Balancetonporc.com
Victime de viol ou d’agression sexuelle ? Postez anonymement votre témoignage sur Balancetonporc.com

Abus de pouvoir

En 2010, J’avais 35 ans, je travaillais en tant que prof dans un collège de la Drôme, je traversais une période de troubles dans mon couple.
J’en ai parlé à mon principal, la cinquantaine, en couple. Auparavant il avait été bienveillant avec moi pendant ma grossesse.
Je lui ai exprimé mes soucis, il s’est mis à me faire des compliments. Cela me mettait un peu de baume au coeur dans cette période compliquée de ma vie. Puis il m’a dragué Jusqu’au jour où il m’a furtivement embrassé. J’ai été très surprise, je ne m’attendais pas du tout à ça. Je lui disais que je ne voulais pas de ça, que je voulais juste parler avec lui, j’attendais rien d’autre que des conseils, de la bienveillance. Puis les temps d’après il a continué à me mettre en confiance jusqu’au jour où il est passé à l’acte et moi je n’ai pas pu lui dire d’arrêter parce que c’était mon supérieur. Quelle conne, quelle mauviette j’ai été. Je n’ai absolument rien ressenti ce jour là à part du dégoût, c’était allé trop loin. Je me suis sentie salie et honteuse. Je ne me suis jamais pardonné ce manque de courage, ce manque de respect de ma personne. Je suis tombée dans un piège, fragile dans ma tête à ce moment là. En plus je faisais celle qui assumait, je ne voulais pas flancher, je ne savais pas comment gérer tout cela alors j’ai fait comme si de rien était et j’ai laissé faire ce jeu stupide et honteux de drague. Je savais que j’étais allée trop loin que le piège s’était refermé sur moi et je n’arrivais pas à en sortir.
J’ai gardé tout ça au fond de moi, je l’ai complètement refoulé, je n’ai jamais pu en parler à personne tellement j’étais indignée de moi-même et honteuse. J’ai vécu avec cela durant 9 ans.
Depuis ce jour, j’ai compris que jamais plus je ne me ferai avoir comme une bleue, mais surtout que jamais plus je ne me jetterai dans la gueule du loup.
Cette force je l’ai obtenue grâce à beaucoup de douleur intérieure, cette force ne me quittera plus, je l’aurai toute ma vie telle une cicatrice.

Merci de remplir les champs obligatoires.



Nous vous proposons de lire également

1
Poster un Commentaire

avatar
  
smilegrinwinkmrgreenneutraltwistedarrowshockunamusedcooleviloopsrazzrollcryeeklolmadsadexclamationquestionideahmmbegwhewchucklesillyenvyshutmouth
Fichiers Photo et Image
 
 
 
Fichiers Audio et Video
 
 
 
Autres types de fichiers
 
 
 
1 Nombre de commentaires
0 Nombre de réponses
1 Nombre de followers
 
Commentaire le plus réagi
Commentaire le plus aimé
1 Nombre de personnes ayant commentés
Catoune Personnes ayant récemment commenté

  Notification par e-mail  
plus récents plus anciens plus de votes
M'envoyer un e-mail si
Catoune
Invité
Catoune
Hors ligne

Chère Anonyme,

Les prédateurs sont à l’affût de la moindre faiblesse, de la moindre faille, des moments où lasse de vous battre, vous allez baisser la garde!

Vous savez pourquoi ils attendent ces instants, ces moments où vous allez vous montrer fragile?

Parce que lorsque vous êtes vulnérable, vous ne pouvez pas vous défendre, mais surtout, vous vous faites une montagne de reproches pour ne pas avoir su et pu vous protéger!

Le violeur compte sur votre sentiment de honte et de culpabilité ! Il sait trop bien que la victime préfère se lyncher plutôt que de lui porter atteinte ! Et c’est exactement ce que vous avez fait!

Pourquoi ? Parce que c’est peut-être plus facile de s’en vouloir, de se faire du mal, de se scarifier voire de se suicider, plutôt que de devoir encore se battre!

Le prédateur le sait, il guette sa proie et ne passe à l’attaque que lorsque la victime a un sérieux passage à vide ! Là, il sait qu’elle ne pourra pas réagir ni se relever pour faire front, car elle est déjà affaiblie!

Elle ne pourra que s’incriminer, se trouver lâche, se dénigrer, se rabaisser! En clair, elle fera le jeu de l’agresseur, du violeur, de ses porcs, qui n’auront plus de propagande à faire pour l’anéantir , puisqu’elle s’autodétruira!

Le pire, c’est que cela marche à tous les coups!

Chère Anonyme, vous avez passé 9 ans à vous détester et à vous faire du mal, 9 années de souffrance à cause d’une pourriture ! Alors, puisque vous êtes forte aujourd’hui, ne trouvez-vous pas qu’il est temps de punir celui qui a voulu vous détruire?

Merci de remplir les champs obligatoires.