Balancetonporc.com
Victime de viol ou d’agression sexuelle ? Postez anonymement votre témoignage sur Balancetonporc.com

Abusée de manière répétitive par un frère dès l’âge de 9 ans

Je m’exprime ici, car je ne sais que faire avec le dégoût et la colère que je ressens plus que jamais aujourd’hui, 45 ans après les premiers faits d’abus dont j’ai été victime au sein de ma fratrie. Je m’en souviens comme si c’était hier, j’en ai parlé il y a des années à ma psychanalyste, j’en ai parlé à mon abuseur il y a environ 11 ans, alors que j’étais enceinte de ma fille cadette, j’en ai parlé à la même époque à ma mère, j’en ai parlé à mon médecin traitant il y a quelques mois, j’en ai parlé à ma soeur de 6 ans mon aînée et à mon autre frère, de 5 ans mon aîné… Et après, cela ne change rien à mon désarroi, à ma détresse. Pas de demande de pardon, pas de reconnaissance de mon immense souffrance, pas de blâme pour mon abuseur, aucune limite, aucun recadrage, aucune confrontation… Je me suis entendue dire : pourquoi tu ne m’en n’a pas parlé à l’époque… Comme si c’était moi la fautive ! J’étais la cadette de la fratrie, j’ai été placée au pensionnat à l’âge de 5 ans et quand on m’y conduisait les dimanches soir, ma mère me disait : “Tu vas être sage, tu ne vas pas pleurer ! ” Pourquoi leur aurais-je parlé… Personne ne m’écoutait, pendant des années, j’ai dû réprimer toutes mes émotions, être docile … Et obéir aux injonctions de cet abuseur qui le reste du temps, me méprisait, me mettait à bout de nerf, me griffait, me mordait à sang, sans que personne n’intervienne et finissait pas me dire d’un ton sadique : Et bien, vas-y, chiale maintenant, petite c—- !” J’ai 54 ans, mon Papa vient de décéder ce 12 avril, après une année de déclin et une longue agonie. Depuis, je me sens très seule au milieu de cette jungle familiale où finalement, je n’ai jamais eu guère de place, si ce n’est celle du bouc émissaire ou du vilain petit canard ! Toute ma souffrance d’enfant est remontée à la surface pendant ces dernières semaines, alors que mon Papa était mourant et que ma mère et mon lus jeune frère ont eu un comportement intrusif alors que je veillais mon Papa, solennelle et respectueuse… Ma mère rentrait dans la chambre de façon tonitruante, allumant la lumière et parlant fort… Ce frère abuseur, cuisait des galettes et riait avec ma mère dans la cuisine… Tous ces comportements intrusifs et irrespectueux de mon espace vital ont rouvert la blessure archaïque de l’abus par mon frère et de la froideur de ma mère! Aujourd’hui, j’ai mis clairement des limites bien sûr, je suis adulte et sais me défendre, mais les faits du passé m’obsèdent et j’aurais tellement besoin de réparation, que justice soit rendue… Je n’y crois pas, plus, alors, j’ai des bouffées d’angoisse et souvent l’impression der mort imminente… C’est très pénible. Je n’étais qu’une petite fille docile de 9 ans… Qui n’avait rien demandé, qui était pure… Et qui un soir, a vu entrer un monstre dans sa chambre pour jouer avec elle, comme avec un simple objet 🙁 Je me sens tellement triste et en colère

Merci de remplir les champs obligatoires.



Nous vous proposons de lire également

14
Poster un Commentaire

avatar
  
smilegrinwinkmrgreenneutraltwistedarrowshockunamusedcooleviloopsrazzrollcryeeklolmadsadexclamationquestionideahmmbegwhewchucklesillyenvyshutmouth
Fichiers Photo et Image
 
 
 
Fichiers Audio et Video
 
 
 
Autres types de fichiers
 
 
 
3 Nombre de commentaires
0 Nombre de réponses
1 Nombre de followers
 
Commentaire le plus réagi
Commentaire le plus aimé
2 Nombre de personnes ayant commentés
Zaraganpsionic Personnes ayant récemment commenté

  Notification par e-mail  
plus récents plus anciens plus de votes
M'envoyer un e-mail si
psionic
Membre
psionic
Hors ligne

Chère anonyme, combien votre témoignage sobre est touchant. Les témoignages d’abus pédophiles et incestueux sont vraiment les pires de tous, les plus horribles. De plus c’est toujours la même histoire, la victime qui est stigmatisée, voire persécutée pour préserver un prétendu mythe autour de l’agresseur. De toute évidence votre frère et votre mère forment un couple pathologique, en tous les cas ils fonctionnent ensembles et vous avez été profondément ébranlée par l’agonie de votre père dont vous étiez bien plus proche. Votre conclusion est elle aussi très sobre et parfaitement juste: votre êtes à la fois triste et en colère de toute cette injustice et de vous retrouver seule avec votre souffrance. Je ne peux que vous conseiller maintenant de vous séparer de cette famille dont vous n’avez rien plus rien à faire. Je vous invite à consulter mais surtout à prendre contact avec des associations de victimes d’inceste:

Sur l’inceste et la pédophilie:
Le monde à travers un regard : organise des groupes de paroles, ateliers artistiques, forum ect…

http://lemondeatraversunregard.org/qui-sommes-nous/

** l’AIVI (Association Internationale pour les Victimes d’Inceste) site internet:

https://aivi.org/

https://www.sos-inceste-violences-sexuelles.fr/
numéro vert: 02 22 06 89 03

INAVEM : Fédération nationale des associations d’aide aux victimes
http://www.inavem.org

http://www.resonantes.fr/

Réseau France victimes

http://www.france-victimes.fr/

numéro d’urgence: 116 006

Vos bouffées d’angoisse et l’impression de mort imminente sont préoccupantes je vous suggère de consulter, voici quelques liens:

**AFTD, Association francophone du trauma et de la dissociation : possède un annuaire contenant numéro/adresse/mail/site internet de professionnels spécialisés dans le domaine du traumatisme, dissociation et troubles d’origine traumatique, étant membre de l’AFTD de France, Suisse, Belgique et dans le Monde.

https://www.aftd.eu/page/622823-accueil

Rubrique ”Annuaires :Liste des membres ”

https://www.aftd.eu/page/622462-liste-des-membres

La sidération: pourquoi une victime ne réagit-elle pas durant l’agression?
https://www.filsantejeunes.com/letat-de-sideration-psychique-20843

** psychotraumatisme:
AFTD, Association francophone du trauma et de la dissociation :
Rubrique ”Liste des membres” :
http://www.aftd.eu/liste-des-membres.php

** site de l’institut de la victimologie vous avez un annuaire des associations de lutte contre le harcèlement dont l’adresse des centres régionaux:
http://www.institutdevictimologie.fr

** site de Muriel Salmona: mémoire traumatique ; voir son article mémoire traumatique en pdf sur le site
https://www.memoiretraumatique.org/

** indiqué par Céline9: un site très intéressant d’ailleurs
https://www.cyrinne.com/

** psy coach: un espace consacré au harcèlement
https://www.psy-coach.fr/

** soutien-psy en ligne
https://www.soutien-psy-en-ligne.fr/

Notre liste de liens complets:
https://pastebin.com/YDmt5XXy

N’hésitez pas à revenir nous demander tout renseignement complémentaire.

De tout coeur avec vous.

Affection, courage et soutien.

Merci de remplir les champs obligatoires.



Zaragan
Membre
Zaragan
Hors ligne

Chère anonyme, votre témoignage est absolument poignant, j’en ai le cœur serré. Votre souffrance saute aux yeux et elle est si cruellement ignorée… Je comprends toute l’injustice et l’impuissance que vous devez ressentir. Je suppose que c’est un ressentit que partage toute les victimes, mais dont j’en suis assez sensible. Malheureusement, Psionic a raison, dans beaucoup de cas d’inceste (pour ne pas dire la majorité), le porc est protégé et la victime abandonnée… Et dans votre cas, vous devez aussi supporter le décès d’un proche. Toute mes condoléances pour votre père… Votre famille est exécrable, maltraitante, montreuse, coupez les pont avec ! Ne cherchez plus a avoir de contacts avec eux et surtout pas avec votre agresseur. C’est absolument dévastateur pour vous. La solitude n’est pas vraiment positive mais c’est déjà mieux que de côtoyer ce genre de monstres… Il n’y a rien d’humain chez eux. N’écoutez pas leur paroles, ils cherchent évidemment à vous rejeter la faute (comme n’importe quel lâche!) sauf que vous n’êtes et ne serez jamais fautive de quoique ce soit ! Les seuls coupables sont l’agresseur et ses complices ! Vu le profil de votre famille (froide et maltraitante), il est tout a fait normal que vous ne vous êtes pas confiée ! On ne parle qu’a des personnes rassurantes, à l’écoute, surtout quand on est jeune et violentée. Hors, ils ne correspondent clairement pas à cette description, au contraire, ils ont un comportement froid et cruel, c’est eux qui vous ont contrainte à vous renfermer sur vous-même. D’ailleurs, si vous leur en aurait parlé, il y a de forte chance qu’ils ne vous auraient pas cru et vous auraient persécuté. En bref, ils n’auraient rien fait pour vous protéger. Ils ne font déjà rien en ce moment même, alors pourquoi auraient-ils fait quelque chose pour vous à l’époque ? Ne pas leur en parler était une décision logique, il n’y a rien à vous reprocher.

Dans votre état, vous avez besoin de consulter un psychiatre et un psychologue. Votre « obsession », vos bouffées d’angoisse et votre impression de mort imminente sont des symptômes d’un psychotraumatisme. Je suppose que vous faites un euphémisme en disant que ce n’est que « pénible ». Je connais moi-même cela, c’est absolument horrible. Est-ce que même les médecins ne reconnaissent pas votre souffrance ? Cela me désole et me révolte beaucoup. Vous avez absolument besoin de soutien et de soins !
Tout d’abord, renseignez-vous sur ce qu’est un psychotraumatisme, vous comprendrez mieux ce que vous vivez :
** la mémoire traumatique ; site de Muriel Salmona: voir son article mémoire traumatique en pdf + rubriques « Psychotraumatismes » et « Que faire en cas de violence? » sur le site.
https://www.memoiretraumatique.org/
où on peut trouver des brochures expliquant simplement les choses :
→ ** mémoiretraumatique.org : publication et outils : Brochure d’information :
BROCHURE D’INFORMATION SUR LES VIOLENCES À L’ATTENTION DES JEUNES ADULTES:
https://www.memoiretraumatique.org/assets/files/v1/Documents-pdf/brochure-jeunes-web.pdf
** Sur le site du CPIV : vous trouverez une rubrique sur le stress post traumatique avec les symptômes et les différents types (TSA, TSPT et TSPT complexe)  :
http://www.cpiv.org/le-trouble-de-stress-post-traumatiq

Ensuite, je vous donne les même conseils que Psionic, contactez des associations. Dites leur tout, ce que vous avez subit, la réaction de vos proches, votre situation actuelle, vos ressentis ,vos questions… Elles vous écouteront, vous réconforteront et vous aideront grandement.
**Une liste d’asso régional contre l’inceste provenant de SOS incestes violences sexuelles:
https://www.sos-inceste-violences-sexuelles.fr/asso-en-region/
** SOS incestes violences sexuelles: assure une écoute, du soutien, un accompagnement thérapeutique, des groupes de paroles et des ateliers aux victimes d’incestes et pédocriminalité. 
https://www.sos-inceste-violences-sexuelles.fr/
Tel : 02 22 03 89 03
email:  [email protected] 
** Enfance bleu Enfance maltraité: apporte un soutien psychologique et juridique avec une prise en charge thérapeutique aux enfants, adolescents et adultes victimes de maltraitance durant l’enfance. (l’inceste = maltraitance)
https://enfantbleu.org/ 
TEL à Paris:  01 56 56 62 62 (lundi-jeudi 11h-18h, vendredi: 10-17h) 
Email: [email protected]
En province(avec numéro de téléphone et email): 
https://enfantbleu.org/lassociation/regions/  
définition pour les adultes : https://enfantbleu.org/adultes/
**CFCV – Collectif féministe contre le viol : oriente et aide les femmes victime de violences sexuelles, les proches et les professionnels.
http://www.cfcv.asso.fr
Viol, femmes, informations : 0 800 05 95 95 ( lundi au vendredi de 10 h à 19 h.)

Avec le confinement, c’est compliqué de consulter, donc n’hésitez pas à appeler ses lignes d’écoute si vous avez besoin de parler de votre mal-être :
**SOS Amitié: 09 72 39 40 50 ( 7/ 7 , 24h/24h)
https://www.sos-amitie.com/  
numéro des postes près de chez vous:
 https://www.sos-amitie.com/carte
par message (réponse dans les 48h)
https://www.sos-amitie.com/web/internet/messagerie?from=suicideecoute
par chat (13h – 3h du matin)  :
https://www.sos-amitie.com/web/internet/chat
**Solitud’Ecoute :0 800 47 47 88. (7/7, 15h à 20h)
Pour les + de 50 ans souffrant de solitude, d’isolement ou de mal-être.
https://www.petitsfreresdespauvres.fr/
Et en cas d’idées suicidaires : Vous pouvez même appeler le 15 pour demander une hospitalisation !
**Suicide Écoute : 01 45 39 40 00 (7/7 , 24h/24h)
https://suicideecoute.pads.fr/
**SOS suicide phenix : 01 40 44 46 45 (13h à 23h)
email: [email protected] ( réponse dans les 72h)
https://sos-suicide-phenix.org/  
En région : https://sos-suicide-phenix.org/qui-sommes-nous/nos-associations
Pour vos angoisses/stress, vous pouvez essayer de vous relaxer avec des exercices de respiration :
https://cfcv.asso.fr/respiration-abdominale-une-bulle-pour-vous-aider-a-gerer-le-stress/
** Respirelax+ : application gratuite pour faire des exercices de respiration de cohérence cardiaque, avec la respiration 5 secondes/5 secondes ( 5/5 soit 6 cycles complets par minutes).
Google play : https://play.google.com/store/apps/details?id=com.thermesallevard.respi_relax&hl=fr_CA
App store : https://apps.apple.com/fr/app/respirelax/id515900420
Ou en écoutant de la musique :
** Site Relax Melodies : On peut se créer un assortiment de sons divers (pluie, oiseaux, océan, zen, nuit, aspirateur, tonnerre, pluie forte, carillon, rivière, boîte à musique, etc.) et de musiques pour se relaxer et  trouver le sommeil. On peut aussi trouver sur le site 21 techniques de relaxation pour gérer le stress et un guide pour mieux dormir (rubrique « Sommeil »). 
https://www.relaxmelodies.com/fr/
Par contre, éviter absolument la méditation en autonomie, cela peut être nocif pour vous !
https://sante.lefigaro.fr/actualite/2012/06/28/18508-meditation-ne-convient-pas-tout-monde#fig-comments  

Enfin, votre envie de justice est totalement normale, hélas, je crains qu’il y est prescription… Je ne sais pas si vous pouvez toujours déposer au moins une main courante. Sachez que votre agresseur a probablement fait d’autres victimes, vous pouvez même en retrouver sur Coabuse ou Parler.
**L’association Parler qui permet d’accéder à des groupes de paroles, trouver un thérapeute et retrouver des victimes du porc: https://www.associationparler.com/
** Coabuse un site qui permet de retrouver d’autres victimes du porc. Remplissez simplement le formulaire anonyme : http://www.coabuse.fr/
Néanmoins, vous pouvez toujours directement demander ce que vous pouvez faire sur cette plateforme de signalement des violences sexuelles/sexistes:
https://www.service-public.fr/particuliers/vosdroits/R50509
Vous communiquerez anonymement avec un policier qualifié qui vous conseillera au mieux. Vous pouvez évoquer aussi les autres violences qu’il vous a fait subir. (Physique, sexuelle et psychologique) . De ce que vous avez écrit, vous avez aussi subit de la maltraitance, des violences psychologiques et probablement d’autres violences que vous n’avez pas évoquer. Je ne sais pas du tout si vous pouvez encore les poursuivre en justice,désolée. Je suppose que les associations ou un avocat ont la réponse. Je ne peux que vous encourager à en parler avec eux. Mais je dirais que le plus important pour vous pour l’instant serait d’être suivi psychologiquement.

Courage!
Il y a de gens pour vous aider !
De tout cœur avec vous

Merci de remplir les champs obligatoires.



Zaragan
Membre
Zaragan
Hors ligne

Chère anonyme, j’allais oublier! Sachez que la prise en charge des soins est remboursé à 100% lorsqu’on a été victime de violences sexuelles durant l’enfance. Voici un lien qui explique comment obtenir cette prise en charge:
https://cfcv.asso.fr/204980-2/
Le planning familial peut également vous aider à accéder à des soins.
**MFPF – Mouvement français pour le planning familial :
https://www.planning-familial.org/fr
Numéro : 0 800 08 11 11
Prenez soin de vous

Merci de remplir les champs obligatoires.



Obtenir de l'aide

Retrouvez dès maintenant tous les conseils de nos membres, ainsi qu'une liste d'associations en mesure de vous venir en aide, en vous rendant dès maintenant sur le forum BalanceTonPorc.com.