose la question ” pourquoi ne pas avoir réagi ?” Lorsque on a 8 ans et que on ne comprend pas vraiment ce qui ce passe , que l’on à peur on est pas capable de réagir ( du moins pour moi). Après l’acte fini il est sorti fumée une cigarette pendant ce temps je suis monté dans ma chambre pour pleurer et me remettre les idées en place . Je regrette aujourd’hui de ne pas avoir emmené ma sœur avec moi dans ma chambre parce que le temps que je pleure il en a profité pour toucher ma sœur qui à ce moment avait 11 ans . Une fois dans ma chambre j’ai fondu en larme et je suis descendu pour aller dans la chambre de ma mère et je l’ai réveillée lui disant ” maman le monsieur il m’a touché” elle est tout de suite sortie de sa chambre et à dégager le monsieur . Il a dit qu’il ne savait pas ce qui c’était passé et il est parti . On a retrouvé ma sœur dans le jardin en boule .
Suite à cela la police est arrivé ils ont pris nôtre témoignage et nous sommes allés à l’hôpital pour voir si nous avions des séquelles physiques . On à dû voir une psychologue ( où moi et ma sœur restions muette) .
J’ai eu une idée ou du moins une phrase qui m’ai revenu en tête ” ce n’est pas de sa faute , c’est l’alcool qu’il à bu ” ” c’est normal ce qui c’est passé , ça arrive à plein de personnes” .
Voilà aujourd’hui je n’ai aucun problème et je trouve ça intéressant d’écrire ce texte pour savoir pourquoi j’ai cette idée comme quoi ce n’est pas de sa faute , de plus ma mémoire à totalement effacer son visage et son nom .
Merci d’avoir tout lu bonne journée

Merci de remplir les champs obligatoires.



Nous vous proposons de lire également

19
Poster un Commentaire

avatar
  
smilegrinwinkmrgreenneutraltwistedarrowshockunamusedcooleviloopsrazzrollcryeeklolmadsadexclamationquestionideahmmbegwhewchucklesillyenvyshutmouth
Fichiers Photo et Image
 
 
 
Fichiers Audio et Video
 
 
 
Autres types de fichiers
 
 
 
1 Nombre de commentaires
0 Nombre de réponses
0 Nombre de followers
 
Commentaire le plus réagi
Commentaire le plus aimé
1 Nombre de personnes ayant commentés
Zaragan Personnes ayant récemment commenté

  Notification par e-mail  
plus récents plus anciens plus de votes
M'envoyer un e-mail si
Zaragan
Membre
Zaragan
Hors ligne

Chère anonyme,saches que très peu de victime d’agressions sexuelles réagissent et cela qu’importe l’âge de celle-ci. Car elles sont en état de sidération. Dans les grandes lignes, une agression provoque énormément de stress, tellement que cela en devient fatal. Alors, le cerveau décide de « déconnecter » la victime de son corps. Elle n’arrive plus à bouger, ni parler, ni réagir.
** La sidération: pourquoi une victime ne réagit-elle pas durant l’agression?
https://www.filsantejeunes.com/letat-de-sideration-psychique-20843
Dans tout cas, quand bien même tu aurais réagit, tu n’aurais pas pu faire grand chose face à un adulte qui avait vingt ans de plus que toi… Et effectivement, tu ne comprenais pas ce qu’il se passait et été en plus tétanisé par la peur. Ne regrette pas de ne pas avoir pris ta sœur avec toi, tu n’es responsable de rien . Tu étais jeune et terrifiée, ta réaction fut tout à fait normal et tu as bien fait de monter réveiller ta mère .
Le faite que tu ne te souviens pas de lui est peut-être dû à la mémoire traumatique. Renseigne toi , peut-être t’apercevra-tu de certaines choses ?
** la mémoire traumatique ; site de Muriel Salmona: voir son article mémoire traumatique en pdf + rubriques « Psychotraumatismes » et « Que faire en cas de violence? » sur le site.
https://www.memoiretraumatique.org/
-Brochure d’information sur les violences à l’attention des jeunes adultes :
https://www.memoiretraumatique.org/assets/files/v1/Documents-pdf/brochure-jeunes-web.pdf
** Sur le site du CPIV : vous trouverez une rubrique sur le stress post traumatique avec les symptômes et les différents types (TSA, TSPT et TSPT complexe) :
http://www.cpiv.org/le-trouble-de-stress-post-traumatiq

Par contre, l’alcool ne justifie en aucun cas d’agresser quelqu’un et encore moins des petites filles ! Toute les personnes qui boivent un peu d’alcool ne se mettent pas à agresser sexuellement… Et puis, il y a des personnes qui boivent beaucoup et ce n’est pas pour autant qu’elles agressent . Une personne saine qui consomme de l’alcool va simplement plus rire que la normale ou au contraire se sentir mal ou autres. Mais, l’alcool ne transforme pas les gens en pervers. (ça peut rendre violent mais seulement à grande consommation). Ce type est déjà un pervers, un pédo de base. Qu’il aurait consommé de l’alcool ou non, il vous aurez tout de même agresser. Crois moi : il avait parfaitement conscience de ce qu’il faisait. C’était des actes voulus, prémédités et conscients. Une preuve de ce que j’avance : il a attendu que vous étiez seule, que votre mère était incapable d’intervenir (elle dormait et était assez loin) et a profité de votre sommeil pour vous abuser. Surtout que vous étiez bien plus vulnérable que votre mère. C’est pas très délicat de ma part mais : il avait l’attention et désirer vous faire du mal. C’est très grave ce qu’il vous a fait , cela n’a rien de normal, c’est pervers, malsain et intolérable ! Il n’y a aucune justification ou raison à agresser quelqu’un. Ne penses surtout pas que cela n’est pas grave, c’est très dangereux pour toi. Il ne faut pas banaliser la violence. Car si on t’agresse à nouveau et que tu normalises les faits, cherchent à justifier ton agresseur, tu vas beaucoup en souffrir… Pareil si quelqu’un te parle de cela et que tu minimise les faits, cette personne va énormément en souffrir. Je penses que tu déni, minimise les faits, pour éviter d’en souffrir. Car contrairement à ce que tu essaye de te faire croire, ce que tu as vécu est extrêmement traumatisant, anormal et douloureux. Je trouve ça assez inquiétant, car tu vas finir par culpabiliser et te sentir coupable, prendre toute la responsabilité de ses actes ignobles, alors que tu n’es responsable de rien. Si ce n’est pas déjà le cas… Parles en à un adulte, un psy ou à une association. Si ça peut te rassurer, tu n’es pas la seule à avoir penser ou qui pense comme toi. Mais, comme je l’ai dit, cette façon de pensée et très nocive. Je suppose que personne n’a vraiment pris le temps de vous expliquer en quoi ce que vous avez vécu est grave et que vous n’avez rien à vous reprocher. Le faite que vous n’aviez pas parler à la psychologue montre à quel point ce fut traumatisant pour vous deux. Il est nécessaire que vous en reparlez à un professionnel. Contrairement à ce qu’on peut croire, dénier, se taire, faire semblant et faire comme ci rien ne c’était passé, c’est la pire chose à faire. En effet, cela augmente les effets du traumatisme et tôt ou tard, les blessures s’ouvrent et elles sont bien plus douloureuse qu’avant. Même 20-30 ans après, elles peuvent réapparaître. En faite, même si on aimerait enlever le traumatisme, il ne part pas. La seule chose qu’on puisse vraiment faire, c’est de consulter des psy qui nous aideront à vivre avec et à soulager la douleur. Donc saches que si tu ne te sens pas bien, triste, c’est probablement dû à ce que tu as vécu. Pareil pour ta sœur.
Je te met des numéros, n’hésite pas à les appeler, leur parler de ce que tu ressens et de ce que tu as vécu. Elles t’écouteront, t’expliqueront et te rassuront . Tu peux aussi en parler à ton.ta PsyEn, je ne sais pas si tu peux le/la contacter.
**0 800 05 95 95
http://www.cfcv.asso.fr
**Tel : +33 (0) 228 012 791
Email : [email protected]
http://www.resonantes.fr
**Enfance bleu: TEL à Paris: 01 56 56 62 62 (lundi-jeudi 11h-18h, vendredi: 10-17h)
https://enfantbleu.org/
Email: [email protected]
En province(avec numéro de téléphone et email):
https://enfantbleu.org/lassociation/regions/
(petite précision, les associations contre l’inceste s’occupent également des cas de pédocriminalité=pédophilie. C’est parce que la majorité des agressions que subissent les enfants, sont faites dans le cercle familiale. Mais tu peux les appeler.)
**Une liste d’asso régional contre l’inceste de SOS incestes violences sexuelles:
https://www.sos-inceste-violences-sexuelles.fr/asso-en-region/
** SOS incestes violences sexuelles: 02 22 03 89 03
https://www.sos-inceste-violences-sexuelles.fr/
email: [email protected]

Tu sais, se faire agresser, ça arrive aussi à beaucoup de personnes. Et entre lui et toi, entre l’agresseur et sa victime, la personne qui souffre, ce n’est pas lui. La personne qui souffre c’est la victime, c’est elle qui subit. Et elle souffre à cause de lui et parce qu’il le voulait. N’oublie pas que c’est toi la victime (et ta sœur) et pas lui. En plus, il a du faire plein d’autres victimes.
Etre victime peut être difficile, donc parles si tu as besoin de parler. Ne te tais pas.
Prends soin de toi.

Merci de remplir les champs obligatoires.



Obtenir de l'aide

Retrouvez dès maintenant tous les conseils de nos membres, ainsi qu'une liste d'associations en mesure de vous venir en aide, en vous rendant dès maintenant sur le forum BalanceTonPorc.com.