Balancetonporc.com
Victime de viol ou d’agression sexuelle ? Postez anonymement votre témoignage sur Balancetonporc.com

Alcool et consentement

Je revenais d’un job d’été en montagne et ça faisait un moment que je n’avais pas eu de rapports. On va en ville avec une amie, que je revoyais depuis un moment, et qui m’a poussée a boire et a rester plus que je ne pensais a la base. Arrivées dans un bar, deux garçons nous remarquent, et nous abordent vers la fin de la soirée. Déjà assez saoule, j’exprime mon désir d’avoir un rapport en rigolant sur le fait que j’étais coupée du monde quelques temps. Je devais rentrer chez mon amie, mais, sans bien comprendre ce qu’il se passe, elle rentre finalement chez elle en velib, et je commence à rentrer avec les deux garçons chez eux. J’étais vraiment saoule, je ne me souviens même pas comment j’ai embrassé un des deux pour la première fois. Toutefois, en arrivant chez eux, je vais dans la chambre, me déshabille, et seulement en t-shirt je m’effondre sur le lit. J’étais quasiment inconsciente, et là, je vois une forme qui s’assoit à califourchon sur moi, qui prend quelque chose sur un meuble à côté du lit, je comprends que c’est un préservatif, et il commence a me pénétrer. Au début j’essaie de me dire que, bon ok ca a commencé, si je fais un effort je vais peut-être apprécier, mais je me ressasis et le repousse, en essayant de blesser son égo avec arrête je sens rien c’est nul de toute facon. Je dors une heure avant qu’ils me réveillent, devant partir en cours, je prends mes affaires et pars presque en courant, je pleure tout le long du trajet. Je ne comprends pas bien ce qui vient de passer, j’utilise le terme agression sexuelle un long moment, avant de qu’on me fasse réaliser qu’il s’agissait d’un viol. Et le pire dans tout ça, au-delà des personnes qui ont suggéré que j’étais tout de même en partie responsable (c’est faux, une personne bienveillante ne fait pas ça a quelqu’un qui n’est pas en état), c’est que je suis presque sûre que pour lui, il ne m’a pas agressée, puisque j’avais fait comprendre pendant la soirée que je voulais avoir un rapport. Il ne pense pas l’avoir violée, pour lui j’étais consentante. C’est là que je me suis dit que l’image et l’idée du sexe sont tellement foireuses dans notre société,
que pour certains, pénétrer quelqu’un qu’il soit conscient ou non, consentant ou non, voire, dans le cas d’un vrai rapport, qu’il y prenne du plaisir ou non, ça prend le nom de sexe. Mais ce n’est pas un rapport sexuel, c’est une agression. Le sexe c’est a deux, c’est ensemble, c’est quelque chose qui se partage, le reste, c’est illegal. Se prendre un coup de pelle ce n’est pas du jardinage, pour reprendre l’expression.

Merci de remplir les champs obligatoires.



Nous vous proposons de lire également
Notification par e-mail
M'envoyer un e-mail si
guest
1 Commentaire
plus anciens
plus récents plus de votes
Inline Feedbacks
View all comments
psionic
22 jours plus tôt

Chère anonyme, c’est un classique de l’abomination du viol… Vous avez raison, en tant qu’homme, j’ai toujours pris soin des femmes éméchées, je les borde et les veille car il y a un risque d’étouffement en cas de vomissement si la personne est trop ivre. Combien de fois ou des types profitaient de femmes éméchées dans des bars que j’ai arrêtés… Et Marlène Schiappa qui proposait d’aider les femmes menacées dans des bars, je trouve cela léger et bien souvent dangereux, passons.
Dans votre cas, c’est toujours une circonstance aggravante devant la loi, je vous invite à porter plainte avec l’appui solide d’associations de victimes.
Pour cela allez dans le forum, section trouver de l’aide: vous y trouverez nos listes de liens pour les victimes. Sinon revenez ici, nous sommes là pour vous aider et vous donner toutes les précisions dont vous auriez besoin.
Affection, courage et soutien.

Merci de remplir les champs obligatoires.