Balancetonporc.com
Victime de viol ou d’agression sexuelle ? Postez anonymement votre témoignage sur Balancetonporc.com

Alcool et viol

J’ai 22 ans, je me suis rendue à une soirée avec une amie et mon ex copain (nous sortions ensemble depuis 3 ans et nous étions quitté 2 jours avant) :
A cette soirée je rencontrais les amis de mes amis. Je pensais donc être dans un contexte sécurisé, dans un appartement, et je suis vite retrouvée si ivre que je ne me souviens plus de la soirée après une heure. Le problème est que quand je bois trop, comme c’était le cas là, j’ai parait-il des comportements « nympho »: pendant cette phase dont je ne garde que des brefs souvenirs, j’ai eu des relations sexuelles avec deux garçons différents à deux moments de la soirée: le problème est que n’étant absolument plus consciente de la situation, je me suis reveillée le matin avec quelques souvenirs et une sensation de dégout. Le problème c’est que même si de manière consciente, je ne voulais absolument pas de ces relations, on considère que j’étais consentante, parce que ‘ j’avais l’air de l’être’. Un des garçons le lendemain m’a envoyé un message pour savoir si jallais bien et j’étais contente qu’il prenne de mes nouvelles, ça me rassurait. Mais il ne m’a jamais donné d’excuses. Pire, quand je lui ai dit que malgré tout je me sentais violée et que j’étais tres mal, il m’a dit que c’était de ma faute, que c’était moi qui l’avait cherché, que si je men voulais autant alors il ne fallait pas boire. Il se souvenait de tout ce qu’il cetait passé mais prétendait ne pas être ‘ maitre de la situation’. Je me retrouve donc dans une situation ou je ne sembles pas avoir le droit de prétendre à ce statut de victime car je devrais être responsable de ma gestion de l’alcool. Meme ma pote avec qui j’étais allée à la soirée semblait aller dans ce sens là. Je me retrouve donc très seule et sans savoir si le dégoût et la culpabilité que je ressens peuvent mériter ce statut de victime de viol.

Merci de remplir les champs obligatoires.



Nous vous proposons de lire également

2
Poster un Commentaire

Vous devez être connecté pour poster un commentaire
2 Nombre de commentaires
0 Nombre de réponses
1 Nombre de followers
 
Commentaire le plus réagi
Commentaire le plus aimé
2 Nombre de personnes ayant commentés
Louvepsionic Personnes ayant récemment commenté

  Notification par e-mail  
plus récents plus anciens plus de votes
M'envoyer un e-mail si
psionic
Membre

Chère jeune femme en devenir anonyme, ce que vous ressentez est bien la souffrance psychique typique du viol. Il n’y a pas de doute sur ce point, toute réaction de dégoût, toute forme de douleur psychique, angoisse, peur, tous ces signes indiquent le conflit psychique en cours au fond de votre personne, de votre âme et donc de votre humanité. Vous n’étiez pas consentante consciemment, donc c’est un viol point. C’est la loi :

https://www.service-public.fr/particuliers/vosdroits/F1526

J’ajoute que l’alcool est dans votre cas une circonstance aggravante : ils se sont comportés comme de prédateurs et ce sont donc des violeurs. L’alcool désinhibe et a un impact deux fois plus fort sur les femmes en moyenne. Leurs allusions sur votre comportement c’est de la connerie: c’est leur points de vue de porcs, ils n’attendaient que cela et en on bien profité alors que vous ne vouliez pas donc ILS VOUS ONT VIOLEE, par conséquent vous etes VICTIME DE VIOL.

Maintenant, il faut le prouver, ce sera le plus dur mais vous êtes en droit de déposer plainte et c’est ce qu’il faut faire. Aidez vous d’un solide appui associatif, et ne comptez que sur vos proches qui vous SOUTIENNENT, envoyer chier ceux qui relativisent. J’emploie ces termes car c’est DANGEREUX pour votre équilibre PSYCHIQUE ET EMOTIONNEL: cela peut vous causer dune dépression grave.

Voici les listes de liens que nous donnons aux victimes:

Associations de lutte contre les violences faites aux femmes
CFCV – Collectif féministe contre le viol
http://www.cfcv.asso.fr

numéro d’urgence: 0 800 05 95 95
FNSF – Fédération nationale solidarité femmes
http://www.solidaritefemmes.asso.fr
CNIDFF – Centre national d’information sur les droits des femmes et des familles
http://www.infofemmes.com
Femmes solidaires
http://www.femmes-solidaires.org
FDFA – Femmes pour le dire Femmes pour agir
http://www.femmespourledire.asso.fr

Fédération Nationale Solidarité Femmes: FNSF

http://www.victimedeviol.fr/associations.html

Stop violences sexuelles

http://www.stopauxviolencessexuelles.com

http://www.resonantes.fr/

Réseau France victimes

http://www.france-victimes.fr/

numéro d’urgence: 116 006

Si vous pensez que vos violeurs ont d’autres victimes que vous à leur actif:

* Association PARLER de Sandrine Rousseau:

https://www.associationparler.com/

==> elle vous aide à retrouver les autres victimes de votre agresseur et se porte partie civile ce qui augmente considérablement les chances de succès en cas de poursuites
==> elle propose un espace non mixte pour parler de votre souffrance ce QUI AIDE ENORMEMENT pour affronter l’épreuve des poursuites
==> conseils juridiques etc.

Chère anonyme, vous êtes en souffrance psychique suite à ces deux viols (oui deux auteurs différents en une soirée !), je vous invite à consulter un thérapeute au plus vite, par vous-même ou par les associations d’aides aux victimes qui ont un en interne (ou sont gérées par des thérapeutes), voici quelques sites utiles pour commencer.

Sites médicopsychologiques:
** site de l’institut de la victimologie vous avez un annuaire des associations de lutte contre le harcèlement dont l’adresse des centres régionaux:
http://www.institutdevictimologie.fr/annuaire.php

** site de Muriel Salmona: mémoire traumatique ; voir son article mémoire traumatique en pdf sur le site
https://www.memoiretraumatique.org/

** indiqué par Céline9: un site très intéressant d’ailleurs
https://www.cyrinne.com/

Enfin vos prétendus amis et leurs potes se comportent comme des merdes, ces types auraient dû voyant votre état s’occuper de vous et vous veiller, vous faire dormir tout en veillant à ce que vous ne vous étouffiez pas (cela arrive avec les vomissements liés à l’alcool). Au lieu de quoi il ont profité de votre état et en bons petits porcs blédards indigènes biberonnés au porno, ils vous collent la responsabilité de tout cela: la femme lubrique nympho qui provoque et qui attend que cela, dans leur têtes de connards oui ! Cela me dégoûte encore plus la réaction du sale petit connard qui vous recontacter pour vous culpabiliser encore plus dans ce registre ! C’est abject, un bon conseil ma chère, virez ces personnes de votre vie et surtout déposez plainte car cela vous aidera à faire votre chemin de guérison. La difficulté ce sont les preuves. J’imagine que tout cela s’est fait sans protection ce qui est pire encore.

L’idéal serait d’avoir été faire un examen gynéco de suite, mais faites-le tout de même dans le doute avant de déposer plainte: cela pourra faire preuve s’il y a des lésions ou traces de votre viol. Faites des tests MST aussi, hélas.
C’est ce que toutes les assos vous diront.

Vous avez aussi la plateforme de signalement en ligne:

*** PLATEFORME de SIGNALEMENT en ligne:

https://www.service-public.fr/cmi

* service public fr
voir le section sur le harcèlement

*Ministère de la justice: 08victimes = 01 41 83 42 08

Affection courage et soutien chère anonyme, jeune femme en devenir. N’hésitez pas à revenir nous demander des précisions pour la suite., nous sommes là pour vous aider.

Merci de remplir les champs obligatoires.



Louve
Membre

Bonsoir,

Gardez bien le SMS de ce « con ». Je suis 100% d’accord avec Psionic. Ils ont dû se rendre compte que vous étiez inconsciente. Votre amie je n’ose utiliser le mot qui me vient à l’esprit lorsque je pense à sa réaction. LA seule chose que je peux vous dire c’est que dans l’état où vous êtes, cette sensation que vous avez n’est pas feinte et vous avez besoin d’aide.

Suivez les conseils de Psionic svp et surtout ne culpabilisez pas. Les soirées arrosées existent et personne ne devrait craindre de se faire agresser durant ces moments.

Pensez à vous reconstruire et cherchez ce qui vous rend heureuse. C’est possible je vous l’assure. Prenez soin de choisir vos amis. Les potes de bar qui tournent le dos à la première vague ne vaudront jamais une seule larme.

J’ai gardé très longtemps des choses en moi et ainsi certains scénarios ont continué à se reproduire. N’oubliez jamais que vous valez mieux que tout ça et que vous n’êtes et ne serez jamais coupable de ces actes immondes, irrespectueux, dénués de toute conscience et de tout respect de l’Autre.

De tout coeur avec Vous.

Merci de remplir les champs obligatoires.