Balancetonporc.com
Victime de viol ou d’agression sexuelle ? Postez anonymement votre témoignage sur Balancetonporc.com

ami

J’étais au collège et je suis sortie avec un garçon. Je ne sais pas trop si vraiment, je l’aimais, j’étais trop jeune. Mais je ne voulais pas coucher, mais il m’en a convaincu et je ne sais pas comment on peut le qualifier, mais je sais maintenant que je n’étais pas prête a cela.

Merci de remplir les champs obligatoires.



Nous vous proposons de lire également

1
Poster un Commentaire

Vous devez être connecté pour poster un commentaire
1 Nombre de commentaires
0 Nombre de réponses
1 Nombre de followers
 
Commentaire le plus réagi
Commentaire le plus aimé
1 Nombre de personnes ayant commentés
Catoune Personnes ayant récemment commenté

  Notification par e-mail  
plus récents plus anciens plus de votes
M'envoyer un e-mail si
Catoune
Invité

Chère Anonyme,

Il est difficile de vous répondre sans connaître vos âges respectifs !

• Ce que dit la Loi concernant les relations sexuelles librement consenties entre deux mineurs :

1) Les rapports sexuels librement consentis entre mineurs de moins de 15 ans ne sont pas prévus par la loi.

Le problème est généralement considéré comme relevant de l’éducation et de la responsabilité parentale.

L’infraction ne s’applique pas pour les relations sexuelles entre mineurs, si elles se passent sans violence, menace, contrainte ni surprise, sinon le mineur peut, bien sûr, être poursuivi pour viol ou agression sexuelle.

2) Les rapports sexuels librement consentis entre mineurs de plus de 15 ans ne sont pas pénalement répréhensibles.

• Pour répondre à votre question :

Avec le recul, vous réalisez que vous n’étiez pas prête pour avoir une relation sexuelle et que ce garçon vous a convaincu!

Vous n’indiquez pas vos âges respectifs, donc je vais traiter le cas où tous deux avez moins de 15 ans !

Si vous portez plainte, que vont décider les juges et comment vont-ils qualifier cette relation sexuelle ?

La répression pénale ne peut être paralysée du seul fait du consentement de la victime.

Dès lors, même avec l’accord de la victime, l’infraction pénale peut exister.

La victime peut présenter une vulnérabilité particulière, du fait de son très jeune âge. Il est alors concevable que la mineure ne présente pas assez de maturité et qu’il est alors difficile pour elle de donner un consentement libre et éclairé.

Source : cabinetaci.com/le-consentement/

Pour appuyer ces propos concernant l’âge et consentement :

Le mot « consentement » n’est écrit nulle part dans le code pénal. Et pour cause : celui que l’on juge, c’est l’auteur de l’infraction, pas sa victime.

A-t-il exercé une contrainte, violence, menace, surprise ? La définition est large, et laisse une grande latitude au juge.

Ainsi, la loi précise que la « contrainte » peut-être physique ou morale, et que cette contrainte peut résulter de la différence d’âge existant entre une victime mineure et l’auteur des faits.

Dans les faits, les tribunaux ou cour d’assises déduisent très souvent la contrainte (et donc l’agression sexuelle ou le viol) du seul fait du jeune âge de la victime.

Il n’y a évidemment pas de débat pour les très jeunes enfants.

Mais il n’y a pas de seuil d’âge défini par la loi : cela est laissé à l’appréciation des juges.

Source : franceinter.fr/justice/atteinte-sexuelle-viol-age-et-consentement-de-quoi-parle-t-on

• Chère Anonyme,

Vous aurez donc compris que seul un juge peut statuer et qualifier votre relation sexuelle avec ce garçon, si vous pensez que finalement vous avez subi une pression morale de sa part pour coucher avec lui!

En espérant avoir répondu à votre question!

De tout cœur avec vous !

Merci de remplir les champs obligatoires.