Balancetonporc.com
Victime de viol ou d’agression sexuelle ? Postez anonymement votre témoignage sur Balancetonporc.com

Abusée sexuellement à plusieurs reprises

Mes parents se sont séparés lorsque j’avais 8 ans. Des suites de cette séparation, ma mère plongea dans un alcoolisme très sévère et devint toxicomane. Mon père ayant retrouvé une autre femme, il décida de nous laisser sous la responsabilité d’une femme devenu immature et irresponsable. Vivant dans un véritable squat avec mon petit frère, nous avons été victimes de violences commise par ma mère. Un soir, un de ses amis profita du sommeil de ma mère pour me rendre visite dans ma chambre. Mon frère dormais à côté. Il m’a fait signe de me taire, et à plongé sa main dans mon pyjama. Il m’a forcé à le masturber, puis est repartit se coucher auprès de ma mere. Cette épisode m’a beaucoup traumatisé, mais du haut de mes 10 ans, j’ai tout de même essayé d’en parler à ma mère, sachant que cet homme était fréquemment présent à la maison. Elle ne m’a jamais cru, et m’a traité de menteuse. Envahie par la honte, j’ai gardé cet événements pour moi pendant près de 7 ans. Aujourd’hui âgée de 17 ans, j’ai encore une fois tentée d’en parler, de me faire écouter, en vain. Notre garde ayant été retiré à ma mère, je vis désormais avec mon père. Comme je l’ai dis précédemment, j’ai de nouveau tenté d’en parler, par de multiples sous-entendus très explicite à mon père, mais il m’a fait part du fait qu’il ne voulait pas en être informé. Cet événement n’a pas bouleversé ma vie sexuelle, mais il reste gravé en moi. J’ai tenté de m’en suicider à l’âge de 14 ans car je ne me sentais pas normale. Quand j’y pense il m’arrive encore parfois d’avoir des idées noires

Merci de remplir les champs obligatoires.



Nous vous proposons de lire également

3
Poster un Commentaire

avatar
  
smilegrinwinkmrgreenneutraltwistedarrowshockunamusedcooleviloopsrazzrollcryeeklolmadsadexclamationquestionideahmmbegwhewchucklesillyenvyshutmouth
3 Nombre de commentaires
0 Nombre de réponses
1 Nombre de followers
 
Commentaire le plus réagi
Commentaire le plus aimé
2 Nombre de personnes ayant commentés
AnonymeCatoune Personnes ayant récemment commenté

  Notification par e-mail  
plus récents plus anciens plus de votes
M'envoyer un e-mail si
Catoune
Membre

Chère Anonyme,

Il est clair que ni votre mère ni votre père ne vous aime ! Aucun des deux ne vous a donné l’amour qu’est en droit d’attendre un enfant de la part de ses parents !

De plus, votre protection les indiffère totalement, tout comme votre vie !

Sachez que vous n’êtes pas seule ! Beaucoup de victimes de viol ont des parents qui sont comme les vôtres !

J’aimerais que vous reteniez ceci :

« La mort viendra quoi qu’il arrive ! L’important est de se battre pour vivre, parce que la vie est un miracle ! »

Lorsque j’ai des idées noires et des envies de suicide, je pense toujours à ces mots et je suis encore de ce monde !

Tant mieux si cette agression sexuelle n’a pas compromis votre vie sexuelle !

Par contre, vous avez bel et bien subi un traumatisme et tant que vous ne le soignerez pas, vous n’aurez aucune chance d’en guérir ! Au contraire, il s’aggravera!

Alors, je vous conseille de consulter une psy ! Vous pouvez le faire de façon anonyme et ce gratuitement !

Cherchez sur Google ou ameli.fr un CMP (Centre Médico-Psycho) pour mineurs et contactez-le pour prendre rdv avec une psy!

Sinon, vous pouvez contacter le Planning Familial au numéro de téléphone suivant:
Tél : 0800 08 11 11
Du lundi au samedi, de 9h à 20h
Service & appel anonymes et gratuits
Et demandez-leur les coordonnées du Planning Familial le plus proche de chez vous ! Vous obtiendrez : Information, conseil et écoute ! Ils vous prendront totalement en charge et ce gratuitement!

N’oubliez pas qu’en cas de galère, vous pouvez demander de l’aide à une Assistante Sociale ! Il y en a au CMP, mais aussi dans les CCAS (centre communal d’aides sociales)!

Réfléchissez aussi à un jour porter plainte contre votre agresseur sexuel !

Sachez ceci :

• L’agression sexuelle
(articles 222-22 et 222-27 à 222-30 du code pénal)
« Constitue une agression sexuelle toute atteinte sexuelle commise avec violence, contrainte, menace ou surprise, autre que le viol ».

Ainsi, tous les actes à connotation sexuelle qui n’entraineraient pas de pénétration (caresse sur le sexe, l’anus, la poitrine, utilisation de la langue, etc…) peuvent être qualifiés d’agressions sexuelles, sous réserve bien sur que l’acte soit non désiré.
L’absence de consentement de la victime est caractérisée de la même manière qu’exposée ci-dessus pour le viol, à savoir par violence, contrainte, menace ou surprise.

L’agression sexuelle est un délit puni de 5 ans de prison et 75 000 € d’amende.
Elle est punie de 7 ans de prison et 100 000 € d’amende lorsqu’elle est commise :
– sur un mineur de moins de 15 ans.
– sur une personne vulnérable ou une femme enceinte (état connu ou visible).
– sur l’époux, le conjoint, le concubin ou le pacsé.
– par un ascendant ou par une personne ayant autorité sur la victime.
– par une personne qui abuse de l’autorité que lui confèrent ses fonctions.
– par plusieurs personnes (auteur ou complice).
– par un auteur en état d’ivresse ou sous l’emprise de stupéfiants.
– avec usage ou menace d’une arme.
– lorsque la victime a été mise en contact avec l’auteur via Internet ou un réseau similaire.
– lorsqu’elle a entraîné une blessure ou une lésion.
Elle est punie de 10 ans de prison et 150 000 € d’amende lorsqu’elle est commise :
– sur un mineur de moins de 15 ans.
– sur une personne vulnérable ou une femme enceinte (état connu ou visible).
sous réserve de la présence de l’une des conditions suivantes en plus :
– par un ascendant ou par une personne ayant autorité sur la victime.
– par une personne qui abuse de l’autorité que lui confèrent ses fonctions.
– par plusieurs personnes (auteur ou complice).
– par un auteur en état d’ivresse ou sous l’emprise de stupéfiants.
– avec usage ou menace d’une arme.
– s’elle est commise en raison de l’orientation sexuelle de la victime.
– lorsqu’elle a entraîné une blessure ou un lésion.
Prescription :
Victime majeure lors des faits :
Victime mineure lors des faits :
3 ans après les faits.
Jusqu’aux 28 ans de la victime pour les agressions punies de 7 ans de prison.
Jusqu’aux 38 ans de la victime pour les agressions punies de 10 ans de prison.

Prenez soin de vous ! Toute ma tendresse et toute mon affection !

Catoune

Merci de remplir les champs obligatoires.



Anonyme
Invité
Anonyme

Chère Catoune.
Merci beaucoup pour vos conseils. C’est la première fois que quelqu’un me répond. Cela me fait un bien fou et je vous en remercie infiniment. Je ne pense pas pouvoir porter plainte un jour contre mon agresseur malheureusement, et je pense que je n’en aurait jamais été capable. Encore merci pour votre soutient, je pense que vous avez raison sur le fait que je devrais consulter un psychologue.
Je vous remercie encore une fois

Merci de remplir les champs obligatoires.



Catoune
Membre

Chère, très chère Anonyme,

Je suis très attristée et profondément navrée d’apprendre que c’est la première fois que quelqu’un vous répond !

Vous avez donc déjà posté votre histoire?

Je suis navrée si je vous ai zappée ! Je n’ai malheureusement pas assez de temps pour lire tous les témoignages !

Je dors pourtant entre 3 à 5h par nuit, mais ça ne suffit jamais ! Dès que je rentre du travail, je vais sur le site et je réponds aux victimes jusqu’à très tard dans la nuit!

Je comprends pour ce qui est de porter plainte contre ce porc ! Vous devez d’abord vous reconstruire !

Je suis contente que vous ayez pris la décision de parler avec une psy pour évacuer ce poison qui est en vous : ces agressions sexuelles, mais surtout toute la tristesse d’une enfant non aimée de ses parents, totalement niée par eux, ce qui a entraîné une absence de protection et à ouvert la porte à tous les porcs possibles!

Il est important de vous construire sur des bases saines, sinon, vous serez une proie idéale pour tous les pervers narcissiques!

Vous avez tant besoin d’amour, que le premier qui vous fera croire qu’il vous aime, vous vous abandonnerez à lui, et si c’est un PN, il vous détruira très facilement!

Choisissez une psychologue ou une psychiatre femme pour ne pas risquer de tomber sur un porc !

Comment cela se passe-t’il avec les garçons ? Avez-vous des amies ?

Merci de remplir les champs obligatoires.