Balancetonporc.com
Victime de viol ou d’agression sexuelle ? Postez anonymement votre témoignage sur Balancetonporc.com

Agression sexuelle : il s’est cru tout permis

Je vivais il y a 6 mois dans une colocation avec 2 hommes. Un soir où je m’apprêtais à dormir, dans mon lit, dans ma chambre au 1er étage, j’entends que plusieurs personnes entrent chez nous : c’était mes colocataires accompagnés d’autres personnes. J’entends la voix d’une personne qui avait été anciennement mon colocataire de cette colocation qui crie à plusieurs reprises en l’espace de quelques minutes que ce soir il va dormir dans mon lit. Ma chambre ne possédait pas de clé. J’ai commencé à prendre peur. J’ai donc établi qu’il valait mieux pour moi aller à leur rencontre dans le salon que de rester seule dans ma chambre avec la peur qu’il entre. Je descends au salon, ils étaient 4 : mes 2 colocataires, le frère de l’un d’eux et l’ancien colocataire. Ils sont tous amis proches. Moi je ne connaissais ces personnes que depuis que j’avais loué ma chambre dans cette colocation. A peine arrivée dans le salon, l’ancien colocataire se met à brailler en me complimentant, en m’accusant d’autre part, et en accaparant tellement la parole que l’un de mes colocataires est parti du salon 1 minute après que j’arrive. J’ai appris, en reparlant de cette soirée plus tard avec lui, qu’il était parti parce que l’ancien colocataire allait trop loin à son goût. L’ancien colocataire a ensuite passé la seconde en continuant de parler de moi aux autres en disant « elle » comme si je n’étais pas là, en alternant les compliments exagérés et les accusations à mon égard. Les 2 frères rigolaient. En attendant, lui m’avait dit de venir m’asseoir à côté de lui, et je n’ai pas tout de suite pensé que c’était dangereux. Il a retiré son haut et s’est retrouvé torse nu en faisant rire ses amis. Il essayait d’attirer mon attention. Peu de temps après il a mis sa main sur ma cuisse que je lui ai retiré en disant à voix haute que ça me dérangeait. Il a recommencé encore. Puis il s’est levé pour danser et ma invité à danser. J’ai refusé mais il a insisté. Il m’a fait danser de force et je me suis sentie humiliée. Puis il m’a plaqué contre le mur en me tenant les joues pour essayer de m’embrasser. Je tournais la tête. On s’est rassis et en faisant un jeu de carte il a recommencé à essayer de me tenir le visage pour m’embrasser. Il n’a pas réussi mais je me sentais vraiment très sale d’être près de lui. Tous ces événements se sont produits en moins d’1 heure où je restais dans le salon avec eux parce que j’avais peur de remonter seule dans ma chambre et qu’il me suive. J’ai finalement déclaré que j’allais me coucher en espérant que rien ne se produirait. Je suis allée dans ma chambre, dans mon lit. Je savais que ma porte ne fermait pas à clé. Et c’est arrivé : il est entré dans ma chambre sans frapper, sans demander, et ma regardé dans mon lit en se dirigeant dans ma salle de bain. Il est ressorti de la salle de bain et a dit : c’est bon je prends du papier. Et il est ressorti. J’ai eu super peur et je me suis sentie mal, encore jusqu’à aujourd’hui de la frayeur que cet homme m’a fait en se croyant tout permis, tout puissant. Je pense aller déposer une main courante au cas où cela arrive à une autre

Merci de remplir les champs obligatoires.



Nous vous proposons de lire également
Notification par e-mail
M'envoyer un e-mail si
guest
2 Commentaires
plus anciens
plus récents plus de votes
Inline Feedbacks
View all comments
Barathym
Barathym
24 jours plus tôt

Bonjour,

Je viens de lire quelques récits poignants, et je relève souvent que la victime pense à déposer une main courante.
Je pense que cette action est importante, autant pour la reconstruction que pour la prévention, mais pour avoir été confronté dans mon métier d’éducateur à l’accompagnement aux démarches nécessaires, et avoir pu en parler juridiquement, il se trouve que la main courante n’amène aucune actions par la suite, et n’a pas de valeur juridique.
Alors PORTEZ-PLAINTE !!!!
Cordialement.

Merci de remplir les champs obligatoires.



Mimi
Mimi
24 jours plus tôt

Bonjour,

Je viens de lire votre témoignage. Jai ressentit cette peur en lisant votre histoire. Afin de vous préserver de tout mal, pourquoi ne pas envisager de partir de cette colocation…ça ne sent pas bon.
En attendant, affirmez-vous face à de tel comportement, ne restez pas dans un silence et parlez-en.

Je vous souhaite une bonne continuation.
Prenez soin de vous.

Merci de remplir les champs obligatoires.