Balancetonporc.com
Victime de viol ou d’agression sexuelle ? Postez anonymement votre témoignage sur Balancetonporc.com

Agressé sexuellement en primaire par un père accompagnateur

Je suis un homme et je veux témoigner de ce que j’ai vécu quand j’étais jeune. J’en ai déjà parlé à un psy pour me libérer et surtout comprendre il y a quelques années de ça et ça m’a fait beaucoup de bien, donc j’espère inciter les autres victimes à le faire, car parler permet de comprendre et d’aller mieux. Je sais que c’est difficile de parler quand on est un mec, mais dieu sait que ça soulage de comprendre et de ne plus se sentir cette culpabilité, cette sensation de l’avoir mérité parce qu’on a rien fait! J’ai été agressé sexuellement une dizaine de fois sur une période de 3 ans par un père de famille qui faisait parti des accompagnateurs pendant nos sorties scolaires. Il était le père d’une fille qui a été dans ma classe au CE2, CM1 et CM2. Il était toujours là pendant les voyages scolaires, les sorties sportives et bien évidemment la piscine où il était avec les garçons … On y a tous eu le droit ou presque, on en parlait ensemble parce qu’on savait que c’était pas normal, on savait qu’on y aurait le droit si on avait le malheur d’être seul dans un coin avec lui, on se dépêchait pour ne jamais être le dernier sous la douche ou dans le vestiaire, on avait tous la trouille et on se moquait de celui qui été resté seul avec lui en sachant que cela aurait pu être nous, un peu comme un soulagement, mais on était vraiment con et égoïste à l’époque … On osait pas aller aux toilettes pendant les voyages de classe car on savait qu’il nous accompagnerait, un garçon avait même préféré se faire dessus que d’aller avec lui, c’est pour vous dire à quel point on avait la trouille! On aurait dû le balancer mais on était trop con et on a eu peur que cela nous retombe dessus ou qu’on nous croive pas, moi c’est bizarre mais je me croyais fautif, limite j’avais peur de me prendre un savon par mes parents… Personne n’en a parlé à ses parents, ni aux profs d’ailleurs, mais je pense maintenant que je suis père de famille, que c’est assez étrange qu’aucun adulte ne s’est posé de questions, parce que même en présence d’adulte il nous prenait dans ses bras et était très tactile, même mon propre père n’était pas comme ça avec moi. Quand j’y repense c’est incroyable et pourtant c’est comme ça que ça c’est passé et qu’il a pu agresser sexuellement des dizaines de gamins en toute impunité … Je ne sais pas si c’est le poid de la culpabilité ou les ennuis qui commmençaient à arriver mais il s’est suicidé en 2012. Bizarrement je n’arrive pas à être content de ça, j’aurai vraiment préfèré qu’il pourisse en taule, mais bon … J’espère que l’enfer existe pour les gens comme lui.

Merci de remplir les champs obligatoires.



Nous vous proposons de lire également

4
Poster un Commentaire

avatar
  
smilegrinwinkmrgreenneutraltwistedarrowshockunamusedcooleviloopsrazzrollcryeeklolmadsadexclamationquestionideahmmbegwhewchucklesillyenvyshutmouth
4 Nombre de commentaires
0 Nombre de réponses
0 Nombre de followers
 
Commentaire le plus réagi
Commentaire le plus aimé
4 Nombre de personnes ayant commentés
KoxieVicKoxieLagar Personnes ayant récemment commenté

  Notification par e-mail  
plus récents plus anciens plus de votes
M'envoyer un e-mail si
Lagar
Invité
Lagar

Pouvez-vous préciser dans quelle région cela s’est passé ?

Merci de remplir les champs obligatoires.



Koxie
Invité
Koxie

Merci pour le témoignage en effet , les pédophiles agissent sur la culpabilité de l’enfant pour faire leurs saloperies, ceux ne sont pas les enfants les fautifs, jamais., c’est ce salop, même sa mort il vous l’a prise. N’hésitez pas à en parler à un professionnel pour comprendre la façon de lutter contre ces prédateurs. Courage

Merci de remplir les champs obligatoires.



Vic
Invité
Vic

C’est abusé de voir comme un enfant peu garder des choses pour lui, que ce soit de ce domaine ou du domaine de la violence, harcèlement.

Le problème dans ce cas c’est que l’enfant ne sait pas vraiment comment réagir, il découvre encore le monde et ses règles. On lui impose plein de chose dont il n’a pas envie mais qu’il doit « subir » quand même (aller à l’école, se coucher tôt…)

En ce qui concerne les violences, harcèlement, attouchements… je pense qu’il est vraiment nécessaire de dire aux enfants très tôt que ce genre de comportement n’est pas normal et qu’il n’y a pas le droit de faire ça.

Merci de remplir les champs obligatoires.



Koxie
Invité
Koxie

Pour les enfants, il y a un livre écrit par Catherine Dolto: respecte mon corps, et Ça arrive aussi aux garçons de Michel Dorais (Payot). Il y a un site: http://inceste-viol-protegeons-les-enfants.psychologies.com/viol-inceste-victimes-se-taisent/

Merci de remplir les champs obligatoires.