Balancetonporc.com
Victime de viol ou d’agression sexuelle ? Postez anonymement votre témoignage sur Balancetonporc.com

Agressée en Belgique, mon histoire

Bonjour à toutes,
Je fais ce post pour m’exorciser d’une agression que j’ai subie il y a de ça bientôt trois ans.
Je m’appelle Syrah, et à l’époque j’étais une jeune étudiante sans problèmes, bien dans ma peau et je sortais régulièrement.
Je revenais d’un voyage scolaire à Barcelone, et j’avais décidé de fêter mon retour d’Espagne, le 1er Mai avec des amis au bar, en face de mon établissement scolaire, nous avions passé la soirée à rire, nous raconter des histoires, boire des Primus, peut être un peu trop…
A la fin de la soirée, je décidais de rentrer chez moi, seule, mes amis avaient proposé de me raccompagner, mais je leur avait dit que ça allait, après tout j’habite à 5 minutes de chez moi. Je me retrouve alors dehors, seule dans la rue, un véritable désert urbain.
Je marche alors en direction de mon appartement, à coté du canal, j’habite dans un port, quand tout à coup, je remarque que derrière moi se tient un homme, la quarantaine, un pull rayé et de grosses lunettes ronde, qui est en train de me photographier à mon insu ! J’ai évidemment tout de suite ressenti beaucoup de gêne, mais surtout de la peur, j’ai alors décidé de marcher plus vite en me disant que peut être qu’en voyant qu’il me met mal à l’aise ce photographe de pacotille partirait…
Grave erreur, voyant que la rue était totalement déserte, que personne ne nous voyait, celui ci couru en ma direction et se jeta sur moi ! m’empoigna et me bloqua du poids de son lourd corps.
Il me dit des choses sales, j’ai encore du mal à en parler, meme sur internet, aujourd’hui…
Il me dit que ça faisait plusieurs fois qu’il me voyait dans la rue et qu’il se « masturbait sous sa douche en pensant à moi » qu’il « avait le droit d’aimer mais pas de bander » ou encore que je ressemblais à « Nathalie Portman » dans le film « Léon », qu’il aimait ça, il me manquait de respect en disant qu’il me « tartinerait ». Il me dit aussi qu’il allait me « bloquer la tete avec un sac plastique » et il réussit à me citer plusieurs de mes habitudes comme le fait que le mardi je mange toujours un kebab au ketchup en face de chez moi, mes goûts musicaux, qu’il connaissait par cœur, ou encore le fait que je collectionne les bouteilles… j’étais horrifiée cet homme était non seulement un agresseur mais aussi un stalker, je ne pouvais plus bouger…
Il me frappa une première fois dans le nez, et réussit à me le casser, et une seconde fois au ventre.
C’est alors que je fus sauvée par mon ami Luc, avec qui j’étais au bar, il m’avait suivi tout ce temps par crainte pour moi, parce que j’avais bu un peu trop et qu’il avait remarqué le fameux « photographe » me suivre ce soir là, Luc avait attrapé un tabouret dans un tas de meuble pour les encombrants situé non loin de là et donna un bon coup de tabouret sur la tete de mon agresseur en criant « hé mec ! » celui celui se releva alors et Luc essaya en premier lieu de la résonner, mais le photographe se jeta sur lui et ils commencèrent à se battre. Luc est fort, il fait de la musculation, il réussit à mettre mon agresseur au tapis facilement et il appela la police.
Bon je schématise à mort le reste de la soirée, en disant simplement que mon agresseur passa la nuit en prison et fut jugé pour ses actes, il avait apparemment harcelé beaucoup de jeunes filles autour de mon établissement scolaire, il s’était même infiltré dans la chambre d’internat de plusieurs étudiantes et avait écrit des messages déplacés sur leurs lit avec des cotons tiges, et volé des petites culottes. Chez lui furent retrouvé, des photos de moi prises à mon insu, mais aussi des photos de ma camarade de classe Collette, il avait aussi été pris en flagrant délit une fois et avait réussi à échapper à la police en courant derrière un train sur la voie ferrée située juste derrière l’établissement !
J’ai encore du mal à croire que ce genre de détraqués existent, quel monde de dingues !
Depuis j’ai repris le cours de mon existence, presque normale.
J’ai mis du temps à me remettre de cette agression physiquement et surtout mentalement, j’ai terminé mon année scolaire et suis passée en supérieure malgré le fait que j’ai raté mon jury de fin d’année à cause des plusieurs absences que j’ai eu à la suite de mon agression…
Un groupe de garçons moqueurs de ma classe dirigés par un meneur s’est amusé à rigoler sur mon nez durant toute l’année (cassé pendant l’agression, j’ai désormais une grosse bosse dessus et j’hésite à aire de la chirurgie esthétique.) me comparant à un dauphin, mais je n’ai pas hésité à en référer le directeur de mon établissement, évidemment certains hommes ne changeront jamais…
Désormais je suis en concubinage avec un homme qui s’appelle Samuel que j’ai rencontré à un voyage en Algérie l’an dernier, qui me respecte, lui.
Je vis toujours avec le souvenir de cette agression malgré tout.
Voila, j’ai schématisé à mort, mais c’est le récit de mon agression qui m’a marqué à vie.
Je suis ravie de pouvoir partager cela avec vous car je sais que vous me me jugerez pas, et cela permet d’exorciser cet événement traumatisant de ma vie…
Syrah




  • Nous vous proposons de lire également

    Poster un Commentaire

    3 Commentaires sur "Agressée en Belgique, mon histoire"

    avatar
      
    smilegrinwinkmrgreenneutraltwistedarrowshockunamusedcooleviloopsrazzrollcryeeklolmadsadexclamationquestionideahmmbegwhewchucklesillyenvyshutmouth

      Notification par e-mail  
    plus récents plus anciens plus de votes
    M'envoyer un e-mail si
    Catoune
    Membre
    Chère Syrah, Pourquoi te jugerait-on ? Tu n’as rien fait de mal ! Tu es sortie avec des copains et tu rentrais chez toi tranquillement quand ce détraqué t’a agressée et frappée ! Heureusement, que ton ami Luc t’a suivie pour veiller sur toi, sinon cette ordure t’aurait violée et probablement tuée ! J’espère que ce pourri a pris cher et restera très longtemps en prison ! Quel malade ! Je suis contente que tu n’aies pas été violée ni tuée ! Je suis ravie que désormais tout aille bien pour toi et que tu partages ta vie avec un homme qui te respecte ! Il faudrait beaucoup de Samuel en ce monde! Pour ce qui est de ton nez cassé, le mien l’est aussi, et si cela ne te gêne pas plus que ça pour respirer, pourquoi te faire opérer ? À moins, qu’il ne réveille toujours ce douloureux traumatisme chaque fois que tu te regardes dans un miroir ? Si c’est le cas, alors fais-toi opérer ! Quant à ceux qui se moquent de ton nez, qu’en as-tu à faire ? Ils ne comptent pas, ils sont insignifiants ! L’ important est que tu te plaises à toi… Lire plus »
    loulou
    Invité
    loulou

    Tu es une survivante qui dans son malheur a eu quand même de la chance. J’imagine ton traumatisme, peut-être as-tu besoin d’un psy pour l’estomper. Quant au nez, je crois que ce serait bien qu’on te le répare. Après, tu pourras repenser à tout cela avec moins d’effroi. Toute ma compassion.
    Jeunes- filles, s’il vous plaît, ne rentrez jamais seules de nuit, moi j’ai toujours insisté pour qu’on me raccompagne et prévu la chose, je le fais encore.

    la marte
    Membre

    Bonjour Syrah,
    J’espère que cet homme est toujours en prison. Heureusement que ton ami était là. Amitié. Courage.