Balancetonporc.com
Victime de viol ou d’agression sexuelle ? Postez anonymement votre témoignage sur Balancetonporc.com

11 14 16 21

11.
Tout à commencé lorsque j’avais 11 ans, du moins je pense. Mais avant cette âge là mon cousin avait déjà des comportements étranges avec moi. Des mains sur ma cuisse, un comportement oppressant et dominant qui me faisait peur. Et un soir alors que j’avais été obligé de suivre ma mère chez ma tante, j’ai dû dormir dans sa chambre. Ma curiosité m’as joué es tours mais sa perversions à fait de lui un violeur. Il a pris ce soir là ma virginité tout en s’étonnant que je ne gémisse pas comme sa copine. Je me souviendrai toujours de sont sourire mesquin et mon corps qui ne pouvait plus bouger tant j’étais pétrifié.

14.
Invité chez une amie à ma mère, c’était un après midi comme les autres ou presque. On regardait ce film que je n’ai jamais aimé par ses scènes sexuelles, “scary movie” avec un garçon de mon âge et sa petite soeur tranquille dans une chambre. Soudain un homme d’une quarantaine d’années nous avait rejoins et déranger alors qu’il voulait nous faire un tour de magie. On y participe. “Prenez tous une carte, regardez là, fermez vos yeux”, choses que nous faisons tous. Mais j’avais toujours regretter d’avoir du fermer mes yeux à chaque tours. Sa main qui me tripotait sans l’ombre d’un soupçon autour puisque je ne pouvait pas bouger. Je me souviendrai toujours de son sourire envers moi lorsque tout le monde était si surpris qu’il trouve nos carte à chaque tours. “C’est parce que elle est si sage”.

16.
Je n’ai jamais été heureuse que le jour où j’ai enfin trouvé quelqu’un qui semblait m’aimer tel que je suis. Mon premier amour. Une histoire qui aurait dû être agréable et prenne de passion mais ça n’en a été qu’abus et viole en abondance. Se réveiller en pleine nuit car ton petit ami te donne des coup e butoir au niveau des fesses et pensé qu’il ne fait que rêvé. Il en était pleinement conscient. Cette main dans ma culotte qui me faisait gémir que je voulais arracher. Cette douleur indescriptible lorsqu’il me déchirait le vagin à chaque coup. Et bien d’autres choses. Ce n’était en effet pas une histoire comme je l’attendais.

21.
Ce voyage en Corée du Sud aurait dû être parfait. Un rêve qui m’avait nourris d’espoir pour avancer dans la vie. Mais ce soir là, des circonstances ont fait que je voulais me sentir libre et heureuse juste un Instant. De l’alcool dans un bar avec des amies. Une bonne petite soirée où je ne voulais pas pleurer. Un garçon plutôt mignon s’installe près de moi et discute, naïve je lui parle et suis contente de pouvoir pratiquer le coréen. Plutôt sympa, on discute et il veux m’offrir un autre verre. Bien que retissante je le suis. On bois et il me dit qu’il veux faire un peu plus connaissance en allant manger quelque part avec moi. Je suis mitigée. Mes amies me disent de foncé alors mon cerveau alcoolisé ne réfléchi pas et je le suis. Il me fait boire, on discute, il me fait boire, il m’embrasse, il tente des approche plus intime, je le repousse, il retente, je le repousse. Mais j’étais ailleurs, et sûrement avec cet air de mignonette naïve. “Ça te dit de regarder Netflix” trop hype je suis in. Je m’imagine le câliner le temps d’un soir devant ma série préféré mais non non, trop de naïveté. On fini dans un hôtel, il prêtant que la télé et cassé et sans même me rendre compte on fini par coucher ensemble. Et encore aujourd’hui je m’en veux de penser que c’était bien seulement car il n’était pas violent et qu’il me portait attention. Et un violeur de plus.

Merci de remplir les champs obligatoires.



Nous vous proposons de lire également
Notification par e-mail
M'envoyer un e-mail si
guest
1 Commentaire
plus anciens
plus récents plus de votes
Inline Feedbacks
View all comments
psionic
1 mois plus tôt

Chère anonyme, cette litanie de viols à répétition est bouleversante par la précision concise et sobre de récit.

Vous devez réagir pour briser cette spirale infernale. On aurait dû vous renseigner car la Corée du Sud est un pays extrêmement violent avec les femmes sous ses airs faussement pacifiée. Regardez le scandale N-th Room, dans la K-pop. C’est une des pires horreurs par internet dont on ait connaissance avec 260 000 violeurs en réseau. Bon j’arrête là. Vous trouverez un article complet sous le titre:
“260 000 hommes coréens impliqués dans un réseau où des filles – dont des mineures – servaient d’esclaves sexuelles”. La violence contre les femmes est immense et constante malgré la gentilesse apparente, le poids de l’éducation traditionnelle très dure avec les filles est très fort.
Je vous conseille de consulter d’urgence notre liste de liens utiles et de conseils dans le forum du site section “trouver de l’aide”.

Pour parer au plus pressé, contactez une association d’aide aux victimes de viols:

  • le cfcv 0 800 05 95 95;
  • victimes de viol;
  • l’échappée;
  • france victimes : numéro: 116 006
  • **FNSF – Fédération nationale solidarité femmes : contre les violences faites aux femmes, bien que spécialisée dans les violences conjugales: 3919

Le plus simple est le 3919.

Vous avez besoin d’un suivi psychique et de consulter au moins à titre préventif pour évaluer un éventuel traumatisme psychique et / ou un état dépressif latent.

Les associations vous écouteront et vous aideront dans vos démarches.

De tout coeur avec vous.

Affection, courage et soutien.

Merci de remplir les champs obligatoires.