Balancetonporc.com
Victime de viol ou d’agression sexuelle ? Postez anonymement votre témoignage sur Balancetonporc.com

Balancetonporc.com : le site de témoignages de viol et agression sexuelle le plus visité de France 🇫🇷

Merci de remplir les champs obligatoires.



Agression sur mineur Géniteur-fille

Bonjour, je suis adolescente (entre 14 et 16 pour évite de dire mon âge) mes parents sont séparé depuis que je suis vraiment toute petite, j’allai voir mon géniteur à toute les vacances jusqu’à il y a 6ans.

Et depuis presque un ans j’ai des flashs de se que ma fait subir mon géniteur. Au début les flash c’était des attouchements et des comme ça j’en avait plein, je me sentait très mal au collège, mes notes baisser et j’avais beaucoup d’idée noir, alors j’ai fini par en discuter avec ma CPE qui on tout de suite pris sa au sérieux et contacter ma mère et la gendarmerie, je ne vous raconte pas tout les détails mais nous avons eu un rendez vous dans un CHU section agression sexuelle sur mineur un truc du genre et malheureusement plusieurs mois avant j’avais déconner et fait beaucoup de conneries sur internet et j’avais beaucoup menti car je m’ennuyai profondément. Alors les gendarmes mon poser des tonnes de question sur ce que je me rappeler, ce qu’il a fait comment etcetera, et lorsque la question du viol est arriver j’ai dis qu’il ne me semblai pas avoir subi d’abus sexuel de se genre… si seulement..
donc nous avons porter plainte mais le problème c’est que avec les conneries que j’ai faites bah c’est la parole de mon géniteur contre la mienne, c’est évident, donc il n’y aura aucune poursuite judiciaire c’est sûr étant donner que ma plainte a était poser il y a 6mois et rien n’a était fait.
Depuis hier des flash horrible me revienne mon géniteur n’avais pas de pantalon, moi non plus, j’était dans son lit… je me rappelle qu’il ma obliger a le s*cer qu’il m’a obliger a le toucher en bas, qu’il m’a dit cette phrase ignoble : Vas-y goute ça va sortir, c’est délicieux ça un gout sucrée… oui il ne parler pas de jus de fruit mais bien de sperme… je me souviens aussi qu’il m’a obliger a mettre mon vagin sur son p*nis mais je ne sais pas si il y a eu une pénétration ou non, je n’ai pas encore était examiner au niveau du vagin, je pense que si il y a eu une pénétration sa se verrai étant donner que je n’ai jamais eu de rapport sexuelle et que je ne me suis jamais fait de bien.
Je suis actuellement en couple et je sais que après les conneries que j’ai faite on ne me croira pas car déjà sa peut sembler blizzard de réussir a travailler ou parler avec ses parents normalement comme si il ne c’était rien passer et avoir une relation sans séquelle avec son copain.
Les seul séquelle que j’ai c’est la haine majeure des hommes hormis certain vraiment gentil qui sorte du lot et que je connais depuis longtemps, et des flashs qui vienne très souvent, je me sens impuissante, je ne veux pas en parler a ma mère car je ne veux pas entendre parler de ces flashs récent d’un possible viol et je ne veut pas la voir dans le même état que quand elle à su pour mes attouchements… de plus les gendarmesne ferons absolument rien, sinon ça aurait déjà était fait et je sais que rien a était fait car mon géniteur m’envoie des messages comme si de rien était bien sur je ne lui répond jamais…

Voila conclusion tout ça pour des conneries que j’ai faite qui nécessiter l’intervention de gendarmes, mon géniteur n’en payera pas le prix tout ça parce que j’ai était incapable de rester a ma place d’adolescente… J’en aurai jamais fini avec ces flashs…

Merci de remplir les champs obligatoires.



Nous vous proposons de lire également
Notification par e-mail
M'envoyer un e-mail si
guest
1 Commentaire
plus anciens
plus récents plus de votes
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires
hiro
hiro
1 mois plus tôt

Chère jeune fille.
bravo pour avoir reconstitué quelques forces et de la confiance afin de témoigner ici.
Vous semblez douter de vous et de vos droits pour dénoncer l’agresseur
Vous semblez protéger votre mère de son stress.
Vous semblez suspecter de ne pas être entendue ou pas crue ou pas crédible ( si vous témoignez jusqu’au bout des faits). Alors que ces faits sont à dénoncer et à condamner.
Vous semblez douter de vos souvenirs…
Tous ces éléments créent probablement  une impression de flou et de doute.
Vous semblez vivre l’impression de devoir protéger votre mère qui est une adulte. Alors que c’est l’adulte, votre mère, qui doit protéger l’enfant, vous.
En conséquence aussi pour vous, la décision de témoigner ou de dénoncer peut paraître trop stressante ou insurmontable , voire vaine.
Téléphonez au numéro du “suivi écoute” indiqué sur ce site pour qu’il vous renseigne aussi.
Prenez rendez -vous chez un professionnel psychologue pour lui expliquer que vous avez besoin d’aide pour y voir clair : ainsi vous serez sûre de ne pas vous tromper dans votre analyse des souvenirs.
Réclamez un psychologue pour tout lui expliquer.
Le ou la psy’ saura vous aider à faire le tri entre les bêtises mensongères dont vous avez peur d’être accusée d’avec les vraies situations à identifier et à dénoncer : pour que les faits graves qu’a commis ce “géniteur” soient entendus par les autres adultes et pour qu’ils soient condamnés .
Le ou la psy saura comment faire pour vous protéger et pour vous apaiser.
Avec ce psychologue, expliquez lui aussi , que vous avez besoin de prendre le temps qu’il vous faut pour vous réparer de tous ces traumatismes. Pour vous sentir rassurée, bien accompagnée, soutenue, comprise, protégée.
ET que vous souhaitez, aussi, porter plainte.
Il est important de ne pas laisser cette situation dans le flou, dans le doute . 
Il est important que vous soyez écoutée et entendue par un psy pour retrouver des façons de prendre soin de vous et de vous réparer de ces agressions.
Il est important de porter plainte pour reprendre confiance en vous aussi, et d’être entendue pour punir l’agresseur . Ou au moins pour qu’il soit dénoncé , et que vous soyez comprise et réconfortée.
Vous pouvez aussi essayer sur Internet, le site de votre ville et région qui correspond à “sos inceste” afin d’obtenir le numéro de téléphone . Appelez les. Il vous conseillerons sur des démarches à suivre, de l’aide, des noms de professionnels pour vous aider.
Demandez leur l’adresse d’un psychologue ou d’une structure spécialisée pour écouter votre vécu .
Ne restez pas avec ces ” flashs” traumatiques !
Ne restez pas seule.
Tenez nous informés aussi !
Pensées amicales.

Merci de remplir les champs obligatoires.



Veuillez remplir les champs obligatoires.
POSTER UN TÉMOIGNAGE ANONYME