Balancetonporc.com
Victime de viol ou d’agression sexuelle ? Postez anonymement votre témoignage sur Balancetonporc.com

Attouchement et agression

C’était il y a 2 ans, j’avais 18 ans et fraîchement admise à l’université. Je venais de déménager dans une nouvelle ville pour mes études donc je ne connaissais pas la ville et n’avais pas encore d’amis et j’étais loin de ma famille.
Une fin d’après-midi, après la fin de ma journée de cours, j’ai pris le tramway pour rentrer dans mon nouvel appartement. Il n’y avait pas de place assise donc j’ai du rester debout. Pendant le trajet, j’ai vu deux mecs s’approcher de moi, j’ai essayée de les ignorer mais il se sont collés à moi et j’ai sentie que l’un d’eux frottait son sexe contre mes fesses. Moi tétanisée, je ne pouvais pas bouger et pas un seul mot n’est sortie de ma bouche, j’ai commencé à pleurer en espérant que quelqu’un voit la scène et fasse quelque chose mais ça n’est jamais arrivé.
Une fois à ma station, je descend en courant et en pleure, et me dirige vers chez moi. Je me retourne quelques minutes plus tard et j’ai vu que les deux types me suivaient, j’ai donc accélérée pour rentrer vite chez moi mais à un moment je sens qu’on m’attrape et on met une main sur ma bouche et j’ai vu l’autre gars qui a déboutonné mon jean et me l’a enlevé. J’ai essayée de lui donner des coups de pieds mais rien n’a changé, je me suis retrouvée sans pantalon et sans culotte mais mes cris étouffés ont fait réagir quelqu’un et est venu à ma rescousse, les deux porcs se sont enfuis avec mes vêtements et moi écroulés au sol en larmes et complètement exposée.
Il a appelé la police et j’ai portée plainte contre eux mais impossible de les retrouver et de savoir qui ils étaient, ils doivent toujours être libre comme l’air après ce qu’ils m’ont fait.
Je suis restée enfermer chez moi plusieurs jours pour au final abandonner l’université comme il était impossible pour moi de faire comme rien ne s’était passé. Aujourd’hui ma vie est fichue, je n’ose plus sortir seule, je reste dans ma chambre seule, je n’ai plus d’avenir et d’amis…

Merci de remplir les champs obligatoires.



Nous vous proposons de lire également

3
Poster un Commentaire

Vous devez être connecté pour poster un commentaire
3 Nombre de commentaires
0 Nombre de réponses
1 Nombre de followers
 
Commentaire le plus réagi
Commentaire le plus aimé
2 Nombre de personnes ayant commentés
LyciliaCatoune Personnes ayant récemment commenté

  Notification par e-mail  
plus récents plus anciens plus de votes
M'envoyer un e-mail si
Catoune
Invité

Chère Anonyme,

Je comprends le choc, je comprends votre détresse, je comprends vos peurs, votre envie de vous recroqueviller sur vous-même, de ne plus bouger, de vous faire oublier du monde!

À ce stade, vous avez deux choix :

1) vous détruire, c’est à dire vous tuer

ou

2) vous relever et vous battre pour que plus jamais une autre femme ne soit agressée comme vous l’avez été!

Vous avez eu beaucoup de chance qu’une personne soit intervenue pour vous protéger!

Aussi, n’avez-vous pas envie, à votre tour, de rendre ce qui vous a été offert, et de venir en aide à une personne en danger?

Ce serait mieux que de désespérer, seule, chez vous, non?

Il y a tellement d’Associations pour lesquelles vous pouvez devenir bénévole et être d’un grand secours!

Vous avez l’Association « Parler » de Sandrine Rousseau qui vient en aide aux femmes victimes de violences sexuelles!

Mais aussi :

– Alimentaire : Les Restos du Cœur, la Banque Alimentaire…

– Handicap : l’Onisep, l’Apajh, la FFAC (chiens guide pour aveugles)…

– Humanitaire : Solidarités International, Ooreka, Unicef,…

Il n’appartient qu’à vous de vous relever et de vous montrer courageuse!

N’oubliez pas Simone Veil ou Rosa Parks, des femmes qui ont su résister et qui font notre fierté!

Si vous avez besoin d’aide pour remonter la pente, pourquoi ne pas vous rendre dans une Association d’aide aux victimes où vous pourrez rencontrer des psychologues gratuitement et vous renseigner sur l’existence de Groupes de parole?

– Contactez le 116 006 (appel gratuit)
Ouvert 7 jours sur 7 de 9h à 19h
Le service est également accessible en composant le +33 (0)1 80 52 33 76 (numéro à tarification normale).
Par courriel
[email protected]

– Contactez le CFCV : Collectif féministe contre le viol n° vert : 0 800 05 95 95 gratuit et anonyme en France et DOM depuis un téléphone fixe.
Du lundi au vendredi de 10h00 à 19h00.
Adresse : 9, villa d’Este 75013 Paris
Tél. 01.45.82.73.00
Site : cfcv.asso.fr
Une permanence téléphonique aux personnes qui ont subi des violences sexuelles, une écoute, un soutien, une solidarité ainsi que des informations nécessaires aux différentes démarches qu’elles peuvent entreprendre, tout en respectant leur anonymat si elles le désirent.
Un groupe de parole à Paris.

– Contactez le 08 Victimes
Écoute, informe et conseille les victimes ainsi que leurs proches.
Par téléphone
+33 (0)1 41 83 42 08
Ouvert 7 jours sur 7 de 9h à 21h
Numéro gris ou banalisé : coût d’un appel vers un fixe et service gratuit, depuis un téléphone fixe ou mobile
Par courriel
[email protected]

Vous devriez consulter une thérapeute pour parler de ce qui vous est arrivé et remonter la pente grâce aux soins qu’il ou elle vous prodiguera!

Les consultations de psychologues ou de psychiatres sont gratuites dans les CMP (centre Médico-Psycho). Pour trouver le CMP le plus proche de chez vous, allez sur Google ou sur ameli.fr!

Battez-vous ou vos deux porcs auront gagné, ils vous auront détruite! Vous ne voulez pas ça, n’est-ce pas?

Il y a tellement de possibilités autour de vous, tellement de choses que vous pouvez faire pour vous et pour les autres!

Au diable les porcs et vivez !

Toute ma tendresse !

Catoune

Merci de remplir les champs obligatoires.



Lycilia
Membre

Merci de votre message Catoune, ça me fait un peu de bien de voir un message pareil. Je suis consciente que voir un psychologue serait bien pour moi mais déjà rien que de le raconter de façon anonyme, sur un site internet et sans dire tous les détails, j’ai finis en larme en repensant à ce jour donc devoir le raconter à une personne physique, je ne m’en sens pas capable. Et même si j’y allais, comment je peux vivre avec et faire comme si rien n’était, sortir dehors et ne pas penser qu’à tous moment je peux me faire agresser de nouveau. Et pour les associations, vous avez également raison, j’ai toujours eu à cœur la cause LGBT, ça serait l’occasion d’y participer.

Merci de remplir les champs obligatoires.



Catoune
Invité

Chère Lycilia,

Merci pour votre réponse!

La peur de se faire agresser, tout le monde la ressent ! Autant les hommes que les femmes!

Je pars du principe que si ça doit arriver, alors ça arrive, et je ne pourrai rien y faire ni rien y changer!

Il y a 30 ans, j’ai eu un grave accident de circulation qui m’a laissée infirme à vie ! J’étais passagère, donc 100% victime ! Si vous saviez tous les événements qui se sont produits et enchaînés pour que l’accident se produise à cette seconde-là et pas à une autre, c’est tout simplement fascinant !

C’est là où j’ai compris que je ne contrôle rien ou si peu ! Alors, pourquoi passer mon temps à avoir peur, à essayer de tout prévoir, de tout anticiper, pour empêcher que tel ou tel événement arrive ? C’est inutile!

Vous aurez beau être extrêmement prudente et restez cloîtrée chez vous, si un jour vous n’avez plus d’eau chaude, vous appèlerez un plombier et si c’est un violeur, il vous violera ! Idem pour le facteur qui veut vous faire signer un recommandé !

Passer sa vie à avoir peur n’est pas une vie ! Apprenez plutôt à vous défendre de toute agression! Prenez des cours de Self-Défense, si cela peut vous rassurez!

Pour ce qui est de la consultation psy, vous pouvez très bien tourner votre chaise et vous placer dos au thérapeute, si cela vous est plus facile!

Pour l’Association LGBT, c’est une très bonne idée ! Vous pourrez faire en sorte que ses membres ne soient plus martyrisés par des personnes stupides et intolérantes !

Faites soigner vos peurs et vos angoisses ! C’est important !

Toute ma tendresse !

Catoune

Merci de remplir les champs obligatoires.