Balancetonporc.com
Victime de viol ou d’agression sexuelle ? Postez anonymement votre témoignage sur Balancetonporc.com

Abusée en état d’inconscience

Il y a 6 mois, au retour des vacances d’été, toutes les personnes de ma promo sont allées en boîte pour fêter nos retrouvailles. Durant la soirée, j’ai beaucoup trop abusé de l’alcool et je me suis retrouvée à la limite d’un coma éthylique. Je me suis effondrée au milieu de la boîte et ne me suis pas redressée. Puis plus aucun souvenir… Lorsque j’ai repris conscience je n’avais plus mon haut, un gars de ma promo au dessus de moi, en train de me toucher et de plus que dépasser la limite de mon intimité. La panique s’est emparée de moi, je me suis débattue violemment avant qu’il arrête. Paniquée, je lui ai gueulé dessus pour qu’il m’aide à retrouver mes affaires pour pouvoir contacter des amis et rentrer le plus vite possible chez moi, la seule chose qu’il me criait “tout est de ta faute parce que tu étais trop bourrée”. En furie je suis partie de la chambre en sanglots et plus paniquée que jamais. Un garçon que je connaissais dormait dans le salon et m’a aidé à rentrer en” lieu sur”.
Le plus difficile dans toute cette histoire est que je suis condamnée à le voir au quotidien puisque nous sommes dans la même université et que nous avons des amis en communs. Au début, bien que cette histoire tournée dans mon esprit en boucle, je parvenais à prendre sur moi et relativiser. Je ne voulais pas en parler, je voulais juste que cette histoire soit le plus vite possible derrière moi et ne jamais en entendre reparler. Je n’avais pas anticipé que lui, par peur que je raconte tout, et qu’il se retrouve dans la merde, s’est mis à raconter pleins d’histoires différentes afin de me faire passer pour une folle hystérique. Certains croient ma version, d’autres croient incapable leur ami de faire une telle chose. Maintenant tout le monde a mis cet “épisode” de côté. En revanche, je n’arrive plus à supporter de le voir tous les jours et surtout sans aucune conséquence pour lui. Cela devient de plus en plus dur. Je ne vois pas comment je pourrai réussir à aller de l’avant et tirer un trait définitif sur ce qu’il s’est passé en le voyant en permanence. Surtout qu’à présent (depuis 2 semaines) mon meilleur ami reste avec toute sa bande de pote et par conséquence lui aussi. Mon ami sait ce qu’il s’est passé et à quel point ça m’a affecté et que je n’arrive plus à gérer mes émotions par rapport à ça. Il ne considèrera jamais celui qui abusé de moi bourrée comme son ami ni lui donnera une quelconque importance, mais, il estime que comme il fait parti de la bande, il doit lui parler et ne peut pas le snober. Mais j’ai mes limites… c’est devenu trop pour moi, je suis en pétage de câble de voir mon meilleur ami rire et passer du temps avec le mec qui a profité de moi étant inconsciente et non consentante de quoi que ce soit…
Si vous avez le moindre conseil ou réaction allez-y ça pourra peut-être m’aider à prendre du recul et en ressortir plus forte.

Merci de remplir les champs obligatoires.



Nous vous proposons de lire également
Notification par e-mail
M'envoyer un e-mail si
guest
2 Commentaires
plus anciens
plus récents plus de votes
Inline Feedbacks
View all comments
psionic
5 mois plus tôt

Chère anonyme, vous avez été agressée sexuellement, par conséquent, vous êtes en droit de le poursuivre en justice. De plus comme il raconte n’importe quoi sur vous, il s’enfonce car vous pouvez aussi le poursuivre pour dénonciation calomnieuse.
En voici la définition légale:
https://www.service-public.fr/particuliers/vosdroits/F33891
Maintenant, vous il vous faut un réseau de soutien associatif pour vous guider dans les démarches.
Voici des liens d’associations d’aides aux victimes qui pourront vous aider:
Associations de lutte contre les violences faites aux femmes

CFCV – Collectif féministe contre le viol
http://www.cfcv.asso.fr
FNSF – Fédération nationale solidarité femmes
http://www.solidaritefemmes.asso.fr
CNIDFF – Centre national d’information sur les droits des femmes et des familles
http://www.infofemmes.com
MFPF – Mouvement français pour le planning familial
http://www.planning-familial.org
Femmes solidaires
http://www.femmes-solidaires.org
FDFA – Femmes pour le dire Femmes pour agir
http://www.femmespourledire.asso.fr
AVFT -Association européenne contre les Violences faites aux Femmes au Travail
http://www.avft.org
CLASCHES – Collectif de lutte antisexiste contre le harcèlement sexuel dans l’enseignement supérieur
http://www.clasches.fr
Site de prévention des mariages forcés du réseau MFPF
http://www.mariageforce.fr
Fédération nationale GAMS
http://www.federationgams.org

Association d’aide aux victimes

INAVEM : Fédération nationale des associations d’aide aux victimes
http://www.inavem.org

Etant donné que vous êtes étudiante je vous invite à prendre contact immédiatement avec le collectif CLASCHES de votre établissement ou le plus proche de ce dernier.

Quant à vos prétendus amis, c’est le moment de les compter, et vous constaterez sans doute qu’ils sont moins nombreux que vous l’imaginiez.
Que votre meilleur ami se pavane avec ce porc qui vous colle en plus la responsabilité, comme tous les violeurs (elle m’a allumé, elle était aguicheuse, elle est facile, elle a trop bu… Vous voyez où je veux en venir), c’est toujours le même cirque mais là vous avez un petit pervers dangereux qui vous fait passer pour folle, ce qui ajoute l’insulte à l’abomination. Il est temps d’avoir une explication avec votre ami qui me semble bien léger: en fait il s’en fout de votre état psychique et émotionnel. Bien sûr tout cela c’est du passé, alors on banalise les faits et surtout on nie votre souffrance psychique. C’est le moment de faire le tri et de ne plus vous laisser avilir par ceux qui bafouent ainsi votre souffrance.
Vous étiez bourrée, leur devoir c’était de s’occuper de vous, de vous veiller et c’est tout.
Comme vous souffrez, vous avez besoin de consulter, au moins à titre préventif car vous avez peut-être un traumatisme psychique, voire un début de dépression, il faut vérifier, vous avez peut-être besoin d’un traitement. Cela pourrait compromettre votre année, il ne faut pas laisser cela.
Ensuite laisser les meutes de faux amis, ce n’est pas grave, c’est peut-être même le salut dans votre cas, vous seule pouvez le dire.

Voici des liens pour vous aider à consulter:

Sites médicopsychologiques:
** site de l’institut de la victimologie vous avez un annuaire des associations de lutte contre le harcèlement dont l’adresse des centres régionaux:
http://www.institutdevictimologie.fr

** site de Muriel Salmona: mémoire traumatique ; voir son article mémoire traumatique en pdf sur le site
https://www.memoiretraumatique.org/

** indiqué par Céline9: un site très intéressant d’ailleurs
https://www.cyrinne.com/

** psy coach: un espace consacré au harcèlement
https://www.psy-coach.fr/

** soutien-psy en ligne
https://www.soutien-psy-en-ligne.fr/

Les associations dont le CLASCHES pourront vous indiquer des thérapeutes avec qui elles travaillent, dans tous les cas allez consulter.

Vous pouvez aussi porter l’affaire dans l’équipe pédagogique car votre année en est profondément affectée.

N’hésitez pas à revenir nous demander des précisions.

de tout coeur avec vous.

Affection, courage et soutien.

Merci de remplir les champs obligatoires.



Isa
Isa
1 mois plus tôt

Que dire … je te crois, tu es une victime qui a connu une double peine celle de s’être fait abusé et celle de voir son meilleur ami avec son agresseur. Je tenvoi des ondes positives, j’ai également subis une agression sexuelle en étant sobre… ce n’est pas de la faute de l’alcool. C’est de sa faute à lui.

Merci de remplir les champs obligatoires.