Balancetonporc.com
Victime de viol ou d’agression sexuelle ? Postez anonymement votre témoignage sur Balancetonporc.com

Attouchement de la part de mon frère

Je témoigne aujourd’hui car j’ai besoin de soutien.
J’ai été victime d’attouchement de la part de mon frère, ayant 4 ans de plus, de manière fréquente entre mes 9-11 ans et plus exceptionnel après. J’ai 35 ans aujourd’hui.
Mon frère me proposait des scénarios d’agression sous forme de jeux pour arriver à ses fins. Son but était de se frotter sur moi jusqu’à éjaculation. Il m’a montré un film porno une seule fois. Ces agressions se passaient pendant les vacances scolaires la journée pendant que mes parents étaient au travail. Voilà le décor!!!!
J’ai réussi une fois à lui dire non et ca a été la seule fois ou j’ai eu peur de mon frere car devenant tres insistant j’ai eu peur qu’il me viole à ce moment là.
Fin 2016, je décide d’en parler avec mon frere et avoue ces gestes sans me fournir d’explications particulières me disant qu’il n’a pas beaucoup de souvenirs. Il s’effondre et je me vois le réconforter alors que c’est bien moi la victime!!!!!!
2 mois après, J’envoie une lettre à mes parents. Devinez quoi? Je n’ai reçu aucun soutien de leur part. Mon frere a avoué donc c’est bon on peut continuer à vivre comme avant. Cela a juste été insupportable pour moi. C’est pas faute de leur avoir laissé du temps et de beaucoup discuter avec eux mais rien à faire ma mère est dans le déni et se place en victime parce que je m’éloigne d’elle, et mon père n’arrive pas à se positionner.
L’année dernière j’ai franchi le pas pour aller porter plainte même s’il y avait prescription. Je n’ai aucune nouvelle depuis….
Aujourd’hui, je suis découragée et en souffrance car je pensais que mon père arriverait à bouger, étant en thérapie, mais dernièrement il m’a encore prouvé que sa personne et ma mère passait avant moi. C’est extrêmement douloureux pour moi car je me retrouve à me battre toute seule sans soutien et dans l’obligation psychologique de devoir couper les ponts avec ma famille. Je me sens extremement démunie.
Je suis en thérapie depuis plusieurs années maintenant et ca reste compliqué pour moi. Mes amies me soutiennent oui mais c’est une problématique lourde et se mettent dans des positions de protection ce que je comprends completement. Je n’ai pas de petit copain. Donc je me retrouve avec très peu de soutien. J’espère que ce témoignage me permettra d’avoir un peu de soutien pour eviter de basculer et de faire une bétise.

Merci de remplir les champs obligatoires.



Nous vous proposons de lire également

40
Poster un Commentaire

Vous devez être connecté pour poster un commentaire
40 Nombre de commentaires
0 Nombre de réponses
2 Nombre de followers
 
Commentaire le plus réagi
Commentaire le plus aimé
11 Nombre de personnes ayant commentés
SandrineSandrineSandrineLoulouLoulou Personnes ayant récemment commenté

  Notification par e-mail  
plus récents plus anciens plus de votes
M'envoyer un e-mail si
psionic
Membre

Chère amie, la fin de votre billet est très inquiétante, vous êtes très seule avec votre douleur et vous vous sentez perdue et démunie. C’est une configuration courante dans l’abomination des agressions incestueuses: vous brisez un mythe, celui de votre frère qui devient un monstre pédophile, capable d’inceste sur sa petite soeur: une abomination. Alors le réflexe c’est de minimiser, pour conserver le mythe, quitte à raconter des bobards ou pire encore à vous désigner comme le monstre qui veux détruire la famille. Elle le mérite bien pourtant car elle a permis cette abomination (attention, c’est mon avis), vous n’avez pas à culpabiliser, vous êtes la victime d’une des formes d’agressions les plus destructrices pour une enfant. Chère amie, vous ne pouvez rester seule avec votre souffrance un jour de noël et ces idées qui vous visitent.
Je vous conseille de contacter une association de victimes d’inceste:
* l’AIVI (Association Internationale pour les Victimes d’Inceste) site internet:
Leur site est très bon, ils proposent plein de choses.
** sos inceste pour revivre (joli site)
** sos inceste violences sexuelles: 02 22 06 89 03
Elles sauront vous conseiller et surtout vous écouter, entendre votre souffrance.

L l’association France victimes par exemple, contactez-les aussi, ils sauront vous aider site:

www
france-victimes
fr

un twitter + un facebook

il y a un numéro d’urgence:

116006

appelez-le vous pourrez envisager les possibilités.

et une carte des relais départementaux.

Sur le site dans la section ressources vous trouverez plein de liens et numéros utiles.

Enfin, vu votre état et votre détresse, je vous conseille de consulter d’urgence un psychiatre pour afin d’évaluer le traumatisme, votre état psychique et émotionnel et envisager à un traitement antidépresseur qui vous aidera grandement à soulager votre souffrance. Je vous conseille aussi de lire les réponses de notre chère Catoune, elle connait bien votre souffrance vu qu’elle est également une victime de viol, si bien que son implication sur le site est remarquable de même que ses conseils aux victimes sont toujours très utiles et pertinents. N’hésitez pas à nous demander toute forme d’aide, et soyez assurée de notre affection. joyeux noël, courage et soutien.

Merci de remplir les champs obligatoires.



Loulou
Invité
Loulou

Permettez que je rectifie Psionic, Catoune a été violee mais pas dans sa famille, heureusement. La personne qui témoigne ici a été encore plus dévastée. Chère anonyme, bientôt vous obtiendrez justice puisque vous avez porté plainte ou du moins vous serez reconnue comme victime et l’agresseur se verra qualifié comme il le mérite . Après vous irez mieux et pourrez vous reconstruire, ayez confiance, votre famille va devoir se voir telle qu’elle est. Et vous vous relever.

Merci de remplir les champs obligatoires.



psionic
Membre

Chère Loulou, merci pour la rectification, j’ai édité mon post précédent et bien sûr que vous pouvez me reprendre lorsque cela dissipe une inexactitude patente ! Vous avez raison, notre amie anonyme est totalement dévastée, cela se lit dans son billet. J’ajoute chère amie anonyme que vous devez procéder avec précaution car par la suite la confrontation à votre frère dans le tribunal sera une épreuve éprouvante mais libératrice. Avant cela, le fait que votre plainte soit enregistrée sera aussi un soulagement car la société reconnaîtra enfin votre souffrance en actant le fait que vous êtes victimes de maltraitance incestueuse. Chère amie, contactez les associations mentionnées précédemment, elles vous aideront grandement. Courage et soutien.

Merci de remplir les champs obligatoires.



Martine
Invité
Martine

Votre témoignage me bouleverse car j’ai été victime d’agressions sexuelles par mon frère âgé de 4 ans de plus que moi entre mes 9 et 11 ans environ. Je suis âgée de 63 ans aujourd’hui. Je n’ai pas porté plainte car il y a prescription.
Ma vie a été compliquée. J’ai rencontré les mêmes problèmes que vous. J’ai été contrainte de changer de région.
L’éloignement était indispensable pour essayer de me reconstruire, ma famille étant dans le déni. Ma principale thérapie c’est la danse de salon. Sur une piste de danse, j’ai l’impression de voler au dessus de tout et d’exister. C’est le seul endroit où je reprends confiance en moi. Mes cavaliers me disent que je danse très bien et ils sont nombreux. Ces moments de bonheur m’ont beaucoup aidé.
Je comprends votre souffrance. Cependant, je pense que vous devriez essayer de faire ce que vous aimez le plus et ne pas compter sur votre famille, ils sont dans le déni.
Sur ce site, il y a beaucoup de bons conseils, cela m’a aidé également, j’en profite pour les remercier.
Bon courage à vous.

Merci de remplir les champs obligatoires.



psionic
Membre

Chère Martine, merci pour votre commentaire et votre remarque délicate sur nos conseils depuis un an déjà sur ce site. Je suis absolument d’accord avec vous pour notre amie. Soyez assurée de notre affection. Courage et soutien.

Merci de remplir les champs obligatoires.



Sandrine
Invité
Sandrine

Merci à vous pour votre soutien qui me font du bien.
Je suis en thérapie depuis plusieurs années maintenant donc le suivi est là et j’avance dans les prises de conscience et dans le deuil de ma famille.

Concernant la question de la justice, oui j’ai porté plainte a priori le procureur veut plus d’informations donc il a demandé des auditions de mes parents, mon frère et mon ex-copain et il a demandé une expertise psychologique pour moi (ce que j’ai fait déjà). Aujourd’hui je ne pense que les auditions ont été faites donc je ne sais pas du tout si cela va aller au tribunal pour le moment je n’ai aucune nouvelle. La plainte date de mai 2018, il me semble. IL y a prescription donc il y a peu de chance pour que ca aille au tribunal, meme si je souhaiterai que cela se produise pour mettre ma famille face à leurs responsabilités. Je suis consciente que cela constituera une grande épreuve pour moi.

Martine, je suis aussi touchée par ton commentaire. Effectivement, la danse est aussi pour moi une grande ressource. Je fais du moder’jazz et des danses latines. Le petit hic est que mon ex, qui est aussi un manipulateur, fait des danses latines et m’a dégoûté de cette pratique, sans oublier le fait que je le croise en soirée quand j’y vais. J’ai besoin de me reconstruire et de me réapproprier les parties de moi, c’est une évidence. C’est long et extrêmement douloureux.

Il me reste toujours ce sentiment d’injustice: c’est moi la victime qui me retrouve isolée et seule, qui galère dans la vie, qui est en souffrance depuis des années. Mon frère vit correctement entouré de sa copine et de ses parents. Moi je n’ai personne mis à part mes amies qui se protégent aussi de ma souffrance, ce qui est tout à fait normal, je n’ai plus de famille et je n’ai pas de compagnon pour me soutenir. Je trouve cela tellement injuste!!!!!

Merci de remplir les champs obligatoires.



psionic
Membre

Chère Sandrine, c’est en effet une terrible injustice dont vous êtes maintenant victime en plus de l’abus incestueux dont vous avez été victime. Il vous faut à tout prix éviter cet ex pervers qui hélas partage vos loisirs qui vous aident tant à vous reconstruire. Peut-être pouvez-vous faire en sorte de les pratiquer sans lui ou en dehors de sa présence ? Méfiez-vous car ce genre de pervers peut vous faire harceler par son entourage, j’ai des sites sur ce sujet (vous pouvez les trouver si vous consultez mes anciennes réponses aux victimes). Pour le déroulement du procès vous pouvez consulter avec profit les posts de Catoune qui sont toujours très utiles, justes et pertinents. Comme vous l’écrivez, la reconnaissance des faits par la société sera une étape importante de votre chemin de guérison car elle ce sera la reconnaissance que vous avez bien été victime d’un odieux abus incestueux. Pour affronter cette épreuve, il faut vous préparer, je vous conseille donc de prendre contact avec les associations de victimes d’inceste qui sauront écouter votre douleur. Pensez aussi à contacter PARLER, car vous n’êtes peut-être pas seule victime de votre ex pervers. Toute notre affection, courage et soutien.

Merci de remplir les champs obligatoires.



Catoune
Membre

• Cher Psionic, merci de ce que tu penses de moi et pour tes compliments ! C’est très gentil !

En fait je pense que tu as parlé de moi pour que j’essaie d’aider Sandrine ! Un petit appel du pied en somme !

• Loulou, j’apprécierais que tu ne compares pas ma souffrance avec celle de Sandrine!

Ce n’est pas parce que mes viols ont eu lieu en dehors du cercle familial qu’ils en sont moins dévastateurs !

Je te rappelle que ma famille a volé en éclats du fait de ces viols ! Elle est toujours brisée et le pardon est impossible!

Je te rappelle aussi que personne n’a pris soin de moi, bien au contraire, les coups ont été les seules réponses à l’incompréhension de mes parents quant aux réactions de ma sœur et moi du fait de ces viols ! J’étais seule, battue, maltraitée, violée, immensément démunie et sans nul échappatoire !

Ensuite, en ce qui me concerne, je préférerais avoir subi des attouchements plutôt que d’être sodomisée pendant presque 4 ans à raison de deux fois par semaine!

Mais, je me garderais bien de juger de la souffrance de Sandrine et de la comparer à la mienne ou à celles d’autres victimes!

Alors Loulou, je t’invite à faire de même, à moins que tu ne souhaites me blesser !

Merci de remplir les champs obligatoires.



Sandrine
Invité
Sandrine

SVP ne nous attaquons pas mutuellement nos vécus sont déjà assez violents!!!
Je suis d’accord avec toi Catoune dans le sens où je m’estime chanceuse de ne pas avoir subi des viols et que les attouchements que j’ai subi n’ont pas été aussi fréquents que ce que toi tu as subi.
Je crois que les souffrances de chacun ne peuvent pas se comparer. Les attouchements sont des viols psychiques qui sont extrêmement douloureux et ce qui génère encore plus de souffrance c’est la réaction de la famille.
C’est horrible ce que je vais dire mais parfois j’aurai préféré recevoir des coups au moins j’aurai su ce qui me faisait autant de mal. Le fonctionnement de mes parents me fait violence même si je n’ai pas reçu de coups contrairement à mon frère, j’ai subi des violences psychologiques importantes de la part de mon père et de la manipulation affective de la part de ma mère.
On ne parle pas de la même violence et donc les choses ne sont pas comparables. On peut juste dire que nous avons subi des choses atroces qui mettent nos vies en danger et nous plonge dans une grande souffrance psychologique et parfois une grande détresse.
Je compatis avec ta souffrance Catoune et je m’en trouve désolée de ce qui t’es arrivée.

Merci de remplir les champs obligatoires.



psionic
Membre

Chère aminchettes, mon affection. Chère Catoune, tu as répondu, c’est super chouette de ta part, en fait j’invitais Sandrine à parcourir tes postes car ils sont très utiles sur le plan juridique, du point de vue des procédures concrètes. J’attendais sa réponse pour préciser cela tout en invitant à le faire elle-même. Quant à la remarque de Loulou, j’ai rectifié mon post afin de ne pas propager d’inexactitudes sur ton insupportable calvaire. Je pense qu’il faut seulement se consacrer à la souffrance des victimes sans tenter d’impossibles comparaisons, toutes sont affreuses, destructrices, insupportables. je t’adresse mon affection. Courage et soutien.

Merci de remplir les champs obligatoires.



psionic
Membre

Chère Sandrine, vous avez parfaitement raison et je loue votre sagesse de vos propos. Maintenant, il nous faut trouver un plan pour votre chemin de guérison et votre recherche de justice. Rassurez-vous, nous avons parfois des passages avec des imprécisions, mais nous nous connaissons suffisamment ici pour les dissiper par le dialogue. C’est aussi le problème de l’écrit: on a ni l’intonation de la voie, ni la communication non verbale. N’hésitez pas à nous faire part de vos besoins, nous sommes là pour vous aider. Courage et soutien.

Merci de remplir les champs obligatoires.



Catoune
Membre

Chère Sandrine,

• Déjà, il faut que vous sachiez que votre frère, qui était mineur au moment des faits, ne risque que des sanctions applicables aux mineurs !

Il n’y a pas d’âge minimal fixé par la loi pour engager la responsabilité pénale d’un mineur. C’est-à-dire que, quel que soit son âge, un mineur peut être reconnu coupable d’une infraction et un mineur peut aller en prison à partir de 13 ans!

S’il y a procès, le juge devra apprécier si votre frère a agi avec discernement (c’est-à-dire s’il avait la capacité de comprendre les conséquences de ses actes) et si votre frère peut donc faire l’objet de poursuites pénales.

Le Procureur doit donc constituer un dossier qui prouve que votre frère était en capacité de comprendre les conséquences de ses actes !

Voilà pourquoi il a auditionné tous les membres de votre famille ! L’expertise psychiatrique que vous avez subie, lui permet de savoir si les actes de votre frère peuvent s’avérer vrais et si tel est le cas, en mesurer les conséquences sur vous!

Cela prend du temps, il vous faut être patiente ! Mais, réjouissez-vous du fait que votre plainte n’ait pas été classée sans suite ! C’est un vrai succès ! Tellement le sont !

Par contre, vous allez droit dans le mur si vous espérez : « mettre ma famille face à leurs responsabilités. »

Votre père est un faible ! Votre mère est nombriliste ! Quant à votre porc de frère, il n’est gouverné que par son sexe et ne vous considère pas comme une sœur mais comme un objet sexuel !

C’est cette famille là qui est censée prendre ses responsabilités ? Vous rêvez ou plutôt vous êtes dans le déni !

Ouvrez les yeux ! Ils n’en ont rien à foutre de vous ! Ou plutôt si ! Vous êtes un caillou dans leurs chaussures qu’ils ont ont juste envie d’enlever et de jeter au loin!

Alors, ne vous leurrez plus ! La justice qu’elle condamne votre frère ou pas, ne changera en rien le fait que vous ne comptez pas pour eux !

Et d’ailleurs, votre frère l’a compris très jeune, en véritable prédateur qu’il est !

Il a su que vous ne comptiez pas pour vos parents ! Et c’est pour cela qu’il vous a agressée sexuellement ! Les prédateurs repèrent toujours ce genre de faille et ils attaquent les proies faciles!

N’espérez rien d’eux ! D’aucun d’entre eux ! Cessez d’attendre quoi que ce soit de votre père ! Il ne vous a pas protégée de votre frère à l’époque, alors pourquoi le ferait-il maintenant ? C’est un faible !

Quant à votre mère, vous l’avez cernée ! C’est bien ! En effet, quoi qu’il puisse vous arriver, ce sera toujours elle la victime, celle qui en bave le plus !

Si vous vous suicidiez, elle s’en servirait pour ce faire plaindre et ne verserez aucune larme sur votre cadavre ! Soyez-en certaine!

Après ce magnifique portrait familial, vous avez encore envie de les fréquenter?

Ils ne vous aiment pas et ne vous aimeront jamais ! C’est ainsi ! Alors, cessez de vouloir vous faire aimer d’eux, car vous vous fracasserez encore et encore contre des murs !

S’ils étaient capables d’aimer, vous le sauriez! Ils se conduiraient autrement!

Vous les pensez heureux ? Ils ne le sont pas, car ils ne savent pas ce qu’est l’amour, le véritable, et les liens que vous voyez entre eux, ne valent rien ! Ils forment juste un clan ! Mais, si l’un d’entre eux disparaît, ça ne touchera même pas les autres, ça ne les affectera pas le moins du monde ! Tout n’est qu’apparence ! Tout est fausseté !

Ce qui vous fait le plus souffrir, c’est la non appartenance à ce groupe ! C’est dur d’être seule ! De n’avoir que soi sur qui compter ! De ne pas avoir quelqu’un sur qui vous puissiez vous reposer !

Vous aimeriez que quelqu’un prenne en charge votre souffrance ! Vous aimeriez compter pour quelqu’un ! Comme tant d’autres, comme moi !

Si vous avez de la chance, vous trouverez votre âme sœur ! Même si c’est rarissime, ne cessez jamais d’y croire ! Tout peut se produire ! Vous pouvez trouver le bonheur!

Mais pas avec votre famille !

Alors, faites comme Martine et fuyez cette famille toxique !

Allez à la recherche de votre bonheur et ne vous attardez plus dans la laideur de votre passé ! Faites des projets et accomplissez-les ! Soyez heureuse !

Toute ma tendresse !

Catoune

Merci de remplir les champs obligatoires.



Catoune
Membre

Ouah ! Nous étions à 6 commentaires sur ce post lorsque j’ai commencé mon premier commentaire !

3 heures se sont écoulées depuis et mon deuxième commentaire se trouve être le douzième ! Incroyable !

Je me repose un peu et je vous réponds à tous!

Merci de remplir les champs obligatoires.



Catoune
Membre

• Cher Psionic, tu écris : « la reconnaissance des faits par la société sera une étape importante de votre chemin de guérison car elle ce sera la reconnaissance que vous avez bien été victime d’un odieux abus incestueux. »

1) « la reconnaissance des faits par la société »

Euh….Comment te dire ?

Les faits sont déjà reconnus par la société:

– le Procureur a ouvert une enquête, il n’a pas classée la plainte sans suite !

– toutes les victimes en ce monde reconnaisse Sandrine comme étant l’une d’entre nous ! Nul besoin de preuve pour cela ! Il suffit juste de lire son témoignage!

2) « sera une étape importante de votre chemin de guérison »

Euh… Comment te dire ?

C’est du bla bla ! Car cela ne nous aide en rien à guérir que la société nous reconnaisse comme étant des victimes ! On s’en fout!

Ce que demandent les victimes c’est que justice soit faite ! Et c’est lorsqu’elle est correctement rendue, que là, en effet, il y a une véritable reconnaissance de notre souffrance!

Tu saisis la différence entre reconnaître un statut (c’est du juridique) et reconnaître une incommensurable douleur (c’est de l’humain, du ressenti) ?

3) « la reconnaissance des faits par la société…ce sera la reconnaissance que vous avez bien été victime d’un odieux abus incestueux. »

Euh…Comment te dire ?

Ta phrase est lourde de conséquences !

En clair, tu dis à Sandrine que si la société reconnaît les faits d’abus incestueux sur sa personne, la société reconnaît que Sandrine a bien été victime d’inceste !

Par conséquent, si la société ne reconnaît pas les faits d’abus incestueux sur Sandrine, la société ne reconnaît pas Sandrine comme ayant bien été victime d’inceste!

C’est plutôt indigeste !

Je crois que Sandrine sait déjà qu’elle a « bien été victime d’inceste » ! Nul besoin que la société s’octroie le droit de reconnaître ce fait ou pas !

Et si cette reconnaissance est une étape importante dans sa guérison, le fait de ne pas obtenir cette reconnaissance, conduit Sandrine à quoi ? À ne pas guérir?

Oups ! Ouille ! Hum hum !

Tu m’amuses beaucoup Psionic ! Mais Sandrine doit être moins à la fête !

• Par contre, je suis absolument d’accord avec toi en ce qui concerne les Associations qui aident les victimes d’inceste!

Sandrine devrait y faire appel !

• Encore merci pour tes compliments ! Mon appartement est trop petit pour toutes ces fleurs ! Mais, c’est adorable !

• « Chère Catoune, tu as répondu, c’est super chouette de ta part »

Je ne pouvais pas ignorer ton appel du pied!

Mais, le témoignage de Sandrine m’a émue, alors j’ai tenu à lui faire part de mon ressenti et j’ai tenté de la conseiller!

Bien à toi !

Merci de remplir les champs obligatoires.



Catoune
Membre

Chère Sandrine,

• Tu écris : « SVP ne nous attaquons pas mutuellement nos vécus sont déjà assez violents!!! »

Ne crains rien, Loulou et moi, nous nous connaissons bien ! Loulou n’a en aucun cas voulu me blesser, je le sais !

Mais, j’ai préféré rectifier, certes par rapport à mon cas personnel, puisque Loulou et Psionic en faisaient mention, mais aussi de manière plus générale, pour éviter ce type de comparaison qui pourrait blesser d’autres victimes !

• Tu écris : « Je suis d’accord avec toi Catoune dans le sens où je m’estime chanceuse de ne pas avoir subi des viols »

Tu interprètes mes propos ! Je n’ai pas voulu t’amener à penser que tu devrais t’estimer chanceuse ! Parce que clairement tu ne l’as pas été !

J’ai juste écrit « en ce qui me concerne, je préfèrerais » ! C’est une pensée qui m’est propre!

Et pourquoi, je peux MOI avoir cette pensée et l’écrire, c’est parce que ma sœur aînée, très perturbée par les viols qu’elle subissait de ce kiné, m’a violée une fois et j’ai aussi subi à deux ou trois reprises des attouchements de sa part!

Heureusement pour moi, elle a vite trouvé ailleurs des dérivatifs et de quoi se sustenter!

Lorsqu’en 2003, j’ai évoqué ce viol et ses attouchements, ma sœur a nié, m’a traitée de perverse, m’a dit de ne pas prendre mes désirs pour des réalités et balancé d’autres horreurs qui vous détruisent bien comme il faut, car dites devant ma filleule et son concubin !

C’est la première fois que j’en parle sur ce site ! Ma psy le sait, mais je n’en ai parlé qu’une seule fois avec elle en huit ans !

Ayant subi les deux destructions, le viol extra et inter familial, je me suis permise de comparer, tout en prenant le soin d’écrire « en ce qui me concerne »!

Mais, jamais je n’écrirais, Sandrine, que tu peux t’estimer chanceuse ! Jamais !

• Tu écris : « Je crois que les souffrances de chacun ne peuvent pas se comparer »

Absolument !

• Tu écris : « Les attouchements sont des viols psychiques qui sont extrêmement douloureux et ce qui génère encore plus de souffrance c’est la réaction de la famille. »

Il n’y a pas que le psychique qui est violenté, le corps aussi et il s’en souviendra toute sa vie !

La réaction de la famille, mais surtout celle de l’intéressé(e) !

Peux-tu dire ce qui t’a le plus détruite ? La réaction de ton frère ou celles de tes parents?

• Tu écris : « C’est horrible ce que je vais dire mais parfois j’aurai préféré recevoir des coups au moins j’aurai su ce qui me faisait autant de mal. »

Moi qui les ai reçus, j’approuve totalement!

• Tu écris : « j’ai subi des violences psychologiques importantes de la part de mon père et de la manipulation affective de la part de ma mère. »

Je sais ! J’ai les mêmes ! D’où mon avis sur tes géniteurs ! Et la violence de mes propos envers eux, bien avant que tu n’en parles un peu plus!

• Tu écris : « On ne parle pas de la même violence et donc les choses ne sont pas comparables »

Toutes les violences se ressemblent ! C’est juste l’utilisation de cette violence par les individus qui diffère et bien sûr, la façon dont est perçue et vécue cette violence par les individus qui eux sont tous différents!

• Tu écris : « On peut juste dire que nous avons subi des choses atroces qui mettent nos vies en danger et nous plonge dans une grande souffrance psychologique et parfois une grande détresse. »

Très vrai ! Et question détresse on atteint des sommets!

• Tu écris : « Je compatis avec ta souffrance Catoune et je m’en trouve désolée de ce qui t’es arrivée. »

Merci Sandrine ! Je compatis moi aussi à la tienne, mais aussi à celle de Martine et à celles de toutes les victimes !

Surtout, sépare-toi de ta toxique famille et vie pleinement les jours qui te restent!

Fais-toi aider par des Associations pour obtenir des conseils et tenir le coup !

Mais surtout, apprends à compartimenter ! Un temps pour obtenir justice et le reste du temps, tu rêves, tu fais des projets, tu vis et tu es heureuse !

Quant aux nuisibles comme ton ex, ne fuis pas ! Ne le considère pas, ne lui accorde pas d’importance ! Ne t’empêche pas de vivre, de danser ou de profiter d’une soirée parce qu’il est là ! Tu ne le vois pas, c’est tout !

Si tu décides qu’il n’est pas là, il n’y est pas! C’est facile à faire, sois indifférente! Tu peux y arriver, j’en suis sûre !

Je te souhaite le meilleur !

Toute ma tendresse et de tout cœur avec toi!

Catoune

Merci de remplir les champs obligatoires.



Catoune
Membre

Chère Martine, je vous remercie pour : « Sur ce site, il y a beaucoup de bons conseils, cela m’a aidé également, j’en profite pour les remercier. »

Je compatis de tout cœur à votre souffrance et je me réjouis que vous ayez trouvé ce qui vous rend heureuse !

Toute mon affection !

Catoune

Merci de remplir les champs obligatoires.



psionic
Membre

Catoune, j’écris ces tournures mastaproprismatiques (à mâcher de la sciure de bois, Kafka) parce que plusieurs témoignages indiquent que dans certains cas le dépôt d’une plainte, et l’ouverture d’un procès soulagent la douleur parfois car ce sont des étapes importantes, lorsque la société désigne les faits. C’est une importance symbolique qui compte pour certaines victimes, bien sûr, il vaut mieux un jugement favorable, c’est ce qui compte, on est d’accord. Ici le fait encourageant est qu’il n’y ait pas eu de classement sans suite, mais je crois qu’il faut qu’elle vérifie où cela en est. En tout état de cause, pour Sandrine, il faut un solide réseau de soutien associatif vu qu’elle a pas mal de choses à prendre en compte. En fait, je suis d’accord avec toi pour qu’elle continue au mieux ce qui lui aère l’esprit, et d’ailleurs, les activités alliant mouvement corporels et de l’esprit sont très bien pour la guérison de la douleur psychique. Quant, à son ex, je suis plus réservé mais elle seule sait son degré de toxicité, d’accord pour l’ignorer. Toute mon affection mes aminchettes. Courage et soutien.

Merci de remplir les champs obligatoires.



Catoune
Membre

mastaproprismatiques !!!

Non de non, du Kafka !!! Térassée par Psionic, la Catoune!

Macron sort de ce corps ! Sinon, les gilets jaunes vont faire la peau à Psionic !

Merci de remplir les champs obligatoires.



psionic
Membre

Corneguidouille ! C’est peut-être plus grave que je le pensais en fait… C’était pourtant pas mal non ? ouyouyouille ! Faut que j’arrête mes galouzeries moi… oops…

Merci de remplir les champs obligatoires.



Catoune
Membre

Pas mal ! Effectivement !
Marrant même !

Merci de remplir les champs obligatoires.



psionic
Membre

C’est conçu pour ma chère amie ! A l’aide d’un dico de racines grecolatines, j’ai construit le mot de MAST = mâcher, (qui donne le verbe mastiquer) et APOPRISM = sciure, ce que donne donc MASTAPOPRISMATIQUE, belle construction, cool à sortir dans une réunion: tu nous fais une présentation mastapoprismatique !

Merci de remplir les champs obligatoires.



Catoune
Membre

En clair, pas de Kafka ton superbe mot, mais plutôt de Mary Poppins !

Supercalifragisticexpialidocious !

Merci pour l’explication ! Il était temps, après un an passé sur le site !

Merci de remplir les champs obligatoires.



Loulou
Invité
Loulou

Hé bé, vous en avez dans le cerveau tous les deux.

Merci de remplir les champs obligatoires.



Catoune
Membre

C’est clair que de nous trois (avec toi), on se demande qui est le plus atteint ?

Mais, je pense avoir gagné la palme et avoir coulé Psionic avec mon superbe mot : Supercalifragisticexpialidocious !

Il ne pourra pas faire mieux ! Merci Mary Poppins!

Je suis très cultivée, non ?

Merci de remplir les champs obligatoires.



psionic
Membre

Salut les aminchettes ! Bah, j’utilise beaucoup les racines gréco-latines et j’ai un superbe dictionnaire des racines scientifiques, ce qui aide. Je dois avouer que je suis touché par la trouvaille de Catoune qui effectivement semble hors compétition. D’ailleurs quelle en est la signification exacte ? Je ne pense pouvoir faire mieux, mais je vais essayer… Je vous laisserait juges…

Merci de remplir les champs obligatoires.



Catoune
Membre

Pour la signification, demande à Mary ou à Walt!

La Catoune n’a pas eu besoin de dicos latin ou Grec pour te couler Psionic, juste de la télé ! Trop comique ! Hi hi hi !!!

La TV, une aide précieuse pour la Catoune qui est comme la Terre, très cultivée !

Et dire que le sujet de mon Bac de Français était : « Si nos enfants n’apprennent plus le Latin ou le Grec, le monde est perdu ! Qu’en pensez-vous? »

Réponse : demandez à Mary ou à Walt !

Merci de remplir les champs obligatoires.



psionic
Membre

Je suis kaput ! Contre la télé le grec et le latin ne peuvent rien ! Je ne regarde plus la télé depuis si longtemps. chères amies, Paulala ne va pas bien, je vais tenter de la rassurer. Affections.

Merci de remplir les champs obligatoires.



Loulou
Invité
Loulou

Avec votre complicationite on n’y entrave plus rien ! Faut se soigner et boire de l’eau pour refroidir la surchauffe sous le chapeau.

Merci de remplir les champs obligatoires.



Sandrine
Invité
Sandrine

Catoune, je suis complètement d’accord avec toi sur tout ce que tu m’a écris.
Je suis en train d’ouvrir les yeux sur le fonctionnement familial et si je ne vais pas bien en ce moment c’est parce que j’ai pris la décision de couper les ponts avec cette famille dysfonctionnante. C’est extrêmement douloureux car je dois sortir aussi de l’emprise et en meme temps couper tous les liens. Le deuil est dur à faire mais je sais aujourd’hui qu’il est nécessaire si je veux avoir une chance de vivre correctement dans l’avenir.

Concernant mon frère, les faits ont débuté quand il était mineur mais ce sont poursuivis jusqu’à sa majorité, donc conscient de ce qu’il faisait et il me l’a avoué à demi mot quand on en a discuté. C’est bien ça d’ailleurs qui a alarmé le policier, et certainement le Procureur, c’est qu’il a reconnu les faits et que les faits ce sont terminés alors qu’il était majeur.

Je ne sais pas de quoi sera fait mon avenir mais tout ce que je veux aujourd’hui c’est de me débarrasser de ce poison qu’ils ont du mis en moi pour être enfin tranquille et en paix avec moi-même; et je voudrais connaitre un amour sain.

Merci de remplir les champs obligatoires.



Catoune
Membre

Complicationite ? Google pas connaître ! Doit se trouver dans le superbe dico des racines scientifiques de Psionic !!!

Qu’est-ce que t’entraves plus Loulou ? Que j’ai une araignée au plafond ?

Eh oui ! D’ailleurs, elle te fait dire que l’eau ça lui mouille les pattes et qu’en cette période hivernale, elle préfère la chaleur!

Merci de remplir les champs obligatoires.



Catoune
Membre

Chère Sandrine,

• Tu écris : « Je suis en train d’ouvrir les yeux sur le fonctionnement familial »

C’est très bien ! Continue et affronte la réalité!

• « j’ai pris la décision de couper les ponts avec cette famille »

Tu fais bien car ta famille est aussi toxique que la mienne !

Ils te feront toujours du mal !

Quand tu seras solide, que tu ne seras plus sous leur emprise et que quoi qu’ils fassent ou disent ils ne pourront plus te déstabiliser ni te blesser, là et uniquement là, tu pourras voir au compte-gouttes tes parents !

Mes parents ne m’ont plus vue pendant presque 5 ans ! C’est lors du décès d’une tante qu’ils m’ont remis le grappin dessus!

Ils se sont bien conduits pendant près de 3 ans et à nouveau ils n’ont plus fait d’efforts et m’ont mal parlé devant mon aide ménagère ! Ils ne m’ont pas revue pendant un an et demi !

Maintenant, je vais les voir de temps en temps et uniquement quand j’en ai envie!

Ils ne peuvent plus me faire du mal, car ils sont comme des connaissances pour moi! C’est tout!

Donc, coupe les ponts sans faillir! Surtout tiens bon ! Ne faiblis pas ! Ne change jamais d’avis car il en va de ton avenir et surtout de ta santé !

• « je dois sortir aussi de l’emprise »

Absolument ! Et la seule façon de leur échapper une bonne fois pour toute, c’est de se tenir à ta décision coûte que coûte!

Car leur emprise est forte en tant que parents et surtout ils t’ont bien fait comprendre que sans eux tu ne survivrais pas, que sans eux, tu n’étais rien, tu serais seule et jamais rien de bon ne t’arriverais!

Tout ce lavage de cerveau pendant tes 35 ans, tout ce chantage affectif, toute cette torture psychologique pour que tu aies peur de les quitter et que tu restes leur punching ball de service, leur bouc émissaire!

Pars sans te retourner ! Puis, deviens et quand tu seras, alors tu pourras les revoir sans qu’ils puissent t’affecter le moins du monde!

Tu survivras Sandrine ! J’ai survécu et je suis très fière de moi ! Tu le seras toi aussi!

Tu sais, j’ai coupé les ponts en 2009 et 9 mois après j’ai failli me retrouver sous chimiothérapie car mes propres anticorps attaquaient toutes mes cellules, tous mes organes ! Mon médecin traitant m’a demandé s’il pouvait contacter mes parents pour leur dire que mon état de santé était très critique ! J’ai répondu : « non, je préfère mourir que de les revoir! ». Et j’ai tenu bon ! J’ai survécu!

Alors crois-moi, tu survivras aussi !

• « si je ne vais pas bien en ce moment » et « C’est extrêmement douloureux » et « Le deuil est dur à faire mais je sais aujourd’hui qu’il est nécessaire si je veux avoir une chance de vivre correctement dans l’avenir. »

Sandrine, ce sera abyssal comme souffrance ! Mais, c’est le prix à payer pour ta liberté!

Et crois-moi, la liberté vaut tous les sacrifices du monde !

Et ce n’est pas une phrase écrite à la légère ! Je l’ai vécu avec mes tripes, alors je sais ce qu’elle coûte !

Bats-toi, pour toi ! Fais-le pour ton bonheur, pour ton avenir et pour ta santé!

Vis Sandrine ! Ne survis plus !

Tu vas en baver comme jamais ! Alors, il te faut du soutien ! Un soutien solide !

Ta psy est-elle saine et solide ?

Car il faudra qu’elle te soutienne, car il y aura des bas, des moments d’abattements et un chagrin immense ! Ton cœur se brisera, mais il continuera de battre!

Surtout pleure, laisse la petite fille en toi pleurer autant qu’elle en aura besoin ! Mais, prends soin de cette petite fille, car elle est digne d’être aimée ! Et la petite fille en moi, lui adresse tout son amour, avec les larmes qui coulent sur ses joues !

Ta petite fille en toi n’est plus seule et elle est aimée ! Pas besoin de se connaître pour cela ! Nos cœurs se connaissent !

• « donc conscient de ce qu’il faisait »

J’espère que ton frère sera puni pour le mal qu’il t’a fait ! Car en effet, selon la loi, dès 15 ans il a la maturité nécessaire pour comprendre les conséquences de ses actes!

Par contre, sais-tu si lui-même n’a pas été violé ou abusé par un tiers?

Y-a-t’il dans ta famille d’autres cas d’inceste?

• « c’est qu’il a reconnu les faits »

C’est bien pour toi qu’il soit passé aux aveux et qu’il ait reconnu les faits !

Tellement nient les faits et pire te traitent de menteuse et d’autres horreurs, comme ma sœur !

Au moins, ton frère n’est pas entièrement pourri!

• « Je ne sais pas de quoi sera fait mon avenir mais tout ce que je veux aujourd’hui c’est de me débarrasser de ce poison qu’ils ont du mis en moi pour être enfin tranquille et en paix avec moi-même; »

C’est impossible de s’en débarrasser ! Tu apprendras à vivre avec ! Ta psy t’aidera!

En paix ? Tu le seras ! Sauf à certains moments où la tristesse te submergera !

Si tu as l’occasion, regarde le film en VO « The secret life of words » avec Tim Robbins et Sarah paulley.

Ce film t’aidera beaucoup à trouver la paix et une certaine Sérénité !

Sois forte et courageuse Sandrine !

Et si tu as besoin de me contacter, mets un commentaire à ton post ! Je me suis abonnée, donc je serai alertée !

Je te souhaite le meilleur ! Toute mon affection et toute ma tendresse !

Catoune

Merci de remplir les champs obligatoires.



Sandrine
Invité
Sandrine

Catoune, ton commentaire me fait pleurer pas de tristesse mais de vérité et ton soutien me touche beaucoup. Ca me fait du bien de voir (malheureusement)des personnes qui traversent ou ont traversé ce que je traverse.

Couper le contact avec mes parents n’est pas dur pour moi. Depuis 2 ans, ce n’est pas moi qui les contacte mais eux qui reviennent sans cesse donc il faut que je leur dise qu’ils arrêtent.

Oui ma psy est solide et elle est au fait des stratégies de manipulation donc elle m’aide beaucoup et m’ouvre bien les yeux que les stratégies de ma mère car c’est elle qui « dirige » tout, mon père a une personnalité narcissique mais aussi sous emprise de ma mère. Il m’a confié des choses absolument atroce sur sa position face à ma mère; lui aussi il est perdu et j’ai peu d’espoir qu’il s’en sorte. Mais j’apprend doucement à penser à moi et à prendre soin de moi, comme tu le disais. C’est un apprentissage long et douloureux mais je vois doucement les bienfaits donc ca m’encourage à continuer à me battre pour avancer.

C’est une réalité encore dure à réaliser donc je trouve important que vous et ma psy me fasse des piqures de rappel pour rester dans la réalité et ne pas retourner dans mes fantasmes idéalistes.

La petite fille pleure beaucoup oui et s’autorise à ressentir aujourd’hui tout ce qu’elle n’a pas pu ressentir à l’époque: la colère, le dégoût, la violence.
Depuis quelques mois, tout ceci se débloque d’où la période extrêmement compliquée à gérer psychologiquement et émotionnellement.

Merci du fond du coeur de me soutenir et de me donner un peu de ta force ça me fait du bien smile

Merci de remplir les champs obligatoires.



Catoune
Membre

Chère Sandrine,

juste un petit mot pour te souhaiter un bon réveillon du 31/12 !

Je te réponds demain !

Bien à toi !

Catoune

Merci de remplir les champs obligatoires.



psionic
Membre

Chère Sandrine, bonne année ! Bonne année chères aminchettes !
Sandrine, cela vous ébranle sur le plan psychique et émotionnel, c’est normal, sans doutes certains états émotionnels de votre enfance que vous avez refoulés vous reviennent, cela est déstabilisant car c’est très violent. C’est aussi bon signe: car vous progressez, et vous avez sans doute une bonne écoute avec votre psy. Continuez ainsi, élaborez votre plan pour l’année qui vient en hiérarchisant bien vos priorités, mais cela vous avez les semaines qui viennent pour le faire. En attendant, courage et soutien et bonne année !

Merci de remplir les champs obligatoires.



Sandrine
Invité
Sandrine

Merci pour vos voeux! Je vous souhaite également une bonne année remplie de joie et de bonne bonheur.
Je commence cette nouvelle année avec un mail d’au revoir à mes parents. En espérant que cela vienne me soulager.

Merci de remplir les champs obligatoires.



psionic
Membre

Chère Sandrine, merci pour vos voeux, tout le courage pour votre bonheur. Je vous souhaite d’écrire cette lettre avec toute la force qui conviendra afin qu’elle constitue une étape importante dans votre chemin vers cette nouvelle vie à laquelle vous aspirez et que nous vous souhaitons la plus belle possible. Une fois encore, vous verrez, cela sera une étape importante pour vous et un soulagement que nous espérons le plus grand. Allez vers la lumière Sandrine, nous vous soutenons de toute notre affection. Courage et soutien.

Merci de remplir les champs obligatoires.



Catoune
Membre

Bonne Année et tous mes meilleurs vœux à vous, Sandrine, Psionic, Loulou et Martine!

Sandrine, je suis au plus mal aujourd’hui ! Je dois prendre ma morphine ! Je ferais donc réponse à ton message dès que possible !

Là, je veux juste te dire de ne pas écrire cet email à tes parents ! Ne le fais pas ! C’est poursuivre le lien ! Et surtout, s’ils te répondent, tu restes sous emprise ! S’ils ne te répondent pas, c’est une autre plaie qui ne se refermera pas, car tu seras encore niée par eux et tu en souffriras beaucoup !

Coupe les ponts, c’est tout ! Ne t’expose pas à l’emprise ni à une plaie supplémentaire !

Prends bien soin de toi ! Désolée de ne pouvoir faire plus pour toi aujourd’hui !

Bien à toi !

Merci de remplir les champs obligatoires.



psionic
Membre

Chère Catoune, prends bien soin de toi, fais une pause s’il le faut, ne force pas, on te soutient toutes. Sandrine, Catoune propose de couper tout lien, c’est vrai que dans les relations toxiques fondées sur l’emprise c’est le plus sûr, le plus dur aussi. A vous de peser le fait de disparaître à jamais sans plus jamais vous justifier et le fait de leur dire votre vérité. Essayez d’abord de peser ce qui vous soulagera le plus: de les laisser sans explications ou bien de tenter de vous justifier vainement ?
Cela vous devez le peser, et penser à ce qui vous donnera la résolution de continuer seule sans plus jamais les voir. Catoune a raison, je connais cela aussi, se défier de l’emprise de proches toxiques c’est très difficile, le plus dur c’est de le faire sans vous justifier et de ne plus jamais les revoir. Vous verrez, une fois cette difficile étape franchie, ce sera un grand soulagement pour vous. Et quitte à briser l’emprise faites-le jusqu’au bout: changez d’adresse, de numéro de téléphone, de mail etc. Soyez assurée de notre affection, courage et soutien.

Merci de remplir les champs obligatoires.



Catoune
Membre

Merci Psionic ! Il y a des jours où mon corps n’est qu’une plaie béante ! C’est ainsi ! Demain, j’irai mieux !

Sandrine si tu as besoin d’écrire ton histoire et ce que tu reproches aux tiens : fais-le!

Écris, imprime ton ressenti et efface l’email. Garde cette confession ! Un jour, quand ta famille se sera rendue compte du mal qu’elle t’a fait, alors tu leur donneras ta confession et là, ils seront tous aptes à l’entendre et à te comprendre!

Psionic sait que cette nuit juste avant minuit, j’ai lu une lettre de ma mère adressée au Conseil National de l’Ordre des Masseurs kinésithérapeutes ! J’ai pu lire pour la première fois une brève confession de sa part sur ses prises de position il y a 40 ans, lorsqu’elle a appris, par ma sœur, ce que ce Kiné lui faisait ! J’ai fondu en larmes !

Elle a fini par réaliser le préjudice énorme qui nous a été fait et les conséquences de ces viols sur nos vies et sur notre famille!

Il vaut mieux tard que jamais !

Elle a fini par se demander si sa décision avait été la bonne à l’époque et indique que si ces viols se passaient aujourd’hui, sa décision serait très certainement différente!

Alors Sandrine, ta famille n’est pas prête aujourd’hui à entendre ton ressenti, il a fallu 40 ans à la mienne, et j’ai peur que cela ne te blesse davantage !

Sois prudente ! Fais ce que tu penses devoir faire, mais protège-toi car actuellement tu es très fragile et un rien peut te conduire à faire des bêtises !

Parles-nous, on sera là pour te soutenir ! Tu peux tout dire, comme je je fais ! Ça soulage et ça permet d’y voir plus clair !

Je te donne de ma force avec grand plaisir ! Courage !

Merci de remplir les champs obligatoires.



Catoune
Membre

Chère Sandrine,

• Tu écris : « Ca me fait du bien de voir (malheureusement)des personnes qui traversent ou ont traversé ce que je traverse. »

Je comprends ! Tu te sens moins seule, tu te sens comprise et tu peux obtenir des réponses à tes questions, des conseils et du soutien ! Ce n’est pas rien !

• Tu écris : « ce n’est pas moi qui les contacte mais eux qui reviennent sans cesse donc il faut que je leur dise qu’ils arrêtent. »

Ils se manifestent comment ? Ils viennent chez toi ? Ils te téléphonent ?

Que te disent-ils pour te remettre le grappin dessus?

Et qu’est-ce qui te fait retourner auprès d’eux ? As-tu identifié les arguments qu’ils emploient ? Sur quels points fragiles appuient-ils?

Leur dire d’arrêter ne servira à rien ! Ils ont trop besoin de leur punching ball, de leur défouloir et de leur bouc émissaire, donc de toi ! Tu es trop précieuse pour eux!

Leur as-tu envoyé ton email ?

• Tu écris : « Il m’a confié des choses absolument atroce sur sa position face à ma mère; lui aussi il est perdu et j’ai peu d’espoir qu’il s’en sorte. »

C’est ce que je disais, tu leur es essentielle ! Chacun d’entre-eux t’utilise à sa manière!

Il n’est pas normal pour un père de raconter ses problèmes de couple à sa fille ! Il n’a pas à la mêler à cela ! Je l’avais bien jugé, c’est un faible !

Ce que te fait ton père, en te choisissant comme confidente, c’est aussi de la manipulation affective !

Le message est : ta mère est un monstre, elle me fait beaucoup de mal, plains-moi, aime-moi plus qu’elle ! Quelle horreur !

Qu’il s’en sorte ou pas, ce n’est pas ton problème ! Comme on fait son lit, on se couche!

• Tu écris : « Mais j’apprend doucement à penser à moi et à prendre soin de moi »

C’est bien ! C’est ce qu’il faut ! Continue comme ça!

Tu as de la chance si ta psy est saine et solide ! Tu pourras t’appuyer sur elle le temps que tu deviennes forte à ton tour ! Et ça, crois-moi, cela viendra !

Chaque jour passé à survivre, tu gagneras en confiance et tu seras de plus en plus fière de toi et de ton parcours !

• Tu écris : « je trouve important que vous et ma psy me fasse des piqures de rappel pour rester dans la réalité »

Pas de problème ! Je suis spécialisée dans les coups de pieds aux fesses ! Humour!

Et chaque fois, que tu auras besoin de parler, mets un commentaire à ton post, je serai alertée!

Tu sais, il y a des victimes qui sont revenues me dire qu’elles allaient mieux et que la vie leur souriait à nouveau ! Il en sera de même pour toi, j’en suis certaine!

• Tu écris : « La petite fille pleure beaucoup oui et s’autorise à ressentir aujourd’hui tout ce qu’elle n’a pas pu ressentir à l’époque »

C’est ce qu’il faut ! Tu vas passer par tous les stades ! Et surtout autorise-toi à dire « je les déteste, ce sont des ordures,… » ! Tu peux les juger, tu en as le droit !

Ceux qui te diront qu’un enfant doit le respect et l’amour à ses parents, réponds-leur que ce sont des valeurs qui doivent être réciproques, dixit ma psy !

Le respect entraîne le respect, l’amour entraîne l’amour!

Un enfant doit être aimé, respecté et protégé ! Il n’est en aucun cas, un objet dont on se sert à des fins personnelles !

Je te soutiens et sers-toi de ma force et de celle de ta psy pour avancer !

Si tu as mal, tu écris sur ton post et je te réponds!

Mon vœu pour toi : que tu sois forte pour retrouver ta liberté!

Bien à toi !

Catoune

Merci de remplir les champs obligatoires.