Balancetonporc.com
Victime de viol ou d’agression sexuelle ? Postez anonymement votre témoignage sur Balancetonporc.com

Agression sexuelle enceinte

Bonjour,
Enceinte de 8 mois je décide d’aller chez un masseur kinésithérapeute pour des douleurs liées au dos. Les premières séances se passent normalement.
La dernière séance se passe entre les horaires de midi, et je suis la seule patiente. Je suis embêtée d’être seule mais je ne dis rien.
Le massage commence puis les mains se rapprochent et insistent au pli de l’aine. Je me sentais déjà mal à l’aise d’autant plus que j’étais en petite tenue à la demande du professionnel pour le massage.
Sa main finira sa trajectoire dans ma culotte. Sur le moment je me suis complètement crispée et il a retiré sa main, j’étais tétanisée, vulnérable de par mon état de fin de grossesse et très effrayée. Alors j’ai attendu, il a essayé de recommencer mais il n’arrivait plus à passer sa main. Il est alors allé sur ma poitirine. J’ai rien dis, j’ai subi, j’étais en état de choc.
Quand il est parti et qu’il m’a laissé avec un autre soin de boue, je l’ai entendu aller aux toilettes, je vous laisse imaginer ce qu’il y faisait. J’en ai profité pour reprendre mes esprits, me calmer et me rhabiller.
Au même moment j’ai entendu des clés tourner dans la serrure à la porte d’entrée. J’ai compris qu’en plus de tout cela j’étais enfermée durant le massage.
Je suis partie sans le regarder dans les yeux, il m’a tendu un autre rdv la semaine d’après à la même heure. Évidemment je n’y suis jamais retournée.
Actuellement et quelques mois après ces faits, je suis encore très marquée par cette agression sexuelle. J’ai porté plainte au pénal et à l’ordre des masseurs kinésithérapeutes. J’ai été entendue par 7 professionnels différents et je dois encore prouver que je suis une victime avec un avocat car mon bourreau nie le tout.
A chaque fois que je dois reparler de tout cela ou que l’affaire avance, je fais des crises d’angoisses, sommeil dérangé, flash back…
Je voulais à travers mon témoignage donner du courage aux femmes qui ont subi des agressions qu’elles quelles soient. Faites entendre votre voix, nous ne méritons pas ça.
Cette semaine j’ai eu une confrontation avec lui a
à la gendarmerie. Il a essayé de me faire passer pour une malade mentale, puis les gendarmes ont fait un merveilleux travail. Ils l’ont poussé à bout et il a craqué il a tout avoué !
Cette confrontation était horrible pour moi, crise d’angoisse, tétanie, malaise mais je suis enfin reconnue comme victime.
Le mec ne s’est même pas excusé…

Merci de remplir les champs obligatoires.



Nous vous proposons de lire également
Notification par e-mail
M'envoyer un e-mail si
guest
0 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires
Veuillez remplir les champs obligatoires.
POSTER UN TÉMOIGNAGE ANONYME