Balancetonporc.com
Victime de viol ou d’agression sexuelle ? Postez anonymement votre témoignage sur Balancetonporc.com

attouchements

j’ai maintenant 72 ans. vers mes 35 ans, au cours de réunion de famille, j’ai été victime d’attouchements de la part de mon beau frére. quand j’en ai parlé à ma mére, elle m’a avoué qu’elle a dû éloigner également mon beau frère, suite à des gestes à son égard. ma belle soeur a subi la même chose ainsi que ma jeune soeur de 15 ans. ma mère m’a interdit d’en parler pour ne pas ‘casser un couple’ maintenant j’ai 72 ans et mon beau frère a recommencé avec moi, avec mes amis. lors d’une conversation avec je lui ai raconté. toute la famille s’est liguée contre moi. m’a insulté et je me retrouve seule. on m’a dit de me faire soigner. il fallait que je le dise de suite ou que je le garde à jamais.

Merci de remplir les champs obligatoires.



Nous vous proposons de lire également

1
Poster un Commentaire

Vous devez être connecté pour poster un commentaire
1 Nombre de commentaires
0 Nombre de réponses
1 Nombre de followers
 
Commentaire le plus réagi
Commentaire le plus aimé
1 Nombre de personnes ayant commentés
psionic Personnes ayant récemment commenté

  Notification par e-mail  
plus récents plus anciens plus de votes
M'envoyer un e-mail si
psionic
Membre

Chère anonyme, c’est souvent comme cela, les victimes sont toujours stigmatisées ou tenues pour soit pour responsables soit pour affabulatrices. C’est très courant dans les procès de viol, d’inceste, d’agression. La grande majorité desquels ont lieu dans un cercle familial. C’est une manière de protéger un mythe, souvent organisé par l’agresseur lui-même et ceux qu’il a influencés dans son sens. Dans ce genre de configuration une grande lâcheté se manifeste bien souvent, toujours pour conserver le mythe autour de l’agresseur, du pervers et du salopard. Vous avez très bien fait de dénoncer cette pourriture. Je vous invite à continuer à le faire en rappelant les faits et insistant pour dire que cette pourriture est vraiment. Vous devez réfuter aussi le discours de ceux qui minimisent votre parole et n’hésitez pas à les traiter comme il convient: cons, lâches, nuls et complices de pervers. Vous ne pourrez pas faire beaucoup plus, lutter contre la connerie, c’est comme la science: cela ne s’arrête jamais. Le plus sûr est de rester ferme et de ne jamais renier les faits objectifs ni laisser avilir votre parole. Comme cette pourriture a recommencé, vous pouvez déposer plainte contre lui, via la plateforme de signalement des agresseurs sexuels:

** PLATEFORME de SIGNALEMENT en ligne:

https://www.service-public.fr/cmi

* service public fr
voir le section sur le harcèlement

*Ministère de la justice: 08victimes = 01 41 83 42 08
numéro d’urgence permanent pour toutes les infractions de quelque nature qu’elles soient.

Réseau France victimes

http://www.france-victimes.fr/

numéro d’urgence: 116 006

J’espère que l’avoir dit vous a soulagée, et si vous en souffrez n’hésitez pas à consulter:

Sites médicopsychologiques:
** site de l’institut de la victimologie vous avez un annuaire des associations de lutte contre le harcèlement dont l’adresse des centres régionaux:
http://www.institutdevictimologie.fr/annuaire.php

** site de Muriel Salmona: mémoire traumatique ; voir son article mémoire traumatique en pdf sur le site
https://www.memoiretraumatique.org/

** indiqué par Céline9: un site très intéressant d’ailleurs
https://www.cyrinne.com/

Encore merci de votre témoignage.

Affection, courage et soutien.

Merci de remplir les champs obligatoires.