Balancetonporc.com
Victime de viol ou d’agression sexuelle ? Postez anonymement votre témoignage sur Balancetonporc.com

attouchement sexuel

bjr je me présente, j’ai 55ans, j’ai subi des attouchements sexuels de mon père a mon adolescence , ça se passer comme ça, il me faisait des petits mots avec des questions que je devais cocher oui ou non, bien entendu de ma part c’était toujours non, et sa réaction s’était de s’en prendre a ma mère pour n’importe quel motif pour qu’il se fasse la gueule, dans les cas la ma mère aller au lit et il entrait le soir dans ma chambre, essayer de m’écarter les jambes, j’ai essayer de résister tant que je pouvais mais après c ‘était des menaces du genre, tu veux pas , c’est ta mère qui prendra, dans ces mots il me demander si je voulais qu’il regarde si j’étais encore vierge, si je voulais lui faire une pipe ou le branler, ou me toucher les seins, le clitoris etc….
quand j’ai voulu porté plainte avec les preuves sous le nez que j’ai fait montrer a ma mère, il a osé dire que c’était moi qui avait écris ces mots et que je voulais foutre le bordel dans leur couple, faux, elle n’a pas voulu, la honte bien sur pour la famille , les voisins et ça s’est passé comme ça avec le temps, mais aujourd’hui tout refais surface, je me dis pourquoi j’ai étais aussi conne d’avoir rien fait a l’époque, car maintenant tout ceci me retombe sur la tronche et je le vis très mal, je ne peux plus rien faire maintenant trop tard y a prescription, je suis en dépression depuis 4ans maintenant, si vous avez des conseils, aidez moi, merci

Merci de remplir les champs obligatoires.



Nous vous proposons de lire également

5
Poster un Commentaire

Vous devez être connecté pour poster un commentaire
5 Nombre de commentaires
0 Nombre de réponses
0 Nombre de followers
 
Commentaire le plus réagi
Commentaire le plus aimé
2 Nombre de personnes ayant commentés
Catounewhiteflower Personnes ayant récemment commenté

  Notification par e-mail  
plus récents plus anciens plus de votes
M'envoyer un e-mail si
Catoune
Invité

Chère Anonyme,

Votre père est-il toujours en vie ?

Si vous voulez l’attaquer au Civil, vous le pouvez, mais vous allez devoir payer un avocat. Il vous faut aussi faire expertiser par un expert graphologue l’écriture de votre père !

Avez-vous une lettre ou un document qu’il a écrit pour que l’expert compare son écriture avec les petits mots que vous avez gardés de lui ?

Êtes-vous suivie par une thérapeute ?
Êtes-vous sous antidépresseur ?

Avez-vous de la famille, des amies ? Travaillez-vous ?

J’ai besoin que vous répondiez à mes questions pour vous aider !

Merci de remplir les champs obligatoires.



whiteflower
Invité
whiteflower

oui Catoune mon père est toujours en vie, mais le soucis je n’ai plus les preuves des petits mots, comme je l’es avais donner a ma mère et après elle l’est a jeté, je suis sous antidépresseurs depuis 4ans, j’ai étais suivi par un psy, et régulièrement je fais de la micro kiné quand tout remonte a la surface, a l’heure d’aujourd’hui la justice ne peut rien faire pour moi, j’ai un frère mais il n’a jamais su quoique ce soit , nous avons 9ans d’écart et a l’poque il avait 3ans, mais la il ne me parle plus depuis 1an, mes parents lui dit que je leur parlé plus mais il ne sait pas plus, et j’aimerais qu’il le sache, mon mari me soutient énormément, mais je suis dans une impasse, je voudrais que toute ma famille sachent que cet homme a double face, j’ai 3amies qui sont au courant et qui m’aident aussi, mais pour moi cela ne suffit pas, que puis-je faire? grand merci de m’avoir répondu Catoune a bientot

Merci de remplir les champs obligatoires.



Catoune
Invité

Chère Whiteflower,

Merci pour votre réponse !

• Je vais me servir de mon exemple pour vous aider à comprendre quelque chose.

J’ai été victime d’un kiné pédophile pendant presque 4 ans lorsque j’avais 6 ans et demi. J’ai eu une amnésie traumatique pendant 31 ans. Le kiné a écrit des aveux, j’avais presque 42 ans, et m’a demandé pardon. Refus de ma part, j’ai porté plainte et elle a été classée sans suite car les faits étaient prescrits.

Alors, il me restait le Droit Civil mais étant handicapée à au moins 80%, je ne me suis pas vue partir dans des années de procédure et d’avocat à payer, surtout que je travaille à 2/3 temps et que mon salaire n’est pas mirobolant, mais suffisant pour ne pas bénéficier de l’aide juridictionnelle. Financièrement, cela m’aurait coulée et de point de vue santé, cela pouvait aggraver mes maladies qui sont incurables et dégénératives et j’aurais pu perdre mon emploi du fait de cette aggravation !

Alors, j’ai pensé et si j’écrivais à sa femme, ses enfants, sa famille, ses voisins,…, ou si je faisais un scandale devant chez lui, ou si je lui cassais la figure,..?

Écrire, il pouvait m’attaquer pour diffamation ! Qui prouve que ce sont bien ses aveux qui sont pourtant datés et signés par lui ?

Faire un scandale devant chez lui, m’aurait peut-être valu une amende pour troubles sur la voie publique !

Quant à lui casser la figure, là je prenais cher! Dommage et intérêts, amende et peut-être de la prison ferme ou avec sursis, ce qui m’aurait fait perdre mon emploi !

Comme le dit J.J. Goldman dans sa chanson « Regarde Moi » : « ou tu te raisonnes ou tu prends des médicaments » ou « tu te fous des gares et jamais plus tu ne redescends ».

Alors, je me suis fait une raison pendant 3 ans, puis j’ai pris des antidépresseurs ! Cela fait 6 ans et demi que j’en prends et j’en suis à ma énième thérapie ! Mais, là, ma psy m’aide beaucoup même si je ne la vois qu’une fois par mois !

Parfois, j’ai envie de mourir, encore le we dernier, mais je m’accroche, je survis et j’aide au maximum les personnes qui souffrent! Et les jours passent, les années aussi et je tiens bon !

• Alors, pour répondre à votre question :

– Attaquer votre père au Civil sans ses petits mots que votre mère à jeter, c’est perdu d’avance, donc gardez votre argent!

– Le faire savoir oralement à votre frère ? Si vous êtes proche de lui, oui ! Mais, sinon, vous risquez d’être déçue de sa réaction et de le perdre définitivement! S’il vous pose la question sur le fait que vous ne parliez plus à vos parents, là, vous pouvez tout lui raconter ! Laissez-le venir à vous !

– Si vous alertez les voisins ou la famille par courrier, vous risquez un procès pour Diffamation et de devoir payer des dommages et intérêts à votre père!
La diffamation publique est punie d’une amende de 12 000 euros lorsqu’elle est commise à l’encontre d’un particulier.

– Si vous alertez les voisins ou la famille oralement, vous risquez un procès pour dénonciation calomnieuse avec réelle intention de nuire à votre père et là, attention au revers de bâton de la justice!
La dénonciation calomnieuse est punie de 3 ans d’emprisonnement et 45 000 euros d’amende.

• Il faut distinguer le cas où vous portez plainte contre votre père et donc vous le dénoncez aux Autorités.
Là, vous ne risquez pas d’être attaquée pour dénonciation calomnieuse, car vous l’avez dénoncé aux Autorités, et il ne pourra pas prouver que les faits ne se sont pas produits, donc vous ne risquez rien!

• Et le cas, ou vous dénoncez les agissements de votre père en famille ou aux voisins.
Là, il peut porter plainte contre vous pour dénonciation calomnieuse !

• Mon Conseil : la seule chose que vous pouvez faire, au moins vous aurez fait quelque chose contre lui, c’est de porter plainte, même sans preuves ! Elle sera classée sans suite ! Vous ne risquez rien en le faisant !

Vous verrez que le fait d’avoir porté plainte, changera le regard des gens sur votre père, parce que cela se saura !

Vous pourrez dire que vous avez porté plainte pour tel motif, mais n’allez pas plus loin dans les explications car là, on retombe dans la dénonciation calomnieuse !

Si on vous pose la question : pourquoi êtes-vous en froid avec vos parents ? Réponse : car j’ai dû porter plainte pour viols contre mon père !
Vous ne dites plus rien d’autre ! Là, vous avez énoncé un fait avéré et ce n’est pas de la calomnie !

• J’espère que mon exemple, vous aura fait comprendre que je suis comme vous ! Que moi aussi je suis en dépression, que je suis en thérapie depuis des années et sous antidépresseur!
Que j’ai eu moi aussi l’envie d’agir contre mon porc et cela revient à certains moments ! Mais, il ne faut pas faire n’importe quoi ! J’ai porté plainte, c’est déjà quelque chose !

Alors, portez plainte ! Le regard des gens sur votre père changera, vous verrez ! Ils vous croiront du fait du dépôt de plainte!

Bonne chance ! Toute ma tendresse !

Merci de remplir les champs obligatoires.



whiteflower
Invité
whiteflower

bjr Catoune, merci de votre réponse, je vais suivre vos conseils, je vous remercie de vos réponses a mes commentaires, en ayant parlé de ça je me sens un peu plus soulagé, et je vous souhaite a vous beaucoup de courage, je suis avec vous de tout cœur, merci pour tout wink

Merci de remplir les champs obligatoires.



Catoune
Invité

Chère Whiteflower,

Je vous en prie ! Je suis contente si d’en parler vous a fait du bien !

C’est bien d’avoir pris la décision de porter plainte contre lui ! Vous vous sentirez soulagée après ! Comme lorsque l’on se débarrasse d’un fardeau très lourd!

N’oubliez pas que vous avez des Associations qui aident les victimes d’inceste. Vous pouvez rencontrer des psychologues spécialisées dans ce domaine, échanger dans des groupes de paroles, trouver du soutien ou des infos pour mieux comprendre vos réactions et mieux vivre le fait d’être une victime !

En voilà quelques unes :

• Vous pouvez contacter l’Association Internationale d’aide aux victimes d’inceste, l’AIVI.
site : aivi.org
– Groupes de parole thématique à Lyon Marseille, Paris et Rennes
– Des forums publics et privés.

• AREVI : Association d’action/recherche échange entre les victimes d’inceste,
site : incestearevi.org
– Un groupe de parole à Paris,
– Un forum,
– Des ateliers thématiques.

• Collectif inceste, site internet : collectif-inceste.org
– organisation de débats publics
– groupe de parole thématique à Bordeaux
– présence actives dans les médias et réseaux sociaux.
– entraide et information à destination des victimes de maltraitances sexuelles intrafamiliale et de leur proche.

• SOS inceste pour revivre, site internet : sos-inceste-pour-revivre.org
Accueil téléphonique du lundi au jeudi de 9 h à 12 h et de 14 h à 17 h
Au : 02 22 06 89 03
Permanences d’écoutes téléphoniques et au local avec ou sans rendez-vous :
– les mardis et jeudis de 14 h à 17 h
– les 1er et 3èmes lundis de chaque mois de 18 h 30 à 20 h 30
– écoutes au local le vendredi sur rendez-vous.
– forum
– un groupe de parole mensuel à Nantes.

J’espère que vous irez mieux en apprenant à faire avec, comme toutes les victimes survivantes !

Vous l’avez compris avec mon exemple, que je lutte, moi aussi, contre mes démons ! Mais, j’ai une béquille, ma psychiatre ! Elle est psychosomaticienne! Elle soigne mon cerveau pour que mon corps souffre le moins possible, qu’il y ait moins de répercutions !

Il faut vous faire aider, mais par une psy qui soit spécialisée dans le domaine de l’inceste !

Merci de votre soutien chère sœur de cœur !

N’hésitez pas à revenir sur le site si vous n’êtes pas bien, si vous avez besoin de réconfort, de soutien ou d’aide ! Ce site existe fort heureusement ! Nous serons là, pour prendre votre main et vous accompagner !

Prenez soin de vous ! Toute ma tendresse chère Whiteflower !

Catoune.

Merci de remplir les champs obligatoires.