Balancetonporc.com
Victime de viol ou d’agression sexuelle ? Postez anonymement votre témoignage sur Balancetonporc.com

A bon entendeur

Violé à 9 ans, j’ai parlé. On a tout fait pour me faire croire que ce n’était pas grave, qu’il fallait oublier, limite que c’était normal. J’ai fait une très grosse dépression sans savoir pourquoi et qui m’a amené à tenter de mettre fin à mes jours à 24 ans. J’ai alors été hospitalisé dans un établissement psy, là on m’a écouté, là on m’a épaulé, là on m’a conseillé, là j’ai été soigné. Aujourd’hui à 37 ans je me dis que j’ai failli faire une énorme connerie à cause de ceux qui disaient que ce n’était rien, qu’il fallait oublier et surtout ne pas en parler. Si vous faites partie de ceux qui pensent qu’un viol est comme se prendre une tarte dans le gueule, alors par pitié : TAISEZ-VOUS !!! Vous ne savez pas ce que c’est, vous ne savez pas ce qu’il faut faire, vous êtes simplement des gens qui ne pensent qu’à étaler votre pseudo science et rabaisser les gens. Pour les victimes : consultez tout de suite, je parle en connaissance de cause. Ah oui j’allais oublié : je suis un homme !

Merci de remplir les champs obligatoires.



Nous vous proposons de lire également

10
Poster un Commentaire

avatar
  
smilegrinwinkmrgreenneutraltwistedarrowshockunamusedcooleviloopsrazzrollcryeeklolmadsadexclamationquestionideahmmbegwhewchucklesillyenvyshutmouth
Fichiers Photo et Image
 
 
 
Fichiers Audio et Video
 
 
 
Autres types de fichiers
 
 
 
2 Nombre de commentaires
0 Nombre de réponses
0 Nombre de followers
 
Commentaire le plus réagi
Commentaire le plus aimé
2 Nombre de personnes ayant commentés
AliénorZaragan Personnes ayant récemment commenté

  Notification par e-mail  
plus récents plus anciens plus de votes
M'envoyer un e-mail si
Zaragan
Membre
Zaragan
Hors ligne

Cher anonyme, merci pour votre courageux témoignage qui donne un peu d’espoir.
Malheureusement cela arrive encore beaucoup que les proches ont ce genre de réaction exécrable. Notamment dans les cas d’inceste. Des “mères”, “pères” , “frères” , “sœurs” et bien d’autres qui sourient et rient tranquillement avec le porc qui a abusé d’un ou plusieurs enfant de la famille. Ça serait pas mal qu’un jour, ceux qui se prétendent “parents” agissent en tant que tel . En attendant, je pense pas que des gens qui tolèrent que leur enfant/frère/sœur soit abuser puissent se prétendre “être-humain”. Et il y en a tellement… Sans compter les proches qui ne font pas partit du cercle familial comme les “amis”. C’est tellement dévastateur ce genre de propos pour une victime qui se referme et souffre davantage. C’est encore plus horrible lorsqu’on ose dire ça à un enfant qui n’est ni protéger ni soigner… Ces gens sont surtout des lâches et des monstres égoïstes qui protègent un pervers, un pédo, pour que leur petit confort ne soit pas déranger. Accepter l’inacceptable et abandonner, faire souffrir la victime, jusqu’à même la persécuter et l’empêcher de chercher justice dans certains cas. C’est pas qu’ils savent pas, c’est juste qu’ils s’en foutent royalement ! Ils ne valent pas mieux que les porcs: ils cherchent à détruire.

Par contre, mettre une claque à quelqu’un n’est ni acceptable, ni normal et cela ne devrait pas être banaliser du tout. Evidemment, violer est bien plus grave, mais la violence physique a également des conséquences qui sont loin d’être bénine, surtout quand elle est répétée. En tant que victime de maltraitance (et de viol) , je pense savoir de quoi je parle. Aucune violence ne devrait être banaliser et accepté. Chaque souffrance mérite d’être écouter, bien que certaines ont besoin de plus d’écoute que d’autre. Elles sont déjà suffisamment impuni et mal-puni… Et je trouve que l’on ne devrait pas faire une compétition de la “plus grosse” en matière de souffrance.

Vous avez raison: il faut consulter au plus vite (pas facile quand on est mineur ou/et dans des zones où les psy se font rare ou encore sont incompétent) car les effets du trauma sont dévastateurs… Vous en avez malheureusement fait les frais, comme beaucoup de victimes. Et évidemment, la réaction toxique de l’entourage a énormément jouer. Mais n’oubliez pas que ce n’est pas juste à cause d’eux, mais principalement la faute du viol, donc de l’agresseur que vous avez autant souffert. D’ailleurs, si vous ressentez à nouveau de la douleur psychique , n’hésitez pas à consulter de nouveau des psy. Un trauma ne se soigne pas réellement, mais on peut grandement soulager la douleur et apprendre à vivre avec. Cela n’empêche que dans des périodes de stress, on peut à nouveau en souffrir. Si vous avez besoin d’écoute, d’aide, avez des questions, je vous invite à appeler des asso:
** 3919
** 0 800 05 95 95
** 01 56 56 62 62 
email:  [email protected] 
https://www.sos-inceste-violences-sexuelles.fr/
**01 56 56 62 62 
Email: [email protected]
https://enfantbleu.org/ 
Ou encore des numéros pour le mal-être:
**SOS Amitié: 09 72 39 40 50 ( 7/ 7 , 24h/24h)
https://www.sos-amitie.com/  
**Croix-Rouge écoute : 0 800 858 858 ( 7/7, semaine:10h-22h ; week-end : 12h-18h )
https://www.croix-rouge.fr/Nos-actions/Action-sociale/Ecoute-acces-aux-droits/Croix-Rouge-Ecoute-service-de-soutien-psychologique-par-telephone
Il existe même une plateforme de signalement des violences sexuelles, si vous souhaitez des conseils, n’hésitez pas, c’est anonyme: https://www.service-public.fr/particuliers/vosdroits/R50509

Prenez soin de vous

Merci de remplir les champs obligatoires.



Aliénor
Invité
Aliénor
Hors ligne

Monsieur,

J’ai été victime d’attouchements à l’âge de 16 ans et comme vous, je n’ai eu aucun soutien. Comme vous, on m’a sous entendu que je faisais des histoires, que ce n’était rien, et comme vous j’ai du réapprendre à vivre. Personne ne m’a aidée. Mes parents n’ont jamais su car mes relations avec ma mère étaient tendues à l’époque et je n’étais pas très proche de mon père.
La seule chose que je me reproche c’est d’avoir fait confiance à mon premier petit ami que j’aimais, alors qu’il n’en avait rien à foutre de moi et me voyait comme un vagin sur pattes (Désolée d’être vulgaire)

J’ai 32 ans aujourd’hui et je vis avec un homme qui lui sait maîtriser ses envies.

Je lui en veux toujours, j’aurais voulu au moins qu’ il prenne conscience de ce qu’il m’a fait. La vie m’a appris que les gens sont bêtes, méchants et égoïstes en général et que le malheur des autres ne les touche que lorsqu’ils se sentent concernés.

Je vous souhaite de pouvoir remonter la pente. Ce n’est pas facile, mais quand on y arrive on est fier de ne pas “avoir laissé l’agresseur gagner”

Merci de remplir les champs obligatoires.



Obtenir de l'aide

Retrouvez dès maintenant tous les conseils de nos membres, ainsi qu'une liste d'associations en mesure de vous venir en aide, en vous rendant dès maintenant sur le forum BalanceTonPorc.com.